background preloader

Le cerveau dérouté

Le cerveau dérouté
Photo : iStock C’est cette plasticité neuronale qui explique pourquoi les enfants d’Internet apprennent à penser autrement que ceux de Gutenberg. Marshall McLuhan l’avait annoncé : l’utilisation des médias (des outils intellectuels) modifie la façon dont on appréhende le monde, « ils opèrent peu à peu leur magie, ou leurs méfaits, sur le système nerveux lui-même ». Ce qui est vrai pour les individus l’est aussi pour l’espèce, insiste Nicholas Carr dans The Shallows, un livre riche en enseignements et réflexions, mais dont le titre en traduction – Internet rend-il bête ? Nicholas Carr est un auteur qui navigue depuis longtemps sur la Toile, mais il s’inquiète de circuler en eaux de moins en moins profondes. Google est aussi un exemple d’intelligence artificielle en voie de conquérir le monde. Related:  neurologie, hygiène

Procrastination : 16 facteurs à considérer pour un meilleur contrôle La procrastination, qui consiste à retarder intentionnellement l'accomplissement d'une tâche prévue malgré l'attente de conséquences négatives, affecterait de 15% à 20% de la population de façon chronique. La procrastination a des conséquences négatives sur la performance et le bien-être. La majorité des procrastinateurs (95%) voient ce comportement comme problématique et souhaitent le réduire. Le psychologue Ruurdje Procee de l'Université Utrecht et ses collègues ont recensé, dans la littérature scientifique en psychologie, 16 facteurs qui influencent la procrastination. Leur objectif est d'élaborer un modèle informatique qui tient compte du poids de chacun de ces facteurs afin de développer une application automatique de coaching. Les facteurs identifiés sont liés à la tâche, à la personnalité et à d'autres facteurs internes ou externes qui affectent adaptation. L'ennui La frustration La signification personnelle La motivation autonome Le sentiment d'efficacité personnelle L'échéance L'humeur

23. Civilisations du cerveau gauche Lucien Israël dans son livre "Cerveau droit, cerveau gauche : cultures et civilisations" fait la distinction entre civilisations basées sur des critères de cerveau droit et, essentiellement aujourd’hui, la civilisation occidentale, fondée sur le mariage, très hémisphère gauche, du génie Grec et de la culture judéo-chrétienne. D’autres civilisations se sont, au cours de l’Histoire, développées selon les puissants préceptes du cerveau gauche, des sumériens, aux égyptiens, en passant par les mayas, de la Chine de Confucius à l’Inde des yogis. Dans les sociétés traditionnelles, l’emprise des dieux, des ancêtres, de la magie est encore déterminante alors que la logique, la raison ou la critique ne sont que secondaires. Ce sont des sociétés qui vivent au rythme de l’hémisphère droit, où l’hémisphère gauche n’est pas encore dominant. Savoir associer les deux L’exemple du Japon A cet égard la culture japonaise offre des particularités très intéressantes.

LE JOUR OÙ J’AI ARRÊTÉ DE ME LAVER LES CHEVEUX Bonjour, je m’appelle Ophélie et je ne me lave pas les cheveux. Sujet sensible. Je vous imagine déjà, un petit air de dégoût au visage, mi-intrigués, mi-écœurés, en train d’essayer de vous imaginer l’état de ma chevelure et de plaindre inconsciemment l’homme de ma vie. Bon, je tiens à vous rassurer : mes cheveux sont propres, ils sentent bon et même mon chéri ne se lasse pas d’y passer la main. Ça vous va ? Et si je vous explique mes motivations et ma démarche, on est toujours amis ?.. Vous n’en avez jamais eu assez, vous, de voir sans cesser vos cheveux regraisser à peine le premier shampoing réalisé ? Et bien moi, à un moment, j’ai dit STOP. J’en ai eu assez. Alors, un jour, j’ai décidé de tout arrêter. Et vous savez quoi ? Ça a l’air de marcher. Pour quelles raisons se passer de shampoing ? Bref, voilà un paquet de bonnes raisons, en plus de la flemme personnelle, pour arrêter de vous shampouiner la tignasse. Croyez-moi, les résultats sont épatants. Comment procéder ? La recette du no-poo

Quand la culture modifie notre cerveau ! Notre culture influence notre fonctionnement cérébral, le cerveau étant le reflet « gravé » de nos comportements. C’est ainsi que la modélisation de notre fonctionnement cérébral nous conduit à avoir une perception différence selon nos origines culturelles, alors qu’à la conception, nos cerveaux sont anatomiquement identiques ! Ainsi, par exemple, des adultes Occidentaux et Orientaux ne perçoivent pas les visages de la même façon. Alors qu’en Occident nous nous focalisons sur les traits qui composent un visage, les yeux et la bouche en particulier, en Asie, les visages apparaissent dans leur globalité : le regard se pose sur la partie centrale du visage. Le résultat est révolutionnaire ! Car depuis longtemps, on pensait que la perception et la reconnaissance d’un visage étaient universelles : tout le monde utilise les différents traits du visage, de la même manière, pour ensuite stocker en mémoire une image globale de ce visage. > Hedden, Ketay, Aron, Markus, Gabrieli (2008).

Le déficit d'attention Votre enfant a constamment la bougeotte, perd ses affaires, ne semble pas écouter quand on lui parle, a de la difficulté à s’organiser et peine à se concentrer sur une tâche. Pourrait-il souffrir d’un trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) ? Les enfants d’âge préscolaire ont souvent ces comportements. Commencez donc par vérifier si votre jeune se démarque considérablement des autres petits. Les symptômes apparaissent avant l’âge de 7 ans. Évitez cependant de sauter trop rapidement aux conclusions. « Il faut voir ce qui se cache derrière les symptômes, explique Annick Vincent. Les personnes atteintes d’un TDAH risquent davantage de devenir toxicomanes, d’avoir des difficultés scolaires, d’éprouver de l’anxiété et de souffrir de dépression. « Mais cela ne va pas nécessairement se produire, rassure Annick Vincent. Contrairement à la croyance populaire, TDAH et Ritalin ne vont pas nécessairement de pair. Ensuite, on peut envisager une médication. Pour les adultes :

Comment la culture s'inscrit dans notre cerveau A l'âge adulte, la plupart d'entre nous avons eu l'occasion de lire plus de 100 millions de mots, ce qui nous confère un statut de lecteurs « experts ». En une fraction de seconde, nous sommes en effet capables d'identifier simultanément toutes les lettres d'un mot, quels que soient le style et la taille des caractères. Une tâche complexe qui demande à la fois de négliger de grandes différences de forme ( « a » égale « A ») et de détecter des différences minimes mais essentielles (« e » différent de « c »). Pourtant, la lecture est une compétence culturelle très récente (5000 ans) à l'échelle de l'évolution des espèces ; nous venons au monde avec le même cerveau que nos ancêtres illettrés d'il y a 50.000 ans. Par conséquent, pendant qu'un enfant apprend à lire, son système visuel doit se modifier pour acquérir une spécialisation nouvelle pour la lecture. Sur le même sujet

Documents à imprimer pour le TDAH | Clinique FOCUS La clinique FOCUS offre des services spécialisés d'évaluation et de traitement pour le trouble du déficit de l'attention avec / sans hyperactivité (TDAH) chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte. Ce site ne fait pas de publicité pour solliciter de nouveaux patients. Pour les personnes qui désirent consulter à la clinique FOCUS et prendre rendez-vous, SVP suivre les processus de référence décrits pour chacun des services. Les outils présentés sur ce site ainsi que les pictogrammes et illustrations qui ont été développés par la clinique Focus sont la propriété de la Clinique FOCUS.

DÉFICIT de l’ATTENTION et HYPERACTIVITÉ : Première preuve d’un lien génétique DÉFICIT de l’ATTENTION et HYPERACTIVITÉ : Première preuve d’un lien génétique Actualité publiée le 02-10-2010 The Lancet Une équipe de scientifiques de l'Université de l’université de Cardiff vient d’identifier le premier lien génétique direct avec le déficit de l'attention et l’hyperactivité (TDAH). L'étude, publiée dans l’édition avancée en ligne du 30 septembre du Lancet, révèle que les enfants atteints de TDAH sont plus susceptibles d'avoir certains petits segments de leur ADN en double ou manquants. Au-delà de ces résultats, les chercheurs ont constaté des similitudes entre les variations génétiques du TDAH, de la schizophrénie et de l’autisme. Une étude toute récente publiée dans BMC Neuroscience faisait le lien entre le sevrage précoce et la séparation d’avec la mère et le risque de développement de l'hyperactivité et de l'anxiété. Le TDAH est un des troubles mentaux les plus courants dans l'enfance, touchant environ un enfant sur 50. Accéder aux dernières actualités sur les TDAH

Faire manger les enfants: les erreurs à éviter et les solutions | Maryann Jacobsen En tant que parents, on dit tous des choses pour encourager nos enfants à manger plus équilibré. Et pourtant, dans notre environnement moderne, obsédé par l'alimentation, même des propos bien intentionnés peuvent être traduit de façon négative, et influencer ainsi la façon de manger. Voici donc 10 phrases sur l'alimentation fréquemment dites par les parents aux enfants, la façon dont les enfants vont les comprendre et ce qu'il vaut mieux dire ou faire. 1. Traduction: "Il/elle mange mieux que moi." Ce qu'il vaut mieux dire: "Je sais que tu y arriveras ma/mon chéri. Explication: au lieu de provoquer un sentiment d'infériorité, vous voulez donner confiance à l'enfant sur le fait qu'il pourra aimer et qu'il aimera l'aliment le moment venu. 2. Traduction: "Peut-être que je ne sortirai jamais de cette phase alimentaire difficile?" Ce qu'il vaut mieux faire : n'attirez pas l'attention sur cette difficulté. Traduction: "Je n'aurai plus jamais de glace!" 4. 5. 6. 7. Traduction: "Ce n'est pas bon." 8.

La mémoire, ça marche mieux quand… Pour continuer à explorer notre mémoire d’éléphant, nous vous proposons cette carte qui permet de comprendre qu’une bonne mémoire est principalement une question d’association et d’imagination. Notre mémoire fonctionne beaucoup mieux si nous utilisons tous nos sens, nous exagérons au maximum ce que nous devons mémoriser, si nous mettons de la couleurs, du mouvement, des symboles et si nous mettons de l’ordre dans nos idées. Carte haute définition à télécharger: Mémoire, comment ça marche Imprimez cette jolie carte et partagez là avec vos enfants, vos amis, votre amoureux/reuse et réconciliez vous avec votre mémoire d’éléphant. Like this: J'aime chargement…

Related: