background preloader

Quoi faire à Montréal et partout au Québec - Quoi faire aujourd'hui ?

Quoi faire à Montréal et partout au Québec - Quoi faire aujourd'hui ?

http://www.quoifaireaujourdhui.com/events/

Related:  saule66Montréal (12)

Le Défi Santé, c’est quoi ? Le Défi Santé, c’est poser des gestes simples pendant 6 semaines, du 31 mars au 11 mai, pour atteindre 3 objectifs... et continuer toute l'année! Ces 3 objectifs représentent des habitudes de vie gagnantes qui favorisent une meilleure santé physique et mentale et qui contribuent à prévenir certaines maladies chroniques, dont le diabète. Inscrivez-vous* en tout temps: trucs, recettes et vidéos vous attendent. Un coup de pouce motivant pour poser des gestes santé toute l'année! Des vestiges du 18e siècle sous l'échangeur Turcot Depuis trois mois maintenant, des archéologues sont à pied d'œuvre sur le futur site de l'échangeur Turcot. Pelles et râteaux à la main, ils découvrent les vestiges d'un atelier de tannerie datant du 18e siècle. Un texte de Mathieu Dion La possibilité que se trouvent des ruines dans le sol du futur échangeur était une composante déjà prévue dans le projet du ministère des Transports du Québec (MTQ) en 2008.

Office franco-québécois pour la jeunesse L’Office franco-québécois pour la jeunesse renouvelle son soutien à l’Urban Film Festival A l’occasion de la finale du concours « Les Audacieuses » le 18 mai 2016 à l’Archipel, l’Office franco-québécois pour la jeunesse a remis son prix « Premiers pas à l’export » à la société FullMobs. Les deux sections de l'OFQJ se sont associés à Paris & Co et au Startupfest de Montréal pour offrir l’opportunité à 10 jeunes dirigeants de startup parisiennes et montréalaises de bénéficier d’un programme d’échanges pendant 3 mois. Durant leur séjour professionnel au Québec, les jeunes Lyonnais seront en binome avec un étudiant Québécois Le Consulat général de France à Québec a lancé un appel à projet pour la relève artistique française hors des villes de Montréal et Québec. L’OFQJ a soutenu Thomas Didier, co-fondateur de la start’up Jogg.in, dans sa démarche d’implantation d’une filiale au Québec.

Faune urbaine: Montréal est un zoo Publié le 27 juillet 2014 à 07h00 | Mis à jour le 27 juillet 2014 à 07h00 Le fait est peu connu, mais Montréal a une faune urbaine incroyablement riche - et on ne parle pas de celle qui arpente le boulevard Saint-Laurent et la rue Crescent. D'est en ouest, ses 366 km2 regorgent d'animaux inattendus. Chevreuils, reptiles, amphibiens, renards, coyotes, castors et pékans ont résisté à l'avancée des humains et profitent plutôt bien du climat doux, baigné par trois grands cours d'eau, de l'archipel d'Hochelaga où s'est construite la métropole. Comment le cerveau assimile une nouvelle langue Apprendre sa propre langue est déjà un défi cérébral en soi. Alors, qu'en est-il quand il faut maîtriser une autre langue que la sienne ? Et pourquoi est-il si difficile d'apprendre une langue appartenant à une autre famille que la sienne, alors que nous manipulons finalement assez bien d'autres codes complexes comme les mathématiques par exemple ? Comment le cerveau fait-il pour maîtriser une langue? Même si les recherches récentes montrent que de nombreuses régions de notre cerveau s'activent lors de la moindre opération mentale, les fonctions utiles au langage trouvent leur source dans deux aires qui ont donc une importance primordiale : l'aire de Wernicke et l'aire de Broca. La première nous permet de comprendre les langues et la deuxième sert à s'exprimer oralement dans une ou des langues.

Café Griffintown : Brunch revitalisé – Restos Dimanche midi, un doux après-midi d’automne. Que diriez-vous d’un brunch au Café Griffintown? Un quartier mythique en pleine revitalisation. C’est ce qu’on découvre en arpentant ce bout de la rue Notre-Dame des antiquaires, à deux pas du canal de Lachine. Les condos ont poussé partout, accompagnés d’une épicerie flambant neuve et de petits commerces gourmands.

Annexe:Mots français d’origine amérindienne Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Il existe de nombreux mots français d’emprunt lexical d’origine amérindienne. Ils ont été intégrés au lexique des langues d’Europe ─ dont le français ─ à la suite de la découverte du Nouveau Monde à la fin du XVe, qui a fait découvrir en Occident de nouvelles plantes et de nouveaux animaux qu'il fallait désigner. L’espagnol ou le portugais sont les langues-vecteurs de tels termes, en vertu du traité de Tordesillas, qui a attribué au Portugal ou à l’Espagne le bénéfice des régions amérindiennes conquises. Parfois, avant de nous parvenir via le portugais ou l’espagnol, ils ont pu passer par d'autres langues, comme l’anglais. Finalement, certaines expressions sont passées directement par le français, via leurs colonies américaines.

Circuit patrimonial : Griffintown et Point Saint-Charles Les premiers quartiers pauvres industriels du Canada furent à Griffintown et à Pointe-Saint-Charles où habitèrent les immigrants irlandais, qui avaient fui les famines de la pomme de terre des années 1800, et plusieurs générations de leurs descendants. À l’apogée de la famine dans les années 1840, jusqu’à 30 000 immigrants irlandais arrivaient à Montréal à chaque année. Des milliers d’entre eux moururent du typhus dans les dispensaires le long du port. Certains de ceux qui survécurent au voyage s’établirent là où ils débarquèrent, sur les terres basses en bordure du fleuve Saint-Laurent. Ici, ils peinèrent sur les quais, dans les fonderies locales, les briqueteries, les savonneries, les brasseries, les minoteries et les dépôts de marchandises ferroviaires.

15 ruelles vertes de Montréal en photos Depuis leur création officielle en 1997, les ruelles vertes n’ont cessé de pousser à Montréal. Aujourd’hui, on compte une centaine de tronçons verdis. Le Plateau–Mont-Royal demeure le champion incontesté avec une cinquantaine de projets, mais on retrouve aussi des ruelles vertes dans les arrondissements de Ville-Marie, de Rosemont–La-Petite-Patrie, de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension ou du Sud-Ouest, entre autres. Certaines sont mieux entretenues que d’autres. Ce sont les résidants riverains, appuyés par les Éco-quartiers, qui veillent à l’entretien des ruelles vertes, qui sont des projets citoyens volontaires. C’est donc dire que ce sont les résidants qui déposent une demande à leur Éco-quartier pour créer une ruelle verte.

Montreal Subway Le jeune photographe français, originaire de Toulouse, Alexandre Chamelat livre une série de clichés du métro montréalais. Prenant le même point de vue, ses images souterraines semblent nous inviter à un voyage dans les souterrains canadiens. A découvrir en détails dans la suite de l’article. L'UNIVERS DU PETIT PRINCE: LES RÉSUMÉS DES CHAPITRES Chapitre 1 Dans le premier chapitre du livre on trouve un aviateur qui raconte son histoire. Quand il était un petit garçon il avait une grande imagination mais maintenant il l'a perdu. Cet homme était un enfant, il dessinait des boas qui mangeaient des éléphants mais les grandes personnes seulement voyaient des chapeaux. Pourtant il ne dessine pas des boas actuellement.

Les meilleures photos de presse du Québec dans une exposition extérieure L’avenue du Mont-Royal accueillera du 9 avril au 1er juin prochain une exposition extérieure d’une cinquantaine photographies finalistes et lauréates du prix Antoine-Desilets 2012 et 2013. Le public pourra découvrir le long d’une promenade des photos de reporters dans les catégories Sports, Nouvelles, Vie quotidienne, Photoreportage et Portrait. Créé par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) en 2005, le prix Antoine-Desilets vise à mettre en lumière la grande qualité de la production photographique québécoise et présente au public les meilleures photographies de presse de l’année au Québec. Pour son édition 2013, le jury du prix Antoine-Desilets était composé de Paul Chiasson, photographe à La Presse canadienne, Vincenzo D’Alto, photographe indépendant et Sébastien St-Jean, photographe à l’Agence QMI. Une deuxième exposition, en collaboration avec le musée Pointe-à-Callière, se déroulera du 4 juin au 31 août, dans le cadre de l’exposition Vies de Plateau.

Parcours Le Petit Nicolas 1. À propos de l'auteur et l'illustrateur des histoires du Petit Nicolas Illustrée par Jean-Jacques Sempé, Le Petit Nicolas est une œuvre de littérature pour la jeunesse écrite de 1955 à 1965 par René Goscinny. Ecrites sous forme de courts récits dans lesquels se mêlent l'humour et la tendresse de l'enfance, les aventures du Petit Nicolas mettent en scène un petit garçon dans un environnement urbain pendant les années 1960. 2. Lecture

Related: