background preloader

Vitamin_B12_FR.pdf

Vitamin_B12_FR.pdf

https://dl.dropboxusercontent.com/u/40648100/dietethics/Vitamin_B12_FR.pdf

Related:  Santé de la mère durant l'allaitementVitamines : B 12, DNutritionLiens utiles IIIAlimentation

DA 52 : Contraception par pilule progestative et baisse de la sécrétion lactée : 8 cas Contraception par pilule progestative et baisse de la sécrétion lactée : 8 cas La plupart des professionnels de santé savent que les pilules contraceptives contenant des œstrogènes ont un impact négatif sur la lactation, mais les pilules contenant uniquement un progestatif ont la réputation d'être parfaitement compatibles avec l'allaitement. Or, ce type de pilule semble aussi pouvoir induire une baisse de la lactation lorsque la prise est débutée dès les premières semaines post-partum ; des cas de baisse de la sécrétion lactée ont été rapportés même lorsque sa prise était débutée plus tardivement. Il serait nécessaire que ces faits soient mieux connus, tant des mères que des professionnels de santé, et pour ce faire qu'ils soient notifiés. Une fiche spécifique de notification est en cours d'élaboration.

Ce que tout végane doit savoir sur la vitamine B12 Lettre ouverte d’associations véganes et de professionnels de la santé Un très faible apport en vitamine B12 peut être la cause d’une anémie et occasionner la dégradation du système nerveux. Les seules sources véganes fiables de B12 sont les produits alimentaires enrichis (parmi lesquels figurent certains laits végétaux, quelques produits au soja et des céréales pour petit déjeuner) et les compléments de B12. Qu’elle provienne de compléments alimentaires, de produits enrichis ou de produits d’origine animale, la vitamine B12 est produite par des micro-organismes. La plupart des véganes consomment assez de B12 pour éviter l’anémie et la dégradation du système nerveux, mais beaucoup n’en prennent pas assez pour éviter le risque potentiel de maladies cardiaques et de complications lors de la grossesse.

Soja : vérités et mensonges Aucune de ces deux études n’aborde le cycle menstruel des femmes, la première étude établit qu’une réduction substantielle du risque du cancer du sein est constatée chez les femmes ayant un apport élevé de phytoestrogènes, tandis que la seconde porte sur les formules infantiles à base de soja. S’agit-il d’un mauvais copier-coller de la part des auteurs ? D’un manque de rigueur ? En tout cas, cela démarre mal et cela augure de la suite… La vitamine D La vitamine D est devenue la grande vedette des vitamines. Il y a peu encore, la vitamine D était seulement mise en avant pour ses bienfaits sur les os et pour la prévention du rachitisme ou de l’ostéoporose. Ce n’est qu’au cours des dix dernières années que les nombreux autres bénéfices de la vitamine D sur la santé ont été reconnus.

Le soja - Pourquoi je n’achète pas de yaourts au soja en grande surface Dans les yaourts au soja vendus en grande surface, un additif indésirable : le phosphate de calcium. Avec mon équipe nous préparons la nouvelle édition du guide Le bon choix au supermarché, et nous voilà repartis dans l’analyse des compositions de plusieurs centaines de produits. Nous regardions ces jours-ci les yaourts à base de soja vendus au rayon frais.

La contraception Je craignais que la prise de température soit contraignante, et j'ai mis du temps à me décider (en fait je m'y suis mise à un moment où je voulais tomber enceinte illico-presto, c'était une méthode de conception à ce moment-là). Je me suis familiarisée avec la méthode pendant quelques mois (2 mois 1/2, le temps de changer d'avis et de me dire que ce n'était finalement pas le moment d'avoir un nouveau bébé). Depuis je n'ai jamais repris ma tempé, mais par contre j'ai gardé l'habitude d'avoir l'oeil. Pour l'observation des glaires, en fonction de chaque femme, c'est plus ou moins facile. La vitamine B12 - Association Végétarienne de France La question de la vitamine B12 prend un intérêt particulier dans toute discussion sur les régimes végétariens, car cette vitamine n’apparaît pas présente de façon significative dans les végétaux. C’est donc un des arguments que les détracteurs du végétarisme opposent systématiquement à ses partisans stricts, les végétaliens : comment peut-on être végétalien et non carencé ? En réa­lité, s’il faut vraiment faire attention lorsqu’on n’accepte aucun produit d’origine animale, ce ne sont pas les végétaliens qui risquent le plus de souffrir de carences, ce sont les personnes âgées qui absorbent moins facilement la B12.

Toute la vérité sur les « phyto-oestrogènes »1.2.3. Veggie On entend souvent dire que la consommation de soja serait à éviter en raison de la présence de "phyto-oestrogènes" dans cet aliment, qu’elle serait à déconseiller aux enfants... Qu’en est-il ? La commission scientifique de l’Association Végétarienne de France fait le point pour répondre à ces questions. Que sont les « phyto-œstrogènes », et d’ailleurs, existent-ils vraiment ? Sous le nom (très mal choisi) de « phyto-œstrogènes » on regroupe une classe de composés produits naturellement par les plantes dont la structure moléculaire est proche de l’estradiol, une hormone nécessaire au maintien de la fertilité et des caractères sexuels secondaires chez la femme. Fer Le corps humain contient naturellement 3 à 4 g de fer, dont 2 à 2,5 g sous forme d’hémoglobine, qui donne au sang sa couleur rouge. Il est bien recyclé par l’organisme et les pertes journalières (principalement par les selles) sont faibles, environ 1 mg, auxquelles il faut ajouter environ 0,5 mg de perte supplémentaire chez les femmes en période de menstruation. Le fer dans les aliments

Le mythe des protéines végétales complémentaires Comme les vieilles info ont la vie dure, nous avons décidé de traduire cet article du Docteur Jeff Novick, qui fut Directeur du Service Nutrition au Centre Pritikin de Floride et Vice-Président du Conseil d’Administration de la National Health Association. Cet article dénonce brillamment le mythe des protéines végétales complémentaires, illustré souvent par l’exemple de l’association conseillée des légumineuses avec les céréales. Ce mythe éculé, en plus d’être fautif, ne rend pas service au véganisme en faisant croire qu’il est plus difficile d’obtenir une protéine complète en mangeant végane. Vous pouvez retrouver l’article orginal et en anglais de Jeff Novick sur le site de Forks Over Knives ( ): Traduction :

Pilule et allaitement (Contraception : Questions / Réponses 40) Pilule et allaitement (Contraception : Questions / Réponses 40) par Martin Winckler Article du 5 juin 2005 Les sujets abordés cette semaine : - Trinordiol et allaitement- Déplacement du DIU Mirena ?- Contraception et syndrome des ovaires polykystiques- DIU et chloasma (UT 380)- Stérilisation volontaire

Article Récap nº5 : Le point sur la vitamine B12 Salut les amis. Aujourd’hui vous avez le droit à un Article Récap sur un sujet plus qu’intéressant, la vitamine B12. C’est Amandine qui s’en est chargée et je trouve qu’elle a fait un super travail de recherche et d’écriture. N’hésitez pas à consulter tous les articles qu’elle site en source. Bonne lecture {{{ C’est par ICI }}}. Comment être un végétarien en bonne santé Il existe différentes formes de végétarisme. Selon les raisons pour lesquelles on pratique ce mode alimentaire, on consommera ou non des oeufs, des produits laitiers, ou du poisson. On parlera alors d’ovo-végétarisme, de lacto-végétarisme, ou de pescovégétarisme (bien que souvent ces derniers ne soient pas réellement considérés comme végétariens). Dans tous les cas, voici 10 conseils très simples qui pourront vous aider à atteindre ou conserver une santé optimale, tout en pratiquant ce régime alimentaire. 1 – N’abusez pas des produits laitiers En étant végétarien, vous pourriez être tenté de consommer des produits laitiers à chaque repas.

Calcium Chacun connaît l’importance du calcium pour la formation et le maintien du tissu osseux. Toutefois, il apparaît bien inutile de se gaver de produits laitiers pour satisfaire ses besoins calciques. Un organisme humain adulte contient plus de 1 kg de Ca (1 000-1 200 g), essentiellement – à 99 % environ – localisé dans les os, sous forme de phosphate de calcium, qui, ainsi que son nom l’indique, contient également du phosphore (dans un rapport calcium/phosphore très légèrement supérieur à 2).

Related: