background preloader

La France pendant la guerre

La France pendant la guerre
Related:  La France défaite et occupée 1940-1946

juin 40 : les Allemands occupent Paris Les grandes grandes vacances En complément de la série animée « Les grandes Grandes Vacances », Francetv éducation et Les Armateurs proposent un jeu d’aventure en quatre épisodes, de type Professeur Layton, sur le thème du quotidien des enfants pendant la seconde guerre mondiale. Le jeu, destiné à un public d’enfants entre 8 et 12 ans et à la famille, se déroule sur la période 1935-1945 et permet d’aborder les principales thématiques de la série : l’exode, le rationnement, les réquisitions, la vie en territoire occupé, la résistance, le marché noir, le troc… Le joueur incarne à tour de rôle, Ernest et Colette, les deux principaux personnages de la série et va accomplir des missions tout le long des épisodes. L’objectif est d’obtenir des indices, de récolter des objets pour débloquer des étapes du jeu ou encore de résoudre des mini jeux de réflexion (taquin, puzzle, infiltration et objets cachés). Axes pédagogiques : Ce jeu ludo-éducatif aborde ainsi l’histoire de la seconde guerre mondiale à hauteur d’enfants.

Affiches et tracts : des vecteurs de propagande du régime de Vichy Le 10 juillet 1940, le maréchal Pétain s’est vu confier les pleins pouvoirs constituants dans la France libre. Régime autoritaire, le nouveau gouvernement fonde sa politique sur un système de propagande massif et soigné. L’objectif est d’asseoir les fondements idéologiques et d’obtenir l’appui de la population, qui doit accepter les sacrifices, les privations, et une collaboration avec l’Allemagne nazie. Chapitre 1 : une collaboration d’État à État Lors de l’entrevue de Montoire, le 24 octobre 1940, Hitler impose à Pétain une politique de collaboration d’État à État. Celle-ci se décline en trois points : combattre, travailler, surveiller. Aider l’Allemagne à combattre contre ses ennemis, l’URSS (à partir de décembre 1941) et l’Angleterre. L’outil principal mis en place pour cette collaboration militaire est la Légion des Volontaires Français contre le bolchévisme. Ces deux affiches font la propagande de la Légion. 310 Fi 3/1 310 Fi 5/1 590 Fi 689 590 Fi 694 310 Fi 6/1-2 « La guerre est là !

Le 16 juin 1940 : une république est morte à Bordeaux A Bordeaux, Adrien Marquet (à droite) avec (de gauche à droite) Édouard Herriot, Pierre Laval, Philippe Pétain et le président de la République, Albert Lebrun. (DR) A peine le 70e anniversaire du Débarquement terminé, Jean-François Boulagnon, féru d’histoire, nous ramène à l’une des pires journées de l’histoire de la France. Avec la débâcle militaire, des millions de civils, originaires de Belgique, du Luxembourg, de Lorraine, du Nord et de la région parisienne fuient sur les chemins de l’exode, venant s’ajouter aux réfugiés espagnols arrivés en Gironde depuis 1936, aux émigrés juifs du IIIe Reich internés dans les camps de Bassens et de Libourne, aux évacués de Lorraine accueillis en septembre 1939. En quelques semaines, la population bordelaise passe de 300 000 à 1 million d’habitants. Ils envahissent les rues, le port ou stationnent 400 bateaux et bivouaquent dans les parcs et sur les trottoirs. Passez votre souris sur la carte pour découvrir les différents lieux du récit

Juin-juillet 1940 : Pétain demande l'armistice, Pétain chef de l'Etat français Introduction du dossier « L'appel du 18 juin 1940 » - Pour mémoire - CNDP Au mois de juin 2010 nous commémorerons le soixante-dixième anniversaire de l’appel du 18 juin prononcé par le général de Gaulle et communément reconnu comme un document patrimonial de notre histoire. Si elle est aussi anniversaire d’une défaite (la bataille de Waterloo) cette date du 18 juin, anniversaire d’un acte fondateur, marque incontestablement l’histoire de la Nation France. Elle crée même sa propre histoire, suffisamment efficiente pour ne pas avoir besoin de rappeler le millésime, ne parle-t-on pas de l’« appel du 18 juin », de l’« Homme du 18 juin » sans autre précision, au point que bon nombre des élèves de nos classes hésitent entre 1939, 1940 et 1944 ? Associée à un homme au parcours à la fois classique et hors du commun, associée à un moment-clef d’un conflit au cours duquel la République la plus longue de l’Histoire de France vacille et se saborde, la date du 18 juin est dès lors teintée d’ambiguïté et de mystère. Conception et réalisation du dossier

50 photos de la Libération de Paris se fondent dans le présent Photo- mercredi 4 juin 2014 · Tags: guerre, paris, slider· 66 commentaires La libération de Paris a eu lieu du 19 au 25 août 1944. Cet épisode met fin à quatre années d’occupation de la capitale française. À l’occasion du 70ème anniversaire de la libération de Paris, j’ai décidé de me plonger dans cette fin du mois d’août 1944 pour réaliser cet avant-après de certains lieux de cet évenement qui marque Paris à jamais. J’ai cherché des clichés d’époque dans de vieux livres, des magazines, ainsi que sur eBay où de nombreux documents apparaissent. PLACE SAINT-MICHEL. 19 août 1944. PLACE ST MICHEL. RUE DE LA HUCHETTE. Madame Briant (ci-dessous), boulangère du Quartier Latin sur le « Fortin de la Huchette » avec son casque piqué à un allemand. BELLEVILLE. « Chacun sa grenade, son fusil rouillé, son couteau ou ses mains nues ». BOULEVARD MAGENTA. 21 août 1944. PONT-NEUF. 23 août 1944. QUAI DE CONTI. PRÉFECTURE DE POLICE. PRÈFECTURE DE POLICE. RUE DU MAIL. RUE RODIER. PLACE DE LA BASTILLE.

La défaite de 1940, un complot contre la République ? - L'Obs On peine, aujourd’hui, à saisir l’ampleur du cataclysme : une armée française considérée comme la première du monde, protégée par une inexpugnable ligne Maginot, mais qui fut pourtant balayée en quelques semaines par une guerre éclair qui foudroya tout un peuple. Marc Bloch, historien médiéviste, engagé volontaire puis martyr de la Résistance, a livré dans "L’Etrange défaite" une pertinente explication à chaud, dès 1940. Le même Marc Bloch espérait, peu avant son exécution, que l’on puisse un jour "faire la lumière sur les intrigues menées chez nous de 1933 à 1939 en faveur de l’Axe Rome-Berlin pour lui livrer la domination de l’Europe". Cette faillite militaire et politique réclamait des coupables : non pas ceux désignés par Vichy – les hommes du Front populaire, qui stoppèrent pourtant leurs réformes sociales pour relancer l’armement du pays –, mais plutôt les galonnés et leurs complices, que l’on retrouvera au sommet de l’Etat français du maréchal Pétain. Un complot crypto-fasciste

Réviser la seconde guerre mondiale et la France pendant la guerre Cet article comporte les moyens de réviser les deux chapitres consacrés à la seconde guerre mondiale Articles, du blog, fiches d’objectifs et plusieurs exercices de révision vous sont donc proposés sur la seconde guerre mondiale, puis sur la France pendant la guerre. Sur le chapitre 5, la seconde guerre mondiale : La fiche d’objectifs distribuée en classe est ici. Les 3 articles de ce blog avec les 3 parties de la leçon, les diaporamas en vidéo et les liens utiles : les phases de la guerre ici. la guerre d’anéantissement (Stalingrad) ici.le génocide ici. Les 3 podcasts de la leçon : Voici les exercices de révision : Certains avaient été faits pour l’ancien programme mais n’ont pas pris une ride (quelques questions ne sont peut-être plus utiles ou bien n’ont pas encore été vues). Sur le chapitre 6, la France de 1940 à 1946. La fiche d’objectifs distribuée en classe est ici. L’article de ce blog avec les 4 parties de la leçon en présentation Prezi, les 4 diapos vidéos et les liens utiles est ici.

Guy Môquet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Môquet. Guy Môquet, né le 26 avril 1924 à Paris et mort le 22 octobre 1941 à Châteaubriant (Loire-Inférieure[1]), est un militant communiste, célèbre pour avoir été le plus jeune des quarante-huit otages fusillés, le 22 octobre 1941, à Châteaubriant, Nantes et Paris en représailles après la mort de Karl Hotz[2],[3]. Son nom, plus particulièrement associé à celui des vingt-sept fusillés du camp de Châteaubriant, est passé dans l'histoire comme un des symboles de la Résistance française. Sa famille[modifier | modifier le code] Guy Môquet était le fils de Prosper Môquet, cheminot, syndicaliste, député communiste du 17e arrondissement de Paris. Biographie[modifier | modifier le code] Son adolescence[modifier | modifier le code] Le PCF au début de la guerre[modifier | modifier le code] Après la défaite de la France en juin 1940, l'occupant maintient en détention les communistes incarcérés.

La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) La marche à la guerre En Europe arrivée au pouvoir de Mussolini et d’Hitler, remilitarisation de la Rhénanie 1936, l’Anschluss 1938, Conférence de Munich 1938, pacte germano-soviétique 1939. En Asie protectorat du Japon sur la Mandchourie 1931, offensive japonaise sur la Chine 1937. La guerre en Europe 1939 - mai 1941 Invasion de la Pologne septembre 1939, la drôle de guerre, Narvik, la grande offensive à l’Ouest, l’armistice juin 1940, bataille d’Angleterre, guerre sous-marine, occupation de la Yougoslavie et de la Grèce. La guerre éclair Blitzkrieg, l’utilisation combinée de l’aviation et des divisions blindées permet à l’armée allemande de remporter des succès foudroyants au début du conflit. La bataille d’Angleterre juillet novembre 1940 L’opération Otarie à partir de juillet 1940, les différentes phases de la bataille d’Angleterre, le Blitz commence le 7 septembre, les grands raids aériens sur Londres et les grandes villes anglaises. La guerre devient mondiale juin 1941 – fin 1942

Histoire : la Libération en 5 podcasts La France ne s’est pas libérée en un jour. Si Paris et beaucoup de villes ont été libérées en août 1944, le reste du territoire est libéré progressivement, et avec beaucoup de difficulté, jusqu’au 8 mai 1945. Strasbourg ou encore les poches de l’Atlantique notamment connaîtront ce destin de libération différé. Concrètement, sur le terrain, comment se sont déroulées ces journées de libérations ? Comment les médias, eux aussi, ont-ils été libérés de la censure et du contrôle exercés par le régime de Vichy et l'occupant allemand ? Comment le cinéma s'est-il emparé, ensuite, des images tournées à la Libération pour en recomposer parfois le récit historique ? Dans le cadre de l'opération Nation Apprenante, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, cette présentation d'émissions sera suivie d'une précision sur le niveau scolaire auquel elle peut faire écho. Radio Londres, la liberté au bout des ondes. 1940-1944 (52 min) 1944. 1945.

Biographie de JeanMoulin Administrateur et homme politique (Béziers - France , 20 juin 1899 || Metz (déportation) - France, 8 juillet 1943) Après avoir servi dans le génie durant les derniers mois de la Première Guerre mondiale, Jean Moulin entra dans la carrière administrative en 1919; il devint chef de cabinet du préfet de la Savoie en 1922, sous‑préfet en 1930. Chef de cabinet civil de Pierre Cot, ministre de l'Air du Front populaire, plus jeune préfet de France en 1937, nommé à Rodez où il restera peu de temps, il devint préfet d'Eure‑et‑Loir en 1939. Parachuté en France le 1er janvier 1942, puis, après un retour à Londres, de nouveau en septembre de la même année, Jean Moulin – connu sous les pseudonymes de «Max» ou de «Rex» – rencontra tous les dirigeants de la Résistance, mais il se heurta à ceux qui craignaient sa tendance à centraliser renseignements, communications, moyens et argent, d'une part, et qu'il ne reconstitue les partis politiques tels qu'ils étaient avant Vichy, d'autre part.

Juillet 1943 : Débarquement des alliés en Sicile Lucky LUCIANO En juillet 1943 pour préparer le premier débarquement Allié, les Américains libèrent de leurs prisons des gangsters américains d'origine sicilienne, pour les faire rentrer en contact avec leurs parents de l'île et former des groupes de résistance contre les Fascistes, pour faciliter le débarquement, puis la conquête de la Sicile. Le mafieux Salvatore LUCANIA, (Francky ou Lucky LUCIANO)Condamné aux États-Unis, Salvatore LUCANIA est sorti de prison en 1943 par les Services Secrets américains de l'US Navy pour mettre fin à la grève des Longshormen (dockers) syndiqués du Port de New York qui bloquent l'approvisionnement des troupes américaines en guerre en Europe. Une fois la Sicile sous "contrôle" Allié, des hommes d'honneur autrement dit la Mafia, tous antifascistes convaincus, sont installés à des postes clés du pouvoir provisoire, par les Américains.

Related: