background preloader

Quand les femmes avaient nettement plus besoin de sexe que les hommes

Quand les femmes avaient nettement plus besoin de sexe que les hommes
Et comment le stéréotype s’est inversé. Traduction d’un article publié par la sociologue américaine Alyssa Goldstein sur le site Alternet.org. Ninon de Lenclos, gravure de Antoine-Jean-Baptiste Coupé J’inaugure aujourd’hui la catégorie traduction. Il y a concernant les histoires de couple, de sexe et de genre, une réelle richesse à aller voir ce qui se dit en dehors de notre cocon culturel francophone et néanmoins un peu autiste ethnocentré. Je vous traduis donc cet article remarquable, publié le 19 mars 2013 sous le titre original When Women Wanted Sex Much More Than Men – And how the stereotype flipped, et qui me parle énormément puisque j’aime bien tout ce qui bouscule les idées reçues et remet un peu les pendules à l’heure en matière de sexe et de stéréotypes sexuels. Partie I : l’ère des salopes Au début du XVIIe siècle, un homme du nom de James Mattlock fut expulsé de sa paroisse à Boston. Mais le changement était clairement en route. L’article est en trois parties. Dans "réflexion"

https://lesfessesdelacremiere.wordpress.com/2013/04/07/quand-les-femmes-partie-1/

Related:  Histoire des femmesDésirSexOther Side of the SkyRef. Education Sexuelle

sans titre Les deux tomes de Femmes et littérature sont maintenant disponibles en librairie : Fruit de plusieurs années de recherches, cet ouvrage constitue le premier panorama quasiment complet des œuvres de femmes en littérature, du Moyen-Âge au XXI e siècle, en France et dans les pays francophones. Il représente un outil indispensable à la compréhension de la littérature pratiquée par les femmes et au rôle spécifique qu’elles y ont tenu au fil des siècles. Les 5 secrets de Brigitte Lahaie pour entretenir son couple : Femme Actuelle Le MAG Elle, la scandaleuse sait tout (ou presque) du couple. Star pendant l’âge d’or du cinéma X, actrice, chanteuse et aujourd’hui animatrice radio à succès, Brigitte Lahaie a vu le couple dans tous ses états. Au fil des années et des témoignages, elle a assisté à son évolution : des relations longues aux relations mouchoirs.

Sexe : 7 choses que vous ignorez sur la nymphomanie 7 choses que vous ignorez sur la nymphomanie © Getty On dit hypersexualité et non nymphomanie Depuis les années 2000, la communauté médicale ne reconnaît plus le terme “nymphomanie“, qui a remplacé par “hypersexualité“. Définie comme une “fréquence excessive, non contrôlée et croissante, du comportement sexuel qui persiste en dépit des conséquences négatives possibles“, cette pathologie toucherait 3 à 6% de la population, dont 80% d’hommes*. Ça ne concerne pas que les femmes

Le sexisme et le racisme ont les mêmes processus mentaux Les attitudes portant sur les préjugés reposent sur des suppositions généralisées à propos de certains groupes sociaux, et pourraient bien être un trait de personnalité. Des chercheurs de l’Université du Pays Basque ont confirmé un lien entre les deux types de comportements discriminatoires : le sexisme et le racisme. Ils conseillent aussi de favoriser l’éducation visant à encourager l’égalité. Maite Garaigordobil, professeur de psychologie à l’Université, est co-auteur de cette étude qui explore le lien que le sexisme a avec le racisme et d’autres variables. Elle explique que "les individus qui sont fortement sexistes, qu’ils soient hostiles (voyant les femmes comme le sexe inférieur) ou bienveillants (croyant que les femmes sont le sexe faible et qu’elles ont besoin d’être protégées), ont aussi des tendances racistes." "Le sexisme est associé à l’autoritarisme et à un penchant pour la domination sociale" expliquent les auteurs.

Lynda Benglis – Robert Morris, 1974 / Saison 1 / Épisode 1 Lynda Benglis – Robert Morris, 1974—Saison 1Regardez-moi comme je ne suis pas Épisode 1,« Mais… Robert Morris n’est pas homosexuel ! » — Les opérations de monstruosité —✻Opération 1. : s’embrouiller avec les termes du sujet _ J’ai pris connaissance de l’affiche que l’artiste Robert Morris a réalisée pour sa double exposition à la galerie Castelli-Sonnabend (New York, avril 1974), dans le cadre d’une étude de textes critiques travaillant une approche genrée des courants de l’art minimal et post-minimal dans les années 1960 et 1970 aux États-Unis. Opération 2. : I would prefer not to be heterosexualised so quickly

Critique de la série "Unorthodox" sur Netflix Capture d'écran/Youtube/Netflix Unorthodox montre une vraie fuite, puisque Esther Shapiro part sans affaires à bord d'un avion sans retour pour Berlin, en Allemagne. En quatre épisodes, cette mini-série réalisée par Anna Winger donne un aperçu sociologique glaçant de cette communauté discrète, dont l'existence même est censée être la seule raison d'être de ses membres. Vivant en symbiose, le quotidien des juifs ultra-orthodoxes est ritualisé à l'extrême, dévoué à la famille et la religion. Les enfants sont éduqués dans des écoles internes, les mariages sont arrangés, faits très jeunes.

"Enceinte, je ne pensais pas me faire draguer" "S'il y a bien une chose à laquelle je ne m'attendais pas en arborant un ventre rond, c'est bien à un intérêt de la gente masculine pour un corps visiblement occupé. Et pourtant, il existe des hommes que le baby bump attire." Pauline, 31 ans, est enceinte de six mois. Depuis que sa grossesse est visible, il lui est arrivé plusieurs fois de se faire aborder dans la rue ou à l'arrêt de bus. Rebecca, 33 ans, a vécu la même chose l'année dernière alors qu'elle attendait son premier enfant. "Cela m'a d'autant plus choquée qu'en étant enceinte, je pensais être sortie du marché de la drague.

20 choses qu'il veut au lit (mais qu'il n'osera jamais demander) La tête des hommes est remplie de fantasmes. Sans prétendre tout connaître sur les préférences sexuelles masculines, on peut quand même établir certaines généralités qui ne trompent pas... Au lit, un homme veut... 1. Qu'on prolonge les préliminaires Non, les préliminaires ne servent pas que le plaisir féminin!

Princesses, pop stars & girl power : le sexisme est systémique Ces dernières décennies, difficile de le nier, les femmes occidentales ont gagné en liberté et en égalité. Les femmes ne sont plus confinées par défaut à leur foyer, soumises à un rôle prédéfini par les dogmes du passé. Tout est devenu une histoire de choix, de liberté. Enfin, ça, c’est ce que la plupart des personnes pensent. Mais ce n’est pas si facile, car le monde marchand va rapidement s’emparer de l’image de la femme libérée pour en faire un produit de consommation, donc un nouvel outil d’oppression et d’exclusion. Nos comportements, eux, restent largement déterminés par ces influences de la société. Collectif Akimbo – La Rage Akimbo est un collectif d’activistes culturels queers créés à San Francisco en juillet 1989. La première action d’Akimbo est suscitée par l’attaque du sénateur Jess Helms contre The National Endowment for the Arts (qui finance la culture) et particulièrement contre les artistes queers. Le collectif détourne la pub, les médias de masse, avec des outils DIY et dans une idée d’autonomie des membres.

L’émancipation des femmes : mythe ou réalité ? - Apocalypse 10 destins Programmes scolaires français : Histoire - 3e, 1re • Équivalence canadienne : Secondaire, 2e cycle Introduction En France, dès le début de la guerre et de la mobilisation générale, le 2 août 1914, le président du Conseil des ministres René Viviani, qui songe à une guerre courte, lance un appel aux paysannes françaises, les seules dont il pense avoir un besoin urgent dans les campagnes, au moyen d’affiches placardées : Debout donc, Femmes françaises, jeunes enfants filles et fils de la Patrie ! Remplacez sur le champ du travail ceux qui sont sur les champs de bataille.

Cette exhibitionniste connue pour son rôle de nonne, se déshabille sur un parking devant des policiers Antje Mönning, 40 ans, est une actrice allemande aux mœurs particulières. Ce qu’elle aime c’est le « flash », une pratique qui consiste à montrer furtivement une partie intime de son corps. Elle est exhibitionniste et aime se déshabiller dans des lieux publics, où elle est certaine d’être aperçue nue. Elle connait un endroit, sur un parking, à la fois discret et de passage, où elle aime se mettre nue. Ce jour-là, elle a adopté des poses lascives et a posé nue pour des hommes qui ne sont pas sortis de leur voiture.

Related: