background preloader

L'éloge des femmes passives

L'éloge des femmes passives
Nous sommes passés de normes extérieures, explicites, monolithiques, édictées par la morale ou la religion à une prolifération de représentations, et par conséquent à une individualisation des conduites, produisant à son tour des injonctions contradictoires. Mais, pour autant, ce que révèlent aussi ces enquêtes, c’est que les places des hommes et des femmes n’ont pas radicalement changé. Ainsi, la presse et notamment celle que l’on qualifie « de société », qu’elle soit à destination d’un lectorat masculin ou féminin, adolescent ou adulte, hétérosexuel ou homosexuel semble être un vecteur de ces nouvelles normes contemporaines de la sexualité. Nous proposons par conséquent un « coup de sonde » sur les papiers consacrés à la sexualité dans le magazine pour adolescentes le plus vendu de cette catégorie, durant une période d’analyse, de novembre 2007 à avril 2008. Tout d’abord, de quelle manière opère cette contrainte à l’identification des adolescentes ? « In bed ! Related:  Sexuality Sexualité (1)Sexualité hétéro

Le top 10 des zones les plus érogènes chez les femmes - Marichesse.com Des neuropsychologues ont voulu classer par ordre l'intensité de l'excitation sexuelle que leur procuraient les différentes zones du corps. 500 femmes ont été interrogées. Quelles sont les parties les plus érogènes ? Réponses. Des neuropsychologues, le Professeur Olivier Turnbull de l'université de Bangor et ses collègues de l'université de Swansea (Pays de Galles) et de Johannesburg (Afrique du Sud) ont demandé à 500 femmes ainsi qu'à 300 hommes de noter sur 10 l'intensité de l'excitation sexuelle que leur procuraient 41 zones du corps. Les personnes interrogées venaient en majorité d'Afrique sub-saharienne (53 %) et des îles britanniques (33 %) et étaient pour 84 % d'entre elles, hétérosexuelles. Entre les hommes et les femmes, peu de différences au niveau des zones érogènes présentes mais bel et bien une différence de classement. Quelles sont les zones les plus érogènes chez les femmes ? 10. Note : 4,7 / 10 9. Note : 4,5 / 10 8. Note : 6,2 / 10 7. Note : 6,7 / 10 6. Note : 7,3 / 10 5. 4.

Pourquoi les femmes simulent-elles ? On a maintenant une liste précise de raisons, et elles sont classées dans l'ordre d'importance : 1) Pour ne pas décevoir son partenaire, pour ne pas heurter ses sentiments et son estime personnelle. C'est le cas dans 92 % des simulations. 2) Par peur et insécurité, pour ne pas tomber dans des émotions négatives. 3) Pour s'exciter soi-même. 4) Pour que ça s'arrête (à cause d'ennui, de fatigue, d'inconfort ou d'autres choses à faire), et que les hommes ont tendance à ne pas s'arrêter avant l'orgasme féminin. Comme vous pouvez le constater, il ne s'agit pas toujours de faire sa sournoise. Il est temps d'admettre que les hommes hétéros n'échapperont pas à la simulation. Autre point intéressant de cet article : si vous avez des doutes sur la simulation possible de votre partenaire, comparez les bruits qu'elle fait pendant le cunnilingus et pendant la pénétration.

narcissisme et passivité Sexe : pourquoi il ne faut jamais être raisonnable Lorsqu'on parle de désir sexuel, de libido, on pense évidemment à la relation, aux rapports sexuels, comme si cette pulsion n'avait pas d'effets autres sur le comportement humain. Or, la libido a des interactions qui dépassent largement ce cadre. Dans le travail, par exemple, il y a des journées interminables et des concentrations difficiles qui sont le fruit de l'ennui. Quand au contraire, il se fait plaisant, devient presque ludique, et l'énergie et l'enthousiasme reviennent et donne un sentiment de toute-puissance. La force du désir est à son apogée. Lorsque des douleurs se font sentir ici et là dans le corps, c'est souvent l'expression d'un ras-le-bol qui n'est pas verbalisé (mais compensé par des expressions populaires : "en avoir plein le dos", "ne pas digérer"...). L'excitation, de manière générale, vient lorsque une personne fait quelque chose qui lui plaît.

Femmes, Désir, Homme Ozon : ce que "le fantasme de la prostitution féminine" révèle de ceux des hommes Existerait-il donc un fantasme masculin consistant à se livrer à une activité sexuelle sur une femme non désirante Et ce fantasme, dans quels méandres de l'inconscient se forge-t-il Dans des traumatismes sexuels précoces, poussant l' homme à devenir celui qui impose plutôt que [...] de Freud) comme fondamentalement dissymétrique, l'un désire et l'autre pas Dans la peur du désir féminin perçu comme dévorant ( vagina dentata et autre folklore) Dans une éducation culturelle selon laquelle une femme convenable ne désire pas, la femme désirante étant une salope Ou dans un bon gros égoïsme veule et banal, au soutien duquel l' homme s'épargnerait la peine de prendre en considération [...] le seul, l'unique, le grand fantasme qu'ont toutes ces femmes, beaucoup de femmes, c'est tout simplement de se conformer à ce qu'elles croient être le désir de l'homme. L'éjaculation féminine ne doit plus être un tabou LE PLUS.

Intériorisation du désir masculin : la preuve par 11 Hello tout le monde ! Je vous invite à prendre deux minutes sur votre pause déjeuner pour regarder cette bande-annonce du film Sexpériences : onze femmes issues de l'animation ou de la bande dessinée, sept minutes chacune, de beaux univers graphiques, et des histoires toutes érotiques. Onze points de vue féminin sur le sexe. sexperiences teaser on Vimeo Suis-je la seule à être interloquée ? Donc des femmes réalisatrices à qui on demande de parler de sexe, ne montrent à peu près que des femmes à poil. C'est exactement comme si vous demandiez à un végétarien de vous dessiner un menu, et que le résultat ressemblait à un gros tas de steaks et de saucisses. L'intériorisation d'une norme, c'est à ça que ça ressemble. Moi, quand je fornique, ça ne ressemble pas à ces vignettes : je ne me vois pas moi-même, je vois mon mec. Tout ça pour dire 1) pas de subversion sans conscience politique minimale, 2) lectrices artistes, je vous en supplie, renversez-moi cette maudite tendance.

Exploration du cerveau Le cerveau humain est constitué d'environ 100 milliards de neurones capables d'établir chacun jusqu'à 10.000 connexions. Le nombre de connexions potentielles est donc astronomique: 1 million de milliards (10 puissance 15). Le cerveau compte également des cellules gliales, en nombre 10 à 50 fois plus important que les neurones. Longtemps, on a cru qu'elles ne jouaient qu'un role subalterne en facilitant les échanges entre les neurones. Mais on a découvert récemment que ces cellules gliales établissent elles aussi des connexions, à la fois entre elles et avec les neurones. Le cerveau est donc un système incroyablement complexe avec 2 réseaux complets qui travaillent en paralèlle et en interaction. Par ailleurs, le cerveau est à la fois un système électrique, chimique, et probablement magnétique et quantique. 2 hémisphères L'hémisphère gauche commande la partie droite du corps. L'hémisphère droit a une perception du monde plus spatiale, globale et intuitive. 3 couches Circonvolutions

Ozon : ce que "le fantasme de la prostitution féminine" révèle de ceux des hommes Les propos du réalisateur François Ozon sur la prostitution suscitent la polémique (Goldman Michael/SUPERSTOCK/SIPA) Depuis que François Ozon a jugé utile d’affirmer que beaucoup de femmes ont le fantasme de se prostituer, les déclarations et commentaires à ce sujet fleurissent. Il paraît qu’il aurait raison, qu’il serait bon de mettre enfin les femmes face à la réalité de leurs fantasmes : celui de se prostituer et aussi, ne manquent pas d’ajouter certains, de se faire violer. Il est ainsi très instructif de constater qu’à la simple évocation d’un "fantasme de prostitution" fait immédiatement écho celle d’un "fantasme de viol" qui ornerait de même, paraît-il, l’imaginaire féminin. Et pourtant oui, il y a bien un lien, un lien fondamental, un point commun qui fait socle indéboulonnable, entre prostitution et viol. La prostitution et le viol, deux rapports soumis au seul désir de l’homme Le vrai fantasme : se conformer au désir de l'homme Fantasme et réalité, deux notions bien différentes

Faire l'amour pour faire plaisir ? Entre 18 et 34 ans, 5,6% des femmes affirment qu’elles font «Souvent» l’amour alors qu’elles n’en ont pas envie. Elle veulent «faire plaisir.» Elles sont persuaduées qu'une femme a moins de libido qu'un homme. A la question «Vous est-il arrivé d’avoir des relations sexuelles sans en avoir envie ?» Pour la sociologue Patricia Legouge, c’est la faute au discours ambiant, relayé par la presse : la fille idéale c’est la gentille fille. Prenez le mensuel Jeune et Jolie, par exemple. Véritable «prêt-à-penser des manières d’être socialement acceptables pour les jeunes femmes», le magazine féminin édicte donc les normes en matière de sexe. Pour éviter l’échec tous les moyens sont bons. La sexualité de la femme n’est présentée, dans ce genre de presse féminine, que comme un «moyen». Sous couvert d’encourager les lectrices à se libérer, les magazines pour adolescentes ne font jamais que perpétuer les inégalités. (3) L’emprise du genre. Illustration : images de la poupée Barbie (c) Mattel.

Related: