background preloader

L'éloge des femmes passives

L'éloge des femmes passives
Nous sommes passés de normes extérieures, explicites, monolithiques, édictées par la morale ou la religion à une prolifération de représentations, et par conséquent à une individualisation des conduites, produisant à son tour des injonctions contradictoires. Mais, pour autant, ce que révèlent aussi ces enquêtes, c’est que les places des hommes et des femmes n’ont pas radicalement changé. Ainsi, la presse et notamment celle que l’on qualifie « de société », qu’elle soit à destination d’un lectorat masculin ou féminin, adolescent ou adulte, hétérosexuel ou homosexuel semble être un vecteur de ces nouvelles normes contemporaines de la sexualité. Nous proposons par conséquent un « coup de sonde » sur les papiers consacrés à la sexualité dans le magazine pour adolescentes le plus vendu de cette catégorie, durant une période d’analyse, de novembre 2007 à avril 2008. Tout d’abord, de quelle manière opère cette contrainte à l’identification des adolescentes ? « In bed ! Related:  Sexuality Sexualité (1)Sexualité hétéro

Le top 10 des zones les plus érogènes chez les femmes - Marichesse.com Des neuropsychologues ont voulu classer par ordre l'intensité de l'excitation sexuelle que leur procuraient les différentes zones du corps. 500 femmes ont été interrogées. Quelles sont les parties les plus érogènes ? Réponses. Des neuropsychologues, le Professeur Olivier Turnbull de l'université de Bangor et ses collègues de l'université de Swansea (Pays de Galles) et de Johannesburg (Afrique du Sud) ont demandé à 500 femmes ainsi qu'à 300 hommes de noter sur 10 l'intensité de l'excitation sexuelle que leur procuraient 41 zones du corps. Les personnes interrogées venaient en majorité d'Afrique sub-saharienne (53 %) et des îles britanniques (33 %) et étaient pour 84 % d'entre elles, hétérosexuelles. Entre les hommes et les femmes, peu de différences au niveau des zones érogènes présentes mais bel et bien une différence de classement. Quelles sont les zones les plus érogènes chez les femmes ? 10. Note : 4,7 / 10 9. Note : 4,5 / 10 8. Note : 6,2 / 10 7. Note : 6,7 / 10 6. Note : 7,3 / 10 5. 4.

L’érotisation de la violence et de la subordination Claudie Lesselier - Dans quelles circonstances as-tu fait les recherches qui ont permis l’écriture de The Spinster And Her Enemies (1) ? Sheila Jeffreys - Je militais dans les campagnes contre la pornographie, à Londres, des années 1975 à 1978, et à cette étape-là j’ai décidé de faire une recherche sur les violences sexuelles contre les petites filles, car à ce moment là peu de choses avaient été faites, c’était une question relativement nouvelle. J’ai décidé, donc, de faire une recherche sur ces violences à notre époque, et une amie m’a invitée à Bradford et m’a fait obtenir une bourse. Or je ne suis pas sociologue, mais historienne, et ce n’était pas mon domaine privilégié. Mais je suis allée dans une bibliothèque, à Londres, la Fawcet Library, où se trouvent les documents des campagnes menées par les femmes à la fin du XIXe siècle, en particulier contre les Contagious Disease Acts. C’était une année après le début de ma recherche. Les féministes du XIXe siècle et la sexualité

Pourquoi les femmes simulent-elles ? On a maintenant une liste précise de raisons, et elles sont classées dans l'ordre d'importance : 1) Pour ne pas décevoir son partenaire, pour ne pas heurter ses sentiments et son estime personnelle. C'est le cas dans 92 % des simulations. 2) Par peur et insécurité, pour ne pas tomber dans des émotions négatives. 3) Pour s'exciter soi-même. 4) Pour que ça s'arrête (à cause d'ennui, de fatigue, d'inconfort ou d'autres choses à faire), et que les hommes ont tendance à ne pas s'arrêter avant l'orgasme féminin. Comme vous pouvez le constater, il ne s'agit pas toujours de faire sa sournoise. Il est temps d'admettre que les hommes hétéros n'échapperont pas à la simulation. Autre point intéressant de cet article : si vous avez des doutes sur la simulation possible de votre partenaire, comparez les bruits qu'elle fait pendant le cunnilingus et pendant la pénétration.

narcissisme et passivité Les filles, l'économe ne sert pas à émasculer votre homme Commis le 14 juin 2012 par La Fille Je ne lis pas de magazines féminins. Ça, c'est la version officielle. La version officieuse, c'est que - je l'avoue - j'aime bien laisser trainer un magazine à potins dans la salle de bain, feuilleter ceux des mes amis en prenant un bain de soleil ou m'acheter le sempiternel Cosmo avant de prendre l'avion. Mais ça s'arrête à ça. Bref. Cela étant dit, il est rare qu'un article de magazine en particulier suffise à faire mousser ma verve (et non ma verge, car je n'en ai pas). Toutefois, un article paru dans le dernier numéro du magazine féminin Clin d'Oeil m'a semblé symptomatique d'un tas d'autres et j'ai ressenti le besoin de réagir. Plongeons. Résumons l'article[2]: Quatre trucs infaillibles pour que les hommes réussissent à obtenir une relation sexuelle de leur partenaire. «Les gars, investissez dans la relation... pas dans les gadgets érotiques!» Le titre est clair. L'usage du déterminant possessif «nos» rassure. Ça m'énerve. Davantage: ça m'insulte.

Sexe : pourquoi il ne faut jamais être raisonnable Lorsqu'on parle de désir sexuel, de libido, on pense évidemment à la relation, aux rapports sexuels, comme si cette pulsion n'avait pas d'effets autres sur le comportement humain. Or, la libido a des interactions qui dépassent largement ce cadre. Dans le travail, par exemple, il y a des journées interminables et des concentrations difficiles qui sont le fruit de l'ennui. Quand au contraire, il se fait plaisant, devient presque ludique, et l'énergie et l'enthousiasme reviennent et donne un sentiment de toute-puissance. La force du désir est à son apogée. Lorsque des douleurs se font sentir ici et là dans le corps, c'est souvent l'expression d'un ras-le-bol qui n'est pas verbalisé (mais compensé par des expressions populaires : "en avoir plein le dos", "ne pas digérer"...). L'excitation, de manière générale, vient lorsque une personne fait quelque chose qui lui plaît.

Moi j’ai un rêve : que mon corps ferme sa gueule et fasse ce que je lui dis de faire. | Double L is thinking Tenez, aujourd’hui, on va parler cul. Parce que j’ai envie de me remettre à écrire sur le blog, mais pas la foi de repartir dans un débat sur le mariage et l’adoption ; ces sujets me tiennent à cœur, mais au fond, ça me fatigue d’avoir toujours à faire aux mêmes « arguments », de gens qui refusent de comprendre, de voir, ou de foutre la paix à d’autres. J’ai failli aussi parler de Clément Meric, on des plusieurs femmes tabassées à cause de leur port du voile, mais à part exprimer mon dégoût je ne vois pas trop quoi dire. Du coup on va parler de moi et de mes histoires de cul. J’ai failli parler de ça quand est paru l’article de l’Express parlant du viagra féminin et du « danger » qu’il représente pour notre société et puis, je me suis dégonflée, parce que c’était pas le moment, personnellement, de parler de mon rapport personnel à la sexualité. Dites-vous que j’ai de la chance : je me suis trouvé un homme qui fait très attention à moi, à mon plaisir, à mon consentement. Like this:

Femmes, Désir, Homme Ozon : ce que "le fantasme de la prostitution féminine" révèle de ceux des hommes Existerait-il donc un fantasme masculin consistant à se livrer à une activité sexuelle sur une femme non désirante Et ce fantasme, dans quels méandres de l'inconscient se forge-t-il Dans des traumatismes sexuels précoces, poussant l' homme à devenir celui qui impose plutôt que [...] de Freud) comme fondamentalement dissymétrique, l'un désire et l'autre pas Dans la peur du désir féminin perçu comme dévorant ( vagina dentata et autre folklore) Dans une éducation culturelle selon laquelle une femme convenable ne désire pas, la femme désirante étant une salope Ou dans un bon gros égoïsme veule et banal, au soutien duquel l' homme s'épargnerait la peine de prendre en considération [...] le seul, l'unique, le grand fantasme qu'ont toutes ces femmes, beaucoup de femmes, c'est tout simplement de se conformer à ce qu'elles croient être le désir de l'homme. L'éjaculation féminine ne doit plus être un tabou LE PLUS.

Intériorisation du désir masculin : la preuve par 11 Hello tout le monde ! Je vous invite à prendre deux minutes sur votre pause déjeuner pour regarder cette bande-annonce du film Sexpériences : onze femmes issues de l'animation ou de la bande dessinée, sept minutes chacune, de beaux univers graphiques, et des histoires toutes érotiques. Onze points de vue féminin sur le sexe. sexperiences teaser on Vimeo Suis-je la seule à être interloquée ? Donc des femmes réalisatrices à qui on demande de parler de sexe, ne montrent à peu près que des femmes à poil. C'est exactement comme si vous demandiez à un végétarien de vous dessiner un menu, et que le résultat ressemblait à un gros tas de steaks et de saucisses. L'intériorisation d'une norme, c'est à ça que ça ressemble. Moi, quand je fornique, ça ne ressemble pas à ces vignettes : je ne me vois pas moi-même, je vois mon mec. Tout ça pour dire 1) pas de subversion sans conscience politique minimale, 2) lectrices artistes, je vous en supplie, renversez-moi cette maudite tendance.

Related: