background preloader

TransHumanisme

Facebook Twitter

24 nov. 2020 « La principale finalité de la vaccination n’est pas sanitaire », par Philippe Guillemant. Article intéressant concernant le véritable objectif de cette pseudo crise sanitaire, un changement radical de paradigme.

24 nov. 2020 « La principale finalité de la vaccination n’est pas sanitaire », par Philippe Guillemant

Enki Bilal : « Bug, Tome 2 » de l'an 2041. Replay La grande librairie - Émission du mercredi 1 mai 2019. Modification génétique pour booster les cerveaux : ces Chinois qui se lancent dans la fabrication "d'humains supérieurs" dans l'indifférence internationale. Atlantico : En Chine, une expérience très controversée d'utilisation de CRISPR sur des jumelles avant la naissance avait provoqué un tollé mondial.

Modification génétique pour booster les cerveaux : ces Chinois qui se lancent dans la fabrication "d'humains supérieurs" dans l'indifférence internationale

Un article du MIT Technology Review rapporte que le "cerveau des deux filles aurait été "accidentellement" augmenté" grâce à l'introduction du gêne CCR5. Concrètement qu'est-ce que cela signifie, est-ce vraiment concret ? Laurent Alexandre : On sait maintenant que la modification de ce gêne a des conséquences sur la synaptogenèse et donc sur le câblage neuronal et le fonctionnement du cerveau. Chez le petit mammifère, il semble que cela augmente les capacités cognitives. The-who-takes-on-human-gene-editing. Julian Huxley, Le Transhumanisme, 1957. Sir Julian Sorell Huxley, (1887-1975) est un biologiste britannique, socialiste et progressiste, connu pour ses ouvrages de vulgarisation sur la biologie et l’évolution.

Son grand-père, Thomas Henry Huxley (1825-1895) était un biologiste connu pour être un collègue et partisan de Charles Darwin (1809-1882). L’écrivain Aldous Leonard Huxley (1894-1963) est son frère, et si ce dernier est l’auteur de l’ouvrage de science-fiction Le Meilleur des mondes (Brave New World, 1932), ce n’est certainement pas un hasard, puisque Julian Huxley était un partisan de l’eugénisme comme moyen d’amélioration de la population humaine :

Le biohacker qui s'était implanté sa carte de transport dans la main s'est fait attraper par les contrôleurs. Une nouvelle start-up propose de “télécharger” votre cerveau… problème, il faut mourir d’abord. Et un milliardaire de la Silicon Valley a déjà payé pour le faire. Bien que la technologie ne soit pas encore tout à fait au point, Nectome a déjà attiré l'attention de 25 personnes qui se sont enregistrées sur une liste d'attente pour pouvoir bénéficier du service futuriste de l'entreprise.

Une nouvelle start-up propose de “télécharger” votre cerveau… problème, il faut mourir d’abord. Et un milliardaire de la Silicon Valley a déjà payé pour le faire

L'une d'entre elle, Sam Altman, 32 ans, a confié au MIT Technology Review être persuadé que la technologie "sera au point de son vivant" et s'attend à ce que son cerveau finisse "dans le Cloud". Atlantico : La société Nectome a fait parlé d'elle il y a quelques temps en proposant une nouvelle technologie consistant en l'injection d'un gel dans le cerveau pour permettre de conserver ce dernier (par ailleurs, cette opération provoque la mort du patient), afin de pouvoir par la suite « télécharger » le cerveau sur un ordinateur. S'agit-il du début d'une phase d'innovations technologiques ou est-ce, à la manière de la cryogénisation, une nouvelle création farfelue sans lendemain ?

Atlantico sur facebook notre compte twitter Intéressé par cet auteur ? Google & TransHumanisme. Transhumanisme : comment l’individu augmenté se niche dans nos têtes. Programme Darpa : bienvenue dans un nouveau paradigme transhumaniste. Par Thierry Berthier.

Programme Darpa : bienvenue dans un nouveau paradigme transhumaniste

Darpa ou le futur augmenté La Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency) est l’agence américaine en charge des projets de recherche avancés de défense. À l’origine de technologies de rupture à usage militaire et d’avancées majeures à impact mondial, l’agence fait figure aujourd’hui de grand précurseur de l’innovation. On lui doit en particulier le développement du réseau ARPANET qui est devenu l’internet actuel et le programme Transit en 1958, ancêtre du système GPS.

Créée en 1958 par le Président Eisenhower, elle s’impose comme une réponse stratégique au programme soviétique Spoutnik qui avait à l’époque pris de court l’administration américaine. Yuval Noah Harari signe « Homo deus. Une brève histoire de l'avenir » «Black Mirror»: Les scientifiques nous confient leurs pires cauchemars pour le futur. La saison 4 de Black Mirror est diffusée sur Netflix à partir du 29 décembre.

«Black Mirror»: Les scientifiques nous confient leurs pires cauchemars pour le futur

A la réalisation des six épisodes, on trouve des stars telles que Jodie Foster, Toby Haynes, John Hillcoat. Pour l’occasion, 20 Minutes a décidé de plonger dans l'actualité du cauchemar technologique. La saison 4 de Black Mirror débarque sur Netflix le 29 décembre prochain. Les transhumanistes rêvent d’immortalité. Cet article est le quatrième volet d’une série en quatre épisodes.

Les transhumanistes rêvent d’immortalité

Il suit « Mort, on pollue encore », « Après la mort, devenir un arbre » et un entretien avec Tanguy Châtel, « L’écologie naît d’une conscience de la mort : en maltraitant la planète, on se conduit à notre fin ». Jamais l’espérance de vie de l’être humain n’a été aussi élevée. Dans la guerre qui l’oppose à la vie, la mort fait de la résistance, mais cède chaque jour un peu plus de terrain. Les chiffres sont sans appel : début 2014, la France comptait plus de 20.000 centenaires. Ils pourraient être dix fois plus nombreux à l’horizon de 2060. Un vieillissement que certains espèrent sans limite. « En France, 90 % des décès sont dus aux maladies de vieillissement, c’est-à-dire les cancers, les maladies neurodégénératives et cardio-vasculaires.

Avec Calico, Google veut s'attaquer à la vieillesse et à la maladie. Le géant de la recherche sur Internet veut repousser les limites de l'espérance de vie, même si les détails de son projet sont encore flous.

Avec Calico, Google veut s'attaquer à la vieillesse et à la maladie

Google a annoncé mercredi 18 septembre le lancement de Calico, une entreprise s'attaquant au défi "de l'âge et des maladies associées", a annoncé l'entreprise dans un communiqué. L'entreprise sera dirigée par Arthur Levinson, l'ancien patron de Genentech, un des pionniers des biotechnologies. "Ces problèmes nous affectent tous, de la diminution de notre mobilité et de notre agilité mentale qui surviennent avec l'âge, jusqu'à des maladies mortelles qui font payer un lourd tribu aux familles. Et même si c'est clairement un pari à long terme, nous croyons pouvoir faire de très bons progrès dans des délais raisonnables", a expliqué Larry Page, le patron du géant de Mountain View, sur sa page Google+.

"Google peut-il résoudre la mort ? " Solving Humanity's Grand Challenges. Le transhumanisme français : que des surhommes, pas de sous-hommes. Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste.

Conférence « Global Future 2045 » LINCOLN CENTER, NEW YORK.

Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste

Le temps d'un week-end, la ville qui ne dort jamais a rêvé de devenir immortelle. A Manhattan du 15 au 16 juin 2013, on pouvait assister à la conférence « Global Future 2045 : vers une nouvelle stratégie pour l'évolution humaine » (voir également le slideshow ci-dessous). Un monde sans humains. The Venus Project. Singularité technologique. Au-delà de ce point, le progrès ne serait plus l’œuvre que d’intelligences artificielles, ou « supraintelligence » qui s’auto-amélioreraient, de nouvelles générations de plus en plus intelligentes apparaissant de plus en plus rapidement, créant une « explosion d'intelligence » créant finalement une puissante superintelligence qui dépasserait qualitativement de loin l'intelligence humaine[1],[2],[3].

Singularité technologique

Le risque serait que l'humanité perde le contrôle de son destin[4]. L'auteur de science fiction Vernor Vinge est même convaincu, dans son essai La venue de la singularité technologique, que la singularité signifierait la fin de l'ère humaine[3], la nouvelle superintelligence continuant de s'améliorer et d'évoluer technologiquement à une vitesse incompréhensible pour les humains[5].