background preloader

Technoprog' : .: Accueil :.

Technoprog' : .: Accueil :.
Related:  À surveiller ! -:((

Veille technologique et industrielle | IT Industrie & Technologies Le transhumanisme: ce qui est possible n’est pas toujours souhaitable | Humanités numériques Sommaire Qu’est que le transhumanisme ? Passage de l’homme au posthumain. État de l’art : aujourd’hui ou en est on ? Qui sont les acteurs du transhumanisme? Innovation très controversée : extrait des arguments des partis Qu’est ce que le transhumanisme ? Dans cette partie je m’attacherais à définir la notion de transhumanisme pour pouvoir ensuite m’intéresser aux problématiques liées à l’intégration du numérique dans le corps humain. « Le transhumanisme est une classe de philosophies ayant pour but de nous guider vers une condition posthumaine. Les transhumanistes s’engagent dans des approches interdisciplinaires pour comprendre et évaluer les possibilités de dépasser les limitations biologiques. Il existe plusieurs sous catégories de courant de pensées dans le transhumanisme. (Schéma de Marc Roux, président de l’association française de transhumanisme, Passage de l’homme au post humain. Sources:

Clinatec : cette discrète clinique où l'on implante des nanos dans le cerveau - Science-fiction ? C’est une « clinique expérimentale » où l’on teste des dispositifs électroniques implantés dans le cerveau. Baptisée Clinatec, cette neuro-clinique, pilotée par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Grenoble, travaille sur les applications des nanotechnologies dans le champ des neurosciences, en particulier sur les maladies neurodégénératives, comme Parkinson. Mais difficile de savoir ce qui s’y passe vraiment : une certaine opacité entoure ses activités. Cas unique en France, l’établissement est situé en dehors du milieu hospitalier, sur un terrain du CEA dont certains bâtiments sont soumis au secret défense. Au sein de Clinatec, on parle interface cerveau-machine, neuro-stimulation profonde, nano-implants dans le crâne. Des implants cérébraux contre la dépression ou l’obésité Point commun de ces recherches : le développement de dispositifs médicaux implantés dans le corps humain. Clinatec est le résultat d’un partenariat entre le CEA, le CHU de Grenoble et l’Inserm.

Daniel Wilson : « Les machines font partie de nous » Et si la technologie était vouée à échapper à notre contrôle ou, pire, à se révolter contre les humains et menacer leur existence ? C’est le parti pris du dernier best-seller de Daniel H. Wilson, ingénieur en robotique et romancier, en cours d’adaptation au cinéma par Steven Spielberg. Illustration de Daniel Nyari parue dans le numéro 12 d’Usbek & Rica. Daniel H. Ingénieur en robotique, Daniel H. Usbek & Rica : Sommes-nous vraiment proches de l’arrivée massive de robots intelligents dans nos vies, comme vous le décrivez dans votre roman ? Daniel H. Dans quels domaines les robots seront-ils les plus présents, les plus utiles ? À court terme, les véhicules sans conducteur ont certainement l’avenir le plus prometteur. Google espère que sa voiture sans pilote sera accessible au grand public d’ici à 2018. Qu’en est-il des humanoïdes, ces robots à forme humaine ? Nous allons y arriver, c’est certain. Sera-t-il facile de vivre avec ces robots humanoïdes ? Ce problème est bien réel. Absolument.

Ayrault va lancer un pogramme sur les nanotechnologies Jean-Marc Ayrault va lancer, lors d'une visite en Isère lundi, un programme de développement des nanotechnologies, baptisé Nano 2017. Accompagné des ministres du redressement productif, Arnaud Montebourg, de la recherche, Geneviève Fioraso, et des PME et de l'innovation, Fleur Pellerin, il visitera notamment un complexe scientifique européen spécialisé dans les micro et nanotechnologies, Minatec. Le projet Nano 2017, qui succédera au programme Nano 2012 lancé sous le précédent quinquennat, "doit permettre aux industriels des nanotechnologies de franchir le prochain saut technologique nécessaire pour rester compétitifs au niveau mondial", souligne le conseil général de l'Isère. Le conseil général a d'ores et déjà accepté le principe d'une contribution au financement de Nano 2017, tandis que l'Europe pourrait appporter 400 millions d'euros, et l'Etat 600 millions d'euros. Lire : "La France oblige les industriels à déclarer les nanoparticules dans leurs produits"

PENSER L'HUMAIN - SA DIGNITÉ - LES "CYBORGS"… - FAIRE L'AMOUR EN… - CYBORG ET… C'est de la philosophe américaine Donna Haraway, auteur du Manifeste Cyborg, dont nous parle le philosophe Bruno Latour dans Libération. La journaliste Catherine Vincent évoque, dans le Monde, ces insectes hybrides, mi-biologiques mi-technologiques, qui sont créés dans les laboratoires de la recherche militaire et qui préfigurent peut-être ce que deviendra un jour notre propre espèce. Quelques clefs TRANSHUMANISME : Ce courant de pensée, dont le scientifique américain Ray Kurzweil représente la figure la plus populaire, estime que l'humanité est au début de la plus grande transformation de son histoire. Ses capacités physiologiques et intellectuelles vont être sublimées dans un avenir proche grâce à l'union de la génétique, de la robotique et des nanotechnologies. Selon cette vision utopique, la définition même de l'être humain va ainsi évoluer et s'enrichir. Humanité 2.0, la bible du changement, de Ray Kurzweil (2007). Devenir hybride, de Bernard Andrieu (à paraître en juin). [2] Cf.

Plus de 13 microsieverts en vol au-dessus des USA Un article que j'ai repris chez Rusty James, alors que de la "vapeur" s'échappe toujours du réacteur 3 (Ultraman d'hier soir) et que TEPCO maintient que c'est dû à la pluie et aux fortes températures (40° à Fukushima). Pourquoi de la vapeur juste sur le réacteur 3 ? Les niveaux de radiations seraient-ils pires en altitude ? Des spécialistes comme Delphin pourraient-ils nous apporter leur lumière ? Donc voilà l'article repris et retraduit : Niveaux de radiations choquants dans un avion en vol entre le Chili et les USA De la part de Greg sur la côte de l'Oregon*, 1er juillet 2013 * L'Oregon est un état situé sur la côte Pacifique, c'est l'avant-dernier au nord avant le Canada. Voici d'ahurissantes mauvaises nouvelles qui montrent, clairement et indéniablement, que les radiations de Fukushima ont envahi l'atmosphère, même au-dessus de l'hémisphère sud. Nos remerciements à Greg de la côte de l'Oregon pour avoir pris ces photos et pensé à prendre son compteur Geiger pour le voyage. Greg, Oregon.

Transhumanisme : aujourd’hui, l’Homme réparé Credit : sous licence CC, par Kosmur. Deuxième étape de notre voyage dans l’univers du transhumanisme. Après vous avoir présenté ce mouvement qui entrevoit un futur où l’être humain pourra améliorer ses performances, voici venu le moment de vous prouver que le transhumanisme n’est pas qu’une philosophie, mais est aussi (déjà) une réalité. Car les transhumanistes s’appuient davantage sur les avancées techniques, que sur la science-fiction. Pour faire simple, aujourd’hui déjà, grâce aux NBIC, l’Homme peut être “réparé”, comme n’importe quelle machine. L’homme bionique Vous avez sûrement gardé en tête les images du film Robocop, ou encore de la série L’homme qui valait 3 milliards, ces histoires d’humains “abîmés” qui sont réparés grâce à un dispositif mécanique. Depuis une vingtaine d’années, dans les pas des prothèses “intelligentes” conçues par l’armée américaine à destination de ses soldats blessés et amputés, les chercheurs en biotechnologie rivalisent de projets. Photo : Lifehand

Où va l’économie numérique ? Robotisation ou monopolisation "C'est peut-être difficile à croire, mais avant la fin de ce siècle, 70 % des emplois d'aujourd'hui sera remplacé par l'automatisation. Oui, cher lecteur, même votre travail vous sera enlevé par des machines. En d'autres termes, votre remplacement par un robot n'est qu'une question de temps", affirme Kevin Kelly (@kevin2kelly) dans un passionnant article pour Wired intitulé : "meilleurs que les humains : pourquoi les robots vont (et doivent) prendre votre job". Votre remplacement par un robot n'est qu'une question de temps ! Ce bouleversement est induit par une deuxième vague dans l'automatisation, estime Kevin Kelly : une vague centrée sur la cognition artificielle, les capteurs bon marché, l'apprentissage automatique et l'intelligence distribuée. Après avoir remplacé les travailleurs à la chaîne, les robots vont remplacer les travailleurs dans les entrepôts. Alors que les robots ne vont cesser d'être intégrés aux tâches manuelles, ils vont également affecter le travail en col blanc.

Pierre-Yves Oudeyer (Inria) : « Les robots vont avoir des impacts sociétaux énormes », Interview + VIDEO - Ancien du Computer Science Laboratory de Sony, pour lequel il a notamment travaillé sur la programmation du chien-robot Aibo, Pierre-Yves Oudeyer est directeur de recherche à Inria. Son laboratoire vient de concevoir le premier robot humanoïde « open source » et imprimé en 3D, qui sera présenté mardi au salon Innorobo de Lyon.(...) Cet article est exclusivement réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Better Than Human: Why Robots Will — And Must — Take Our Jobs | Gadget Lab Imagine that 7 out of 10 working Americans got fired tomorrow. What would they all do? It’s hard to believe you’d have an economy at all if you gave pink slips to more than half the labor force. But that—in slow motion—is what the industrial revolution did to the workforce of the early 19th century. Two hundred years ago, 70 percent of American workers lived on the farm. Today automation has eliminated all but 1 percent of their jobs, replacing them (and their work animals) with machines. It may be hard to believe, but before the end of this century, 70 percent of today’s occupations will likewise be replaced by automation. First, machines will consolidate their gains in already-automated industries. All the while, robots will continue their migration into white-collar work. And it has already begun. Click to Open Overlay Gallery Here’s why we’re at the inflection point: Machines are acquiring smarts. Consider Baxter, a revolutionary new workbot from Rethink Robotics. 1. Go Back to Top.

Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste Conférence « Global Future 2045 » LINCOLN CENTER, NEW YORK. Le temps d'un week-end, la ville qui ne dort jamais a rêvé de devenir immortelle. A Manhattan du 15 au 16 juin 2013, on pouvait assister à la conférence « Global Future 2045 : vers une nouvelle stratégie pour l'évolution humaine » (voir également le slideshow ci-dessous). Les deux jours furent donc bien chargés avec l'intervention d'une vingtaine d'orateurs, tous spécialistes dans leur domaine. Dans les couloirs du Lincoln Center, on pouvait également rencontrer le robot du Dr. Les deux jeunes suisses que nous sommes avions parfois l'impression d'évoluer dans un monde parallèle, en même temps que de rencontrer bien des humains tout à fait humains, avec ou sans prothèse. Dmitry Itskov : mystérieuse nouvelle figure du transhumanisme mondial Mais le but principal de la conférence était de parler du projet Avatar 2045 de Dmitry Itskov. Au-delà de son projet d'avatar, Dmitry Itskov semble surtout intéressé à donner un sens à sa vie.

Des scientifiques vont créer des formes plus dangereuses de H7N9 Des virologues ont annoncé mercredi 7 août qu'ils comptaient créer des formes mutantes et plus dangereuses du virus de la grippe aviaire H7N9, afin d'évaluer plus facilement les risques de pandémie que représenterait sa transmissibilité d'un humain à l'autre. Le virus H7N9, qui a pour la première fois été diagnostiqué chez l'être humain en février, a infecté au moins 133 personnes, pour la plupart en Chine et à Taïwan, et en a tué 43 personnes, selon les derniers chiffres en date de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). A lire : Grippe H7N9 : première transmission "probable" d'homme à homme Les virologues Ron Fouchier et Yoshihiro Kawaoka seront en charge de ce projet, qui sera mené dans plusieurs laboratoires à travers le monde. "Ce virus H7N9 a certainement plusieurs caractéristiques d'un virus pandémique, et il lui manque aussi certainement au moins une ou deux des caractéristiques observées dans les virus pandémiques du siècle dernier", affirme Ron Fouchier.

Related: