background preloader

TRANSHUMANISME

Facebook Twitter

L’homme le plus connecté du monde s’est fait dévorer par ses données. A 40 ans, Chris Dancy a décidé de mesurer toute sa vie.

L’homme le plus connecté du monde s’est fait dévorer par ses données

Il est devenu « l’homme le plus connecté du monde », un bon filon marketing et une façon pour lui d’atteindre un niveau de contrôle sans précédent sur son existence. Quelques années plus tard, il s’est retrouvé psychiquement en miettes, perdu dans la réalité automatisée qu’il s’était pourtant construite sur mesure. Aujourd’hui, il prône un rapport mesuré et « doux » à la technologie et essaie d’atteindre la paix intérieure. Son histoire est extrême mais elle en dit long sur le fantasme de contrôle des données. Crise d’obsolescence L’histoire que raconte Chris Dancy commence en 2008. Directeur du service informatique d’une grande société, il vit une crise de panique. Pour échapper à l’obsolescence, il décide de prendre la technologie de vitesse et de la maîtriser avant de se faire envoyer au tapis. VR – Virtual Reality Headset for PS4. OrCam - See for Yourself. Transhumanisme : aujourd’hui, l’Homme réparé.

Credit : sous licence CC, par Kosmur.

Transhumanisme : aujourd’hui, l’Homme réparé

Deuxième étape de notre voyage dans l’univers du transhumanisme. Après vous avoir présenté ce mouvement qui entrevoit un futur où l’être humain pourra améliorer ses performances, voici venu le moment de vous prouver que le transhumanisme n’est pas qu’une philosophie, mais est aussi (déjà) une réalité. Car les transhumanistes s’appuient davantage sur les avancées techniques, que sur la science-fiction. Au premier plan, les progrès de la science liés à la médecine. Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté. Bienvenue dans votre futur.

Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté

Un futur proche, très proche. Que vous avez le pouvoir de façonner... ou de laisser entre d’autres mains. Voici le premier billet d’une série consacrée à un courant de pensée technophile qui a déjà beaucoup fait parler de lui, j’ai nommé le transhumanisme. Vous connaissez sûrement les mythes de la pierre philosophale, de la fontaine de Jouvence, du Saint Graal, de Prométhée, d’Icare.

Transhumanisme : un futur entre nos mains. Dernière étape de notre voyage dans l’univers transhumaniste.

Transhumanisme : un futur entre nos mains

Pour finir en beauté, je vous propose de découvrir deux scénarios : celui où, grâce aux technologies émergentes et aux améliorations, tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes ; et celui où, au contraire, tout virera au cauchemar. Entre les deux se trouve, peut-être, la solution... Immortels et heureux Quel futur imaginer ?

Si l’on laisse de côté les risques, voici à quoi pourrait ressembler notre avenir. D’abord, l’immortalité serait garantie, ou plutôt “l’allongement considérable de la durée de vie”, jusqu’à 200 ans, voire plus. Cerise sur le gâteau : en nous injectant peut être une “hormone du bonheur”, nous deviendrons des “transhumains bouddhas”, sages et heureux, jamais dépressifs, atteignant le “bonheur permanent”. Et c’est sans parler de notre intelligence qui sera décuplée, de même que nos sens, ou notre force. La fin de la “loterie génétique” La liberté par la technologie. Transhumanisme : technologie d'avenir, débat d'aujourd'hui.

Transhumanisme, acte IV.

Transhumanisme : technologie d'avenir, débat d'aujourd'hui

Cette semaine, la parole est aux experts : David Latapie et Didier Coeurnelle, de l'Association Française Transhumaniste ; Rémi Sussan, journaliste à Internet Actu ; et Jean-Michel Besnier, philosophe, auteur de "Demain, les posthumains". Tous sont passés derrière notre micro pour nous donner leur avis sur notre avenir, aux couleurs de l'augmentation. Le transhumanisme, une chance de dépasser "la tyrannie de la naissance", d'aller "plus loin", d'être "plus libre", indique David Latapie. Transhumanisme : demain, l'Homme amélioré.

De l’Homme réparé à l’Homme augmenté et presque immortel, il n’y a qu’un pas… Dans le billet précédent, nous vous avons présenté quelques applications concrètes, bien réelles, dont le but est simple : réparer l’être humain.

Transhumanisme : demain, l'Homme amélioré

Soigner les blessures, mais aussi réparer, corriger les imperfections de la nature. Mais le transhumanisme ne s’arrête pas à cette étape. La prochaine, essentielle, consiste à passer de la réparation à l’amélioration. Afin de devenir des Humains +. Sans que nous n’en ayons forcément besoin de prime abord, nous pourrions dans un avenir proche, troquer nos jambes contre de nouvelles, artificielles mais “fashion”, ou hyper rapides. Et nous pourrions aussi, pourquoi pas, décupler notre intelligence ou nos capacités cognitives, grâce à la stimulation cérébrale, aux interfaces cerveau-machine et aux neurosciences... Avec les progrès de la science, les rêves transhumanistes sont une réalité tangible. "Connected" - Kasey Mcmahon Le mécano humain Des caméras dans le corps.