background preloader

Transhumanisme mémoire

Facebook Twitter

Le transhumanisme : le Prométhée Post-moderne ? I L’analyse du transhumanisme au prisme de la pensée écologique 1.

Le transhumanisme : le Prométhée Post-moderne ?

Les risques sanitaires et environnementaux des nouvelles technologies. Japon : une intelligence artificielle est capable de remplacer 34 assureurs. Les travailleurs vont-ils se faire remplacer par des robots ?

Japon : une intelligence artificielle est capable de remplacer 34 assureurs

En tout cas cela en prend le chemin. Au Japon, une société d'assurance a annoncé se séparer ce mois-ci de 34 salariés pour les remplacer par... une intelligence artificielle. L'assureur Fukoku Mutual Life a annoncé s'être doté du logiciel "Watson Explorer" d'IBM, afin d'enregistrer et de classifier les données clients, de quoi rembourser plus rapidement les clients. La société espère réaliser ainsi un gain de productivité de 30%. Conférence débat sur le Transhumanisme avec F. Hadjadj et J-M Le Méné.

L’imposture historique de la techno-science. “ Que nous le voulions ou non, cette présence accidentelle [d’OGM dans l’alimentation] est une réalité, souligne David Byrne, commissaire européen chargé de la santé et de la protection des consommateurs, C’est l’œuvre de la nature.

L’imposture historique de la techno-science

La secte derrière les nanotechnologies. Quoi que disent les communicants du Commissariat à l’Energie Atomique, de Minatec, NanoBio et du réseau Nano2Life, on avait compris que leurs projets de "changer en profondeur notre vie quotidienne" allait bien au-delà de la mise sur le marché de nouveaux gadgets électroniques (objets "communicants", écharpes "multimédia", frigos "intelligents"), de verres auto-nettoyants, voire de nouvelles armes ("poussières de surveillance", "carapaces" de fantassin, missiles "intelligents").

La secte derrière les nanotechnologies

Manifeste: Biocluster Méditerranée. Nous sommes une COMMUNAUTÉ rassemblant innovateurs, entrepreneurs, scientifiques, éducateurs, chercheurs… avec des rêves, des aspirations et un moteur commun : Améliorer la santé de tous et aussi vite que possible.

Manifeste: Biocluster Méditerranée

Le Medef marseillais soutient le business de l’eugénisme. LA TRIBUNE - Vous venez de publier votre nouvel ouvrage, "Je cherche à comprendre... - Les codes cachés de la nature"(*), quel en est le message principal?

JOEL DE ROSNAY - Le mot-clé, c'est « codes ». Les codes qui semblent avoir été utilisés pour programmer la nature et lui conférer une telle unité, une telle harmonie, que je décris en évoquant notamment la suite de Fibonacci ou le nombre d'or. Mais aussi les codes qui programment la société, le code social, le Code pénal, le code des impôts, le Code de la route... et même le code PIN. Et encore, les codes sources qui ouvrent la possibilité de créer une intelligence artificielle et du deep-learning.

La perspective du transhumanisme fait planer la menace d'un monde dans lequel l'homme se trouve en concurrence avec lui-même et crée les conditions de sa propre disparition. À qui s'adresse votre livre ? Je l'ai d'abord écrit pour moi. Qu'est-ce qui vous donne néanmoins espoir ? "Nous sommes à la veille d'une mutation de l'espèce humaine" Joël de Rosnay. Sans titre. La "Déclaration Technoprogressiste" - Transhumanisme : Association Française Transhumaniste. En marge du colloque international TransVision 2014 (Paris, 20-22 nov.), s’est tenue une réunion rassemblant des représentants du technoprogressisme de plusieurs pays.

La "Déclaration Technoprogressiste" - Transhumanisme : Association Française Transhumaniste

Un texte proposant des principes communs a été rédigé. La réunion a rassemblé des membres de l’AFT-Technoprog, Amon Twyman représentant Zero State/L’institut pour le Futurisme Social, David Wood pour les London Futurists et James Hughes pour l’IEET. Le résultat se trouve ci-dessous. Nous invitons les particuliers et les représentants d’organisations à co-signer ce texte. Faites-nous savoir si vous-même ou votre organisation êtes intéressés à signer ce texte en vous adressant à <contact@transhumanistes.com> ou en répondant au fil du forum <Signatures for the Technoprogressive Declaration>. Intelligence artificielle: les étonnantes vidéos de Mark Zuckerberg. Chose promise, chose due.

Intelligence artificielle: les étonnantes vidéos de Mark Zuckerberg

En début de semaine, Mark Zuckerberg a présenté trois vidéos sur son compte... Facebook. Des scènes, savamment préparées, où le fondateur du réseau social interagit avec un nouveau programme d'intelligence artificielle, Jarvis, qui l'assiste dès le réveil. L'intelligence artificielle sous contrôle des Gafam. À l'horizon, point de Sarah Connor ni de Terminator, pas plus que de Skynet, l'intelligence artificielle qui s'était mis en tête d'exterminer la race humaine dans le film de James Cameron, avec Arnold Schwarzenegger en archange robotique de la mort.

L'intelligence artificielle sous contrôle des Gafam

C'est l'une des principales conclusions d'une vaste étude sur l'intelligence artificielle, publiée début septembre par la prestigieuse université américaine de Stanford. Si cette nouvelle technologie ne nous soumettra pas au joug des machines, elle devrait en revanche renforcer l'omnipotence des fameux Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft). LIRE AUSSI >> Intelligence artificielle: coup de com' des géants du Web contre Terminator Ces géants du numérique font en effet plancher leurs ingénieurs sur le sujet depuis le milieu des années 2000. Une époque où ces recherches, qui consistent à apprendre aux machines à penser de manière autonome, étaient traitées avec condescendance par la communauté scientifique. François Berger : "Le transhumanisme est un charlatanisme dangereux" Sciences et Avenir : Vous vous apprêtez, avec des confrères, à lancer un appel à un moratoire contre le transhumanisme.

François Berger : "Le transhumanisme est un charlatanisme dangereux"

Pourquoi ? François Berger : Le transhumanisme est une idéologie apparue aux États-Unis dans les années 1950, qui revendique l’amélioration de l’humain par l’intégration de nouvelles technologies telles que des dispositifs électroniques. Et cela afin d’augmenter ses performances, lui donner une longévité accrue, voire l’immortalité. Les transhumanistes vendent une notion de « bien-être » au nom duquel on pourrait tout se permettre sans régulation, ce qui revient à tuer la différence entre le « normal » et le pathologique.

Ce mouvement, soutenu par les géants américains de la hightech de la Silicon Valley en Californie — comme Google — est en train de prendre racine en Europe.