background preloader

Energie Eolienne

Facebook Twitter

Le Conseil d'Etat annule le tarif bonifié d'achat de l'électricité éolienne. Appel d'offre pour l'éolien en mer : EDF-Alstom gagne le gros lot. Les industriels de l'éolien dénoncent les lenteurs françaises. L'éolien offshore gagne du terrain en Europe. Les côtes européennes bientôt sillonnées d’éoliennes?

L'éolien offshore gagne du terrain en Europe

Si certains pays sont encore loin de s’éclairer grâce à la force du vent, la capacité éolienne installée au large a fortement augmenté en 2010: selon l’association européenne de l’industrie éolienne (Ewea), les 308 nouvelles éoliennes européennes installées dans cinq pays ont apporté 883 mégawatts supplémentaires, soit une hausse de 51% par rapport à 2009. La production d’électricité grâce aux turbines en mer devrait encore augmenter en 2011 avec le lancement de l’appel d’offres pour une ferme de 600 turbines en France et le début des travaux de construction d’une gigantesque ferme au large de l’Angleterre. 5.000 éoliennes supplémentaires en mer du Nord L’Europe compte désormais 1.136 éoliennes offshore, qui peuvent produire 2.964 mégawatts, soit l’équivalent des besoins en électricité de 2,9 millions de foyers européens, note l’Ewea.

Lancement de l’appel d’offres pour la France En France, aucune éolienne offshore pour l’instant. Eolien offshore: Le cahier des charges du projet français sera publié début juillet. Le cahier des charges de l'appel d'offres pour le projet éolien offshore français sera publié début juillet, pour des réponses attendues début janvier 2012 et une désignation des lauréats début avril 2012, a déclaré ce mercredi le ministre de l'Energie Eric Besson.

Eolien offshore: Le cahier des charges du projet français sera publié début juillet

Eric Besson, qui s'exprimait devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale, a confirmé la pondération des trois critères de sélection des offres : 40% pour le prix, 40% pour le critère industriel, 20% pour le volet environnemental. L'investissement dans ce projet, estimé à 10 milliards d'euros, doit être financé au final par le consommateur au titre de la Contribution au service public de l'électricité, a précisé le ministère.

Plus de 10.000 emplois pourrait être créés, selon lui. Vinci, Areva et GDF Suez dévoilent un méga-projet éolien. Un consortium regroupant Areva, GDF Suez et Vinci a présenté lundi son projet de construction de trois énormes champs d'éoliennes off shore en Normandie -à Dieppe et Fécamp (Seine-Maritime) ainsi qu'à Courseulles-sur-Mer (Calvados)- grâce à un investissement de 2,5 à 3 milliards d'euros par site.

Vinci, Areva et GDF Suez dévoilent un méga-projet éolien

/Photo d'archives/REUTERS/Stefan Wermuth Un consortium regroupant Areva, Ajouter à la liste des valeurs Ajouter au portefeuille Créer une alerte GDF(GSZ 19.66 -0.68%) Ajouter à la liste des valeurs Ajouter au portefeuille Créer une alerte Suez et Ajouter à la liste des valeurs Ajouter au portefeuille Créer une alerte Vinci(DG 52.61 -0.87%) a présenté lundi son projet de construction de trois énormes champs d'éoliennes off shore en Normandie grâce à un investissement de 2,5 à 3 milliards d'euros par site.

France/éoliennes offshore: gare au favoritisme, disent les Allemands. France/éoliennes offshore: gare au favoritisme, disent les Allemands berlin - La fédération allemande des machines-outils VDMA, qui comprend le secteur des éoliennes, a mis en garde mercredi contre la tentation du favoritisme dans l'attribution de gigantesques marchés d'éoliennes offshore en France, une suspicion fermement rejetée par Paris.

France/éoliennes offshore: gare au favoritisme, disent les Allemands

Nous entendons au niveau européen une grande inquiétude, qui serait que la France crée un précédent en favorisant son industrie pour les appels d'offres publics, a dit à l'AFP un porte-parole de la puissante fédération. Il n'y a eu et il n'y aura aucun favoritisme dans cette procédure d'appel d'offres, qui est ouverte, transparente, et non discriminatoire, a répliqué un porte-parole du ministère français de l'Energie, interrogé par l'AFP sur ces inquiétudes allemandes.

L'ensemble des offres seront examinées dans le strict respect des règles européennes en vigueur, a-t-il ajouté.