background preloader

Formation de l'Univers

Facebook Twitter

Bolshoi Simulation. Introduction: The Bolshoi Simulation Watch version with music Visualization of the dark matter in 1/1000 of the gigantic Bolshoi cosmological simulation, zooming in on a region centered on the dark matter halo of a very large cluster of galaxies.

Bolshoi Simulation

Visualized by Chris Henze, NASA Ames Research Center. This visualization was narrated in the National Geographic TV special "Inside the Milky Way". It was used with the piece "Dark Matter" in Bjork's Biophilia concert. Planck reveals an almost perfect Universe / Planck / Space Science. Cosmic microwave background seen by Planck Planck reveals an almost perfect Universe 21 March 2013 Acquired by ESA’s Planck space telescope, the most detailed map ever created of the cosmic microwave background – the relic radiation from the Big Bang – was released today revealing the existence of features that challenge the foundations of our current understanding of the Universe.

Planck reveals an almost perfect Universe / Planck / Space Science

The image is based on the initial 15.5 months of data from Planck and is the mission’s first all-sky picture of the oldest light in our Universe, imprinted on the sky when it was just 380 000 years old. At that time, the young Universe was filled with a hot dense soup of interacting protons, electrons and photons at about 2700ºC. This ‘cosmic microwave background’ – CMB – shows tiny temperature fluctuations that correspond to regions of slightly different densities at very early times, representing the seeds of all future structure: the stars and galaxies of today.

Le Big Bang au placard.

Vidéos

Planetesimo. Da Wikipedia, l'enciclopedia libera.

Planetesimo

Un planetesimo è un oggetto roccioso primordiale alla base della formazione dei pianeti, asteroidi e del sistema solare. Formazione[modifica | modifica wikitesto] Una teoria largamente accettata, la cosiddetta Ipotesi Planetesimale di Viktor Safronov, afferma che i pianeti si formino grazie a granelli di polvere che collidono e si aggregano per formare corpi sempre maggiori. Raggiunte le dimensioni di un chilometro, possono attrarsi a vicenda tramite la propria forza gravitazionale, aggiungendo altra massa che contribuisce alla crescita degli oggetti fino a diventare dei proto-pianeti. Gli oggetti minori dei planetesimi, invece, seguono il moto Browniano oppure seguono movimenti turbolenti nel gas che causano collisioni che conducono alla loro aggregazione.

Planetesimi nel nostro Sistema Solare[modifica | modifica wikitesto] Protoplanète. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Protoplanète

Une protoplanète est un embryon de planète qui se forme dans le disque protoplanétaire[1]. Formation des protoplanètes[modifier | modifier le code] Les protoplanètes se forment à cause des collisions qui se produisent entre les différents corps planétésimaux pouvant aller jusqu'à 1 kilomètre de diamètre qui s’attirent en raison de la gravité. Selon la théorie de la formation des planètes chaque orbite des protoplanètes est légèrement perturbée par l'interaction avec les autres protoplanètes, jusqu'à ce que d'autres collisions se produisent. La protoplanète "nettoie" ainsi la proximité de son orbite. Modèle standard de la cosmologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Modèle standard de la cosmologie

Le terme de modèle standard de la cosmologie a émergé vers l'an 2000, à la suite de l'arrivée d'une quantité importante d'observations astronomiques en rapport avec la cosmologie, en particulier les nouveaux catalogues de galaxies comme SDSS et 2dFGRS, l'observation de plus en plus détaillée des anisotropies du fond diffus cosmologique avec les expériences BOOMERanG et Archeops, puis l'observatoire spatial Wilkinson Microwave Anisotropy Probe (WMAP), ainsi que l'observation des supernovae lointaines et celle des effets de cisaillement gravitationnel.

Le modèle standard de la cosmologie illustre le fait que la cosmologie moderne est entrée dans une ère dite de « précision »[1], où une somme importante de données permet une confrontation très contraignante entre modèles cosmologiques et observations. Position du problème : qu'est-ce qu'un modèle cosmologique réaliste ?

[modifier | modifier le code] La matière noire[modifier | modifier le code] Inflation cosmique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Inflation cosmique

L'inflation cosmique est un modèle cosmologique s'insérant dans le paradigme du Big Bang lors duquel une région de l'univers comprenant l'univers observable a connu une phase d'expansion très violente qui lui aurait permis de grossir d'un facteur considérable : au moins 1026 et probablement immensément plus (de l'ordre de 101 000 000, voire plus encore dans certains modèles). Ce modèle cosmologique offre, à la fois, une solution au problème de l'horizon ainsi qu'au problème de la platitude. Cette phase d'expansion se serait produite très tôt dans l'histoire de l'univers, à l'issue de l'ère de Planck, ou relativement peu après (de l'ordre de 10-35 seconde) l'ère de Planck.

À l'issue de l'inflation, l'univers était encore extrêmement dense et chaud. On pense que sa masse volumique devait être de l'ordre de 1086, voire 1094 kilogrammes par mètre cube, et sa température de 1026, voire 1028 kelvin.