background preloader

Géopolitique

Facebook Twitter

Profil bas pour le Qatar, par Alain Gresh (Le Monde diplomatique, juin 2016) C’était il y a cinq ans.

Profil bas pour le Qatar, par Alain Gresh (Le Monde diplomatique, juin 2016)

Le forum de la télévision Al-Jazira à Doha rassemblait la fine fleur des journalistes du monde arabe. Ils célébraient la chute des présidents égyptien Hosni Moubarak et tunisien Zine El-Abidine Ben Ali, tandis que la réunion bruissait de nouvelles sur les manifestations à Bahreïn, au Yémen, en Libye et des premières rumeurs de soulèvements en Syrie. Le marketing, ou la ruse de l'économie. 176 Politix n° 53 Mettre en cause les fondements de cette discussion sans fin nous semble le moyen d'en sortir.

Le marketing, ou la ruse de l'économie

Pour comprendre l'économie de marché, il suffit en effet de regarder ailleurs, de poser d'autres questions : le fonctionnement de l'économie de marché ne repose-t-il pas sur d'autres instances que l'offre et la demande ? Le fonctionnement des marchés ne dépend-il pas d'autres procédures que celles de la science économique et /ou de la pratique gestionnaire ?

Venezuela, les raisons du chaos, par Renaud Lambert (Le Monde diplomatique, décembre 2016) Israël ou la religion de la sécurité, par Gideon Levy (Le Monde diplomatique, octobre 2016) Le Pentagone accusé d’avoir financé de fausses vidéos djihadistes, Etats Unis. Cinq cents millions de dollars.

Le Pentagone accusé d’avoir financé de fausses vidéos djihadistes, Etats Unis

La somme du contrat est à la hauteur de son contenu : créer de fausses vidéos djihadistes. Une entreprise britannique de relations publiques - Bell Pottinger - a été sélectionnée pour mener ce programme de propagande sur l'Irak, selon une enquête du Bureau of Investigative Journalism . Cent millions de dollars par an Près de 300 employés ont été impliqués dans cette opération secrète, aidés par des militaires américains. Afin de réaliser son objectif - facturé 100 millions de dollars par an - la firme londonienne s'est installé en Irak en 2004. Les armes des Balkans font un carton en Irak et en Syrie. Laure Murat: «Cela ne rend service à personne de traiter les terroristes de fous» Télécommunications. Qui fournit Internet à Daech ? L’Etat islamique est passé maître dans l’art d’utiliser Internet pour diffuser sa propagande.

Télécommunications. Qui fournit Internet à Daech ?

Une enquête publiée par le Spiegel Online en décembre 2015 révèle que des sociétés européennes fournissent un accès satellitaire à l’organisation terroriste. [Article initialement publié le 7 décembre 2015] Aucune organisation terroriste ne se sert aussi habilement de la Toile que l’Etat islamique dans le domaine de la propagande et du recrutement. Mais comment y parvient-il, sachant que le groupe a pour base une région où les infrastructures des télécommunications ont été presque totalement détruites ? La réponse à cette question est extrêmement problématique pour l’Europe, car ce sont des sociétés européennes qui servent de prestataires d’accès aux terroristes, leur permettant ainsi de diffuser leur propagande.

Frantz Fanon : contre le colonialisme. Comment guérir le colonisé de son aliénation ?

Frantz Fanon : contre le colonialisme

Telle est la question à laquelle n’aura de cesse de répondre le psychiatre martiniquais Frantz Fanon. Source d’inspiration pour les postcolonial studies, son œuvre est mal connue en France. Cinquante ans après sa mort, retour sur une pensée aussi dérangeante qu’actuelle. Pourquoi tous ces coups d’Etat en Afrique ?, par Pierre Franklin Tavares (Le Monde diplomatique, janvier 2004)

Coups d’Etat en Guinée-Bissau (septembre 2003) et à Sao-Tomé- et-Principe (juillet 2003), tentatives de putsch au Burkina Faso et en Mauritanie (octobre 2003), renversement de M.

Pourquoi tous ces coups d’Etat en Afrique ?, par Pierre Franklin Tavares (Le Monde diplomatique, janvier 2004)

Charles Taylor par une rébellion au Liberia (août 2003), remous politiques au Sénégal (année 2003), déstabilisation de la Côte d’Ivoire (depuis septembre 2002)… l’Afrique de l’Ouest semble s’être durablement installée dans la crise politique. Fidel Castro, un miraculé. Chevènement : "Nous sommes passés dans l'allégeance au suzerain américain" Frédéric Taddeï, Les Attentats de Boston,Ce Soir Ou Jamais Avril 2013. Ce que voulait de Gaulle en quittant l'OTAN, par Dominique Vidal (Le Monde diplomatique, avril 2008) FUIQP cours n°4 : Frantz Fanon. La France doit quitter l'OTAN, par Régis Debray (Le Monde diplomatique, mars 2013) Cher Hubert, Les avis rendus par un « gaullo-mitterrandien » — intrépide oxymore — connu pour son aptitude à dégonfler les baudruches pèsent lourd.

La France doit quitter l'OTAN, par Régis Debray (Le Monde diplomatique, mars 2013)

Ainsi de ton rapport sur le retour de la France dans l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), que t’avait demandé en 2012 le président François Hollande, confiant — et qui ne le serait ? — en ton expertise et en ton expérience. La politique étrangère américaine après la guerre froide et les défis ... - Tanguy Struye de Swielande. Gaza avant le Congo ? La Palestine avant la Syrie. « Si un mort israélien vaut plusieurs morts palestiniens, combien faut-il de cadavres congolais pour un linceul gazaoui ?

Gaza avant le Congo ? La Palestine avant la Syrie

C’est un bête entrefilet de quelques lignes, une dépêche AFP que personne ne s’est donné la peine de réécrire ou de compléter. […] 271 personnes auraient été tuées depuis le 25 décembre 2008 en République démocratique du Congo par les hommes de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA en anglais), un groupe venu d’Ouganda et en route pour la République centrafricaine. » Bagdad, dix ans après : échec d’une guerre pour le pétrole, par Jean-Pierre Séréni. Pour la population irakienne, c’est une évidence ; pour les « faucons » du Pentagone, un contresens.

Bagdad, dix ans après : échec d’une guerre pour le pétrole, par Jean-Pierre Séréni

La guerre d’Irak, qui, depuis mars 2003, a fait au moins six cent cinquante mille morts, un million huit cent mille exilés et autant de personnes déplacées, a-t-elle été une guerre pour le pétrole ? Grâce à une série de documents américains récemment déclassifiés (1), et malgré les dénégations de M. George W. Bush, de son vice-président Richard (« Dick ») Cheney, de son ministre de la défense Donald Rumsfeld, ainsi que de leur fidèle allié Anthony Blair, premier ministre britannique au moment de l’invasion, l’historien peut désormais répondre à cette question par l’affirmative. Le Palestinepédia: décryptage du conflit israélo-palestinien. Le 23 septembre, l’OLP, l’Organisation de libération de la Palestine, devrait demander l’adhésion d’un Etat palestinien aux Nations unies.

Le Palestinepédia: décryptage du conflit israélo-palestinien

Une démarche palestinienne unilatérale, qui selon Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, fait suite à l’échec des négociations avec Israël. Les Palestiniens auront besoin des deux tiers des votes, soit 129 voix sur les 193 pays que comptent l’Assemblée générale de l’ONU. Une majorité qui semble presque acquise, avec le soutien affiché de plus de 120 pays. Les Etats-Unis ont déjà annoncé qu’ils opposeraient leur veto à la demande des Palestiniens. L’Union européenne reste divisée sur la reconnaissance d’un Etat palestinien. Publicité. Au Sinaï, une « sale guerre » qui ne dit pas son nom, par Ismaïl Alexandrani (Le Monde diplomatique, septembre 2014) Il avait 31 ans. Mohammed Youssef Tabl a été abattu par un soldat égyptien aux portes de la ville de Cheikh Zouayyid, à trente kilomètres à l’est d’Al-Arich, au Sinaï. Membre d’une mission officielle, il était connu, et sa mort n’est pas passée inaperçue.

La sympathie et la solidarité ont aidé sa famille et ses amis à contenir leur colère. Des milliers de victimes anonymes n’ont pas eu cette chance. «Contre-courant». Après la tuerie. La guerre, disent-ils. « C’est la guerre ... », constatent les passants, voyant des policiers et militaires déployés dans la capitale, armes chargées, comme au temps de la guerre d’Algérie. Décapitation de Hervé Gourdel : ne me demandez pas de m'excuser au nom de l'islam.

Hervé Gourdel, Français enlevé et tué en Algérie par un groupe djihadiste lié à l'Etat islamique (capture d'écran vidéo/SIPA) Hervé Gourdel nous a quittés, puisse son âme reposer en paix. Terrorisme, l'arme des puissants, par Noam Chomsky (Le Monde diplomatique, décembre 2001) Au commencement du jihad, l’humiliation et la revanche. Comment devient-on terroriste ? Qui sont les terroristes ? Alain Bertho : « Une islamisation de la révolte radicale. Les périlleuses tentatives pour définir le terrorisme, par John Brown (Le Monde diplomatique, février 2002) Aberkane - La France a perdu une bataille, Daech a perdu la guerre. L'islamisation de la radicalité. Vos guerres, nos morts. Ce sont les nôtres qui sont morts la nuit dernière. J’ai été otage de l’État islamique. Daesh craint plus notre unité que nos frappes aériennes. Aux origines de Daech : la guerre du pétrole.

La France peut-elle continuer de signer des contrats avec l’Arabie Saoudite et le Qatar, alors que ces deux pays ont contribué à fabriquer Daech contre lequel nous sommes aujourd’hui en "guerre" ? L’Arabie saoudite, un Daech qui a réussi. Ces (nombreux) pays que l'existence de Daech arrange bien. Dans le Daily Beast, l'incroyable récit d'un ancien maître espion de l'Etat islamique. Le retour du boomerang. "L’Etat islamique est l’envers du décor sanglant de la mondialisation". Perdre en liberté sans gagner en sécurité, par Patrick Baudoin (Le Monde diplomatique, décembre 2015) Le FBI mis en cause dans l'organisation d'attentats par des Américains musulmans. Bruxelles: comment reconnaître un «expert» antiterroriste, un vrai.