background preloader

GEOPOLITIQUE

Facebook Twitter

La Syrie, centre de la guerre du gaz au Proche-Orient. Par Imad Fawzi Shueibi L’attaque médiatique et militaire à l’encontre de la Syrie est directement liée à la compétition mondiale pour l’énergie, ainsi que l’explique le professeur Imad Shuebi dans l’article magistral que nous publions. À un moment où la zone euro menace de s’effondrer, où une crise économique aiguë a conduit les États-Unis à s’endetter à hauteur de 14 940 milliards de dollars, et où leur influence s’amenuise face aux puissances émergentes du BRICS, il devient clair que la clé de la réussite économique et de la domination politique réside principalement dans le contrôle de l’énergie du XXIe siècle : le gaz. C’est parce qu’elle se trouve au cœur de la plus colossale réserve de gaz de la planète que la Syrie est prise pour cible. « Les guerres du siècle dernier étaient celles du pétrole, mais une nouvelle ère commence, celle des guerres du gaz. » Historique du grand jeu gazier Pour la Russie : Pour les États-Unis : Nabucco était censé concurrencer les projets russes.

Les puissances européennes financent Al Quaïda en achetant du pétrole pillé en Syrie. D’après un article paru le 19 mai dans le journal britannique Guardian , l’Union européenne (UE) finance directement des terroristes islamistes sunnites soutenus par les États-Unis et luttant en Syrie contre le régime du président Bashar El-Assad. Ces groupes sont en train de piller le pétrole dans certaines parties de la Syrie orientale qu’ils contrôlent et de le revendre aux pays européens à des prix défiants toute concurrence. Le Guardian écrit : « La décision de l’UE de retirer les sanctions contre le pétrole syrien pour aider l’opposition a accéléré une ruée pour le contrôle des puits et des pipelines dans les zones contrôlées par les rebelles et a aidé à consolider l’emprise des groupes jihadistes sur des ressources essentielles du pays. » Abu Saif, un autre combattant islamiste de la brigade Ahar, liée aux Frères musulmans donne une autre version de la façon dont les islamistes pillent la Syrie.

Cette soumission à Washington montre la faillite du nationalisme arabe. Johannes Stern. Syrie : la France vers la guerre ? France Syrie : la France vers la guerre ? L’attaque contre la Libye a été précédée par des exercices aériens conjoints franco britanniques… …. et ce sont ces deux pays France Grande Bretagne – appuyés en coulisses par les US/OTAN – qui ont lancé les premières attaques aériennes contre la Libye. Re cette fois par voie maritime d’ici la fin de l’été sous couvert d’évacuations « humanitaires » dans le cadre de cet exercice Cougar 12 (2012) mais cette fois les Russes sont sur place. L’Est de la Méditerranée va-t-il servir à embraser tout le Moyen Orient prélude à une 3ème Guerre Mondiale ?

« C’est essentiel que des gens en Grande Bretagne en France et aux US empêchent le déploiement naval d’ADM de « fin d’été » dans l’Est de la Méditerranée. » Hors la France et la Grande Bretagne ont prévu d’ici la fin de l’été – hasard du calendrier ???? En termes décodés : un débarquement de forces spéciales en Syrie. Selon Ibid : Comme l’écrit Michel Chossudovsky dans sa conclusion : Les mensonges de la guerre de l'occident contre la Lybie - Vilistia sur LePost.fr (20:42) Premier satellite Africain RASCOM 1 C’est la Libye de Kadhafi qui offre à toute l’Afrique sa première vraie révolution des temps modernes : assurer la couverture universelle du continent pour la téléphonie, la télévision, la radiodiffusion et de multiples autres applications telles que la télémédecine et l’enseignement à distance ; pour la première fois, une connexion à bas coût devient disponible sur tout le continent, jusque dans les zones rurales grâce au système par pont radio WMAX.

L’histoire démarre en 1992 lorsque 45 pays africains créent la société RASCOM pour disposer d’un satellite africain et faire chuter les coûts de communication sur le continent. Téléphoner de et vers l’Afrique est alors le tarif le plus cher au monde, parce qu’il y avait un impôt de 500 millions de dollars que l’Europe encaissait par an sur les conversations téléphoniques même à l’intérieur du même pays africain, pour le transit des voix sur les satellites européens comme Intelsat. 2. 4- PAS DE LUXE. La Lybie démocratique de nos dictatures endettées. Les mensonges de la guerre de l'occident contre la Lybie Les 30 milliards de dollars saisis par M. Obama appartiennent à la Banque Centrale Libyenne et prévu pour la contribution libyenne à la finalisation de la fédération africaine à travers 3 projets phare : - la Banque Africaine d’Investissement à Syrte en Libye, - la création dès ce 2011 du Fond Monétaire Africain avec un capital de 42 milliards de dollars avec Yaoundé pour siège, - la Banque Centrale Africaine avec le siège à Abuja au Nigeria dont la première émission de la monnaie africaine signera la fin du Franc CFA grâce auquel Paris a la main mise sur certains pays africains depuis 50 ans.

On comprend dès lors et encore une fois la rage de Paris contre Kadhafi. Il est donc évident qu’après la Libye la coalition occidentale déclarera sa prochaine guerre à l’Algérie, parce qu’en plus des ses ressources énergétiques énormes, ce pays a une réserve monétaire de 150 milliards d’Euros. Genève le 28/03/2011 tout ça est très bien dit ! Recherche. Guerre ou paix : un choix et un devoir pour sortir de la panne démocratique. Coopérations contre politiques de puissance. I. La paix ou la guerre La frontière entre la paix et la guerre est aujourd’hui, une fois de plus, très fragile et les Etats nationaux sont encore les acteurs clés de l’histoire. Parmi eux, la Russie, la Chine, l’Inde et l’Iran ont dans leurs mains la possibilité de choisir le camp de la paix et de la coopération ou celui de la guerre et de la puissance. Dans l’univers de la guerre froide, le « monde libre » et le totalitarisme communiste s’affrontaient ouvertement et les autres civilisations n’étaient pas susceptibles de constituer une menace pour « l’Occident démocratique ».

Dans le monde d’aujourd’hui, et très clairement depuis le 11 septembre, nul n’est officiellement l’ennemi de personne et la puissance se dissémine. Le décollage économique de la Chine, de l’Inde et de la Russie, entre autres, annonce la sortie de l’état de pauvreté pour de millions d’être humains. Ce formidable essor économique va modifier les équilibres de la planète. 1. II. La panne démocratique I. Ceriscope. Crise de l'eau dans le monde : risques et opportunités pour les intérêts nationaux américains. À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, Hillary Clinton a lancé en grande pompe un rapport de synthèse des services de renseignement américains sur les enjeux géopolitiques liés à l’eau.

Ce rapport confirme un risque accru de conflits dans de nombreuses zones de la planète, notamment en Asie du Sud, jugées importantes pour les « intérêts nationaux » des États-Unis. Il suggère aussi que la situation mondiale des ressources en eau implique certes des risques, mais aussi des opportunités pour les intérêts américains, notamment en termes d’exportations agricoles et de valorisation du « savoir-faire » des entreprises US. photo US Army Le rapport dans sa version publique non classifiée (en anglais) est accessible ici.

Le rapport identifie une série de bassins versants particulièrement sensibles au niveau géopolitique, et évalue les institutions en place pour gérer les éventuels conflits autour du partage de la ressource. Risques et opportunités Modèle américain contre modèle chinois. La fonte de l’Arctique pourrait changer la donne géopolitique mondiale. L’exploitation frénétique de pétrole et de gaz cette année dans les eaux nouvellement accessibles de l’Arctique pourrait bien être le signe avant-coureur de changements encore plus importants à venir. Si, comme de nombreux scientifiques le prédisent, les mers actuellement inaccessibles au sommet du monde deviennent navigables dans les prochaines décennies, elles pourraient redessiner les routes du commerce mondial ainsi que la géopolitique internationale.

Cet été, l’Arctique devrait enregistrer une activité humaine plus importante que jamais, le géant pétrolier Shell s’étant engagé dans une opération majeure d’exploration, et une augmentation étant prévue de la pêche, du tourisme et de la navigation régionale. Mais cela pourrait accroître le risque de catastrophe environnementale, sans mentionner l’activité criminelle liée à la pêche illégale ou au terrorisme, alertent les experts. « Vous verrez des changements, que vous le vouliez ou non ». RISQUES NATURELS, TOUS INÉGAUX. Vidéo Le dessous des cartes L’INTERNET EST-IL GÉOPOLITIQUE ? 1/2 de DJDemonAngel (Actualité - DJDemonAngel.