background preloader

La plante aquatique et le conteneur

Facebook Twitter

Plan stratégique du Grand Port de Marseille (2014-2018) Le port de Fos-sur-Mer veut se diversifier. Les coulisses d’un port en activité. Marseille Fos - Bassins OUEST 24/7. Fos-sur-Mer : Faut-il choisir entre développement du transport fluvial et protection de la biodiversité ? Pour exemple, le projet actuel de liaison fluviale reliant la Darse 2 au Rhône, qui pourrait constituer une alternative au transport routier, se situe dans la zone des Salins du Caban qui est classée en ZPS et fait partie du site Natura 2000 « Marais entre Crau et Grand Rhône » (code FR931 2001).

Fos-sur-Mer : Faut-il choisir entre développement du transport fluvial et protection de la biodiversité ?

Le creusement d’un canal passant en plein cœur de cette ZPS conduirait à de nombreuses destructions. L’endroit abrite en effet quelques 90 % des surfaces connues en France de l’Althénie filiforme, une espèce protégée endémique du nord du bassin méditerranéen. Le site du Caban est d’autre part le seul en France où se rencontre la charophyte Tolypella salina, redécouverte ici alors qu’on la croyait disparue de notre pays depuis une trentaine d’années et le site est, pour cette même espèce, la 7ème station connue au monde. Télécharger le communiqué en PDF Par FNE. Etangs du Landre, de l’Oiseau et salin du Caban. Retour à la carte Cliquez sur la carte pour plus de détail Présentation Les marais du Landre (comprenant l’étang du Landre, les marais des Tremblants, le Grand Clos et les Pointes) sont situés au nord de la commune de Port-St-Louis et couvrent près de 500 ha.

Etangs du Landre, de l’Oiseau et salin du Caban

Ils reçoivent les eaux de drainage de la nappe de Crau ainsi que les eaux du canal du Vigueirat. Le Landre est constitué de plusieurs plans d'eau bordés de vastes roselières à phragmites. Le secteur de l’étang de l’Oiseau et des anciens salins du Caban et du Relai, qui compte 1800 ha, est délimité au nord par le canal du Rhône à Fos, au sud par la route N268 et à l’ouest par une voie ferrée. La composition très originale des groupements végétaux est probablement liée au caractère endoréique de cette lagune (absence de grau), qui conditionne des apports en eau douce aléatoires et une augmentation très graduelle de la salinité entre l’hiver et l’été. Haut de page Activités Faune - Flore Problématique Gestion Acteur(s) : BRASSART Anne[GPMM] GPMM propositions inter associations. Le port de Marseille s'apprête à détruire des plantes endémiques qu'on croyait disparues en Camargue - [Nacicca]

Le nouveau projet stratégique du Grand Port Autonome de Marseille prévoit, aux échéances de 2013 et de 2020, de multiples aménagements sur sa Zone Industrialo-Portuaire de Fos sur Mer.

Le port de Marseille s'apprête à détruire des plantes endémiques qu'on croyait disparues en Camargue - [Nacicca]

Sur le site des anciens salins du Caban et du Relai, il est notamment envisagé le percement d’une liaison fluviale ainsi que la création de lourdes infrastructures logistiques et industrielles. Ces anciens salins constituent pourtant un espace naturel remarquable d’une surface de 1600 hectares, en continuité avec la Camargue.

Ils sont classés en Zone de Protection Spéciale au titre de la directive européenne « oiseaux » et inventoriés comme Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique. Les plantes rares de la lagune du Caban protégées ! - [Nacicca] En 2011, Nacicca a entamé des démarches auprès de l’Etat Français et de la Convention Internationale de Berne pour obtenir la protection réglementaire de la Riella à feuille hélicoïde et de la Tolypelle saline, deux des plantes découvertes dans la lagune du Caban, à Fos-Sur-Mer.

Les plantes rares de la lagune du Caban protégées ! - [Nacicca]

Et c’est désormais chose faite : un arrêté ministériel du 23 mai 2013, relatif à la liste des espèces végétales protégées, prend ces deux espèces en compte. La Tolypelle saline devient ainsi la première espèce de la famille des Characées à être protégée sur l’ensemble du territoire national. La protection des deux plantes n’écarte pas complètement les menaces que font peser sur elles les projets du Grand Port de Marseille sur la lagune du Caban. Mais leur destruction ne sera désormais possible que si le Port obtient une dérogation en bonne et due forme.

Et pour cela, il faudrait auparavant qu’il démontre que cette destruction ne nuit pas à la conservation de ces espèces très rares... Riella helicophylla. Le travail à l'époque des salins. En février 2013, à la demande du syndicat d'agglomération nouvelle Ouest Provence, l'association Mise à jour a réalisé deux montages sonores sur la mémoire des travailleurs indochinois venus à Port Saint-Louis entre 1939 et 1952.

Le travail à l'époque des salins

Ce travail a été effectué grâce aux témoignages de Port Saint-Louisien(ne)s qui ont souhaité se rappeler et partager leurs souvenirs. Mise à jour tient à les remercier tous chaleureusement pour leur précieuse collaboration. Télécharger l'article sur la soirée du 22 mars 2013 à l'Espace Gérard Philipe de Port Saint-Louis-du-Rhône dans la Marseillaise. Deux montages sonores de Mise à jour Riz contrôlé sans origine (5'33) Pendant la seconde Guerre Mondiale, le gouvernement de Vichy planifie le développement de la riziculture en Camargue avec la main d'œuvre indochinoise.