background preloader

Eau potable : toxicite de polluants chimiques

Eau potable : toxicite de polluants chimiques
Certaines substances, comme les métaux lourds, ne sont pas éliminées par l’organisme. Elles s’y accumulent, et leur ingestion prolongée peut être la cause de maladies graves, même si leur teneur dans l’eau est très faible. Ingérées en grande quantité, lors d’une pollution accidentelle, ces mêmes substances sont rapidement toxiques. Le plomb par exemple passe dans le sang et va perturber de nombreux mécanismes biochimiques, touchant principalement le système nerveux mais aussi d’autres fonctions, comme la reproduction. Les enfants exposés de manière prolongée à de faibles doses de plomb peuvent ainsi développer un saturnisme, une maladie caractérisée par divers troubles pouvant être irréversible ceux-ci concernent notamment la croissance, le développement du système nerveux central, le développement intellectuel et le comportement.

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/potable/toxicChim.html

Related:  Les polluants de l'eauEnvironnement et Santé

Eau potable - Quelles sont les sources de pollution de l’eau et Nous sommes constitués d’eau à 60% et nous avons besoin tous les jours d’une quantité moyenne d’1,5 litres d’eau. La qualité de l’eau revêt donc pour les hommes une importance vitale. L’eau est un très bon solvant et absorbe rapidement et facilement les molécules. La pluie contribue ainsi fortement à la pollution de l’eau, en se chargeant des pollutions atmosphériques et en captant, par son ruissellement, les molécules des roches et des sols. Parmi les principaux polluants de l’eau, citons l’azote (nitrates et phosphates), les pesticides (cf fiche), les hydrocarbures du fait de marées noires notamment, les bactéries provenant des excréments animaux ou humains, les métaux lourds, les déchets plastiques et les résidus médicamenteux. L’ingestion d’une eau infectée peut entraîner des épidémies de gastro-entérites et des diarrhées mortelles chez l’enfant, très rares en France cependant.

Ecotoxicologie.fr Comme nous l’avons vu dans la page "Notions essentielles", un polluant est une substance naturelle ou artificielle que l'homme a introduite dans un milieu où elle était absente (ou présente en quantité différente). Toute substance ou tout produit est donc potentiellement un polluant. D’ailleurs, comme l’a dit avec raison Paracelse, célèbre médecin et alchimiste suisse du XVème siècle, « rien n’est poison, tout est poison, seule la dose fait le poison ». Cependant, certaines substances sont plus toxiques que d’autres et donc plus nocives pour l’environnement. Cette page d’ecotoxicologie.fr est destinée à vous proposer une classification de ces polluants afin de mieux s’y retrouver mais aussi de décrire les polluants les plus courants.

pol-sout 1. Pollution des sols et des nappes Les pollutions dites diffuses proviennent d'épandages de produits solides ou liquides à la surface du sol sur des superficies importantes : par exemple engrais, herbicides, pesticides... Les usages de l'eau et les pollutions Chiffres-clés Consommation d’eau par secteur d’activités Sur les 34 milliards de m3 prélevés en 2001, 6 milliards (que l’on appelle « part consommée »), ne retournent pas au milieu naturel. Cette part consommée se répartit comme suit :

[Ecole de l’eau] Les nappes phréatiques La nappe phréatique (on l’appelle aussi nappe aquifère) est une réserve d’eau qui se trouve sous la surface de la terre au-dessus d’une poche de terre imperméable. La terre est recouverte à 70% par l’eau, mais cette eau est en grande partie salée et donc impropre à la consommation. Seule l’eau douce, notamment présente dans les rivières et les lacs peut être consommée par l’homme. Environ 95 % de l’eau douce est stockée dans les nappes aquifères. Une grande partie de l’eau que nous consommons est donc issue de ces nappes (entre 25 et 40%). Les nappes phréatiques sont le plus gros réservoir d’eau potable de notre planète !

Polluants biologiques Les polluants biologiques, tels que la moisissure, les bactéries, les acariens et le pollen, sont des organismes vivants (ou proviennent d’organismes vivants, dans le cas du pollen). Humidité / Moisissures Les moisissures sont des champignons de différentes couleurs qui se développent dans les endroits humides de votre résidence. Conseils pratiques pour éviter les problèmes de moisissure : Mesurez le taux d'humidité et gardez-le bas (environ 50 % l'été et 30 % par temps froid).

La qualité des cours d'eau et des nappes phréatiques très mauvaise en Loire-Atlantique et en Vendée C'est un résultat vraiment pas glorieux : en Vendée, seulement 1% des cours d'eau et des nappes phréatiques sont en "bon état" et 2% en Loire-Atlantique d'après l'agence régionale de l'eau. Il y a encore beaucoup à faire pour améliorer la qualité des cours d'eau et des nappes phréatiques de Loire-Atlantique et de Vendée. D'après le dernier rapport de l'agence régionale de l'eau Loire-Bretagne, seulement 1% sont en "bon état" en Vendée, 2% en Loire-Atlantique. Au niveau régionale, on monte à 11% en Pays-de-la-Loire. Agriculture: face aux pesticides, la pr vention reste artisanale Un récent colloque sur la prévention des risques liés aux pesticides montre que celle-ci repose encore trop souvent sur des outils et dispositifs inadaptés. La suppression du risque à la source se heurte également aux lobbies. Quels risques professionnels liés à l'application de pesticides? Peut-on travailler sans s'exposer?" C'était le thème du colloque organisé le 6 mai dernier, à Paris, par l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact), en collaboration avec d'autres organismes (1). Bonne nouvelle: pour la première fois, fournisseurs, chercheurs, représentants des pouvoirs publics, des institutions de prévention et des organisations syndicales étaient tous réunis.

Les pollutions de l’eau : maison, agriculture, industrie - Onglet Pédagogique 7e ContinentOnglet Pédagogique 7e Continent Pour les besoins de l’homme et l’équilibre des écosystèmes aquatiques, il faut que la qualité de l’eau soit bonne. Une pollution de l’eau peut générer une perturbation des activités humaines qui en dépendent et de l’équilibre qui s’est mis en place entre le milieu naturel et les espèces animales et végétales qui l’habitent. Les pollutions domestiques On distingue deux types d’eaux usées domestiques : Pesticides et cancers : les soupçons se confirment Nourrissant une polémique toujours plus virulente, les pesticides sont reconnus pour être hautement néfastes tant à l’environnement qu’à la santé humaine. Ce dont il est encore peu fait mention, c’est le rôle que ces substances chimiques pourraient jouer dans la prévalence des différentes formes de cancers. Bien qu’à l’heure d’aujourd’hui la question fasse toujours débat, de plus en plus de points de vue convergent vers une possible responsabilité des pesticides dans la recrudescence du cancer.

Pollution de l'eau : les différents types de pollution Il existe 4 type différents de pollution de l'eau, la plupart étant liés aux activités humaines. La pollution naturel Les eaux souterraines peuvent contenir certains polluants naturels (appelé géo-géniques) comme par exemple du sélénium, du bore et de l'arsenic. Si l'on consomme régulièrement de l'eau contenant une concentration élevée en arsenic, on peut attraper l'arsenicisme. Il s'agit d'une maladie qui provoque des lésions cutanées (sous forme taches noires) et la gangrène, après plusieurs années les organes internes sont généralement touché par un cancer. Certains habitants du Bengladesh qui puisent leur eau dans des puits profond sont confrontés à ce problème de pollution naturel. La pollution industriel Les industries rejettes différents types d'eaux usées en fonction de leur secteur d'activité.

Nature - Environnement: Que deviennent les pesticides périmés et interdits ? L'utilisation massive des pesticides se répercute sur l'environnement, eaux, sols et air sont contaminés. Et malgré le manque de transparence de la dangerosité de ces produits phytosanitaires, les impacts sur notre santé sont aujourd'hui reconnus (favorisation de cancers, problèmes neurologiques, troubles de la reproduction, ...). Et pire encore, contrairement à nous humains, les pesticides périmés et interdits ont une seconde vie... Réutilisés, ces produits parcourent la planète depuis des décennies et continuent de dégrader l'environnement, pour se retrouver finalement dans nos assiettes et celles de nos chères autorités occidentales qui s'évertuent à interdire leur utilisation, tout en prenant soin de ne pas contrarier les lobbyistes de ce monde. Tandis que de nombreux pesticides interdits continuent d'être utilisés, de gigantesques stocks de pesticides périmés sont abandonnés, contaminant le sol et les nappes phréatiques. 1996 Pesticides périmés dans les pays en développement

Principaux polluants On distingue usuellement les types suivants de pollution des eaux : la pollution par les matières organiques, les matières en suspension, la pollution par les matières azotées et le phosphore, la pollution minérale par des sels (chlorures et sulfates), la pollution par les métaux, les (micro-) polluants organiques (plus ou moins) toxiques, au regard de l’alimentation en eau potable ou de la vie aquatique : produits organo-chlorés, benzène-toluène-xylène et leurs dérivés, hydrocarbures aromatiques polycycliques, pesticides…, les radio-éléments, la pollution physico-chimique : pollution thermique (rejets d’eau chaude), modification du pH des eaux, de leur couleur. La diminution des rejets industriels a été plus importante que celle des rejets domestiques en matière de pollution organique, azotée ou phosphorée. Les pollutions des milieux aquatiques peuvent avoir des effets directs ou indirects sur la santé humaine mais également sur l’environnement.

Related: