background preloader

Actualités féminisme / LGBTQIA+

Facebook Twitter

Aux aurores, devant le CSA : «Hanouna producteur d’homophobie» Une action éclair, en quinze minutes montre en main.

Aux aurores, devant le CSA : «Hanouna producteur d’homophobie»

Ce lundi matin, aux aurores, une quinzaine de militants LGBTI ont repeint l’entrée des locaux du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), quai André-Citröen dans le XVe arrondissement de Paris, à l’aide d’un petit pochoir «Hanouna producteur d’homophobie, CSA complice». L’objectif de cette action qui rappelle les irruptions actupiennes des années 90 ? Interpeller le gendarme télévisuel quant «à sa passivité à l’égard de Cyril Hanouna», animateur et producteur de l’émission Touche pas à mon poste sur C8, sous les feux des critiques après un canular homophobe jeudi. «La colère est immense dans la communauté, soulève auprès de Libération une des activistes venue peinturlurer les entrées du siège de l’autorité indépendante en orange, en rouge ou encore en rose. On en a assez d’être considérés comme des gens sur lesquels on peut taper impunément.

Photo Martin Colombet. Les actes homophobes repartent à la hausse. Les publicités sexistes ou discriminatoires interdites à Paris. Pologne : le Parlement limite l’accès à « la pilule du lendemain » Par un vote du Parlement polonais, dominé par les conservateurs, « la pilule du lendemain » sera accessible uniquement sur prescription médicale.

Pologne : le Parlement limite l’accès à « la pilule du lendemain »

Après avoir tenté, en vain, d’interdire totalement le droit à l’avortement, la Pologne s’en prend une nouvelle fois aux droits des femmes. Le Parlement, dominé par les ultraconservateurs, a voté mercredi 24 mai une loi limitant l’accès à « la pilule du lendemain ». Ce contraceptif d’urgence désormais sera accessible uniquement sur prescription médicale. L'ONU n'assure plus la protection permanente du docteur Mukwege, "l'homme qui répare les femmes" Les Casques bleus de l'ONU n'assurent plus la protection permanente du Docteur Denis Mukwege, rapporte le site internet du journal français La Croix.

L'ONU n'assure plus la protection permanente du docteur Mukwege, "l'homme qui répare les femmes"

Surnommé "l'homme qui répare les femmes" pour son combat mené au Kivu (RDC) contre le viol comme arme de guerre, le gynécologue ne bénéficie désormais que de protection lors de ses déplacements. Selon l'hebdomadaire, Denis Mukwege craint désormais non seulement pour sa vie, mais aussi pour celle de ses collègues et de ses patientes de l'hôpital de Pandzi, où ces dernières sont accueillies.

Sa protection était assurée depuis 2014. "Cette protection permanente m'a été retirée après le départ de Martin Kobler, le représentant spécial du secrétaire général pour la République démocratique du Congo", a-t-il confié la semaine dernière à La Croix. "On ne m'a donné aucune explication. " Notre action gêne : nous soignons les victimes de la violence et de la barbarie dans le Kivu. Au Planning familial, Trump nomme une femme qui pense que la contraception «ne marche pas»

Aux États-Unis, le ministère de la Santé gère un programme de planning familial qui aide des millions de femmes aux revenus modestes à avoir accès à des contraceptifs gratuits.

Au Planning familial, Trump nomme une femme qui pense que la contraception «ne marche pas»

Or, pour diriger cette initative, dont le budget est de plus de 280 millions de dollars, Donald Trump a nommé une farouche opposante de la contraception et du planning familial. Teresa Manning est une professeure de droit qui a travaillé pour une organisation anti-avortement et pour le Family Research Council, un think tank violemment homophobe.

This Missouri City Banishes Domestic Violence Survivors for Calling the Police. Drop in teenage suicide attempts linked to legalisation of same-sex marriage. Legalisation of same-sex marriage in US states has been linked to a drop in suicide attempts among teenagers.

Drop in teenage suicide attempts linked to legalisation of same-sex marriage

Researchers say suicide attempts among high school students fell by an average of 7% following the implementation of the legislation. The impact was especially significant among gay, lesbian and bisexual teenagers, for whom the passing of same-sex marriage laws was linked to a 14% drop in suicide attempts. Julia Raifman, co-author of the research from Johns Hopkins University, said she hoped the research would help to draw wider attention to the scale of the issue among sexual minorities.

“I would hope that policymakers and the public would consider the potential health implications of laws and policies affecting LGBT rights,” she added. “This study was really motivated by evidence that there are large disparities across domains of health that affect LGBT adolescents,” said Raifman. Is Sweden's feminist agenda working? Image copyright Swedish Women's Lobby "The first feminist government in the world" - that is how the Swedish government describes itself.

Is Sweden's feminist agenda working?

So how is that feminist agenda taking effect? David Crouch, a journalist and media lecturer based in Sweden's second city Gothenburg, investigates. Dozens of women lined up in Stockholm's central square to form the figure 1600 on 15 February. Representing women's organisations, political parties and trade unions, they wanted to highlight the pay gap between men and women in Sweden, as a result of which women effectively work their final hour, after 16:00, for free. "Gender equality is about shifting power, and it takes time. Algérie. Et si les femmes mariées reversaient leur salaire à l'État ?

Journée de solidarité TenTen : "Être homosexuel en Algérie est une malédiction" La ville de Rotterdam veut imposer la contraception pour les "parents incompétents" Pologne. Les femmes se mettent en grève pour défendre l’IVG. Elles sont déjà des dizaines de milliers à avoir répondu en ligne à l’appel à la grève du lundi 3 octobre pour protester contre le projet de loi interdisant l’avortement, sur lequel se penche le Parlement de Varsovie.

Pologne. Les femmes se mettent en grève pour défendre l’IVG

Pour manifester leur opposition au projet de loi interdisant l’avortement, les Polonaises feront grève lundi prochain, annonce ce mercredi 28 septembre le grand journal d’opposition Gazeta Wyborcza. Selon ce projet, actuellement étudié par le Parlement polonais, dominé par le parti Droit et Justice (PiS), au pouvoir, toute femme qui avortera, et les personnes qui l’y aideront, sera passible d’une peine de cinq ans de prison. Actuellement, l’accès à l’IVG est déjà très limité en Pologne. Selon la loi en vigueur, il n’est permis d’y avoir recours qu’en cas de risque pour la vie ou la santé de la mère, d’une grave pathologie irréversible chez l’embryon, et dans les cas de grossesses résultant d’un viol ou d’un inceste. Pologne : les femmes en grève nationale contre l'interdiction du droit à l'avortement. "Grève nationale des femmes !

Pologne : les femmes en grève nationale contre l'interdiction du droit à l'avortement

" Une appli dénonce les commissariats adeptes de la culture du viol au Brésil. (De Rio de Janeiro) La jeune femme est seule dans la pièce avec l’inspecteur.

Une appli dénonce les commissariats adeptes de la culture du viol au Brésil

Il la juge, il doute, il pense qu’elle ment. Pour lui, elle n’a pas été violée par 30 personnes, c’est une ado paumée, une droguée qui traîne avec des bandits. Il appelle trois collègues et ils lui posent des questions sur ses goûts sexuels : « Tu as l’habitude de faire des partouzes non ? Tu aimes ça ? L’attitude de l’inspecteur est courante dans les commissariats brésiliens. En Allemagne, la notion de consentement devient centrale pour définir un viol. Le Parlement allemand a entériné jeudi 7 juillet un durcissement de la législation pénale sur le viol, jugée trop laxiste à la lumière notamment des agressions de femmes commises le soir du Nouvel An 2016 à Cologne.

En Allemagne, la notion de consentement devient centrale pour définir un viol

Six cent un parlementaires du Bundestag ont voté à l’unanimité un texte modifiant la définition allemande du viol, en l’élargissant. Tout acte sexuel commis « contre la volonté identifiable d’une autre personne » deviendra une infraction pénale, si le texte est adopté par le Bundesrat, la chambre haute, à l’automne. L’absence de consentement devient donc le critère central de définition du viol, ce qui place Berlin en conformité avec ses engagements en tant que signataire depuis 2011 de la convention d’Istanbul du Conseil de l’Europe, qui prévoit de pénaliser toutes les relations sexuelles non consenties.

London's sisters uncut march was a reminder of what feminism really means. "I will come to my sisters, not dutiful," shout members of feminist direct action group, Sisters Uncut, in one voice. "I will come strong. "