background preloader

Site N°1 sur le matriarcat et le patriarcat – Projet Prométhée

Site N°1 sur le matriarcat et le patriarcat – Projet Prométhée
Le couple (vie conjugale) a toujours été incompatible avec l’amour, qui dans toutes les littératures s’est toujours opposé à l’institution patriarcale du couple : le mariage. De Tristan et Iseult, à Roméo et Juliette, en passant par les Bollywood… amour et mariage n’ont jamais fait bon ménage, pour la bonne raison que ce modèle familial n’est pas naturel, et nécessite toujours une féroce répression sexuelle des femmes, sous peine de le voir disparaître. Le mariage, ou sa version light du couple non contractuel, a été inventé dans le seul but de garantir la reconnaissance de paternité et le droit des pères, piliers de tout patriarcat. Mais l’instinct naturel exogamique pousse ceux qui vivent ensemble à ne plus se désirer, et à se comporter chastement comme frère et sœur. La vie à deux émousse les sentiments, et lorsque cela est permis, aboutit fatalement à la séparation. Pourquoi ne pas inventer ou redécouvrir un modèle familial efficace sans couple ?

http://matricien.org/

Related:  féminismeGenre

Le sexisme anti-hommes... et pourquoi il n'existe pas « Sexisme anti-hommes », « sexisme inversé » (s’il est « inversé », on reconnaît dans quel sens fonctionne le sexisme « normal » !), « misandrie »… Vous avez sans doute déjà entendu ces expressions, dans un raisonnement honnête ou pour contourner de manière fort pratique le problème de la misogynie. Elles désignent les oppressions dont seraient victimes les hommes, souvent attribuées aux féministes ou aux femmes en général.

Féminisme, queer, genre, sexualités 11 janvier 2013 - Collectif Sous le tapis le pavé Sous le tapis le pavé (HTML) (PDF,2.9 Mo) (PDF,3.6 Mo) De la remarque insistante en soirée à une agressivité latente, d’un machisme gentiment étouffant à une main au cul, les violences sexistes sont multiples et prennent plusieurs formes. Les mythes grecs : guerre d'extermination du matriarcat, et avènement du patriarcat dans la société et la religion méditerranéenne Il est passionnant d'analyser les récits légendaires tout en tenant compte de la parenté. Dès lors, le renversement historique qui s'opère, à savoir le passage du droit du sang maternel au droit du sang paternel, conditionne ces récits et constitue même leur sujet principal. Ces derniers exposent notamment l'histoire des haines, des convoitises, des rivalités et des luttes qui éclatèrent entre parents et enfants et entre frères et sœurs, dès que les biens et le rang, au lieu d'être transmis par la mère, commencèrent à l'être par le père. Quand les fils ne connaissaient même pas leur propre père

Sexualité, mère de toutes les énergies. "la nature de la matière, qui semble bien ephémère, passe par la sexualité vénérée, comme la mère de la fécondité, changeante et aimante dans son infinité. Ceux qui cherchent le divin, ne doivent pas seulement partir vers le ciel serein, mais accepter de contempler le monde tel qu'il est, sous son aspect divinisé". Pour le mental: le divin est perçu comme séparé (père divin et mère divine). A cause de l'obscurantisme, il y a eu une séparation entre les deux. Les gens en fuite de la vie passent leur temps à renier la mère divine (la matière) et à vénérer le père divin (le subtil). Le chant du rampant: Et si j'étais un violeur? Je n'ai jamais agressé une femme dans la rue, physiquement, ni même verbalement. Je n'ai jamais payé pour du sexe, ni même ne suis jamais rentré dans un bar de danseuse. J'ai laissé plusieurs femme me tromper, me quitter pour des amis proches sans jamais chercher à me venger de quelques façons que ce soit. Même après que la mère de ma fille m'ait quitté pour un autre, je me suis occupé de ma fille, sans rancune contre les femmes, en la valorisant.

Homophobie, putophobie, même combat ? Tribune Avant de commencer ce texte, je tiens à préciser que si je ne me définis pas forcément comme hétéro, je ne me reconnais pas forcément non plus dans une identité « LGBT » ; je m’y reconnaîtrais peut-être le jour où on parlera, comme certainEs le font déjà, de « LGBTAPSW » (LGBT + asexuelLEs, aan/polysexuelLes, sexworkers). Si une telle accumulation de lettres peut paraître un peu lourde, elle n’en fait pas moins sens ; en tant que pute, je me sens concernée et liée aux luttes LGBT, parce que lorsque je vois ce qu’on vous balance dans la gueule, bien souvent, je crois reconnaître les mêmes phrases qu’on nous balance dans notre gueule à nous, putes, qui réclamons nos droits. . Lors des auditions à l’Assemblée nationale des familles homoparentales et de leurs enfants, Modelène Daniel, témoignant de son adoption par un couple de lesbiennes, finit son intervention en déclarant : « Personne ne peut dire à ma place si je suis heureuse ou malheureuse ». En écoutant ça, j’ai tilté.

Le Matriarcat hier, et aujourd'hui ? Il m'a paru important de réserver une place au matriarcat qui semblerait avoir perduré pendant des milliers d'années .Cet article, bien qu'un peu long, retrace la place de la femme en des temps reculés.De multiples chercheurs ont participé à cette étude particulièrement intéressante. Les femmes n’ont pas été dominées depuis toujours. Au contraire, de très nombreuses populations anciennes (pour ne pas dire primitives) ont connu une société où la place de la femme était plus importante au plan des moeurs, au plan social comme au plan politique et symbolique que celle de l’homme. Et cela sur tous les continents et dans toutes sortes de peuples. Même les peuples devenus patriarcaux ont souvent conservé des anciennes traditions matriarcales.

Gregg Braden et l’effet Maharishi : « la traversée du Point Zéro précipitera l’ensemble de l’humanité dans la quatrième dimension… » Gregg Braden et l’effet Maharishi : « la traversée du Point Zéro précipitera l’ensemble de l’humanité dans la quatrième dimension… » Merci à Chantal de m’avoir envoyé le lien de ce texte fort intéressant… Gregg Braden et l’effet Maharishi Après avoir connu dans sa jeunesse deux expériences de mort imminente (NDE) et entamé une carrière d’ingénieur aérospatial, Gregg Braden est aujourd’hui devenu un conférencier célèbre grâce à la publication de ses livres L’Éveil au Point Zéro : l’Initiation collective, et Marcher entre les mondes.

Toutes des salopes, ou le mythe du mec trop gentil Je vais vous raconter une histoire que vous connaissez déjà. Comme vous la connaissez déjà, pour la rendre un peu plus intéressante, et aussi parce que j’ai faim, les protagoniste auront des noms de fruits. Il était une fois un garçon qui s’appelait Poire. Poire fréquentait des filles. On lui avait appris qu’il fallait être gentil avec les filles, et Poire était de toutes façons quelqu’un de gentil.

Opinions & Débats: "Sortir du placard de la prostitution", par Thierry Schaffauser, travailleur du sexe Demain vendredi 20 mars, et pour la troisième année consécutive, les Assises de la prostitution se tiendront à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, à Paris, et réuniront entre autres prostitué-e-s, acteurs politiques, associatifs et chercheurs pour une série d’ateliers (plus d’infos ici). Le lendemain, la Marche de défense des droits des prostitué-e-s, appelée aussi “Pute pride”, démarrera place Pigalle, à partir de 13 heures. Pour Yagg, Thierry Schaffauser, travailleur du sexe et militant impliqué dans la défense des droits des prostitué-e-s, livre sa critique du discours abolitionniste dominant et lance un appel à “sortir du placard de la prostitution”. La communauté pute et la communauté transpédégouine ont toujours été très proches l’une de l’autre. Tandis que les homophobes voulaient guérir l’homosexualité, les putophobes voulaient réformer les putes.

Matriarcat polynésien : reines et vahinés polyandres, et cosmogonie féminine Matriarcat polynésien : reines et vahinés polyandres, et cosmogonie féminine Les sociétés polynésiennes avaient gardé certaines coutumes matriarcales, mais avaient cependant une hiérarchie très stratifiée où l’aristocratie et le peuple avaient des droits très différents. Elles étaient connues pour la liberté sexuelle et les pratiques rituelles très élaborées qu’on y pratiquait, par exemple, le Kapu, système d’évitement et tabou sacré. Les femmes polynésiennes (vahinés) ont toujours joué un grand rôle dans la société, comme en témoignèrent la reine Pomare IV à Tahiti ou les cheffes marquisiennes. Comment fonctionne l'ego ? Comment fonctionne l'ego ? par Lama Denys Teundroup L'ego est notre fonctionnement habituel dans lequel nous construisons notre propre souffrance. Le comprendre, c'est la clé d'une approche spirituelle ! Lama Denys Teundroup est un instructeur bouddhiste français et il dirige le centre d'études bouddhiques Karma Ling ( près de Grenoble). Se fondant sur le Dharma du Bouddha il nous explique les fondements de l'ego et les méthodes qui peuvent nous en libérer sans violence.

BALLAST Christine Delphy : « La honte doit changer de bord » Entretien paru dans le n° 2 de la revue papier Ballast « Il y a eu – et il y a toujours – un système politico-médiatique qui travaille à effacer nos traces, nos luttes », assure Christine Delphy, que nous retrouvons dans un café une fin d'après-midi. Essayiste et activiste féministe, matérialiste (en ce qu'elle s'attache à l'examen des rapports sociaux concrets) et marxienne (en ce qu'elle puise dans l'héritage marxiste sans jamais s'y subordonner), elle milita aux États-Unis pour les droits civiques des Afro-Américains, porta la gerbe de fleurs lors de la célèbre manifestation autour de la tombe du soldat inconnu, lutta pour le droit à l’avortement, cofonda Les Gouines rouges et lança les revues Questions féministes et Nouvelles questions féministes, aux côtés de Simone de Beauvoir.

Related: