background preloader

Stéphane Gatignon Grève de la faim 2012

Facebook Twitter

Le maire de Sevran (93) réclame cinq millions d'euros à l'état. Politique : Stephane Gatignon veut 5 millions d’euros. C’est le troisième jour de la grève de la faim entamée par le Maire de Sevran (93) aujourd’hui.

Politique : Stephane Gatignon veut 5 millions d’euros

Plusieurs réunions doivent se tenir ce soir et demain pour évoquer la dotation de solidarité. Stéphane Gatignon réclame au moins 5 millions d’euros de la part de l’Etat. Son bras de fer se poursuit au pied du palais Bourbon. Le visage est pâle, les nerfs tendus et son dos est « défoncé ». François Lamy (PS) répond au maire de Sevran. Le ministre de la ville, François Lamy, a répondu à la lettre du maire EELV de Sevran demandant cinq millions d'euros d'aide à l'état pour boucler le budget de la ville.

François Lamy (PS) répond au maire de Sevran.

Une semaine après avoir tiré la sonnette d'alarme quant à l'état dans lequel se trouve les finances publiques de la ville de Sevran, en Seine-Saint-Denis, le maire de la ville, l'écolo Stéphane Gatignon, a reçu aujourd'hui la réponse du ministre de la ville, François Lamy, qui insiste davantage sur "l'effort de péréquation" contenue dans le budget 2013. Le maire demandait pourtant une aide de cinq millions d'euros à l'état. Stéphane Gatignon, Maire de Sevran, répond à Monsieur Lamy, Ministre de la ville. Déclaration de Monsieur Stéphane Gatignon, Maire de Sevran Paris, place du Président Édouard Herriot le 10 novembre 22h.

Stéphane Gatignon, Maire de Sevran, répond à Monsieur Lamy, Ministre de la ville.

Monsieur Lamy, Ministre de la ville, vient d'annoncer que l'ANRU allait rembourser à la ville de Sevran la somme de 4,7 millions d'euros que l'agence devait à la commune. Dans cette somme, 1,2 millions d'euros étaient des retards de paiements et 3,5 millions d'euros des dossiers en cours de traitement. C'est une bonne chose que de rembourser ses dettes. INFO BFMTV - Le maire de Sevran entame une grève de la faim. Sevran : la démarche du maire en grève de la faim fait débat - Politique.

Le maire de Sevran, Stéphane Gatignon (EELV), était "fatigué" dimanche après une deuxième nuit sous tente mais "déterminé" à poursuivre la grève de la faim qu'il a entamée vendredi afin d'obtenir une aide financière pour sa commune (lire notre article - Sevran : le maire en grève de la faim passe une première nuit devant l'Assemblée).

Sevran : la démarche du maire en grève de la faim fait débat - Politique

Mais pour le ministre délégué à la Ville, François Lamy, la ville réussira à boucler son budget d'investissement, à condition de "bien gérer" les finances des communes. "Je me suis engagé à ce que Sevran touche d'ici la fin de l'année 4,7 millions d'euros de l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) qui ont été retardés parce que les dossiers étaient mal bouclés", a déclaré M. Lamy, un proche de Martine Aubry. La dotation de solidarité urbaine à un "niveau historique" "Il n'a pas demandé à me rencontrer, ce serait raisonnable de se mettre autour d'une table pour discuter", s'est agacé le ministre. Le Guen s'insurge. Gatignon en grève de la faim : « Si tu ne gueules pas, tu n’es pas entendu » Depuis vendredi, le maire de Sevran Stéphane Gatignon ne mange plus et dort dans une tente.

Gatignon en grève de la faim : « Si tu ne gueules pas, tu n’es pas entendu »

Pour sa ville, il réclame 5 millions d’euros. Portrait d’un militant. Stéphane Gatignon, devant sa tente, près de l’Assemblée nationale, le 10 novembre 2012 (Witt/SIPA) Assis dans une chaise de camping, Stéphane Gatignon reçoit. On a l’impression en arrivant sur place, devant l’Assemblée nationale, qu’il est dans son salon. « Prenez un verre de thé, il est très bon. » Ici, défilent des inconnus admiratifs, des riverains curieux, des journalistes, des habitants de Sevran (Seine-Saint-Denis) – dont il est maire –, des militants d’Europe écologie (son parti), des sénateurs et des députés solidaires mais aussi des copains venus le soutenir. « Venez on va pouvoir faire salon »

Maire en grève de la faim : "L'impression de pisser dans un violon depuis 10 ans" Stephane Gatignon, le maire EELV de Sevran, ville de Seine-Saint-Denis en difficulté financière, a débuté le 9 novembre, une grève de la faim devant l'Assemblée nationale pour demander une revalorisation des dotations financières pour sa commune.

Maire en grève de la faim : "L'impression de pisser dans un violon depuis 10 ans"

(AFP - BERTRAND GUAY) Gatignon : "on est au bout du bout" Le maire de Sevran toujours déterminé à aller "jusqu’au bout" "On en a marre de voir des ministres qui viennent nous voir, dans les moments de crise, pleurer les veuves et les orphelins mais la crise, c’est tous les jours en banlieue !

Le maire de Sevran toujours déterminé à aller "jusqu’au bout"

", accuse Stéphane Gatignon, en grève de la faim depuis vendredi pour obtenir cinq millions d’euros pour sa ville de Sevran. "On vit dans une des régions les plus riches d’Europe mais une des plus inégalitaires aussi. Il va vraiment falloir voir comment mieux répartir les richesses du nouveau Grand Paris", déclare-t-il à quelques journalistes, assis sur une chaise pliante, à deux mètres de la tente igloo où il a déjà passé trois nuits. Tout habillé de noir, avec bonnet et écharpe, en cette journée brumeuse de novembre, Stéphane Gatignon, 43 ans, affiche toujours la même détermination à obtenir une meilleure dotation pour les municipalités pauvres dans le cadre du débat budgétaire sur les collectivités locales discuté lundi et mardi à l’Assemblée.

Gatignon espère "arrêter mardi" sa grève de la faim. En grève de la faim depuis vendredi devant l'Assemblée nationale, le maire de Sevran a assuré lundi matin sur BFMTV qu'il "irait jusqu'au bout", même s'il espérait "que ça s'arrêterait" mardi.

Gatignon espère "arrêter mardi" sa grève de la faim

"Il commence à faire froid, et ça gargouille", a-t-il souri. Stéphane Gatignon proteste pour obtenir davantage de subventions publiques pour sa ville, Sevran, en Seine-Saint-Denis. Mais pas seulement. L'édile affirme agir pour "toutes les villes fragiles". "Pour affronter la crise, il faut que toutes les villes pauvres obtiennent du soutien", a-t-il souligné.

Stéphane Gatignon, en grève de la faim, "fatigué mais déterminé" Le maire de Sevran, Stéphane Gatignon (EELV), est "fatigué" dimanche 11 novembre après une deuxième nuit sous tente mais "déterminé" à poursuivre la grève de la faim qu'il a entamée vendredi afin d'obtenir une aide financière pour sa commune.

Stéphane Gatignon, en grève de la faim, "fatigué mais déterminé"

"Il fait un peu frais, mais la nuit s'est bien passée", pointe l'élu d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) qui campe face à l'Assemblée nationale depuis vendredi dix-sept heures. "Je fatigue un peu à cause de la tente, de la faim, mais ça va. " Stéphane Gatignon, 43 ans, réclame cinq millions d'euros pour sa ville de 51.000 habitants, enclavée en Seine-Saint-Denis, en proie au chômage, à la misère sociale et au trafic de drogue. Il souhaite que cette aide passe par une augmentation de la Dotation de solidarité urbaine (DSU), que verse l'Etat aux communes pour compenser les inégalités de ressources.

L'Assemblée nationale doit débattre de ce mécanisme mardi. "Je suis déterminé à poursuivre ma grève de la faim", déclare l'édile. La première nuit du maire Sevran, en grève de la faim pour les "villes pauvres" Par Francetv info Mis à jour le , publié le Partager.

La première nuit du maire Sevran, en grève de la faim pour les "villes pauvres"

Grèves de la faim : ces politiques qui s'engagent totalement pour une cause - Planet.fr : Stéphane Gatignon. Stéphane Gatignon Le maire EELV de Sevran, en banlieue parisienne, a entamé une grève de la faim vendredi 9 novembre, en installant une tente face à l'Assemblée nationale. La grève de la faim de Stéphane Gatignon a le mérite de faire parler des inégalités territoriales. - Stéphane Gatignon lors d'une conférence de presse, le 13 avril 2011. REUTERS/Jacky Naegelen. Les Collectivités territoriales réclament davantage de solidarité. Forte mobilisation autour de Stéphane Gatignon. Stéphane Gatignon s'est installé devant l'Assemblée Nationale dans une tente pour que les parlementaires revalorisent les aides pour les communes en difficulté. Il a décidé de faire une grêve de la faim pour se faire entendre.

Sevran aurait besoin de 5 millions pour boucler son budget 2013. Une tente bleue, plantée devant le palais Bourbon. Le Maire de Sevran a passé sa première nuit devant l’Assemblée nationale avec un objectif : faire entendre sa voix et celles des communes en difficultés économiques. Cécile Duflot : "Je suis une ministre totalement écologiste" Paru dans leJDD Cécile en a "assez du procès en illégitimité qui est fait aux écologistes".

(Maxppp) Jean-Vincent Placé s'interroge sur la participation des écologistes au gouvernement, et vous? On a le droit de s’interroger, mais le faire en public et feuilletonner les relations entre les socialistes et les écologistes, ce ne sera jamais mon sujet. Je me refuse au cynisme qui voudrait que les accords soient bons seulement pour gagner les élections. Duflot rend visite à Gatignon (photo) Cécile Duflot apporte son soutien au maire de Sevran, Stéphane Gatignon. Cécile Duflot : "Porter au gouvernement le combat de l'égalité des territoires" En grève de la faim depuis vendredi, le maire de Sevran, Stéphane Gatigon, a pu compter lundi sur un soutien de poids. La ministre du Logement, Cécile Duflot,a ainsi rendu visite à l'édile qui se bat pour obtenir plus de moyens pour sa ville, une des plus pauvres de France.

"Le combat que je souhaite porter en son nom (ndr, Stéphane Gatignon) au gouvernement est celui de l'égalité des territoires", a déclaré la ministre du Logement. Grève de la faim payante pour Stéphane Gatignon. Stéphane Gatignon pourrait bien parvenir à ses fins. Le gouvernement veut augmenter de 50 % la dotation des communes pauvres. Sevran : le gouvernement évoque un "effort sans précédent" en 2013. Le ministre de la Ville assure que Sevran bouclera son budget - 10/11. Gatignon, en grève de la faim, reçoit le soutien de Valls et Bartolone.

Bartolone comprend "le cri de désespoir" du maire de Sevran. Sevran: la grève de la faim qui divise le gouvernement. Le maire de Sevran irrite le ministre de la ville. Stéphane Gatignon a gagné sa bataille médiatique. Gatignon : Bartolone "en désaccord avec la manière" Communes pauvres : pas de nouvel amendement du PS. Valls ''solidaire'' du maire de Sevran. Valls rend visite au maire de Sevran.

Social. Le maire d’Allonnes soutient son collègue de Sevran en grève de la faim. Le maire de Neuilly-sur-Seine est venu saluer Stéphane Gatignon - 10/11. Sevran réagit à la grève de la faim de son maire. EN IMAGES. Les soutiens au maire en grève de la faim défilent - 10/11.