background preloader

Entretien / Thierry Sanjuan, « La ville chinoise est un espace de pouvoir »

Entretien / Thierry Sanjuan, « La ville chinoise est un espace de pouvoir »
Posted by urbanites on mercredi, juillet 30, 2014 · 3 Comments Thierry Sanjuan est professeur de géographie à l’Université Paris 1 et directeur de l’UMR 8586 Prodig. Il est l’auteur de l’Atlas de la Chine, un monde sous tension (Autrement, 2012) ; de La Chine et le monde chinois, une géopolitique des territoires (Armand Colin, 2010) et du Dictionnaire de la Chine contemporaine (Armand Colin, 2006). Vous fréquentez les villes chinoises depuis la fin des années 1980, époque depuis laquelle la population urbaine a été multipliée par quatre au point qu’aujourd’hui plus de la moitié des Chinois vivent en ville. C’est un bouleversement majeur pour la société chinoise dans son ensemble. La Chine est en pleine mutation. Peut on dire alors que la Chine est urbaine ? Non, on ne peut pas dire que la Chine est urbaine au sens où il y a plus de 600 millions de paysans ou de ruraux d’après les statistiques, et où de nombreuses provinces restent très agricoles. L’entretien au format pdf

L'industrie chinoise face au défi technologique 1 Yasheng Huang considère que le flux d’IDE en Chine a bloqué la croissance des entreprises chinoises (...) 2 Fin 2003, les utilisateurs de téléphones portables et de lignes fixes atteignaient respectivement 26 (...) 3 (consulté le 4 mars 2004). (...) 4 (consulté le 15 janvier 2004). (...) 1Depuis la fin des années 1970, et surtout pendant les années 1990, les investissements directs étrangers (IDE) en Chine ont refondu dans une large mesure la structure industrielle et ont contribué à sa montée en grade technologique1. En 2001, la Chine est devenue le numéro un mondial du téléphone portable en nombre d'abonnés avec 145 millions d'utilisateurs, et son réseau de 179 millions de lignes de téléphone fixe est le deuxième au monde, derrière celui des Etats-Unis2. 2Selon un récent rapport des Nations unies, la Chine était en 1998-1999, le dixième exportateur mondial de haute technologie5. 1.

La Chine en quête de suprématie technologique ANALYSE La visite du président chinois Hu Jintao aux Etats-Unis en ce début d'année 2011 se résume notamment par quelques contrats pour le pays hôte. 45 milliards de dollars de commandes industrielles à la clé. Reste que la Chine travaille à une amélioration de ses compétences technologiques, pour moins de dépendance. Voire plus ! Analyse d'Elsa Chalaux, consultante Chine. La multiplicité des outils mis en place par une Chine désireuse d’accéder à des technologies étrangères et la volonté politique d'augmenter les moyens alloués à la R&D répondent à un objectif : devenir un leader dans les secteurs industriels de pointe en s’affranchissant d’une trop forte dépendance technologique. Le leitmotiv chinois de l’innovation indépendante La Chine aspire à être auto-suffisante en matière de développement technologique. Le vaste chantier de la remise à niveau en R&D L'acquisition de technologies et savoir-faire étrangers : une stratégie aux multiples visages Elsa Chalaux, consultante Chine

TECHNOLOGIE. Nucléaire: Le nouveau missile chinois qui fait rager les Etats-Unis Missile nucléaire chinois à l’arrière plan Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour les Etats-unis. Entre un président empêtré dans les scandales, des militaires tués ici ou là, et les progrès des pays comme l’Iran ou la Chine, tout va mal. Lundi, d’après les services de renseignements américains eux-mêmes, la Chine a réalisé le premier test d’un nouveau missile anti-satellite au sol, lancé dans l’espace et déguisé en fusée d’exploration spatiale. Le test a été effectué lundi matin dans le centre de lancement spatial de Xichang et a été nommé par les autorités chinoises missile ASAT Dong Ning-2. Le porte parole du ministère chinois des Affaires étrangères, M. M. "Je ne suis pas au courant du test que vous avez décrit""La Chine a toujours préconisé l’utilisation pacifique de l’espace extra-atmosphérique et s’oppose à la militarisation et ne s’inscrit pas dans une course aux armements dans l’espace." Like this: J'aime chargement…

Chine, Technologies - C'est la première fois que des ministres des pays des principales économies de la planète se réunissent pour parler exclusivement d'énergies propres. Steven Chu, le ministre de l'Énergie de Barack Obama, Prix Nobel de physique et héraut des nouvelles technologies, convie aujourd'hui et demain à Washington ses homologues - dont Jean-Louis Borloo - venus d'une vingtaine de pays qui représentent 70 % des émissions de gaz à effet de serre et 80 % de la richesse mondiale. [...] Car, comme le martèle dans chacun de ses discours l'Américain d'origine chinoise Steven Chu, cette course a bel et bien commencé. La Chine a investi l'an dernier 31,6 milliards d'euros dans les technologies vertes contre 22,7 milliards pour l'Europe, selon une étude de l'agence Bloomberg. [...]

Terres rares : les « vitamines » des nouvelles technologies sous haute surveillance Le ministre de l’industrie Eric Besson a annoncé la création du Comité pour les métaux stratégiques lors d’une audition, le 8 mars, à l’Assemblée nationale, organisée par l’Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques. Les 17 terres rares sont un groupe de métaux aux propriétés chimiques particulières. Leur découverte est conjointe avec l'étude des propriétés du plutonium, dans le cadre du Projet Manhattan sur la bombe atomique pendant la deuxième guerre mondiale. "Scandium, yttrium, et lanthanides, chaque élément de terre rare a une spécificité en raison de sa structure atomique. Elles sont difficiles à classer en raison de leur structure physique particulière", expose Paul Caro, ancien sous-directeur du Laboratoire des terres rares du CNRS, devant les parlementaires de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), le 8 mars dernier. Photovoltaïque : gros besoins à venir La guerre des terres rares a commencé

Développement de l'aquaculture en Chine. Le rôle des politiques gouvernementales. 4.1 Orientations des politiques aquacoles 4.1.1 Développement à travers l'économie de marché et l'ouverture des marchés internationaux On s'attend à ce que la Chine poursuive la mise en place de ses politiques qui ont commencé en 1980 et qui mettent l'accent sur la promotion de l'aquaculture comme moyen durable de production de nourriture. On s'attend également que l'aquaculture chinoise s'ouvre davantage aux marchés mondiaux. La nouvelle Loi sur la Pêche insiste sur l'aquaculture pour qu'elle soit une des principales composantes du secteur des pêches et des économies locales. Le gouvernement s'appuiera encore davantage sur la gestion de l'aquaculture au niveau macro économique, en portant une attention particulière sur la réglementation du développement et l'intensification du secteur. 4.1.2 La Chine source de nouvelles technologies aquacoles Il est probable que la Chine restera le leader dans le développement de nouvelles technologies aquacoles en Asie. 4.5 Principaux défis anticipés

5 secteurs pour miser sur la Chine en 2012 Selon certains experts, la bulle immobilière chinoise risque d'éclater, on devrait également assister à un ralentissement de la croissance chinoise. Cependant, certains secteurs peuvent continuer de performer en 2012. La technologie Les Chinois sont très friands de nouvelles technologies. Apple vient d'ailleurs de publier des résultats exceptionnels. L'action Apple a atteint cette semaine un nouveau sommet à plus de 454 dollars l'action, faisant de l'entreprise californienne la première capitalisation boursière au monde. L'internet Internet s'est fortement développé en Chine, selon l'autorité de régulation chinoise, on compte près de 485 millions d'internautes chinois en 2011. Depuis un peu moins de deux ans, une société est entrain de révolutionner à elle seule l'internet en Chine. Weibo, la plateforme de microblogging du groupe Sina, règne désormais sans partage et revendique environ 200 millions d'utilisateurs en 2011. Weibo est un véritable phénomène de société. Le tourisme Le vrai luxe

La profonde mutation de l'industrie des moyens de paiement La mutation profonde de l'industrie du paiement a plusieurs justifications, dont deux méritent d'être analysées : l'émergence de nouvelles technologies (par exemple, le paiement mobile, sans contact) ;de nombreuses modifications du cadre juridique et réglementaire (comme celles issues de la directive Services de Paiement (DSP) qui crée le statut d'établissement de paiement). Le paiement mobile et le sans contact : paiement 2.0 ? L’omniprésence du mobile fait de celui-ci le support idéal pour le paiement de demain dans de nombreux pays, notamment les pays en voie de développement. Selon une étude réalisée par Edgar, Dunn, & Company [1] en 2011, 70 % des professionnels et experts du secteur [2] pensent que le paiement mobile est la technologie la plus prometteuse d’ici à 2015. Il semble assez évident que le paiement mobile peut révolutionner le paiement dans les pays avec une forte proportion de personnes non-bancarisées. Le paiement sans contact (NFC) : une étape intermédiaire ?

Technologie Chine

Related: