background preloader

Impôts - taxes / réforme fiscale

Facebook Twitter

23 fév. 2021 Webinaire - « Justice sociale & fiscale : faut-il rembourser la dette Covid ? » 5 fév. 2021 Les assistés de la France d’en haut : 86 milliards d'euros de « niches fiscales » et bien d'autres « avantages. La Révolution est une fête Le 17 juillet 2020.

Les dons (défiscalisés ?) à la reconstruction de Notre Dame de Paris

L'ARNAQUE DU RUISSELLEMENT, LE BUSINESS DE LA FONDATION LVMH ET L'EUROPE, AMIE DES PEUPLES ? Meeting de JL. Mélenchon, M. Aubry, L. Prud'Homme et M. Duret-Pujol - #BordeauxFi. Pourquoi les écoles maternelles privées seront les grandes gagnantes de la scolarisation obligatoire à 3 ans. L’une des mesures du projet de loi « Pour une école de la confiance », qui sera discuté au Sénat en mai, prévoit d’abaisser l’âge de l’instruction obligatoire à 3 ans, contre 6 ans aujourd’hui. Cela peut sembler une bonne idée, même si la plupart des enfants sont, dans les faits, déjà scolarisés dès 3 ans. Problème : inscrire l’obligation dans la loi entraînera d’importantes dépenses supplémentaires pour les communes, qui devront alors financer les écoles maternelles privées... en piochant dans les budgets pour le moment réservés à l’école publique.

Premier volet de notre série d’articles pour décrypter plusieurs aspects de cette réforme de l’école qui suscite nombre d’interrogations. Le projet de loi « Pour une école de la confiance » du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer suscite de nombreuses inquiétudes et interrogations de la part des enseignants comme des parents d’élèves. Didier Porte a regardé BFM TV. Atypique, hors norme, extravagant, dérangeant… Des mots tellement usés et abusés quand il s’agit d’art et d’artistes qu’ils sont depuis longtemps vidés de leur sang et de leur sens.

Didier Porte a regardé BFM TV

Mais voilà que l’œuvre surprenante de Jean-Jacques Lequeu (1757-1826), qui vient d’être exposée pour la première fois, redonne toute sa vigueur au mot « déroutant », et c’est assez rare pour qu’on s’attarde et qu’on se perde dans ses étranges dessins. Pas si étranges en apparence. Jean-Jacques Lequeu est dessinateur d’architecture, contemporain des plus grands de son temps, comme Soufflot, Ledoux ou Boullée. Sauf que lui, aucun de ses innombrables projets ne sera réalisé. Finances. Et si la France s’offrait de bonnes tranches d’impôt sur le revenu. Il faut rétablir l'ISF. L’impôt, le peuple et le truand - #DATAGUEULE 86. Fiscalité. La CGT dévoile ses pistes pour un impôt juste. MACRON : UNE FISCALITÉ AU SERVICE DES RICHES. #RDLS83 : GRAND DÉBAT, MARÉE JAUNE, AIX-LA-CHAPELLE, MARCHE MACRONISTE, 26 MILLIARDAIRES.

Prélèvement à la source : une réforme pour rien. Ocasio-Cortez: 70 percent tax on mega-rich could pay for Green New Deal. Injustice fiscale : pourquoi l'impôt ne joue plus son rôle. Entre 10 heures du matin et 21 heures, 10 000 grenades ont été tirées dans Paris ce samedi 1er décembre. 900 à l’heure, 15 à la minute, une grenade toutes les 4 secondes contre les mauvais Gilets jaunes.

Injustice fiscale : pourquoi l'impôt ne joue plus son rôle

Les Gilets jaunes, il y a les bons et il y a les mauvais. Les mauvais, on les appelle des casseurs. Mais qui sont ces casseurs ? P. Poutou sur l’injustice fiscale. Opinion publique. Sept Français sur dix veulent le rétablissement de l’impôt sur la fortune. Élysée. Macron veut faire payer la collectivité à la place du CAC 40. C’était le discours de la Saint-Sylvestre avant l’heure.

Élysée. Macron veut faire payer la collectivité à la place du CAC 40

Emmanuel Macron, dans son allocution à la nation hier soir, pour reprendre la main dans la crise des gilets jaunes, a voulu se re-présidentialiser, lui qui est si malmené, subissant la litanie des « Macron démission » dans les cortèges et barrages qui émaillent le pays depuis bientôt un mois. Il s’est d’abord appesanti sur les violences dans le pays, qu’il veut distinguer de la colère profonde du pays. « Quand la violence se déchaîne, la liberté cesse », assène l’ex-étudiant en philosophie. Cette colère profonde, il la ressent « comme juste à bien des égards ». Justice fiscale. L’ISF sur la sellette, le gouvernement ouvre une brèche. Olivier BESANCENOT: "On est 90% à se serrer la ceinture !" Adrien Quatennens (LFI): Les politiques que suit Macron sont inefficaces ! VOUS DÉCHIREZ LA FRANCE !

Taxes

À BAS L'HUILE DE PALME ! Budget 2019 : « Merci Macron », disent les patrons ! Crédit Photo : Wikimedia Commons Les cadeaux fiscaux au patronat se ramassent à la pelle en cette rentrée. 18,8 milliards d’euros distribués en 2019 aux entreprises, un pactole !

Budget 2019 : « Merci Macron », disent les patrons !

Le gouvernement a bien essayé de camoufler ce chiffre sous celui de 6 milliards de réductions d’impôts pour les ménages. Assurance-chômage : le gouvernement veut plus de 3 milliards d’économies sur trois ans. Réagissant au document de cadrage qui doit servir de base aux prochaines négociations, les partenaires sociaux ont dénoncé la « logique budgétaire ».

Assurance-chômage : le gouvernement veut plus de 3 milliards d’économies sur trois ans

Les partenaires sociaux savent désormais ce que le gouvernement attend d’eux pour réformer l’assurance-chômage : entre 3 et 3,9 milliards d’euros d’économies supplémentaires en trois ans et un nouveau paramétrage du régime, destiné à favoriser les embauches pérennes. Cette feuille de route, quasi définitive, a été dévoilée, vendredi 21 septembre, par Antoine Foucher, le directeur du cabinet de la ministre du travail, Muriel Pénicaud, aux organisations de salariés et d’employeurs, qui copilotent le dispositif. Un objectif plutôt mal accueilli par les représentants des syndicats et certains leaders patronaux, qui dénoncent une approche purement comptable, ayant pour conséquence première de dégrader les droits des demandeurs d’emploi. « Accélérer le désendettement » Une autre question préoccupe le gouvernement : la dette du régime.

La bourde d'Édouard Philippe passée inaperçue. Didier Porte a un doute : De Rugy peut-il vraiment sauver la planète ? Le fléau de l’assistanat, par Christian de Brie (Le Monde diplomatique, février 2018) DLGL #1 : RÉPARTITION DES RICHESSES ET FISCALITÉ. « Ils disaient il y a vingt ans que le capitalisme globalisé et financiarisé apporterait la prospérité au plus grand nombre.

Quand il est devenu évident que le capital était de plus en plus concentré à l’échelle mondiale et encore plus agressif contre les non-possédants, ils ont déclaré que la lutte des classes était terminée. » Dans une de ses dernières tribunes, Yanis Varoufakis rappelle en quelques phrases les origines du malaise politique et social qui mine les sociétés occidentales : un creusement des inégalités sans précédent dans le monde, une lutte des classes qui ne dit pas son nom, qu’on refuse même de nommer. Et ce n’est pas par hasard que l’ancien ministre grec de l’économie appuie sa démonstration sur ce qui se passe au Royaume-Uni et aux États-Unis. Taxer les riches ne nuit pas à la croissance, selon le FMI. Protect working families: Stop Trump's tax cuts for the wealthy & corporations! President Trump, Republican leaders in Congress and a massive special-interest lobbying machine (run by the Koch brothers and corporate America) are gearing up to give massive tax breaks to millionaires and wealthy corporations.

Protect working families: Stop Trump's tax cuts for the wealthy & corporations!

They want to pay for them by cutting Social Security, Medicare, Medicaid, public education and other critical services for working families. President Trump and Republican leaders have proposed budgets that would slash between $4 trillion and $6 trillion from those services we all depend on—just so that they can afford huge tax cuts of similar amounts that would further enrich billionaires and big corporations and encourage the offshoring of jobs.

This is the health care fight all over again. We can win, but only if we all speak out. Sign the petition telling members of Congress to reject a budget that cuts Social Security, Medicare, Medicaid, public education and much more while giving massive tax breaks to the rich and powerful. To: All members of Congress. Impot Revenu. Les ultrariches paient très peu d’impôts: la preuve! - Page 2.

Budget 2018

"LA RUE FACE À L'ARGENT, C'EST LA SEULE RÉPONSE QU'ON A" - François Ruffin (12 septembre) Fiscalité du capital. Le mythe du ruissellement économique - La Croix. Gaël Giraud, économiste en chef de l’Agence Française de Développement, directeur de recherche CNRS, professeur à l’École Nationale des Ponts et Chaussées.

Le mythe du ruissellement économique - La Croix

Lorsque, durant les années 1980, Margaret Thatcher et Ronald Reagan réduisirent de manière considérable la fiscalité des plus fortunés, l’argument le plus souvent invoqué par certains économistes tenait en une métaphore : le “ruissellement” de richesse descend des plus favorisés vers les plus pauvres. Il est certain que ces largesses fiscales ont fortement contribué à l’envol de la dette publique, tant aux États-Unis qu’en Angleterre. Ont-elles alimenté la croissance économique de ces deux pays ? Rien n’est moins sûr car la relative prospérité nord-américaine de cette décennie fut tirée, d’abord, par l’explosion des dépenses publiques orchestrées par le secrétariat d’État à la défense de l’administration Reagan.

Épargne, épargne, croissance, emploi… Cette “preuve” est fausse. Le gouvernement va-t-il toucher aux minimas sociaux ? Dans le rapport préparatoire au débat d’orientation des finances publiques, le gouvernement donne quelques pistes d’économies possibles.

Le gouvernement va-t-il toucher aux minimas sociaux ?

Il ne semble pas exclure de toucher aux minimas sociaux. Le plan du gouvernement pour les cinq années à venir est ambitieux. L’équipe d’Edouard Philippe assure pouvoir réduire le déficit public et la dette publique tout en baissant les impôts. Dans le rapport préparatoire au débat d’orientation des finances publiques publié mercredi, on trouve quelques pistes que l’équipe gouvernementale devrait explorer. DÉSINTOX - Les Échos, l'article qui n’a rien compris à la réforme fiscale - #JLMDesintox. Les jours heureux pour qui ?

DÉSINTOX - Les Échos, l'article qui n’a rien compris à la réforme fiscale - #JLMDesintox

Telle est la conclusion d'un éditorial des Echos qui tente de dissuader de voter Mélenchon en surfant sur la peur. La menace d'une augmentation d'impôts est donc brandie alors même que le programme de la France Insoumise garantit une baisse d'impôts pour toute personne gagnant moins de 4000€ net par mois et un impôt inchangé pour une personne gagnant entre 4000€ et 6000€ par mois. Non, avec Mélenchon, une famille ne paiera pas plus d'impôts avec des enfants que sans. Mélenchon, ennemi des familles? Selon le simulateur d’impôt mis en ligne par l’équipe de Mélenchon, plus on a d’enfants, plus on paierait d’impôts dans la France insoumise. C’est du moins ce qu’ont compris certains internautes, la députée Cécile Duflot et le journaliste Bruno Roger-Petit en tête. Les deux ont tweeté des exemples de simulations pour des foyers avec d’importants revenus (5 200 euros net par mois pour un célibataire dans le premier cas, 7 000 euros net pour un couple dans le second), sans regarder la bonne ligne du simulateur.

Prenons d’abord l’exemple de Cécile Duflot. En ayant des revenus de 5 200 euros nets par mois en étant célibataire, elle devrait payer (après la réforme fiscale de Mélenchon) 408 euros de plus qu’aujourd’hui si elle n’a pas d’enfants, mais 4 195 euros de plus qu’aujourd’hui si elle en a quatre. Au pied du Sapin ! 2015-725 DC. Décision n° 2015-725 DC du 29 décembre 2015 - Loi de finances pour 2016. Le Conseil constitutionnel plombe toute réforme fiscale - Page 4. Fisc: Bernard Cazeneuve efface le Redressement fiscal de la belle-mère de Gérard Larcher :450.000 € De plus en plus de contribuables ont des difficultés à payer l'impôt.

Oxfam. Pétition - Obligeons les multinationales à payer leur juste part d’impôts sur Newmanity. Democrats will push middle-class tax break paid for by closing tax loopholes at the top. Réhabiliter l'impôt, un acte citoyen. Déchiffrage. Norton ariely in press.pdf (Objet application/pdf) Income tax in the United States. In the United States, a tax is imposed on income by the federal, most state, and many local governments. The income tax is determined by applying a tax rate, which may increase as income increases, to taxable income as defined. g1-1.pdf (Objet application/pdf) Que peuvent attendre les Français des assises de la fiscalité des ménages? Le rapport qui enterre la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG. Baisse d'impôts pour les ménages en 2015: Pas si sûr, prévient Michel Sapin. – La révolution fiscale en vidéo. TVA: Ce qui va changer pour vous à partir du 1er janvier. Plus de 1500 personnes ont déjà signé notre appel pour l'égalité fiscale.

ISF : et revoilà le bouclier fiscal ! - Page 2. Vogelsong : Le changement c’est plus... Pour la BCE, Paris fait des « efforts » mais a besoin de « stabilité fiscale » Non à la hausse de la TVA au 1er janvier. L'imposture de la définition légale de la subvention dans le projet de loi ESS. Impôts : les injustices n’ont (presque) pas été corrigées. Réforme fiscale globale : Remise à plat, les pieds dans le plat. La note de l'Institut des politiques publiques. Xtableau1. Le sinistre centenaire de l’impôt sur le revenu. Quelles sont vos propositions pour améliorer la fiscalité française? Sous les révoltes fiscales, la menace populiste - Page 4. Impôts : et pourtant, ils baissent… depuis 30 ans ! Marche pour la révolution fiscale: «Les gens ont une démarche citoyenne» Fiscalité : la marche de Mélenchon sur Bercy. Que la question de la fiscalité devienne l’affaire de tous. Stop à l'injustice fiscale pour les petits entrepreneurs ! Réformons la CFE.

Appel du monde de l’agriculture à la marche du 1er décembre pour une révolution fiscale. Budget 2018 : La fête de l’oligarchie - L'Heure du Peuple.