background preloader

La dette de l’Etat en cinq questions

La dette de l’Etat en cinq questions
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Matthieu Jublin 4,4 % Le « dérapage » budgétaire annoncé par Michel Sapin, mercredi 10 septembre, a fait mauvais effet. Au lieu des 3,8 % annoncés, le déficit public français atteindra 4,4 % en 2014, la faute à un « ralentissement de l'inflation que personne n'avait anticipé », selon le ministre des finances. Mais, si le déficit a si mauvaise presse, c'est surtout parce qu'il alimente la dette publique. Car c'est en contractant des emprunts – en s'endettant – que l'Etat et les collectivités locales comblent ce déficit. Lire aussi : Bruxelles s'agace des déficits français, Moscovici assure qu'il n'y aura « pas d'exception » 93,6 % Malgré cet écart dans les prévisions, les déficits parviennent à être stabilisés, voire réduits sur les dernières années. Etre endetté, pour un particulier comme pour l'Etat, cela signifie emprunter de l'argent. 1. 2. Qui sont ces créanciers étrangers ? 3. 4. Les obligations assimilables du trésor (OAT). 5.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/09/11/la-dette-de-l-etat-en-cinq-questions_4485289_4355770.html

Related:  ECO 4.6 politique budgétaireeconomieTSTMGDUT Info - EconomieBUDGET -IMPOTS - DETTES - DEFICIT

Fitch abaisse la note de la France de AA+ à AA L'agence de notation Fitch Ratings a abaissé vendredi la note de la France de AA+ à AA en l'assortissant d'une perspective stable en raison notamment du dérapage budgétaire. Fitch a également qualifié de "faibles" les perspectives économiques du pays et affirmé que celles-ci pesaient sur la consolidation des finances publiques et la stabilisation du ratio de la dette. "L'économie française devrait croître moins que la moyenne des pays de la zone euro pour la première fois en quatre ans", a souligné Fitch. L'agence estime que le programme de réformes structurelles du gouvernement "n'apparaît pas suffisant pour renverser les tendances négatives qui pèsent sur la croissance à long terme et la compétitivité". Fitch table sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) français de 0,4 % en 2014 et de 0,8 % en 2015, année où "la dépréciation de l'euro et les prix du pétrole plus bas soutiendront quelque peu la croissance". "La politique menée commence à porter ses fruits"

La France, championne d'Europe des prélèvements  sur le travail INFOGRAPHIE - Selon une étude du cabinet BDO, les cotisations salariales et patronales dans l'Hexagone sont les plus élevées d'Europe. L'exécutif ne prévoit pas de nouvelles hausses de prélèvements sur les entreprises ou les ménages malgré les mauvaises rentrées fiscales et la conjoncture économique? Tant mieux car la France détient déjà la palme des prélèvements sur le travail les plus élevés d'Europe, selon une étude du cabinet d'audit et de conseil BDO publiée ce vendredi et dont Le Figaro a pris connaissance. «Nous avons lancé cette étude internationale pour donner les informations nécessaires à de jeunes diplômés ou des cadres qui s'interrogeaient sur le meilleur pays où s'installer pour travailler», explique Christine Costard, associée du cabinet. Les résultats sont en effet particulièrement éloquents. Très souvent pointé du doigt par les 19 millions de ménages qui le payent encore, l'impôt sur le revenu est en revanche le plus faible d'Europe.

La France proche d'un taux d'endettement de 100% en 2015 Le seuil des 100% à portée de main ? Selon Les Échos, le projets de loi de Finances pour 2015 devrait inscrire une dette publique proche de 98% du PIB en 2015, avant de refluer très légèrement les deux années suivantes. Le gouvernement adapte ainsi ses hypothèses de travail aux nouvelles donnes délivrées la semaine dernière. La semaine dernière, Michel Sapin, ministre des Finances, avait revu à la baisse les perspectives de croissance et d'inflation et revu à la hausse les objectifs de déficits publiques. Classement PIB : les pays les plus riches du monde Découvrez le nouveau classement des PIB mondiaux ainsi que le classement des PIB par habitant. Dernière minute : d'après les données publiées en octobre par le Fonds monétaire international (FMI), si l'on prend en compte le PIB exprimé en parité de pouvoir d'achat (PPA), un outil qui mesure le pouvoir d'achat des monnaies par rapport à un panier de produits, la Chine s'impose comme la première puissance économique mondiale en 2014, avec un PIB de 17 632 milliards de dollars. Pour la première fois, l'empire du Milieu dépasse les Etats-Unis, dont le PIB en PPA s'élève à 17 416 milliards de dollars. Pas de changement dans les trois premières places du classement des nations qui produisent le plus de richesses identifiées, cette fois-ci, en utilisant les taux de change du marché. En 2015, les Etats-Unis arriveront une nouvelle fois en tête.

Situation et perspectives des finances publiques 2014 2013 : une réduction du déficit moins forte que prévu Des comptes publics qui restent plus dégradés que ceux de la moyenne de l’Union européenne 2014 : des risques de dépassement de l’objectif de déficit Des perspectives pour 2015 à 2017 très fragiles Zéro déficit pour l'Allemagne en 2014 : pas forcément bon pour l'Europe L'Allemagne a annoncé hier qu’elle avait atteint l’équilibre budgétaire parfait en 2014, zéro déficit : question simple : avec cet incroyable résultat l’Allemagne est-elle l’élève modèle de l’Europe ? En apparence, oui, l’Allemagne apparaît bien comme l’élève méritant de l’Europe, au moins pour sa gestion des comptes publics. Pensez que cette situation d’équilibre absolu entre les recettes et les dépenses est une première depuis 1969. L'Allemagne a atteint l'équilibre budgétaire en 2014 avec un an d'avance sur le calendrier prévu, en raison notamment de la bonne tenue des rentrées fiscales et de la faiblesse des taux d'intérêt. Il faut aussi mesurer le parcours réalisé : l’Allemagne a dépensé en 25 ans près de 2000 milliards d’euros pour absorber ce qu’on appelait autrefois l’Allemagne de l’Est, et ses 16 millions d’habitants, cette unification qui fut un fardeau financier est une aussi une formidable politique qui fait aujourd’hui, à juste titre, la fierté des Allemands.

Le taux de chômage au sens du BIT baisse de 0,1 point au quatrième trimestre 2013 Le taux de chômage baisse de 0,3 point par rapport au premier trimestre 2016 En moyenne sur le deuxième trimestre 2016, le taux de chômage au sens du BIT est de 9,9 % de la population active en France, après 10,2 % au premier trimestre 2016. En France métropolitaine, le nombre de chômeurs diminue de 74 000, à 2,8 millions de personnes ; le taux de chômage diminue ainsi de 0,3 point par rapport au premier trimestre 2016, à 9,6 % de la population active. La baisse concerne toutes les tranches d'âge, particulièrement les jeunes.

Pourquoi le déficit de la France est dans la ligne de mire de Bruxelles? La France est au cœur des préoccupations de la Commission (Crédits : shutterstock.com) « En terme de parts de marché, il n'y a pas d'amélioration malgré le crédit emploi compétitivité (CICE). On ne constate pas en France, de rééquilibrage en terme de compétitivité coût, comme en Espagne ou en Italie », a lancé Bruxelles, mardi 5 mars, en guise d’avertissement. D'après la Commission, la France ne respectera pas son objectif de déficit à 3% en 2015 : « Le risque que la France ne respecte pas ses engagements est très sérieux », insiste-t-on à la Commission européenne.

Le chômage a touché 58% des jeunes entrés sur le marché de l’emploi en 2010 Recevez nos newsletters : Une enquête d’insertion professionnelle menée en 2013 par le Cereq montre que seuls 59% des emplois de la «génération 2010» sont des CDI et que le diplôme est toujours un atout sur le marché du travail. «La jeunesse n’est qu’un mot». En citant Pierre Bourdieu dès l’ouverture de la présentation de la dernière étude d’insertion professionnelle du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), qu’il dirige, Alberto Lopez annonce clairement les disparités de situation constatées. Premier constat, la précarité des emplois trouvés par ces jeunes. Indicateur - En 2013, le déficit public s’élève à 4,3 % du PIB, la dette notifiée à 93,5 % du PIB Avertissement : chaque année, l'Insee publie fin mars une première évaluation des comptes nationaux des administrations publiques sur l’année écoulée, correspondant à celle réalisée pour la notification de la dette et du déficit publics à la Commission européenne. La publication de 2014 est particulière à double titre : - les données de déficit et de dette publics intègrent des révisions de méthodes et de sources comptables par rapport aux séries diffusées jusqu’ici (cf. référence dans « pour en savoir plus »). - le compte de la Nation provisoire 2013 publié le 15 mai 2014 appliquera les recommandations du Système Européen des Comptes 2010 (SEC2010), alors que le compte décrit dans cette publication est établi en SEC1995. Les différences conceptuelles entre ces deux systèmes de compte entraineront des révisions entre la publication actuelle et celle du 15 mai. Une présentation synthétique des innovations apportées par le SEC2010 est disponible à l’adresse suivante :

Comment la dette grecque est devenue un fardeau européen Cinq étapes et une série de graphiques pour tout comprendre sur la dette grecque, devenue l'une des clefs de l'avenir de l'euro et de l'Europe. "Réduisez la dette. Dehors le FMI!". Slogan à Athènes. Alkis Konstantinidis © Reuters La dette grecque est à nouveau au coeur des discussions européennes. tr.jkyg.espmp-cufr Depuis l'année dernière, Alternatives Economiques s'est lancé, avec Arte France et Les Films d'ici 2, dans une nouvelle aventure : la production et la réalisation d'une revue documentaire économique intitulée Déchiffrage. Son ambition : conjuguer pédagogie et expertise pour permettre au plus grand nombre de s'approprier les grands enjeux de l'actualité économique. Le troisième numéro de Déchiffrage, "Les impôts, le prix de la démocratie ?" (75 mn), sera diffusé mardi 23 septembre à 20h50 sur Arte. Y a-t-il vraiment trop d'impôts ? A quoi servent-ils ?

La dette grecque, de quoi parle-t-on ? Ce dernier a mis en garde le gouvernement contre le non-respect des accords passés entre Athènes et ses partenaires européens. Les discussions devraient porter sur deux sujets : la volonté du nouveau gouvernement grec de voir réduire par ses créanciers le montant de la dette du pays, et la renégociation du plan d’austérité. De combien parle-t-on ? Qui sont les créanciers ? Quels sont les pays européens les plus exposés ?

Related: