Groupes de Presse & Médias

Facebook Twitter
INTERVIEW - Le groupe de presse fait face à une dette de 200 millions d'euros. Dominique Bernard, directeur général de GHM, rencontre les banques créancières ce lundi. Groupe Hersant Média, éditeur de 27 journaux locaux, employant quelque 6000 salariés, revendique un chiffre d'affaires de 700 millions d'euros en 2010 pour un résultat d'exploitation de 18 millions. LE FIGARO. - La restructuration de votre filiale de presse gratuite d'annonces Comareg, en redressement judiciaire, est-elle bouclée ? Médias & Publicité : Hersant Média est prêt à ouvrir son capital Médias & Publicité : Hersant Média est prêt à ouvrir son capital
Spike Lee fait lourdement condamner TF1 Spike Lee fait lourdement condamner TF1 Le public français n'a pas pu voir le dernier film de Spike Lee, Miracle à Santa Anna. TF1 Droits audiovisuels (D.A), la filiale du groupe TF1, qui devait le distribuer n'a pas tenu ses engagements. Le TGI de Paris, saisi par le cinéaste, condamne cette société à 32 millions d'euros, selon un jugement datant du 21 juin consulté mercredi par l'AFP.
Ockrent quitte l’AEF et poursuit Pouzilhac Ockrent quitte l’AEF et poursuit Pouzilhac «Brutal, narcissique et con.» Et aussi «matamore et lâche» . Y en a un peu plus, on vous le met quand même ? Allez : «Pervers.» Voilà, c’était la collection printemps-été, et aussi automne-hiver, d’Alain de Pouzilhac, rhabillé de pied en cap par Christine Ockrent.
Opérateurs Mobile

BrandZ Rankings
Apple Ends Google's Four-Year Run as Most Valuable Brand | News
Affaire Ockrent : les salariés de France 24 ulcérés par la Justice - Old fashion media - ElectronLibre Le débarquement de 35 magistrats et policiers au siège de France 24 qui venaient enquêter sur une plainte déposée par Christine Ockrent a révolté les salariés de l’audiovisuel extérieur. Ils appellent à une grève le 12 mai et mettent en cause la tutelle. C’est peu de dire que le débarquement lundi 3 mai de 35 magistrats et de deux substituts a été mal vécu par les salariés de France 24. Voire par tous ceux qui travaillent dans ce pays. Que madame Christine Ockrent défende ses droits et considère qu’elle est victime d’un harcèlement moral est parfaitement légitime. Qu’elle bénéficie, en revanche, du soutien massif du parquet de Nanterre qui a jugé bon de distraire de leur travail quotidien des dizaines de magistrats pour instruire cette affaire en est une autre. Affaire Ockrent : les salariés de France 24 ulcérés par la Justice - Old fashion media - ElectronLibre
Le retour de la publicité a dopé les rémunérations des principaux patrons des médias audiovisuels privés. Nonce Paolini, P-DG de TF1, qui a multiplié par deux le résultat net de son entreprise, voit ainsi doubler la part variable de sa rémunération pour atteindre 1 340 000 euros (dont 290 000 euros versés par le groupe Bouygues). Son salaire fixe, quant à lui, est resté inchangé : 700 000 euros par an. Mais, dans ce domaine, le plus gâté reste Nicolas de Tavernost, patron de M6. En pleine réussite, il obtient une triple récompense : son salaire fixe (925 008 euros par an) a été augmenté de 8,82 %, son intéressement (932 900 euros) de 17,8 %. Les rémunérations des patrons de médias en hausse Les rémunérations des patrons de médias en hausse
Rémy Pflimlin : « Moi, je ne tutoie pas Nicolas Sarkozy » Rémy Pflimlin : « Moi, je ne tutoie pas Nicolas Sarkozy » Le soupçon. Voilà le quotidien du président de France Télévisions, Rémy Pflimlin. Depuis que Nicolas Sarkozy -- en vertu des superpouvoirs qu’il s’est lui-même conférés -- l’a installé à la tête de la télé publique, Rémy Pflimlin ne cesse de se prendre dans la poire le boomerang de la nomination élyséenne. Annonce-t-il la suppression de Semaine critique et Face aux Français , les émissions de Franz-Olivier Giesbert et de Guillaume Durand, que zou, c’est parti : vous pensez bien, Giesbert, avec son livre à charge contre Sarkozy… Et Durand, ben oui, un ami de Villepin. Pourtant, Rémy Pflimlin ne devrait pas avoir besoin que Nicolas Sarkozy lui ordonne de rompre les ponts avec Giesbert et Durand pour s’apercevoir du problème. La semaine dernière, moins de 500000 téléspectateurs ont regardé leurs émissions, même genre de débats entre soi, de concept essoufflé à base de papotages et de chroniqueurs.
L'édito de Laurent Joffrin : "Le monde change, 'l'Obs' aussi" - Média L'édito de Laurent Joffrin : "Le monde change, 'l'Obs' aussi" - Média Pour rester fidèle à lui-même, "l'Obs" change. Le numéro de cette semaine est le premier de notre nouvelle formule. Il défend les valeurs journalistiques, politiques et culturelles qui ont toujours été les nôtres, celles que Jean Daniel rappelle avec force dans son éditorial. Mais la maquette du journal, son déroulé, sa couverture, ses rubriques sont nouveaux.
Médias & Publicité : Départs à la tête de La Tribune Le directeur de la rédaction du quotidien économique et l'un de ses adjoints pourraient annoncer leur démission demain. François Lenglet, directeur de la rédaction du quotidien économique. Avis de tempête à La Tribune. Selon des informations de Reuters, le directeur de la rédaction du quotidien économique, François Lenglet, et l'un de ses deux adjoints, Olivier Provost, seraient sur le départ. Une réunion de la rédaction est programmée demain matin, mercredi 4 mai, au cours de laquelle les deux journalistes pourraient en faire l'annonce. Joints par nos soins, les deux journalistes concernés n'ont pas souhaité s'exprimer. Médias & Publicité : Départs à la tête de La Tribune
Pas touche à France Télévisions - Old fashion media - ElectronLibre La consigne de l’Etat actionnaire, autrement dit du Président de la République, est claire : il n’y aura aucun départ de France Télévisions. La liste noire révélée par Le Point des animateurs dont les chaînes publiques devaient se séparer est remisée au placard. Laurent Ruquier, Patrick Sébastien, Franz-Olivier Giesbert, pour nommer les plus connus d’entre eux, ne seront pas inquiétés. Ce retournement de tendance a eu lieu il y a une dizaine de jours, lorsque Nicolas Sarkozy a décidé, au vu des sondages qui placent le Front National dans une excellente position au deuxième tour de l’élection présidentielle, de se présenter. Dès lors, afin de ne pas être accusé de recourir à la moindre censure, le chef de l’Etat attend de Rémy Pflimlin, le président de France Télévisions qu’il a personnellement nommé, qu’aucune tête ne tombe. Pas touche à France Télévisions - Old fashion media - ElectronLibre
Purge des dirigeants à l'Ina
Editeur de journaux de petites annonces, Spir a entammé son virage Internet. En cédant cependant sa part dans Leboncoin.fr. Son secrétaire général Patrick Schuster explique cette stratégie. JDN. "En vendant Leboncoin.fr, Spir a effacé ses dettes" "En vendant Leboncoin.fr, Spir a effacé ses dettes"
Skyrock

Mathias Döpfner, directeur général du groupe allemand, explique au Figaro sa stratégie pour tirer 50% de ses recettes des nouveaux médias dans sept ans. C'était le point d'orgue du trimestre pour Axel Springer. Fin mars, le groupe de médias allemand a bouclé l'acquisition du portail de petites annonces immobilières seloger.com, pour lequel il a bataillé ferme pendant six mois et pour 630 millions d'euros, le plus important investissement du groupe allemand. L'opération a soutenu les résultats d'Axel Springer, éditeur des quotidiens Bild et Die Welt en Allemagne, au premier trimestre. Il a annoncé mercredi une hausse de 11% de son chiffre d'affaires, à 736,7 millions d'euros et dégagé un bénéfice net de 63 millions d'euros. Médias & Publicité : Axel Springer accélère sa mue numérique
« Notre rachat par Axel Springer est la récompense de 19 ans de travail »
L'éditeur allemand Axel Springer a gagné le contrôle de plus de 95% de la société de petites annonces immobilières sur internet SELOGER.COM à l'issu de la prolongation de son offre publique d'achat (OPA), ont indiqué mardi des sources proches du dossier citées par Reuters. «C'est (un score) stalinien», a indiqué une de ces personnes. Le succès de cette opération signifie que SeLoger.com pourrait bientôt faire ses adieux à la Bourse. En effet, le droit boursier français autorise l'émetteur d'une OPA à retirer de la cote sa cible s'il parvient à contrôler au moins 95% de son capital à la clôture de son offre. Les résultats de la prolongation de cette OPA à 38,05 euros par action devraient être officiellement annoncés mercredi par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Sociétés : Axel Springer peut retirer SeLoger.com de la Bourse
Chaîne de axelspringer
Mercredi 06 Avril 2011 00:00 AdVideum vient de remporter l’appel d’offres organisé par GMC Connect, Régie digitale du Groupe Marie Claire pour la monétisation des espaces vidéos de ses sites: Marie Claire, Marie Claire idées, Marie Claire Maison, Staragora, Cosmopolitan, Votre Beauté, Cuisine et vins de France, La Revue du vin de France, Magicmaman, Magic Recettes, Magic-Récré, Magic-Maison, Shopreflex, Famili et Avantages. Ces quinze nouveaux supports rejoignent ainsi le pack Femmes de la jeune régie vidéo qui regroupe déjà plus de 38 sites féminins (dont Madame Figaro, Express Styles, Obs Styles, La Parisienne, News de stars, l ‘atelier des Chefs, Cuisine AZ, Journal des Femmes) et bénéficie d’une puissance de 10 Millions de vidéos vues par mois « Nous sommes très heureux de pouvoir apporter la qualité de nos marques à l’offre existante d’AdVideum. Le Groupe Marie Claire confie la monétisation des espaces vidéos de ses 15 sites Femmes à ADVIDEUM | Categorynet.com
Groupe Conde Nast

Groupe Prisma Presse

Groupe Mondadori

Groupe Lagardère

Flash Eco : INFO FIGARO - Vivendi rachète SFR Le groupe Vivendi a bouclé le rachat auprès du britannique Vodafone des 44% du capital de l'opérateur de téléphonie mobile SFR qu'il ne détenait pas. Le montant de l'opération atteint 7,8 milliards d'euros. En discussion depuis plusieurs semaines, les deux groupes ont finalisé leur accord après avoir réuni leurs conseil d'administration respectifs dimanche après-midi.
Sociétés : «Canal + lancera une chaîne généraliste gratuite» INFO LE FIGARO - Dans une interview accordée au Figaro, Bertrand Meheut, PDG du groupe Canal +, explique pourquoi il a décidé de s'attaquer au marché de la télévision gratuite avec sa nouvelle chaîne Canal 20. Le Figaro. - La chaîne bonus de Canal + sera-t-elle gratuite ? Bertrand MEHEUT. - Oui, nous avons décidé que la chaîne bonus, attribuée par la loi, sera gratuite. Son nom de code est Canal 20.
Flash Eco : Hachette détient 100% d'Astérix
Les futurs de la télé. | Immédias