background preloader

Formation et innovation : les six avantages du BYOD

Formation et innovation : les six avantages du BYOD
Le BYOD – Bring Your Own Device – est une nouvelle tendance lourde du monde numérique. La traduction de cette expression est « Apportez votre propre appareil ». Les apprenants viennent donc avec leur appareil familier pour apprendre. Dans l’article sur la formation innovante paru hier, je cite entre autres innovations, le BYOD. Cet acronyme constitue une nouvelle tendance lourde du monde numérique. Il consiste à proposer aux employés d’une entreprise ou aux participants d’une formation d’apporter leur propre appareil (BYOD = « Bring Your Own Device ») au lieu d’utiliser ceux de l’école, de l’entreprise ou du centre de formation. Multiplicité des appareils et standardisation des applications Tablettes Android, Windows et iPad. Ce n’est pas une curiosité intellectuelle pour le BYOD qui m’a conduit à le pratiquer. La réponse était évidente : trouver une application qui puisse fonctionner sur tout ! XMind « tourne » sur tous les PC, mais sur aucune tablette. Les ados, adeptes naturels du BYOD

http://format30.com/2014/10/30/formation-et-innovation-les-six-avantages-du-byod/

Related:  BYOD - un sujet de controverseBYOD (Bring your own device) - AVANportable à l'écoleBYOD-EIM-WIFIBYOD

Utiliser son téléphone portable en cours ne nuit pas toujours aux résultats Deux récentes études scientifiques permettent d’évaluer dans quelle mesure garder un mobile en classe ou en amphithéâtre a une influence sur la réussite scolaire ou universitaire. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laura Wojcik A quel point l’usage compulsif d’un téléphone portable en classe nuit-il à la réussite scolaire ? C’est la question que vous vous posez certainement à chaque fois que vous épluchez le profil Facebook de vos amis plutôt que d’écouter votre professeur disserter sur un sujet un peu moins attrayant. Moment d’égarement sans gravité ou perte d’attention dommageable ?

Tout ce que vous devez savoir sur le BYOD - PédagoTIC Bien connu internationalement, le phénomène BYOD (Bring Your Own Device), ou en français AVAN (Apportez Votre Appareil Numérique), donne une toute nouvelle dynamique de travail dans les entreprises situées ici et là. Cette innovation technologique commence désormais à entrer dans les salles de classe du secondaire. Utilisée depuis quelques années par de nombreuses institutions américaines, la démarche et les procédures découlant du BYOD se perfectionnent. Le Québec tente aujourd’hui d’imiter son voisin en offrant par exemple des tablettes électroniques aux élèves concernés. Si le projet semble intéressant à prime abord, il importe de se pencher sur ses avantages et ses inconvénients avant de l’adopter à l’échelle provinciale.

T-E-R – Une petite entrée en matière: le BYOD Je n’ai pas expérimenté grand chose cette année et j’en donnerai peut être les raisons dans un billet ultérieur. J’ai quand même introduit un nouvel élément dans ma classe: le téléphone portable. Je sais c’est lamentable, démagogique et illégal (pour le coup c’est vrai). Je n’ai pas cherché à accorder à l’outil une place centrale dans la classe; je l’ai pensé comme complément dans certaines situations.

Référentiel Wi-Fi - Référentiel Wi-Fi Pourquoi un référentiel sur le Wi-Fi ? Le développement des nouveaux usages du numérique repose aujourd'hui sur la mobilité qui favorise les usages dans et hors la classe, en donnant accès aux ressources et services numériques en tout temps et en tout lieu. La modularité des espaces pédagogiques et leur adaptabilité aux pratiques innovantes en sont grandement facilitées, permettant la diversification des approches, la personnalisation des apprentissages, la différenciation pédagogique, le travail collaboratif entre pairs.

Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Alors, quelles sont les réalités, quels sont les prérequis et les aboutissants d’une intégration BYOD dans une salle de classe? Comment les enseignants peuvent-ils jongler avec ces outils? Quels sont les avantages réels et quels sont les inconvénients du BYOD en contexte scolaire?

Les 5 raisons qui rendent le BYOD indispensable Les annonces de François Hollande sur le grand plan numérique pour l’école nous interrogent sur la place des appareils numériques dans les enseignements et dans les classes. D’abord intervenu en novembre dernier pour annoncer la fourniture de tablettes à tous les collégiens, le Président français réitère le 7 mai dernier avec un plan de déploiement du parc de tablettes échelonné sur 3 ans. A travers ces annonces on comprend que le gouvernement s’est heurté à des problèmes complexes. Quels sont-ils? Comment intégrer une infrastructure BYOD en classe ? inShare2 Dans un récent article, nous vous présentions comment le BYOD en classe (Bring Your Own Device) permet de favoriser les apprentissages numériques et d’accéder à de nouvelles ressources pédagogiques, tout en utilisant un outil que l’élève maîtrise et dont il dispose aussi bien en classe, qu’à la maison. Néanmoins, dans le cadre de la mise en place d’une infrastructure BYOD, il ne suffit pas de choisir son support et d’intégrer des ressources pédagogiques numériques. Comme le montre cet article du site Ecole Branchée, l’enseignant doit créer un modèle d’intégration du BYOD, en combinant entre différents outils numériques.

Les élèves utilisant leurs tablettes et smartphones personnels à l’école, un succès pédagogique… Aux États-Unis. Le phénomène BYOD (« Bring Your Own Device ») est davantage un état de fait croissant qu’une innovation : les salariés se rendent sur leur lieu de travail avec leurs smartphones, tablettes et ordinateur, et les utilisent (en partie) à titre professionnel. Appliquer le même concept à l’école, plutôt que d’injecter à toute force du matériel onéreux : une idée forcément intéressante, testée assidument aux États-Unis. Les « digitale natives » et le mobile learning Les « digitale natives », les nouvelles générations d’enfants ayant grandi dans un environnement du tout numérique, ont l’habitude d’utiliser du matériel de haute-technologie en tous lieux, et à tous moments. L’école ne devrait logiquement pas échapper à la règle, mais la règle de l’école (française) impose jusqu’ici le plus souvent de ne pas utiliser son propre matériel. Les bénéfices du BYOD à l’école

Préparer son premier projet d’utilisation des BYOD en classe 1- Définition des BYOD « Bring Your Own Device » autrement dit, « apportez vos objets personnels ». Certains tentent de franciser l’acronyme, il devient donc AVAN « Apportez vos appareils numériques ». Les BYOD sont au nombre de trois : l’ordinateur portable, la tablette, le smartphone 2- L’intérêt pédagogique - Valorisation, lien affectif et motivation: Les élèves qui possèdent un ou plusieurs objets connectés sont très fiers de la maîtrise de celui-ci et des possibilités qu’il offre.

Les différents modèles d’intégration du BYOD (suite du dossier, par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel) L’enseignant a le choix des outils et des plateformes qu’il veut (et peut) utiliser dans sa salle de classe. En fonction de la liberté qu’il donne aux élèves, différents modèles d’intégration du BYOD se dessinent. La pensée divergente Depuis des milliers d’années l’espèce humaine a connu une évolution continue mais très lente. Comme cette évolution a été très lente, l’Homme n’a pas forcément été conscient de ces changements. Aujourd’hui, contrairement à hier, l’Homme ressent ce changement. Le numérique nous a apporté des perceptions d’un monde inconnu. L’évolution des cultures numériques bouleverse l’idée que nous nous faisons de ce qui est réel et nous réapprend à percevoir.

Related:  confrontation socio-cognitive