background preloader

Tout ce qu'il faut savoir du piratage des images Snapchat

Tout ce qu'il faut savoir du piratage des images Snapchat
Depuis jeudi, près de 13 gigaoctets d'images présentées comme volées sur Snapchat circulent sur la Toile, alors que le succès de l'application s'est construit sur la garantie d'échanges « éphémères ». Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Depuis le 9 octobre, environ 90 000 photos et 9 000 vidéos issues d'échanges entre utilisateurs de Snapchat sont accessibles sur des sites de partages de fichiers et depuis divers forums où s'échangent des images volées. Elles sont également présentes sur certains annuaires de téléchargement BitTorrent. Qu'est-ce que Snapchat ? Snapchat est une application pour iOS et Android dont la popularité s'est construite sur la garantie d'échanges « éphémères » : les messages photos et vidéos échangés disparaissent quelques secondes après avoir été joués sur l'écran du destinataire, sans qu'il soit possible, en théorie, de les revoir. « Un monde où tout est permanent et stocké en ligne n'est pas confortable. Combien de personnes l'utilisent ? Related:  TraAM - 2017-2018 - S'informer en informant -Données personnelles et droit à l'imageMédias sociaux

Snapchat s'attaque aux fake news Snapchat : le réseau social, centré sur le partage de photos instantané, qui monte A l’instar de d’autres services comme WeChat, WhatsApp ou bien encore Kik, Snapchat fait partie de ces applications mobiles sociales basées sur la conversation instantanée (que l’on classe dans les services de micro-messagerie mobile) qui connait un fort engouement notamment auprès d’une population jeune. Plutôt que de vous faire un focus détaillé sur ces différentes applications, j’ai préféré me concentrer sur Snapchat pour plusieurs raisons, même si à date il n’est pas celui qui compte le plus d’inscrits, mais celui à mon sens qui propose l’approche la plus différentiante et donc intéressante à étudier. La force de Snapchat réside fonctionnellement et stratégiquement dans des choix forts : Le Picture Chatting plutôt que le Text Messaging : si les services concurrents basent leur approche d’apport sur les échanges textes (comme les SMS ou autres services de tchat), Snapchat fait des photos le centre des partages en temps réel des internautes.

Infographie : 15 chiffres clés sur Snapchat L’application ayant fait le plus parlé d’elle cette année n’est autre que Snapchat, le service d’échange de photographies éphémères lancé en 2011 par des étudiants de l’Université de Stanford en Californie. N’étant pas cotée en Bourse, l’application ne dévoile quasi aucune information concernant ses chiffres. Cependant, plusieurs études tentent de décoder le comportement des utilisateurs de Snapchat. Nous avons donc voulu partager avec vous 15 chiffres clés à propos de Snapchat en une infographie. D’après une étude menée par Business Insider, le nombre d’utilisateurs actifs par mois dans le monde serait de 82 millions bien qu’il aurait dépassé les 100 millions depuis la fin de l’année 2014. La majorité de ces utilisateurs sont des femmes (65%) ainsi que des jeunes âgés de moins de 25 ans. Snapchat, ce n’est plus seulement des photographies qui disparaissent.

RÉSEAUX SOCIAUX • Les marques adorent votre photo de profil Des logiciels passent les réseaux sociaux au crible afin de détecter les logos qui figurent sur les photos des internautes. Le but : cerner le profil des consommateurs et optimiser le ciblage des publicités. 14 octobre 2014 | Partager : Connaissez-vous Ditto ? Si vous êtes adepte des réseaux sociaux et postez régulièrement vos photos, Ditto, lui, vous connaît certainement. Créée par des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology, la société américaine Ditto Labs a élaboré des logiciels de reconnaissance d’images capables de détecter les logos de marques qui figurent sur les photos des plateformes telles que Twitter, Instagram, Pinterest et Tumblr, relate The Times. Parmi les clients de Ditto se trouvent Procter & Gamble, la société qui commercialise des marques comme Ariel, Duracell, Oral-B et Pantène, note le Times. 30% des utilisateurs d'Instagram sont géolocalisés

Séquence de cours : déceler les "Fake News" - qu'est ce qu'une fausse information ACTIVITÉ : Qu’est-ce que la désinformation? Dans un premier temps, demandez aux élèves s’ils savent ce qu’est la désinformation. Prendre l’application PADLET et mettre en place un « mur » de parole : Qu’est-ce qu’une fausse nouvelle? Ont-ils entendu dernièrement ce terme : « fait alternatif »? Recherche sur les réseaux sociaux : - Prenons l’exemple de Facebook : trouve -t- on beaucoup de fausses informations sur Facebook? - Avez-vous beaucoup, peu ou pas du tout des contacts Facebook qui partagent de fausses informations ? - Pourquoi certains se soucient-ils peu qu’une nouvelle ne soit pas totalement véridique ? - Pourquoi certains partagent l’information même si elle paraît invraisemblable ? - Quelles sont les conséquences de la diffusion de fausses nouvelles, pour les minorités ou en politique par exemple ? - Quel est le but des fausses nouvelles? - Quelle serait la solution simple pour éviter la désinformation sur les médias sociaux?

Toulouse: la Ville rose débarque sur Snapchat Les Toulousains de plus en plus nombreux sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, Instagram, Vine…Dernière tendance en date... posséder un compte Snapchate. Toulouse est d'ailleurs la première ville en France à utiliser ce réseau social. Déjà un millier de personnes se sont abonnés à ce compte. "L'objectif de notre présence sur Snapchat est de toucher les jeunes de 15 à 25 ans qui ne savent pas forcément tout ce que la ville fait pour eux", explique Bertrand Serp, élu en charge du numérique à la mairie. Estimés à 82 millions dans le monde, les utilisateurs de l’application qui permet de s'envoyer des photos et des vidéos, sont jeunes, puisque 71% d’entre eux ont moins de 25 ans, selon une estimation du journal en ligne Business Insider. "Nous voulons promouvoir la qualité de vie toulousaine grâce à un outil nouveau (Snapchat a été lancé en 2011, ndlr) et original auprès d’un jeune public qui s’installe et découvre la Ville rose" poursuit Bertrand Serp. Les entreprises s'y mettent

Snapchat : 700 millions de snaps par jour et une majorité de 13-17 ans Récemment, des rumeurs valorisaient l’application Snapchat aux alentours de 10 milliards $. Un chiffre énorme mais l’application jouit d’une grande popularité auprès des plus jeunes. Les marques voient aussi en Snapchat un canal de plus en plus évident pour toucher ce public jeune. Mais pour asseoir sa valeur, l’application doit prouver qu’elle est pertinente pour les marques, seul moyen, à termes, de monétiser son audience. Nombre d’utilisateurs : plus de 30 millionsNombre de snaps envoyés par jour : 700 millionsChaque utilisateur consulte l’application 14 fois par jour en moyenne50% des utilisateurs ont entre 13 et 17 ans31% ont entre 18 et 24 ans19% seulement des utilisateurs ont plus de 24 ans55% des utilisateurs viennent d’Amérique du Nord32% des utilisateurs sont européens Au-delà de ces chiffres très instructifs, l’application dévoile aussi dans son pitch des bonnes pratiques pour les marques. Snapchat business deck by MathewVanHoven

Réseaux sociaux : 13 conseils pour les enseignants En complément du dossier Comprendre les réseaux sociaux numériques : un enjeu pour l’enseignement évoqué sur NetPublic en octobre 2011, le service Service Ecoles-Médias (SEM) de la République et Canton de Genève (Suisse) a publié en décembre 2011, un document synthétique sous licence Creative Commons intitulé : Réseaux sociaux : 13 conseils pour les enseignant-e-s (pdf). Ce document synthétique présenté sous la forme d’une mini-affiche rappelle des conseils de bon sens pour guider les adultes dans leur relationnel avec les élèves, collègues et la communauté éducative sur les médias sociaux. Cette ressource propose un vademecum plus généralement applicable en situation professionnelle ainsi que pour les animateurs multimédia en EPN (espace public numérique). Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Europe Tags: affiche, conseil, donnee personnelle, éducation au multimédia, enseignant, internet responsable, reseau social, vie privée

Déterminer la véracité d'une information ACTIVITÉ : Déterminer la véracité d’une information Recherche : consulter les articles du jour sur les nouvelles du jour avec internet et les réseaux sociaux. Ensuite, avec une carte mentale on va dresser un panel des « nouvelles du jour » en les classant au fur et à mesure en « catégories » : politiqueéconomiquemondepeopleenvironnement…. et en mettant les sources dans le même temps On va ensuite analyser les sites d’accueil : Yahoo, Facebook … Déterminez la source dans un premier temps et ensuite indiquez s’il s’agit d’une vraie ou d’une fausse nouvelle. Finalement, pour les fausses nouvelles, déterminez si elles sont de type satirique (qui vise à faire rire sans grandes conséquences) ou encore de type politique qui cherche à influencer l’opinion publique. Désinformation Article de Wikipédia Conseils pour identifier les fausses informations

7 choses que vous devez absolument savoir faire avec Snapchat - Articles - Z Qui n’a pas entendu parler de Snapchat, cette application de partage photographies et de vidéos éphémères? Les jeunes s’en servent évidemment pour s’envoyer toutes sortes de choses, sans penser aux conséquences que cela peut engendrer. Voici donc quelques trucs et conseils pour mieux utiliser Snapchat, en commençant par une mise en garde importante : tout ce qui quitte votre téléphone quitte aussi votre contrôle et votre supervision. Les utilisateurs peuvent prendre une capture d’écran et ainsi enregistrer votre photo ou une image provenant de votre vidéo, et ce, tant sur la version Android que la version iOS, d’où l’intérêt à ne publier que du contenu qui ne risque pas de porter atteinte à votre réputation. Utiliser les filtres et ajouter du texte Pour utiliser ces filtres ou ajouter du texte, rendez-vous à l'écran des paramètres, sous le menu "Gérer" et cochez les cases en question. Dessiner en blanc Dessiner en noir Eh! Mode « Histoire » dans Snapchat La fonction « Rejouer »

TD : Comment protéger ses données sur les réseaux sociaux et sur internet ? Bien protéger ses données personnelles sur les réseaux sociaux et internet, une affaire qui concerne tous les utilisateurs. Parmi les réseaux sociaux les plus utilisés au monde, Facebook arrive en tête avec plus de 2 milliards d’utilisateurs sur 7,5 milliards d’habitants. Suivent Instagram avec 700 millions d’utilisateurs, Qzone qui compte 653 millions, Tumblr qui rassemble 555 millions enfin Twitter avec 330 millions. Face à ce nombre croissant d’utilisateurs, aux évolutions constantes des réseaux sociaux, certains comptes peuvent faire l’objet de piratage informatique (vol d’identité ou de mot de passe) ou bien de bugs informatiques (en cause l’accès des donnés non protégé). Il est donc nécessaire de protéger un minimum ses données personnelles sur internet. Comment mettre en place un réglage de sécurité utile et de protection que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur internet ? En règle générale, 4 types de données sont susceptibles d’être collectées sur les réseaux sociaux :

De l’art de bien configurer Facebook : Edition 2011 | Audrey Oeillet Sur Clubic, j’ai eu l’occasion d’évoquer les enjeux des nouveautés introduites par la nouvelle version d’Open Graph, le « Plan » du Cylon Mark Zuckerberg pour dominer le monde – Et si Facebook était le vrai Skynet ? Bref, pour l’utilisateur lambda du réseau social, ces modifications se traduisent de différentes manières et s’accompagnent de nouveaux paramètres de confidentialité ajoutés récemment. J’en ai beaucoup parlé sur Clubic ces dernières semaines, mais il est peut-être temps de quitter la théorie pour céder aux sirènes de la pratique. Ce billet n’a pas pour but d’être exhaustif : il ne traite que des nouveaux paramètres de confidentialité de Facebook et pas de ceux historiquement en place. La validation a priori des identifications Voilà une fonctionnalité qui a été annoncée il y a plusieurs semaines par Facebook, mais qui n’a pas spécialement été mise en avant après son déploiement, plutôt discret, dans les paramètres de confidentialité du compte utilisateur. Le cache-misère 2.0

Related: