background preloader

Information stratégique mondiale, économique et politique @ Intelligence Online

Information stratégique mondiale, économique et politique @ Intelligence Online
Related:  Data journalisme

Violences pénitentiaires au Centre de Détention de Roanne. Vidéo tournée le 4 juillet 2012 au centre de détention de Roanne à l’insu de l’administration pénitentiaire, et suivie d’une lettre explicative écrite par des prisonniers, témoins de la répression du mouvement de protestation. Bavure péni­ten­tiaire au Centre de déten­tion de Roanne Mercredi 4 juillet 2012, quatre déte­nus ont refusé la remon­tée de pro­me­nade pour pro­tes­ter. Les reven­di­ca­tions por­taient sur une modi­fi­ca­tion des horai­res de pro­me­nade et sur toutes les pré­cé­den­tes reven­di­ca­tions publiées le 25 avril 2012 par les déte­nus de Roanne.A 18h45, les quatre déte­nus refu­sent de remon­ter en cel­lule et deman­dent à être entendu dans un esprit paci­fi­que. Boyer (le direc­teur du CD) pré­fère lâcher ses chiens, envi­ron dix sur­veillants équipés de cas­ques, bou­cliers. Les déte­nus de Roanne. affiche collée en soutien aux détenus sur les murs de Roanne

AEGE - Accueil CEIS : l'intelligence de l'information Mag’Centre : Un nouveau « pure player » de l’info voit le jour en région Centre Baptisé tout simplement Mag’Centre, un nouveau magazine d’information en ligne a fait son apparition sur la Toile depuis le 9 février. Son ambition : élargir et approfondir la couverture éditoriale des événements et des temps forts de l’actualité de la région Centre. Ancien grand reporter au quotidien régional La République du Centre, le fondateur de Mag’Centre, Christian Bidault donne clairement le ton de ce nouveau support numérique : « Mag’Centre s’adresse à une clientèle que ni l’offre papier existante, ni l’offre en ligne en région Centre ne satisfont complètement. Ni rouge, ni bleu, ni rose, ni vert, ni bleu-blanc-rouge ! Un journaliste chevronné à l’initiative de Mag’Centre Christian Bidault sait de quoi il parle. C’est dans l’optique de faire perdurer cette mission journalistique qu’il a créé Mag’Centre (1) : « Nous avons vocation à informer, chercher l’information, la vérifier, la mettre en perspective puis la mettre en forme. Couvrir l’actu locale autrement Un pari insensé ?

Secret défense L'intervention française au Mali (opération Serval), qui a démarré de manière fracassante le 11 janvier dernier, était dans les cartons depuis 2009. Une planification de l'état-major, baptisée Requin, prévoyait alors quasiment ce qui advenu cet hiver. Et qui a failli être déclenché à plusieurs reprises sous la présidence Sarkozy... Puis après l'élection de François Hollande, qui juge le dossier malien prioritaire, tout se met en place à partir du 31 octobre 2012. Attention, il ne s'agit pas d'un récit détaillé des opérations militaires depuis janvier - à la manière de Jean-Christophe Notin sur l'Afghanistan ou la Libye. L'ouvrage revient sur les causes de cette crise, c'est-à-dire à la fois la déliquescence de l'Etat malien et la montée en puissance des groupes terroristes au Sahel, comme AQMI, qui trouvent leur origine dans la guerre civile algérienne. Isabelle Lasserre et Thierry Oberlé "Notre guerre secrète au Mali" Fayard, 248 pages, 17 euros.

IsraelValley | Votre nouveau rendez-vous économique Cannabis social club français et problématique de la dépénalisation Paradoxe et boule de gomme: quand le Cannabis passe par l'entrée des artistes. Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, face au Cannabis, la France est LE pays qui ne comprend rien. En effet, depuis longtemps maintenant, le Cannabis se trouve sans cesse confronté aux grands lobbys et fut d’ailleurs régulièrement utilisée à de nombreuses applications au cours des siècles passés, ce que nous allons détailler un peu plus bas. Remplacer tout ce qui est possible et imaginable par le Cannabis, rendrait « fou » ceux qui, depuis des siècles, contrôlent l'industrie du pétrole, du coton et autres grandes industries. Et pour cause, en France, la loi interdit « toute présentation sous un jour favorable » des substances stupéfiantes. Oui mais voilà, une étude a démontré que le Cannabis rendait moins dépendant, et physiquement, et socialement que la cigarette ou l'alcool. Les recherches dans le domaine sont en train d'évoluer à grande vitesse (enfin!). Vous êtes un groupe de 2 à 10 personnes.

Un départ Philippe Tanguy, actuel conseiller technique pour la communication au cabinet d'Hervé Morin, quittera ses fonctions vendredi prochain, pour rallier le secteur privé. C'est l'actuel chef des relations presse du Sirpa Air qui lui succède (1).Philippe Tanguy avait quitté l'armée il y a quelques mois, et avait prolongé son service au sein du cabinet, comme contractuel civil. Marsouin d'origine, avec plusieurs opex à la clé, il avait entamé une deuxième carrière dans la communication, à la DICOD, où MAM l'avait détecté. (1) Cet officier, fusilier commando d'origine, a effectué un grand nombre d'opex, notamment dans les Balkans.

Le blog de l’information stratégique Quatre voies du datajournalism Le datajournalism ou journalisme de données, peut difficilement se résumer à un type de contenus ou à un type de démarche. Il requiert des compétences spécifiques, selon l'usage qui en est fait. J’ai eu l’impression, ces derniers jours, de répéter plusieurs fois la même chose à des personnes différentes (ce qui est un vrai plaisir quand il s’agit de datajournalism). D’où l’idée d’articuler ici ces quelques éléments récurrents. Photo CC par Ian-S sur Flickr Finalement, le datajournalism ou journalisme de données, peut difficilement se résumer à un type de contenus ou à un type de démarche. 1-COMPRÉHENSION : le datajournalism permet de mieux comprendre le monde. Pour cette visualisation des succès au box office américain depuis 1986, l’équipe du nytimes.com a particulièrement travaillé sur la forme des courbes, et leur couleur. Le datajournalism, c’est de la visualisation d’information. La datajournalism ne pourra donc pas se passer des compétences d’un interaction designer.

Secret Défense Demain la veille Data-Journalism : théorie et pratique - Pierre Romera Parcours Code depuis 10 ans. Langues parlées : Français, Anglais, HTML(5), PHP, Javascript, SQL, jQuery, Node.js, Sencha... Mai 2010 - Octobre 2011 : Directeur du développement d'OWNI. Mai 2010 - Présent : data-journalism (Wikileaks, RFI, France24, NouvelObs, Le Monde Diplomatique, Slate...). Octobre 2011- Présent : Co-fondateur de Journalism++ (start-up de Journalisme-service) avec N. Sommaire Trois métiers, une discipline Par data-journalism on parle plus d'une discipline que d'un métier. Un data-journalist ce n'est pas quelqu'un qui sait tout faire ! Cette discipline suppose la combinaison de 3 compétences : Le rôle des designeurs Leur rôle est assez proche d'un travail de design classique. Ils peuvent toutefois s'appuyer sur des compétences singulières. Pour le Data-Journalism, les designeurs s'intéressent : À la visualisation de données en collaboration avec les développeurs. En France, WeDoData se spécialise dans le design d'information. Le rôle des développeurs Le rôle des journalistes

Datavision, ou comment faire comprendre l'info en un clin d'oeil Le datajournalism, kesako ? Qu’est-ce que le datajournalism ? Une tendance émergente du journalisme qui consiste à interroger et faire parler des données brutes et souvent rébarbatives (statistiques, rapports, bilans), pour en extraire la substantifique moelle et en tirer une information inédite qui ait du sens. Le datajournalisme s’appuie en grande partie sur l’aspect visuel : il s’agit souvent de résumer l’information et le message en un graphisme, parfois interactif, qui en dit plus long que des centaines de mots. David McCandless est le nouveau pape de cette science à cheval entre graphisme et journalisme. Son champ d’investigation est aussi vaste que l’univers (nature, science, économie, religion, web, musique etc…) et va du plus futile (barbes et moustaches) au plus grave (Montée des eaux, combien de temps nous reste-t-il ?). La vidéo de présentation de "Datavision"

Related: