background preloader

Journalisme et réseaux sociaux: 11 tendances pour 2011 » Article » OWNI, Digital Journalism

Journalisme et réseaux sociaux: 11 tendances pour 2011 » Article » OWNI, Digital Journalism
Rétrospective non exhaustive des idées qui ont été discutées ces derniers temps sur les blogs et dans les conférences sur le blog de Citizenside. Bon, c’est vrai, le titre est facile, mais vous connaissez un titre davantage Google-Facebook-Twitter-friendly pour cette fin d’année ? Ni prédictions, ni révélations ici, mais une synthèse non exhaustive des idées lues, vues, entendues en cette fin d’année sur les blogs et dans les conférences (notamment Rencontres RSLN, LeWeb, news:rewired), par Citizenside On aurait pu titrer en parlant de “mots-clés”, mais c’est so 2008. 1/ SEO journalism, ou le journalisme d’autocomplétion Écrire et titrer pour Google ? Des spécialistes interviennent dans les rédactions pour aider les journalistes à mieux référencer leurs articles, comme Masha Rigin de TheDailyBeast.com, invitée par l’École de Journalisme de Sciences Po (merci à Alice Antheaume pour son récit de la journée). Les journalistes peaufinent le titre que vous avez envie de lire. Dingue. Le modèle ?

http://owni.fr/2010/12/21/journalisme-et-reseaux-sociaux-11-tendances-pour-2011/

Related:  Avenir du journalisme

De quoi OWNI est-il le laboratoire? » Article » OWNI, Digital Journalism OWNI mode d'emploi : comment envisageons-nous notre métier et quel écosystème nous permet, tous les jours, de faire carburer la soucoupe ? En bonus, une galerie photo pleine de gentils aliens /-) Si nous expérimentons et revendiquons « sérendipité » et « bêta permanente », la soucoupe OWNI n’en est pas moins l’espace commun d’une intuition, devenue conviction partagée : l’information indépendante de qualité a un coût que ne peuvent ou ne devraient financer seuls ou majoritairement ni les annonceurs, ni l’État, ni le consommateur final – l’audience – au prix alors de péages ou de contraintes allant à l’encontre de la libre circulation de l’information mais aussi de la définition de ce que devrait être un « beau média » : un média qui chercherait avant tout à délivrer « une information de qualité dans le meilleur des contextes possibles ». 15h45 : Y a-t-il un geek pour stopper Leguillaume? Nous ne sommes pas une « breaking news organisation » OWNI est un groupe de médias innovants

Organisations de presse : difficile passage de l'imprimé vers le web Une étude de l'organisation Pew Research Center's Project for Excellence in Journalism en dévoile les raisons. Si les revenus de la publicité en ligne devraient croître de 40 % de 2011 à 2015, une récente étude de Pew Journalism suggère toutefois que les grandes entreprises de presse connaissent peu de succès dans la transition des revenus publicitaires de l'imprimé vers le web. Le problème? Les formes lucratives du marketing numérique, dont l'utilisation des données personnelles pour de la publicité ciblée selon les intérêts, seraient trop souvent ignorées. En fait, des 22 organisations américaines de presse sondées, seulement trois (CNN, New York Times et Yahoo! News) utilisaient un haut niveau de ciblage, présentant des publicités axées sur l'historique de navigation des visiteurs.

10 bonnes résolutions journalistiques Pour arrêter de regarder passer la révolution numérique qui emporte les médias, tonton Van Achter a listé pour 2012 dix points qui pourraient changer notre manière de faire du journalisme à mettre sous les sapins de toutes les rédactions ! La recommandation par les pairs est l’un des phénomènes les plus puissants révélé par la “démocratisation de la diffusion”. En 2012, pour les journalistes, et ceux qui aspirent à le devenir, justifier sa place de médiateur de l’information passe donc immanquablement par une plongée en apnée dans le grand bain des réseaux sociaux. Twitter, Facebook, Instagram, Soundcloud, Storify… sont donc AUSSI le terrain.

Les 3 petits cochons du Guardian "Nous voulions faire comprendre aux lecteurs comment The Guardian pratique l'Open Journalism" déclare David Kolbusz, directeur de la création de BBH. C'est donc l'illustration de ce qu'est le Guardian aujourd'hui raconté avec ce récit ironique des trois petits cochons que BBH a conçu. L'histoire des 3 petits cochons vengeurs, suivie par des lecteurs sur différents supports, une histoire et plusieurs manières de la raconter par un traitement journalistique spécifique pour chaque support.

Vidéo d'un carambolage monstre Carambolage monstre en Allemagne En Allemagne, au moins huit personnes ont trouvé la mort et 37 autres ont été blessés dans deux accidents routiers, dont un ayant donné lieu à un carambolage monstre a annoncé la police ce samedi. Sur l’autoroute proche de la frontière néerlandaise, le carambolage dû probablement à l’épais brouillard qui régnait ce vendredi, aurait impliqué plus de 50 véhicules entraînant la mort de 3 personnes dont 35 blessées. Dans le deuxième accident, du côté d’Aix-la-Chapelle (Ouest), cinq personnes ont été tuées dans un choc frontal entre deux véhicules samedi vers 1h20 (00h20 Gmt) et deux autres ont été grièvement blessées. voiture d occasion informations autos voiture occasion news Mandataire automobile automobil import auto automobile occasion automobile d'occasion voiture automobiles

Storify facilite le ??journalisme de r?seaux sociaux?? ? Media Trend Avec Storify, une nouvelle forme de journalisme vient peut-être de naître. En tout cas, cette plateforme pousse dans sa logique la plus radicale, ce que l’on pourrait appeler le « journalisme de réseaux sociaux. » Ici, les sources d’information s’appellent Twitter, Facebook, Flickr, YouTube, les flux RSS et Google. L’outil offre la possibilité de les trier, sélectionner, organiser, mixer, avec une facilité déconcertante. Il ne reste plus au journaliste qu’à ajouter ses propres informations, éventuellement ses commentaires et ses analyses, et à éditer l’ensemble. Narrative Science rédige vos articles automatiquement Le bon vieux journaliste, fait de chair et d’os, concoctant amoureusement articles et billets d’actualité, bientôt victime d’obsolescence ? Il semblerait bien que oui. Son bourreau ? Ce programme, Narrative Science, fondé en 2010. C’est le New York Times qui en parlait il y a de cela 2 semaines. Vous en avez peut-être déjà entendu parler, mais le principe et la simplicité de Narrative Science n’en demeurent pas moins intéressants : moyennant 10 $ les 500 mots, vous aurez, dans la minute qui suit la fin d’un évènement, un article tout chaud.

Médias: l’inertie culturelle freine la mutation numérique "L'inertie culturelle" est l'un des principaux facteurs expliquant le retard pris par les médias traditionnels pour réussir leur mutation numérique, estime une étude publiée lundi par le Project for Excellence in Journalism. Cette lenteur se traduit par un terrible ratio publicitaire : pour chaque dollar gagné dans le numérique, ces médias perdent 7 dollars dans l'imprimé. Cette étude menée auprès de six groupes de presse américains (soit 121 titres) montre que les situations ne suivent pas une tendance générale : certains journaux réussissent bien, d'autres vont à la catastrophe. Leur avenir dépend donc en grande partie de la culture et de la gestion du groupe ou du journal.

Un RSE fait-il diminuer le pouvoir des managers ? J’entends souvent des personnes parler des conséquences d’un RSE (Réseau Social d’Entreprise) sur le pouvoir des managers. Ils sont dans la crainte d’un changement radical dans le rapport manager/salarié. Certes, ces nouveaux outils visent à faire évoluer nos modes de travail au quotidien mais je ne pense pas qu’ils changeront radicalement les rapports hiérarchiques établis dans les entreprises françaises. Un RSE aidera même le manager dans son quotidien s’il est bien utilisé. Le bon manager Le RSE : un outil managérial… de plus

Twitter, un outil de veille puissant (1/5) Retour en détails sur les cinq usages professionnels de Twitter. Premier chapitre : la veille Comment s’abonner aux bons profils, ceux qui traitent des sujets qui vous intéressent ? Difficile, car il n’existe pas d’annuaire efficace. Il faut s’armer de patience et partir en chasse… [datajournalisme] 7 idées de projets pour la presse locale Je suis toujours frappé du potentiel inexploité du datajournalisme par la presse locale en France. Mises à part quelques rares expériences (au Dauphiné Libéré par exemple ou à Marsactu pour les pure players locaux), l’utilisation et la mise en scène des données sont quasi absentes des sites d’informations régionaux. On en reste malheureusement encore au stade de la Google Map comme sommet d’innovation data-journalistique ! Justice, fiscalité, fait divers, sport, économie, culture, citoyenneté… A l’échelle d’une région, d’un département, d’une ville, d’un quartier, d’un village, ce ne sont pourtant pas les statistiques et les sources pertinentes qui manquent. Or, si la mission de la Presse Quotidienne Régionale est bien de raconter la vie d’un territoire, pourquoi ne pas le faire également avec des données ? L’argent, mon bon monsieur ?

Le meilleur ami du reporter Les smartphones, et en particulier l’iPhone, sont devenus les irremplaçables couteaux suisses du journaliste. Tout à la fois traitement de texte, enregistreur numérique, appareil photo, caméra vidéo, studio numérique et banc de montage, ils peuvent aussi au gré des besoins avantageusement remplacer les lourds camions de direct de la télévision, ou les motos émettrices des radios. La généralisation de leur usage ouvre de nouvelles possibilités pour les journalistes et devrait conduire à une réorganisation des rédactions. [Précision : ce blog n'accepte de publicité sous aucune forme. Lire : La fin des journaux et l’avenir de l’information, de Bernard Poulet Au moment où la presse généraliste imprimée traverse une crise économique et éditoriale qui n’a guère de précédent et dont l’issue est plus qu’incertaine, on ne peut que recommander la lecture du livre de Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information [1], qui propose un diagnostic précis sur l’état de la presse écrite et de l’information et un pronostic alarmé sur son avenir. On se bornera ici à résumer quelques idées-forces de l’ouvrage ou, plus exactement, celles que nous avons retenues. Toutes méritent des discussions que n’entame pas ce compte-rendu inévitablement réducteur, dans lequel nous tairons nos désaccords.

Related: