background preloader

Question de bon sens - Bibliothèques du réseau de l'Université du Québec

Question de bon sens - Bibliothèques du réseau de l'Université du Québec

http://questiondebonsens.uquebec.ca/

Related:  Optimiser ses recherches sur InternetFiabilité de l'informationEMI et info docpédagoWork

Les compétences numériques et les inégalités dans les usages d'internet L’usage des TIC, particulièrement l’exploitation des contenus disponibles sur internet, place au centre la question des compétences et ressources cognitives dont disposent les individus pour s’approprier pleinement ces technologies et services dans un contexte social qui est le leur. Considérer que l’abondance de l’information en ligne, offerte à tous sans filtre ni hiérarchie, donne à chacun une autonomie, voire une liberté absolue, c’est en effet oublier que le simple accès à « toute » l’information ne remplace en rien la compétence préalable pour savoir quelle information rechercher et quel usage en faire. Comme le souligne de manière pertinente Dominique Wolton, « l’accès direct ne supprime pas la hiérarchie du savoir et des connaissances.

Fausses informations en ligne : les adolescents « facilement dupés », selon une étude Des chercheurs de l’université de Stanford qualifient la capacité de raisonnement des jeunes sur l’information en ligne de « désolante », étude à l’appui. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Alors que la question des fausses informations circulant en ligne a fait l’objet d’une polémique après l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, l’université de Stanford (Californie) a publié, mardi 22 novembre, le résumé d’une étude à paraître sur le niveau de vigilance des adolescents et des jeunes adultes en la matière ; elle a été relayée par le Wall Street Journal. Constat : les ceux-ci sont rarement capables de distinguer le vrai du faux. Lire aussi : Le constat d’un auteur de fausses infos sur Facebook : « Personne ne vérifie.

S'informer à l'ère du web Charte déontologique - cFactuel Contexte : Depuis la loi de novembre 2016, chaque entreprise de presse doit disposer d’une charte déontologique à partir du 1er juillet 2017. Faire jouer l'exception pédagogique  Informations juridiques Conditions d'utilisation : Droit de propriété intellectuelle : la présentation et le contenu du site www.cndp.fr constituent des oeuvres protégées par la législation française et internationale relative à la propriété intellectuelle. Les éléments de fond protégeables tels que les textes, les photographies, les données, les graphiques, les vidéos, les images…, ainsi que les éléments de forme (choix, plan, disposition des matières, organisation des données…) sont la propriété du CNDP au titre du droit d'auteur et au titre du droit du producteur de la base de données. En vertu de cette propriété, le CNDP peut exploiter ces différents éléments seul ou grâce à l'accord obtenu des détenteurs de droits et ce, pour le monde entier.

La « cyberenquête », tâche significative vecteur de transfert des connaissances 1Le développement exponentiel de l’Internet a mis à disposition des enseignants une pléthore d’informations en langue étrangère et en particulier en langue anglaise. Malheureusement, cette abondance de biens finit par nuire puisque l’enseignant se trouve confronté à des documents intéressant son domaine d’action et le domaine d’expertise de ses étudiants, sans qu’il sache véritablement quelle utilisation en faire. 2Les documents techniques en particulier peuvent servir de support à des cours traditionnels, mais demandent un travail de didactisation conséquent et long. Dans le cas le plus favorable, le document subit un traitement afin de répondre à des besoins pédagogiques mais il devient alors un simple document écrit sur support papier et perd, par là même, ses caractéristiques multimédia. 5Le modèle de la « webquest » a été développé par Bernie Dodge et Tom March de la San Diego State University en 1995. La composition d’une cyberenquête

Comment meurent les faits : autopsie de la propagation d’une intox C’est une histoire banale, qui n’intéressera sans doute pas grand monde au-delà d’un petit cercle. Et c’est dommage, car elle est pourtant très significative d’une époque où le fait s’efface devant la conviction, et où les pratiques journalistiques les plus basiques semblent oubliées. C’est l’histoire d’une intox comme il en circule tant chaque jour, et surtout l’histoire de la manière dont elle est relayée, amplifiée et crédibilisée par quelques journalistes censément au-dessus de tout soupçon. C’est l’histoire d’un métier qui meurt peu à peu de ces pratiques. Si vous n’avez pas envie de relire toute la polémique, sautez directement au point 5.

Démystifier les moteurs de recherche : Une séance EMI sans ordinateur ! - Que faut-il pour faire une recherche sur internet ? Faut-il obligatoirement un ordinateur ? Il faut déjà à ce stade dissiper l’illusion de magie que peuvent ressentir les plus jeunes notamment face à l’écran. Il y a la nécessité d’une médiation, avec des outils qui peuvent être différents comme le portable, la tablette ou encore le smartphone et qui peuvent influencer la réception des résultats. Il y a aussi le besoin de rappeler qu’un ordinateur n’est pas synonyme d’internet et qu’il est nécessaire d’utiliser un navigateur pour y avoir accès.

Validité, fiabilité et pertinence de l’information Lorsque l’on cherche des séances pédagogiques sur ce thème, on trouve souvent des utilisations de sites canulars (daru, fromage au lait maternel...) utilisé dans les débuts pour démontrer que l’internet serait un espace de désinformation et d'erreurs. Est-ce si difficile de trouver une information fausse sur la toile que l’on soit obligé de construire de toute pièce un faux site pour sensibiliser les élèves ? Pour autant, la question de la fiabilité de l’information sur la toile se pose réellement, notamment parce que contrairement au processus de publication papier traditionnel, les circuits sont raccourcis : le plus souvent, c’est la même personne qui écrit et publie. Fini le filtre de l’éditeur, les corrections, pourtant les responsabilités demeurent et sont même renforcées par le caractère public (et difficilement contrôlable) des écrits sur la toile. Objectifs info-documentaires

La collection de capsules vidéo Question de bon sens produites par les Biliothèques du réseau universitaire UQ sont dynamiques et très bien faites. Elle constituent un outil intéressant pour amener élèves et étudiants à se questionner sur la recherche et l'utilisation des informations trouvées sur Internet. Elles abordent notamment la question des sources provenant des sites qui sont les plus consultés par ces derniers: Google et Wikipedia. Bien que ces capsules s'adressent à un auditoire universitaire, elles constituent, selon moi, un outil pertinent même pour des étudiants du collégial, voire du deuxième cycle du secondaire. On aurait néanmoins aimé y retrouver un complément sous forme d'aide-mémoire qui aurait aidé à la rétention des informations. by juliechristinegagne Feb 19

C'est l'Université du Québec qui collabore sur ce site pour y placer des vidéos éducatives quant à la recherche et à l'utilisation de l'information sur Internet. La formule de vidéo est très intéressante, car les jeunes seront plus motivés à regarder un vidéo qu'à lire un long texte. Encore un fois le site n'est pas directement destiné à des élèves de niveau secondaire, mais il n'en est pas moins pertinent. Les trois vidéos présentent sur la première pages résument bien les aspects à considérer avant de commencer une recherche. by jessiiee239 Apr 11

Ce sont des vidéos qui permettent de comprendre comment choisir l'information sur le web et surtout que ce ne sont pas toutes des informations vérédictes et pertinentes. Cela fait changement et les élèves peuvent être intéressés par une animation vidéo. by mplab Feb 20

Related:  cdiroussillous