background preloader

Les professeurs font l’école buissonnière numérique

Les professeurs font l’école buissonnière numérique
À côté du cadre bien défini par l'Éducation nationale, les professeurs ont recours aux TICE pour faire leur travail. Ils le font davantage que ce que l'observation de leur usage public entre collègues pourrait laisser croire. En travaillant à plusieurs reprises avec des enseignants qui développent des usages « ordinaires » des TIC dans leur pratique professionnelle, on peut faire quelques observations intéressantes sur le devenir des TICE. On peut observer trois grandes catégories : le travail personnel, le travail en classe, le travail de suivi. Chacun de ces aspects se développe en lien avec les deux autres, amenant l’enseignant à organiser son environnement personnel professionnel de travail. Développement de pratiques en autonomie En d’autres termes enfermés dans un cadre qui peut paraître très enfermant, les enseignants ont depuis très longtemps développé une autonomie puis une liberté (reconnues dans la loi) qui, dans le domaine des TICE, est particulièrement lisible. tripu et

http://owni.fr/2011/04/08/les-professeurs-font-lecole-buissonniere-numerique/

Related:  Autoformationscalpa14

La technologie en éducation : ce que dit la recherche! « Quelles recherches confirment que la technologie accroît la réussite des élèves? » « Pourquoi continuez-vous de fournir un environnement de 1 à 1 de portables à vos élèves et enseignants si vous obtenez les mêmes résultats sans technologie? Où sont les preuves que cela fonctionne? » L'expérience Sugar Labs préfigure-t-elle une révolution éducative du XXIe siècle ? Du projet One Laptop per Child (ou OLPC) les grands médias ont surtout retenu qu’il s’agissait de mettre un ordinateur entre les mains des enfants des pays défavorisés. Confondant la fin et les moyens ils sont alors souvent passés totalement à côté de son intérêt principal qui est pédagogique. Negroponte n’a de cesse à juste titre de le répéter : « le projet OLPC n’est pas un projet informatique, c’est un projet éducatif ». Lorsqu’une écolière Uruguayenne et un écolier Uruguayen allument leur petit ordinateur vert, ils se retrouvent sur une interface qui est fort différente du classique environnement graphique d’un Mac, Windows ou d’une distribution GNU/Linux. Ici on abandonne la métaphore du bureau. Applications et fichiers sont bien entendu toujours présents mais ce qui est mis en avant c’est l’interaction avec les autres, ce qui apparaîtra de suite à l’écran c’est la présence du camarade, ce sur quoi il travaille, sachant qu’il est alors facile de le rejoindre pour collaborer.

Exclusif ! Un journaliste balance ses sources Journaliste scientifique, David Larousserie a décidé d'expliquer l'envers de la fabrique de ses articles en répondant à la sempiternelle question : dis, tu les trouves où tes sujets ? Initiative rare (voire unique !), j’ai décidé de livrer mes sources de Sciences et Avenir au lecteur. Vous trouverez donc à partir de ce billet des liens vers plus de dix ans d’articles qui précisent où j’ai péché les infos… Pour cette occasion exceptionnelle, j’ai ouvert un blog léger grâce au logiciel PluXml afin que la navigation soit plus facile.

Peut-on apprendre en ligne A TED 2011, Salman Khan est venu présenter la Khan Academy, une collection soigneusement structurée de plus de 2000 vidéos éducatives (voir la présentation vidéo avec sous-titres en français). La Khan Academy connaît un succès notable avec quelques 1 millions de visiteurs par mois qui regardent entre 100 et 200 000 vidéos par jour, souligne son créateur. Salman Khan a commencé incidemment. Analyste financier pour un fonds de pension, il donnait des cours de math à distance à des cousins via l’internet et a décidé de mettre quelques leçons sur YouTube, plus comme complément aux cours qu’il leur donnait qu’autre chose. Ses cousins ont été assez heureux d’avoir moins à le déranger pour accéder aux leçons et de pouvoir les suivre selon leur propre rythme. Petit à petit, les vidéos publiques sur YouTube ont rencontré succès et commentaires élogieux… Tant et si bien que quelques profs ont commencé à utiliser ces cours en vidéos comme devoir du soir et à proposer des exercices en classe.

Amateurs et journalistes : le grand mélange Un article du Nouvel Obs consacré aux vidéos amateurs amalgame tout sans discernement, simple buzz et info réelle. Décidément la désintermédiation est un phénomène encore mal digéré par certains journalistes. Le Nouvel Obs publiait il y a peu un long article consacré à l’irruption des contenus amateurs dans l’info professionnelle dans lequel, une fois de plus, l’incompréhension de l’info participative de la part de certains journalistes est évidente. Il y a le titre, Vidéos pas gag, mais je ne jetterai pas la pierre à celles et ceux qui aiment les jeux de mots, je le fais trop souvent moi-même. Le 11 mars, le Nouvel Obs revenait sur “l’affaire Galliano” à travers un long article consacré à ces vidéos amateurs qui ont fait depuis quelques années leur apparition dans l’info “professionnelle”. Signé Doan Bui et Marie Vaton, le papier commet à mon avis les mêmes sempiternelles erreurs que l’on retrouve souvent lorsque l’on se penche sur ce nouveau phénomène.

Foire aux questions - Compétences Les questions –réponses abordent les questions les plus fréquemment posées (cf. sommaire ci-contre).Vous pouvez adresser à la Mission Travail et Évaluation par compétences vos questions : elles seront traitées et présentées dans la F.A.Q. • Livret personnel de compétences Qui peut renseigner le Livret personnel de compétences ? Et comment faire ?L’ensemble de l’équipe éducative et pédagogique peut renseigner les items du Livret personnel de compétences, les enseignants tout comme la direction et la vie scolaire.Il ne s’agit pas pour autant de se répartir les items ou les compétences. Il est préférable de se demander : en tenant compte des pratiques habituelles de classe ou d’évaluation, quels items peut-on renseigner parmi les sept compétences proposées.On renseigne un item pour informer de sa maîtrise, pour cela on appose la date de la réussite sur le livret.En cas d’échec, on peut évaluer de nouveau la maîtrise de cet item autant de fois que nécessaire.

Pourquoi l'éducation tue la créativité et les chances de réussite Mardi 12 juillet 2011 2 12 /07 /Juil /2011 07:45 Une intervention de Ken Robinson dans une conférence TED où il défend la thèse que nos systèmes éducatifs tuent la créativité et ne sont plus adaptés dans le monde dans lequel nous vivons, les arguments développés par Ken avec humour malgré leur gravité : Une conférence qui date de 2006 encore plus d'actualité dans notre monde qui ne cesse d'aller de plus en plus vite : il est vraiment temps que nos systèmes éducatifs donnent la chance à nos enfants de pouvoir s'adapter à cette nouvelle donne en positionnant la créativité au coeur et en ne plus stigmatisant les erreurs permettant de la développer : idem pour nos entreprises qui veulent se développer dans les nouvelles donnes économique et numérique !

De l’imprimerie à l’iPad, en infographie L'imprimerie racontée par une infographie. De ses prémices dans l'Antiquité chinoise, jusqu'à sa modernisation au XIXe siècle, et son possible dépassement prochain avec les tablettes. 1455, Gutenberg imprime la première Bible. France : Quand les enseignants inventent l'école de demain Quatre cents d'entre eux, venus de 70 pays, ont exposé leurs projets unissant ordinateurs et interactivité. Avec leurs ordinateurs dernier cri, ils ressemblent plus, pour certains, à des cadres supérieurs qu'à des enseignants. Ce professeur brésilien propose à ses élèves de découvrir les sciences à travers des enquêtes policières. Ce directeur d'établissement australien, lui, a lancé un lien entre son école et une classe chinoise.

Peut-on programmer la sérendipité? (Bourcier & van Andel) Peut-on programmer la sérendipité? L'ordinateur, le droit et l'interprétation de l'inattendu Pek van Andel & Danièle Bourcier Netherlands Institute for Advanced Sudies (NIAS) 1- Présentation Le singe qui a gagné le Pulitzer Les journalistes doivent muter pour survivre: c'est ce qu'explique un livre écrit par deux Italiens. Ils y présentent des exemples de spécimens qui sont déjà au stade suivant. Billet initialement publié sur OWNI.eu Il y a des espèces condamnées à disparaitre. Et puis il y a des espèces qui s’adaptent aux changements extérieurs et qui évoluent. Cela s’appelle la loi de la sélection naturelle.

Related: