background preloader

Préparer l'intégration d'un salarié handicapé

Préparer l'intégration d'un salarié handicapé
La visite médicale d’embauche Pour les personnes handicapées, la visite médicale d’embauche doit être effectuée avant la prise de poste. Elle est l’occasion de valider l’aptitude de la personne et d’identifier ses besoins spécifiques éventuels de compensation. Rappel : les collaborateurs handicapés en poste bénéficient d’une surveillance médicale renforcée, qui se traduit par une visite médicale annuelle. Expliquer les enjeux pour le manager et l’équipe Valeurs personnelles du manager (image de soi) et développement des qualités managériales (si possible, choisir au départ les managers les plus ouverts). Rassurer sur les risques Ces risques s’envisagent aussi en termes d’impacts sur une équipe qui ne serait pas sensibilisée. Les contraintes liées au handicap sont identifiées et expliquées. Préparer son arrivée Élaborer, conjointement avec la personne, la communication qui sera faite autour de son arrivée, notamment dans le cas où des aménagements sont nécessaires. Related:  intégration d'un salariéConduite de veille

Comment intégrer une personne handicapée dans l’entreprise ? Comme pour tout recrutement, l’accueil de la personne, la présentation de l’entreprise, de ses règles et de son organisation, la mise en relation avec l’équipe et/ou le responsable hiérarchique, sont des éléments essentiels. Si le "handicap" n’est pas visible ou susceptible de l’être, il n’est pas forcément indispensable d’aller au-delà des procédures habituelles d’intégration. Toutefois, si le handicap ou l’état de santé est apparent, ou qu’il peut se révéler d’une manière quelconque pendant le travail – absence pour soins, comportements particuliers, effets médicamenteux – il est important de pouvoir en parler ou permettre d’en parler, tout en respectant la vie privée de la personne (les points à évoquer doivent rester factuels, et être discutés préalablement avec la personne, se limiter aux conséquences du handicap sans aborder les questions de pathologie, par exemple…). Lire aussi "En quoi consiste le tutorat d’un salarié handicapé ?" Qui peut vous aider ?

Embaucher un travailleur handicapé : obligations et aides Pour que le handicap ne soit plus un frein à l’emploi et inciter les entreprises à recruter des travailleurs handicapés, l’Etat propose des aides. Celles-ci ne sont toutefois pas automatiques et sont soumises à condition. Pas facile de s’y retrouver parmi les différentes aides accordées aux entreprises du secteur privé pour l’emploi de travailleurs handicapés. Les dispositifs se superposent les uns aux autres en fonction du type d’employés et l’ensemble est devenu au fil du temps une vaste usine à gaz. L’AIP pour faire le premier pas Il y a d’abord l’AIP (Aide à l’Insertion Professionnelle). Une aide pour l’apprentissage et la professionnalisation Il y a ensuite des aides pour les entreprises ayant conclut un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage d’au moins six mois ou qui pérennisent ce type de contrat avec un salarié handicapé. Une aide spécifique pour le secteur marchand L’aide au tutorat Des aides pour les Seniors handicapés Une aide pour les contrats de générations

L'obligation d'emploi en faveur des travailleurs handicapés Dernière mise à jour le 12 février 2014 Synthèse Tout employeur du secteur privé et tout établissement public à caractère industriel et commercial occupant au moins 20 salariés, doit employer, dans une proportion de 6 % de son effectif salarié. Cette obligation d’emploi s’applique établissement par établissement pour les entreprises à établissements multiples. A savoir Sommaire Fiche détaillée Quels sont les bénéficiaires de l’obligation d’emploi ? La liste des bénéficiaires de l’obligation d’emploi est donnée par l’article L. 5212-13 du Code du travail. Les personnes reconnues travailleurs handicapés par la « Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées » (CDAPH). Le salaire des bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et assimilés travaillant en milieu ordinaire de travail ne peut être inférieur à celui qui résulte de l’application des dispositions législatives et réglementaires ou de la convention ou de l’accord collectif de travail.

Intégration d'un nouveau salarié : les étapes clés Il est paradoxal de dépenser un budget conséquent pour trouver la perle rare puis négliger son arrivée. Dans le contexte actuel, la fidélisation d'un collaborateur devrait être au cœur des priorités. Et elle commence par l'accueil de ce dernier. Pour rendre ce processus efficace (on parle aussi d' " Onboarding "), il faut l'organiser en concevant un parcours d’intégration pour le nouvel arrivant . En procédant ainsi, vous donnez le maximum de chance au nouvel embauché de réussir sa prise de poste à travers une intégration parfaitement maîtrisée Il ne s’agit donc pas simplement d’accueillir votre nouvel arrivant et de l’installer directement à son poste de travail. Préparer l’arrivéeEn premier lieu, il est primordial de prévenir les équipes concernées avant l’arrivée du salarié dans les locaux .

Les défis du handicap en entreprise A quelques jours du lancement de la 14e édition de la Semaine nationale pour l'emploi des personnes handicapées, un constat s'impose: les entreprises peinent à atteindre le quota de 6% d'emploi de personnes en situation de handicap imposé par loi de février 2005. Et ce malgré leur bonne volonté. Car, au-delà de la peur du gendarme et des sanctions financières qu'ils encourent, les employeurs font de nombreux efforts pour répondre à leur nouvelle obligation. Ils créent à tour de bras des missions handicap, signent des accords, multiplient les opérations de recrutement, développent le recours au milieu protégé... mais les chiffres restent faibles. Intervenir en amont dans le système scolaire L'insuffisance de formation des personnes handicapées est souvent évoquée par les entreprises comme le principal frein à leur embauche. Résultat, avec seulement 4% d'handicapés diplômés des grandes écoles, les entreprises doivent innover pour trouver des candidats qualifiés.

Adapter un poste de travail à une personne handicapée Si le secteur IT est l'un des domaines d'activités des moins contraignants pour les personnes handicapées, les postes de travail informatiques nécessitent tout de même des adaptations, en fonction du ou des handicaps des utilisateurs. Déficients visuels, moteurs ou personnes muettes doivent pouvoir exécuter leur travail normalement. Pourtant, l'adaptation d'un poste informatique et d'un bureau peuvent se révéler être un véritable casse-tête, lorsque que l'on connaît mal les possibilités d'aménagement d'un bureau ou les logiciels utiles. Analyser les besoin du personnel Définir les besoins Cette étape est primordiale... sans quoi vous pourriez complètement passer à côté de votre sujet. Les leviers de l'aménagement du poste de travail Pour aménager un poste de travail de manière optimale, vous pourront compter sur deux leviers : le matériel... et les logiciels. Aménagement matériel Achats logiciels Financer l'aménagement Contacts utiles Article original publié par .

Comment recruter un travailleur handicapé ? Le recrutement d’une personne handicapée passe tout d’abord par les mêmes structures, circuits et pratiques que pour le public valide. Il n’y a pas de porte d’entrée véritablement "réservée" pour les demandeurs d’emplois handicapés. Le "handicap" ou l’état de santé ne peut constituer un critère discriminant, même dans un esprit positif, dans le libellé d’une offre ou dans la recherche de candidat (comme le sexe, la nationalité, l’âge, etc.). Les difficultés de recrutement des personnes handicapées sont souvent les mêmes que pour le public valide : difficultés à trouver certains profils ou certaines compétences, correspondance des formations proposées par le marché, etc. Certains réseaux ou canaux élargissent les possibilités pour recruter un travailleur handicapé. L’annonce du handicap relève du choix de la personne et ne peut être une question posée à l’entretien. Qui peut vous aider ? • Le Pôle emploi de votre département pour toute démarche de recrutement.

la maison de Rodolphe.... - Le blog de laviedephoenix.over-blog.com Voilà, une idée un peu comme la mienne....mais je crois que la mienne est bien moins cher...pour une cetaine d'habitats en containers, donc pour plus d'une cetaine de personnes, la construction couterà environ 2 million et demi, et les locataires payeront l'entretien....mais le concept est pareil, et ici on peut voir que c'est possible!!!!! Innovante, fonctionnelle, adaptée mais aussi belle et toute neuve. La Maison de Rodolphe, nouveau toit pour les sans-abri créé rue Villon dans le 8 e arrondissement de Lyon, en bordure du quartier des Etats-Unis, pourrait bien révolutionner l’hébergement des personnes en difficulté. Au départ, l’idée de l’industriel Alain Mérieux de créer à Lyon un nouveau modèle d’hébergement destiné à recevoir, aussi longtemps que nécessaire pour retrouver une vie normale, des personnes en très grande difficulté, y compris les sans-abri accompagnés de leurs chiens pour lesquels aucune solution n’existait jusqu’à présent. Laurence Bufflier

Accueillir et intégrer un nouveau salarié L’accueil et l’intégration représentent 50 % de l’efficacité d’une procédure de recrutement. Découvrez les principaux conseils pour favoriser l’autonomie de votre nouvel employé – quel que soit son statut ou la nature de son contrat – et le rendre rapidement opérationnel. Avant le jour J : préparez l’arrivée de votre nouveau collaborateur Lundi matin, 9 heures. Les jours précédents l’arrivée du nouvel employé, il est également nécessaire de : vérifier les conditions matérielles (bureau, matériel, outils) de façon à ce qu’il puisse travailler dès son arrivée, identifier la personne responsable de son accueil et de son accompagnement sur le poste de travail, évaluer le temps que vous et vos collaborateurs pouvez lui accorder pour l’aider à découvrir son environnement de travail, prévoir si nécessaire une formation. Le jour J : accueillez personnellement le nouveau salarié Il est recommandé de : Les premières semaines : accompagnez la prise de poste Intégration et motivation

Handicap-Job: 1er site emploi de recrutement personnes handicapées GROUPE VIDEAL - Actualités - AGEFIPH - Newsletters Au vu du taux très élevé de chômage parmi les personnes handicapées (plus du double du milieu ordinaire), le recrutement d'un travailleur en situation de handicap semble susciter encore bien des craintes pour les employeurs : risque d'absentéisme, faible productivité, difficultés d'intégration parmi les autres salariés... Pourtant, une étude Louis Harris pour l'Agefiph* faisait déjà état en 2005 d'un sentiment global de satisfaction au sein des entreprises qui employaient un ou plusieurs travailleurs handicapés : 93 % des chefs d'entreprise s'estimaient satisfaits et 87 % de leurs collaborateurs avaient jugé l'initiative enrichissante. Ce constat de satisfaction doit encourager les entreprises à embaucher plus facilement des travailleurs en situation de handicap, sans oublier néanmoins que, pour qu'elle soit réussie, l'intégration d'un travailleur handicapé dans une entreprise demande un certain travail de préparation - qui est loin d'être insurmontable. Préparer le terrain

Recruter une personne handicapée : quels avantages ? L’intégration des personnes handicapées dans la sphère professionnelle soulève parfois quelques réticences. Pourtant, tout handicap n’est pas forcément pénalisant pour l’entreprise désireuse de recruter un salarié. La loi n°87-517 du 10 Juillet 1987 rend obligatoire pour les entreprises de 20 salariés ou plus, le recrutement de travailleurs handicapés à hauteur de 6 % de leur effectif global. Les entreprises ne respectant pas ces obligations devront s’acquitter d’une contribution à l’AGEFIPH, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Publication le 17 mai 2011 Le montant de cette contribution dépend du nombre de personnes handicapées manquantes et de la taille de l’entreprise. Depuis 2011, les entreprises n’ayant réalisé aucune action au titre de l’obligation d’emploi de travailleurs handicapées au cours des 3 dernières années, devront verser une contribution majorée. Quelles sont les aides pour l’employeur et pour le salarié handicapé ?

Intégration de nouveaux salariés : les 10 erreurs à ne pas commettre Dans le processus de recrutement, l’arrivée d’un nouveau salarié dans l’entreprise est la deuxième étape cruciale. Va-t-il coller au poste ? Va-t-il réussir à s’intégrer rapidement dans l’équipe et/ou avec ses collaborateurs ? Les premiers jours (voire les premières semaines) sont déterminants. 1 – Ne pas planifier son arrivée : c’est sûr, il prendra ses fonctions lundi prochain. 2 – Omettre de préparer le poste informatique & co : pas de poste de travail, pas de matériel informatique, donc pas de messagerie, pas de badges d’accès…. 3 – Zapper le livret d’accueil (ou autre) : débarquer dans un nouveau poste revient à atterrir en terre inconnue pour la nouvelle recrue. 4 – Faire trainer les formalités administratives : une embauche oblige à respecter un certain nombre de formalités administratives. 5 – Ne pas informer le reste de l’équipe de l’arrivée du nouvel….arrivant : rien de pire dans une équipe en place de voir débarquer une nouvelle tête sans en avoir été au préalable informé.

Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) Un appel à candidature est actuellement lancé pour devenir membre du CNCPH! YouTube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder à cette fonctionnalité. ✓ Autoriser Retrouvez toutes les informations pour candidater: candidater au CNCPH Présentation et caractéristiques Le CNCPH a été créé par la loi du 30 juin 1975 d’orientation en faveur des personnes handicapées et les dispositions applicables à cette instances sont codifiées aux articles L. 146-1 et D. 146-1 à D. 146-9 du code de l’action sociale et des familles (CASF). La composition du CNCPH a évolué dans le temps. Le CNCPH comprend actuellement 116 membres titulaires avec chacun un suppléant à l’exception des deux parlementaires désignés par leur assemblée respective ainsi que la Présidente. Le Président et les Vice-présidents sont désignés par le ministre en charge de la politique du handicap. Attributions Fonctionnement Le CNCPH compte huit commissions spécialisées qui se réunissent également au moins une fois par mois.

Related: