background preloader

Travailleur handicapé

Travailleur handicapé
Le handicap ne doit pas empêcher un salarié d’accéder à un emploi, ni d’évoluer professionnellement. Ce principe que pose la loi nécessite chaque fois que possible d’aménager la situation de travail des travailleurs handicapés. La prévention des risques professionnels doit, elle, prendre en compte les risques spécifiques qui pourraient les concerner. Insertion et prévention des risques professionnels ont beaucoup en commun. La loi affirme plusieurs grands principes concernant le handicap et le travail : parmi eux, l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés pour les entreprises de 20 salariés au moins, la non-discrimination, l’obligation de négocier des mesures relatives à l’insertion professionnelle ou encore l’accessibilité généralisée. Prévention des risques pour tous Mettre en place une démarche pluridisciplinaire Aménager les situations de travail des travailleurs handicapés

La performance sociale : une aberration dangereuse. Une nouvelle expression est en train d'apparaître au sein des cabinets de consultants et de certaines directions d'entreprises : la performance sociale. Elle risque de se diffuser rapidement, se situe dans le droit fil de l'approche techniciste et instrumentale qualifiée de « risques psychosociaux au travail ». Mesurons le chemin parcouru en presque 40 ans : au début des années 70, Antoine Riboud, alors PDG du groupe BSN, devenu Groupe Danone, posait les fondements du double projet économique et social. On refuse de voir que, relativement à la « souffrance au travail », c'est la notion même de performance qui est en cause. Ce n'est pas le travail que l'on prétend soigner, mais le travailleur. D'où vient la souffrance actuelle ? L'apparition actuelle de l'expression « performance sociale » redouble, sous couvert de « faire le bien », de « soigner », les mêmes réductions et négations.

L'obligation d'emploi en faveur des travailleurs handicapés Dernière mise à jour le 23 février 2015 Synthèse Tout employeur du secteur privé et tout établissement public à caractère industriel et commercial occupant au moins 20 salariés, doit employer, dans une proportion de 6 % de son effectif salarié. A savoir Sommaire Fiche détaillée Quels sont les bénéficiaires de l’obligation d’emploi ? La liste des bénéficiaires de l’obligation d’emploi est donnée par l’article L. 5212-13 du Code du travail. Les personnes reconnues travailleurs handicapés par la « Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées » (CDAPH). Le salaire des bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et assimilés travaillant en milieu ordinaire de travail ne peut être inférieur à celui qui résulte de l’application des dispositions législatives et réglementaires ou de la convention ou de l’accord collectif de travail. Comment l’employeur peut-il s’acquitter de son obligation d’emploi ? L’embauche directe de travailleurs handicapés

Personnes handicapées: à qui s’adresser pour trouver un emploi ? Articles connexes Comment les travailleurs handicapés sont-ils intégrés? Il n’est pas toujours évident de s’intégrer dans l’emploi lorsque l’on a le statut de travailleur handicapé. En savoir + L'emploi des personnes handicapées en chiffres Le nombre de salariés handicapés dans les entreprises du secteur privé assujetties à l'obligation d'emploi est passé de 210 000 en 2000 à 336 900 en 2010, soit une augmentation de 60 % en 10 ans. Grégory Cuilleron, ambassadeur pour la campagne de l’Agefiph Grégory Cuilleron donne du sel aux interviews d'invités dans "Grégory les cuisine". Handi2day : le plus grand salon de recrutement en ligne Handi2day, 1er salon de recrutement en ligne et sur mobile dédié aux candidats en situation de Handicap, ouvre sa prochaine édition du 8 au 12 avril 2013.

05. La question de l'intégration des handicapés dans l'entreprise : Au delà de l'obligation légale, une source de performance ? Charles-Henri Besseyre des Horts Professeur à HEC Directeur Scientifique Mastère Spécialisé HEC Part-Time Management Stratégique RH Titulaire de la Chaire Toshiba "Mobilité et Organisation" La question de l'intégration des handicapés dans l'entreprise : Au delà de l'obligation légale, une source de performance ? Par Charles-Henri Besseyre des Horts - août 2006 La question de la diversité dans l'entreprise est posée depuis longtemps mais ce n'est que récemment que celle-ci est présentée comme facteur de performance car elle constitue un levier essentiel pour répondre aux trois défis suivants : la raréfaction des talents, la diversité croissante des clients, et la recherche permanente d'innovation. Dans cette perspective, peut-on dire que le handicap - en tant que facteur de diversité - est source de performance ? Sur le plan réglementaire en France, dès 1924 la loi impose aux entreprises le recrutement de mutilés de guerre.

- Le travailleur handicapé peut bénéficier d'un dispositif de formation financé par l'AGEPHIP, cap emploi, handi pro 31, les OPCA, pour tout projet d'insertion en milieu ordinaire de travail - Vous avez un projet : recruter une personne, préserver l'emplo - Le travailleur handicapé peut bénéficier d'un dispositif de formation financé par l'AGEPHIP, cap emploi, handi pro 31, les OPCA, pour tout projet d'insertion en milieu ordinaire de travail - Vous avez un projet : recruter une personne, préserver l'emploi d'un salarié, accompagner un salarié handicapé - Agefiph - Pour l'emploi des personnes handicapées. Le travailleur handicapé peut bénéficier des mêmes dispositifs de formation : congé individuel de formation,plan de formation de l'entreprise,capital de temps de formation,contrat de qualification,contrat d'adaptation,contrat d'orientation. Pour la plupart des formations, le travailleur handicapé bénéficie d'une rémunération. Les personnes reconnues travailleurs handicapés par les CDAPH bénéficient donc : A - D'une orientation B - D'aides financières et techniques accordées à la personne handicapée et/ou à son employeur, par : C - D'une réglementation particulière en matière d'emploi : contrat initiative-emploi,contrat emploi solidarité...

Semaine pour l'emploi des personnes handicapées 2012 Notre premier engagement est de recruter en CDI des collaborateurs en situation de handicap à tous les niveaux et dans toutes les fonctions de notre organisation. Cet engagement passe par des partenariats durables avec les acteurs locaux de l’emploi et les associations comme l’ADAPT qui créent la rencontre entre les travailleurs handicapés et les recruteurs. Notre second engagement est d’assurer à nos collaborateurs en situation de handicap les mêmes chances de s’épanouir et de se développer dans leur poste. Pour cela nous individualisons le suivi en adaptant les formations, l’environnement de travail et les horaires lorsque cela est nécessaire et en formant nos managers à l’accompagnement. Dans chacun de nos établissements, un référent Handicap et agit au quotidien pour sensibiliser, informer, et concrétiser nos engagements. Nos collaborateurs vous parlent de notre engagement :

Integration-travailleurs-handicapes L'intégration dans l'emploi de personnes handicapées dépend en premier lieu de leur volonté propre. Un travailleur handicapé commercial sédentaire dynamique, qui estime n'avoir rien à envier à ses collègues aura toutes les chances d'être bien intégré. C'est plus problématique pour ceux qui mettent en permanence en avant leur handicap. Attention : il ne s'agit pas de quelque chose de facile et l'entreprise et les collègues doivent faciliter l'intégration. Les RH impliqués dans l'intégration à l'emploi Les premiers acteurs de l'entreprise à être impliqués sont les RH. Les personnes handicapées et le monde du travail,.  La politique du handicap . Politiques publiques - repères - vie Obligation d’emploi des travailleurs handicapés pour les entreprises de 20 salariés au moins, principe de non-discrimination, obligation de négocier des mesures relatives à l’insertion professionnelle, accessibilité généralisée, tel est le cadre législatif fixé en faveur des travailleurs handicapés. Toutefois, les personnes handicapées continuent à rencontrer de grandes difficultés pour trouver un emploi ou le conserver et leur taux de chômage reste deux fois supérieur à celui de la population générale. Dès 2009, le rapport Busnel "L’emploi, un droit à faire vivre pour tous" soulignait la priorité à donner à la prévention de l’exclusion professionnelle et au maintien dans l’emploi. En 2014, le droit à un emploi en milieu ordinaire pour des personnes handicapées est encore loin d’être effectif, selon le rapport Le Houérou. Un cadre législatif et une organisation institutionnelle renouvelés L’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH)

Recruter une personne handicapée : quels avantages ? L’intégration des personnes handicapées dans la sphère professionnelle soulève parfois quelques réticences. Pourtant, tout handicap n’est pas forcément pénalisant pour l’entreprise désireuse de recruter un salarié. La loi n°87-517 du 10 Juillet 1987 rend obligatoire pour les entreprises de 20 salariés ou plus, le recrutement de travailleurs handicapés à hauteur de 6 % de leur effectif global. Les entreprises ne respectant pas ces obligations devront s’acquitter d’une contribution à l’AGEFIPH, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Publication le 17 mai 2011 Le montant de cette contribution dépend du nombre de personnes handicapées manquantes et de la taille de l’entreprise. Depuis 2011, les entreprises n’ayant réalisé aucune action au titre de l’obligation d’emploi de travailleurs handicapées au cours des 3 dernières années, devront verser une contribution majorée. Quelles sont les aides pour l’employeur et pour le salarié handicapé ?

HANDISUP Haute-Normandie - Etudiants handicapés, Handisup, Haute-Normandie, Université de Rouen, Université du Havre, Lycéens handicapés, handicap, Jeunes diplômés handicapés, Etudes supérieures, Insertion professionnelle, les Rencontres étudiants handica Depuis la loi du 10 juillet 1987, les entreprises de plus de 20 salariés sont tenues à une obligation d'emploi d'au moins 6% de personnes handicapées dans leur effectif (secteur privé et secteur public). La loi du 11 février 2005 réaffirme cette obligation et l'étend à de nouvelles catégories de personnes handicapées. Depuis la Loi du 10 juillet 1987, les entreprises du secteur privé n'ayant pas atteint les 6% doivent s'acquitter d'une contribution financière auprès de l'AGEFIPH. Depuis la Loi du 11 février 2005, les employeurs publics doivent également s'acquitter d'une contribution financière au Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP). La contribution financière est calculée de la même façon dans le secteur privé et le secteur public. L'AGEFIPH, pour le secteur privé et le FIPHFP, pour le secteur public, peuvent participer au financement de ces aménagements. Les entreprises peuvent ainsi : - un plan d'insertion et de formation,

ETUDE Savoir rémunérer la performance sociale L'Express/DahmaneIsabelle Hennebelle, chef de la rubrique Emploi de L'Express, journaliste RH à L'Expansion, fondatrice du Cercle de l'humain. A l'heure du développement durable et de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), les dirigeants ferraillent pour mobiliser leurs cadres dirigeants et leurs managers dans la mise en oeuvre de leur politique "verte" et "sociale". Indexer la performance sociale sur le variable est l'un des outils possibles. Depuis quelques années, un nombre croissant d'entreprises sautent le pas. Non sans mal. Pour cause, "à la différence de la performance économique et financière, la performance sociale est plus complexe à traduire en chiffres", relève François Fatoux, délégué général de l'Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse). Quatre étapes à suivre Pour fonctionner, "la démarche doit inclure la direction générale, à titre d'exemplarité", estime Daniel Giffard-Bouvier, associé conseil RH chez PwC.

Related: