background preloader

L'INSERTION DES HANDICAPES DANS L'ENTREPRISE

L'INSERTION DES HANDICAPES DANS L'ENTREPRISE

http://www.senat.fr/lc/lc116/lc1160.html

Related:  Projet RHC individuelintégration handicap

Intégration personnes handicapées entreprise, emploi travailleur handicapé : Fondation de France Quelle est l'approche de la Fondation de France quant au handicap en entreprise ? La Fondation de France agit en complémentarité des pouvoirs publics. L'accès ou le maintien à l'emploi devraient être accessibles aux personnes handicapées comme pour tout un chacun. Pourtant, ces personnes sont rarement employées : le taux de chômage des personnes handicapées est de 19%, soit deux fois supérieur à la population "moyenne". Sans emploi, elles bénéficient d’une allocation de base, l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Mais avec 700 euros par mois, ces personnes n’ont accès qu’à un revenu en dessous du seuil de pauvreté. Insertion des travailleurs handicapés : aménagements et aides Écrit par les experts Ooreka | L'employeur d'un travailleur handicapé est tenu de respecter de bonnes pratiques concernant : Il peut également suivre une formation sur le handicap.

Formation handicap Comment favoriser une véritable intégration des personnes handicapées en entteprise ? Comment prendre en compte les conséquences du handicap sur les situations de travail ? Comment construire les moyens de compensation, augmenter l’employabilité et ainsi restaurer l’égalité des chances d’accès à un emploi pérenne ? Comment gérer les problématiques d'inaptitude dans un contexte juridique plus contraignant ? La gestion du handicap et de l'inaptitude est une responsabilité sociétale.

L’insertion professionnelle des personnes handicapées Les entreprises d'au moins 20 salariés sont tenues d'employer au moins 6 % de personnes handicapées dans leurs effectifs. Mais, plus qu’une obligation légale, l’intégration du handicap dans l’entreprise est une vraie richesse pour tous et un engagement citoyen à promouvoir… Qu’est-ce que le handicap ? Selon la loi, est reconnue comme travailleur handicapé « toute personne de plus de 16 ans exerçant ou souhaitant exercer une activité professionnelle et dont les capacités physiques ou mentales sont diminuées par un handicap » (source : Agefiph). Un statut bien plus large qu’on ne le croit. Comment intégrer les situations de handicap dans l'entreprise L'objectif du législateur est de garantir l'égalité des droits et des chances des travailleurs handicapés, en appliquant les principes suivants : l'accessibilité généralisée quel que soit le handicap ;la non-discrimination ; l'obligation de négocier sur l'insertion professionnelle et sur le maintien dans l'emploi ;la compensation du handicap.L'entreprise a donc l'obligation d'appliquer ces principes, en mettant en place, d’une part, une démarche collective qui anticipe et limite l'apparition ou l'aggravation de situations de handicap et, d’autre part, une démarche individuelle qui intègre les capacités de la personne au poste du travail. Comment définir un travailleur handicapé ? Les travailleurs handicapés sont des personnes dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont réduites par suite de l’altération d’une ou de plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques.

Les personnes handicapées et le monde du travail,.  La politique du handicap . Politiques publiques - repères - vie Obligation d’emploi des travailleurs handicapés pour les entreprises de 20 salariés au moins, principe de non-discrimination, obligation de négocier des mesures relatives à l’insertion professionnelle, accessibilité généralisée, tel est le cadre législatif fixé en faveur des travailleurs handicapés. Toutefois, les personnes handicapées continuent à rencontrer de grandes difficultés pour trouver un emploi ou le conserver et leur taux de chômage reste deux fois supérieur à celui de la population générale. Dès 2009, le rapport Busnel "L’emploi, un droit à faire vivre pour tous" soulignait la priorité à donner à la prévention de l’exclusion professionnelle et au maintien dans l’emploi. En 2014, le droit à un emploi en milieu ordinaire pour des personnes handicapées est encore loin d’être effectif, selon le rapport Le Houérou.

Réussir l’intégration d’un nouveau collaborateur en 10 leçons Cela peut paraître évident mais un recrutement réussi passe avant tout par une intégration réussie ! Or rater une intégration et voir un collaborateur quitter l’entreprise en cours de période d’essai peut coûter très cher. D’où l’importance de cadrer et préparer le processus d’intégration pour se donner le maximum de chance que la prise se fasse avec la nouvelle embauche. Comment intégrer une personne handicapée dans l’entreprise ? Comme pour tout recrutement, l’accueil de la personne, la présentation de l’entreprise, de ses règles et de son organisation, la mise en relation avec l’équipe et/ou le responsable hiérarchique, sont des éléments essentiels. Si le "handicap" n’est pas visible ou susceptible de l’être, il n’est pas forcément indispensable d’aller au-delà des procédures habituelles d’intégration. Toutefois, si le handicap ou l’état de santé est apparent, ou qu’il peut se révéler d’une manière quelconque pendant le travail – absence pour soins, comportements particuliers, effets médicamenteux – il est important de pouvoir en parler ou permettre d’en parler, tout en respectant la vie privée de la personne (les points à évoquer doivent rester factuels, et être discutés préalablement avec la personne, se limiter aux conséquences du handicap sans aborder les questions de pathologie, par exemple…).

Intégrer le handicap au travail, un effort de tous les jours L’intégration de ces employés varie en fonction des types de handicap et des procédures mises en place au sein des entreprises qui, dans certains cas, prennent d’elles-mêmes des initiatives pour favoriser l’insertion. Travailleurs handicapés et employeurs témoignent pour La Croix de leur expérience au quotidien en vue d’améliorer sans cesse la prise en compte du handicap. Jean-Christophe Boutigny dirige un fonds d’affaires « entreprises » à la Société générale. Chaque jour, il est amené à rencontrer entrepreneurs, patrons de PME ou présidents de conseils généraux. Sous sa responsabilité, une équipe de neuf personnes.

Comment réussir l’intégration d’un nouveau salarié ? Préparer le poste de travail en amont. Avant l’arrivée de votre nouveau collaborateur, assurez-vous qu’il dispose de tout le matériel nécessaire pour réaliser sa mission dans de bonnes conditions : bureau, ordinateur, identifiants informatiques, tenue de travail etc. Tout doit être prêt le jour J. Informer ses équipes. Rien de plus frustrant que d’apprendre à l’improviste l’arrivée d’un nouveau collègue !

En quoi consiste le tutorat d'un salarié handicapé ? Une entreprise peut avoir recours au tutorat quand il s’agit d’accompagner la mobilité ou le recrutement de salariés handicapés. La mission du tuteur est double : il facilite l’intégration dans l’entreprise, et il transmet des compétences et savoir-faire professionnels. Dans le cadre de l’accompagnement d’une personne handicapée, une dimension liée au handicap s’ajoute aux responsabilités plus classiques du tutorat. Dans certaines entreprises, cette fonction porte le nom de « référent », et il s’agit plus particulièrement d’accueil et d’accompagnement. III - Mais leur intégration n'est pas complète. - TPE L'intégration du handicap dans la société Même si la société est plus tolérante face aux individus handicapés, il existe toujours beaucoup d'injustices et beaucoup de discrimination. Certaines personnes sont rejetées, discriminées, ignorées et mise à l'écart en raison de leur handicap ou bien à l'inverse certaines personnes valides n'éprouvent qu'une grande pitié en présence des personnes handicapées. En effet, certaines personnes valides rejettent les personnes ayant un handicap car elles ont peur, cela se traduit souvent par des discriminations plus ou moins violentes (cela peut aller d'insultes prononcées jusqu'à des violences physiques). On peut penser que cette peur est dû à la peur de la différence, ou bien comme le dit Pascal Prayez dans Le Miroir du Handicap qu'elle relève plutôt de « la peur de la ressemblance ». D'autres individus, eux, cherchent à tout prix à « soigner » le handicap.

Related: