background preloader

Veille sur la bibliothèque 3ème lieu

Veille sur la bibliothèque 3ème lieu

http://www.scoop.it/t/veille-sur-la-bibliotheque-3eme-lieu

Related:  learning center3ème lieuActu bibliothèques et livresVeille Lieu 3Tiers lieux et 3C

Learning Centres vs Centres de connaissances et de culture L’étude du concept Learning Centre et de ses formes assimilées devrait permettre d’avancer dans la recherche d’une « architecture des espaces d’apprentissage » adaptée au 21è siècle et la plus favorable possible à la réussite des élèves. Les projets en cours témoignent que, bien compris, le concept de Learning Centre peut être apprivoisé au monde scolaire. Avec quels partis pris ? ceux de redoubler d’imagination pour repenser l’espace documentaire, participer à l’organisation plus collective des services dans leur établissement, porter une nouvelle attention individuelle à tous les élèves, raisonner accueil partagé des élèves, apprentissage diversifié…bref, en faire un lieu du lien, un lieu ouvert, un lieu accélérateur du changement.

A lire : les bibliothèques troisième lieu, par Mathilde Servet - Je savais déjà qu’on pouvait trouver des perles dans les mémoires de conservateurs de l’ENSSIB… c’est le cas ici ! Mathilde Servet de la DCB 17 propose un mémoire passionnant. A travers le concept de bibliothèque troisième lieu, très développé en Angleterre et dans les pays nordiques, mais curieusement absent des débats en France, elle livre un panorama très documenté des évolutions du troisième type lieu.

Bibliothèque troisième lieu : 10 lectures essentielles Pour répondre à quelques demandes qui ont été adressées à Marie D. Martel (bibliothécaire et docteure en philosophie) au sujet des lectures essentielles concernant les bibliothèques troisième lieu, elle y répond par une médiagraphie rassemblant une dizaine de documents significatifs. A consulter absolument sur son blog Bibliomancienne où l’on voit un diaporama des images de la DOK (Bibliothèque Publique de Delft et de la Library Concept Center de Delft) au Pays-Bas. Tout est fait pour nous convaincre… simplement magique! La bibliothèque : pourquoi un (troisième) lieu à l’heure de la dématérialisation ?, par Amandine Jacquet Amandine Jacquet est bibliothécaire territoriale et formatrice. Elle a travaillé en petites bibliothèques municipales ainsi qu'en bibliothèques départementales.Passionnée par la lecture publique et la question de l'égalité territoriale, elle a vécu deux ans aux Pays-Bas afin d'étudier de plus près les bibliothèques néerlandaises, à propos desquelles elle a publié plusieurs articles. Elle a ensuite été chargée d'éditorialisation à l'Enssib. En tant que formatrice, elle intervient sur des sujets tels que les bibliothèques troisième lieu, les exemples de bibliothèques étrangères innovantes, les enjeux des bibliothèques rurales, l'évaluation en bibliothèque, les nouvelles formes d'animations et le développement durable en bibliothèque. Elle est également responsable de la commission International de l'Association des bibliothécaires de France (ABF).

Enjeux et problématiques des Learning Centres : l’exemple de Lille 3 » Insula - Le blog de la Bibliothèque des Sciences de l'Antiquité Le site de la Conférence des présidents d’université a mis en ligne un rapport ayant pour ambition de synthétiser l’ensemble des questions que peuvent soulever la conception et la mise en place d’un Learning Centre. Nous en proposons ici un résumé, augmenté d’autres publications récentes et de nos propres commentaires. Notre propos sera illustré par l’exemple de Lille 3, université pleinement engagée dans cette problématique, avec la création d’un Learning Centre thématique. Le rapport « Mettre en place un Learning Centre : enjeux et problématiques » est le deuxième volet réalisé par la Caisse des dépôts, faisant suite à une étude portant sur l’université numérique dont nous avions également donné un long écho dans Insula en août 2010 pour sa partie documentaire. Sa publication intervient alors qu’un mouvement général de réflexion sur le concept de LC et son adaptation au système français est aujourd’hui lancé dans le supérieur. Learning Centre : un nom

De nouvelles bibliothèques de plein-air en Allemagne Regardez la photo de gauche. Vous voyez cette étagère pleine de livres sur le trottoir ? Vous vous dites que quelqu'un est en train de déménager ? Et bien, pas du tout ! La bibliothèque "troisième lieu" permet de tisser du lien social « La bibliothèque devient un tiers-lieu au coeur de la ville et du territoire », affirme la sénatrice Sylvie Robert, dans son rapport sur l’adaptation et l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques publiques. L’élue fait ainsi référence à la notion de « bibliothèque troisième lieu », sur laquelle repose un nombre grandissant d’équipements de lecture publique. Mais de quoi s’agit-il au juste ? Réponse avec Amandine Jacquet, qui a dirigé l’ouvrage collectif « les bibliothèques troisième lieu », publié en 2015 par l’Association des bibliothécaires de France.

Bibliothèques troisième lieu : les 10 essentiels Pour répondre à quelques demandes qui m’ont été adressées au sujet des lectures essentielles concernant les bibliothèques troisième lieu, voici une médiagraphie rassemblant une dizaine de documents significatifs. 1. Ray Oldenburg. The Great Good Place : Cafes, Coffee Shops, Bookstores, Bars, Hair Salons, and Other Hangouts at the Heart of a Community. Universités : cinq espaces qui boostent la vie de campus #1 Les "espaces connectés" d'Artois : les pédagogies actives s'installent Début 2016, de nouveaux espaces ont fait leur apparition à l'université d'Artois : dotées notamment de mobilier mobile, de tableaux numériques interactifs et d'écrans de projection, des "salles actives" visent à favoriser le travail en groupe et l'utilisation des nouvelles technologies. De même, les bibliothèques sont repensées pour accueillir des learning labs et des clusters dédiés aux projets collaboratifs, mais aussi des "espaces de convivialité", meublés de chauffeuses et de tables basses pour le confort des étudiants.

Les bibliothèques publiques face au défi du "vivre ensemble" Les décideurs locaux ont trop souvent tendance à sacrifier la conception d’un ouvrage public sur l’autel des économies d’investissement de bouts de chandelle. Au delà des aspects liés à la construction, le souci accru du "vivre ensemble" dans des sociétés anxiogènes devrait nous inciter à faire évoluer leurs usages. Une petite révolution tranquille semble pourtant gagner les municipalités les plus averties[L’article d’Anne Céline Imbaud sur le blog culturel des Administrateurs territoriaux de l’INET[ Elle vient d’outre-atlantique, conceptualisée au début des années 1980 par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride.

Bibliothèque troisième lieu La bibliothèque troisième lieu est un concept issu de la notion sociologique du "troisième lieu" ("third place") développée par Ray Oldenburg, au début des années 80. Ray Oldenburg pointe du doigt la désocialisation de la société américaine due à l’individualisation de la société, à l’usage des transports individuels (la voiture) et aux moyens de communication dématérialisés. "Il n’y a rien de mieux que d’être ensemble face à face" conclut-il dans un entretien réalisé par les bibliothèques de l’Université de l’Ouest de la Floride.Selon lui, la société manque de troisièmes lieux, c’est-à-dire de lieux où se rencontrer en dehors de la maison et du travail. Ces lieux sont traditionnellement les cafés, mais ils peuvent aussi s’appliquer à de nombreux autres endroits, comme par exemple les bibliothèques. Parmi ces bibliothèques, certaines sont bien identifiées par la profession comme "bibliothèque troisième lieu". Concept de troisième lieu

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

Bibliothèque et médiathèque troisième lieu – Monde du Livre Photo : « Du design, du design, du design » par Charlotte Henar en licence Creative Commons by-sa Dans le cadre de notre master, nous avons eu l’occasion de rencontrer Catherine Perrin, conservatrice en chef et directrice de la médiathèque Louis Aragon de Martigues. Outre le métier de bibliothécaire, elle nous a présenté le projet de sa médiathèque : évoluer vers le « le troisième lieu ». Ce concept, séducteur et innovant, est encore peu développé en France malgré son succès en Angleterre ou aux Pays-Bas et, déjà, il rencontre autant de farouches critiques que de fervents défenseurs.

La sidération du troisième lieu Vous n’êtes pas parfois excédés par la référence (révérence ?) réitérée à la bibliothèque comme troisième lieu ? Ce troisième lieu (il ne s’agit pas ici du bar lesbien des nuits parisiennes

Related: