background preloader

Bibliothèque et médiathèque troisième lieu – Monde du Livre

Bibliothèque et médiathèque troisième lieu – Monde du Livre
Photo : « Du design, du design, du design » par Charlotte Henar en licence Creative Commons by-sa Dans le cadre de notre master, nous avons eu l’occasion de rencontrer Catherine Perrin, conservatrice en chef et directrice de la médiathèque Louis Aragon de Martigues. Outre le métier de bibliothécaire, elle nous a présenté le projet de sa médiathèque : évoluer vers le « le troisième lieu ». Ce concept, séducteur et innovant, est encore peu développé en France malgré son succès en Angleterre ou aux Pays-Bas et, déjà, il rencontre autant de farouches critiques que de fervents défenseurs. Le concept Alors que le premier lieu figure le foyer et que le second lieu se réfère à la sphère du travail, le troisième lieu représente quant à lui un espace consacré à la vie sociale, où les individus peuvent se rencontrer et discuter de manière informelle à l’image de ce qu’a pu être la place du marché ou l’église et de ce qu’incarne encore le café aujourd’hui. La bibliothèque troisième lieu

http://mondedulivre.hypotheses.org/1592

Related:  learning centerstudiodesgicquiauxLes actions du réseau de lecture publiqueArticles - Bibliothèque troisième lieualimatou29

DIAPORAMA. Des BU aux learning centers : images d'une mutation - Enquête sur Educpros Enquête | Formations, Vie étudiante Les learning centers, ces BU nouvelle génération Sophie Blitman | Publié le , mis à jour le Si quelques learning centers ont depuis deux ou trois ans vu le jour dans les universités, notamment à Versailles et à Nice, la plupart des projets sont encore en chantier. Le Learning Center, avenir des bibliothèques universitaires ? Baisse des prêts de livres, de la fréquentation, fermetures récentes de bibliothèques universitaires au Canada et aux États-Unis… peut-être faut-il se questionner sur le rôle et l’avenir des BU. Lieux d’apprentissage par excellence, les BU regorgent de ressources, mais les modalités d’accès à l’information ont changé : 99% des recherches commencent aujourd’hui sur Google, la BU n’est donc plus la seule détentrice d’informations ni le lieu premier des recherches. Il est nécessaire de rappeler que l’objectif principal des BU est le service rendu aux étudiants… et non la conservation des collections ! L’impact et l’attrait de la BU ne seront maximaux que si les bibliothèques universitaires investissent les terrains des étudiants : avoir une application smartphone qui permettrait l’accès au catalogue, aux informations, ou une politique de formation aux techniques de recherche.

Bibliothèques municipales : des endroits multi-activités en replay - 21 mars 2014 Ce texte est une transcription extraite de la vidéo. En cas de difficulté, l'accès à l'ensemble du journal télévisé est accessible sur Pour ceux qui préfèrent la lecture au sport, il y a aussi le Salon du livre ce week-end. En marge de l'événement, on a décidé de s'intéresser aux bibliothèques municipales.

La gratuité en bibliothèque Les villes de Dijon et Besançon ont récemment opté pour la gratuité totale des inscriptions pour leurs usagers, relançant le débat autour de la gratuité dans les bibliothèques publiques au niveau local. Le 18 novembre 2014 était réuni, sous l’égide de l’ACCOLAD (Agence régionale de coopération), un ensemble de bibliothèques franc-comtoises et bourguignonnes pratiquant, ou non, la gratuité des inscriptions, pour un moment de débat précédé par une conférence animée par le cabinet Larderet (cabinet de formation à destination des bibliothèques). Une journée qui a permis de balayer toutes les problématiques entourant la gratuité : conséquences financières, objectifs, intégration à une politique d’établissement, importance de la communication. Gratuités ou gratuité ?

Que cache la mode des learning centers ? - Enquête sur Educpros Enquête | Innovation, Gouvernance Publié le , mis à jour le Le concept de learning center fait fureur depuis quelques années. Né dans les universités américaines puis britanniques (première réalisation marquante en Grande-Bretagne en 1996 à l’université de Sheffield Hallam) et néerlandaises, il est lié à l’évolution de l’enseignement supérieur et des bibliothèques universitaires dans les années 1990. Dans le meilleur des cas, il allie un lieu architectural, souvent emblématique, et l’intégration d’un ensemble de ressources et de services, également accessibles à distance.

Comment lancer et faire fonctionner un blog de bibliothèque ? Quelques pistes concrètes à partir de l’exemple du Buboblog 1 Un blog peut-être un bon outil de médiation pour une bibliothèque. Il permet en effet de : publier du contenu en lien avec l’actualité (valorisation du dernier article mis en « une ») ; regrouper ses publications par thème, grâce aux rubriques que l’on peut créer ou aux mots-clés que l’on peut accoler sur les articles ; interagir avec les usagers qui peuvent laisser des commentaires sur chaque article. Dans un blog, contrairement à une publication à parution régulière, les articles ne seront pas regroupés dans un ensemble clos (numéro hebdomadaire, mensuel, trimestriel, etc.) mais auront chacun a priori leur autonomie, ce qui implique de penser différemment la logique éditoriale de ce journal numérique évolutif.

Des bandes annonces de livres Activité menée avec une classe de seconde de 35 élèves Les 5 bandes annonces préférées de la classe : Etape 1 : lecture du roman : La Conservation Partagée des fonds Jeunesse en PACA : l’exemple à suivre L’année 2013, année du titre prestigieux de Capitale Européenne de la Culture pour Marseille, approche à grands pas. Cette année marquera également les dix ans de l’Agence Régionale du Livre PACA, qui a pour mission principale de favoriser la coopération entre tous les acteurs du monde du livre dans la région. A cette occasion, faisons un point sur la première action de l’ARL : la Conservation partagée du fonds jeunesse en Provence-Alpes-Côte-D’azur. Pourquoi conserver les livres jeunesse et comment ? Le livre pour enfant a longtemps subi un grand manque de considération, qui lui a valu d’être en première ligne de grandes vagues de désherbage dans les bibliothèques. Ces livres avaient déjà intégré les sous sols, les magasins et commençaient à prendre beaucoup trop de place.

La CPU et la CDC publient leur guide du learning center - Enquête sur Educpros Un dossier de Caroline Franc | Publié le , mis à jour le Afin d'aider les établissements dans leurs projets de construction de learning centers ou de rénovation de leurs bibliothèques, la CDC (Caisse des dépôts et consignations) et la CPU (Conférence des présidents d’université) dressent dans un guide les grandes lignes de ce qui définit ce concept en vogue, en s'appuyant sur des exemples internationaux. Face à l'émergence de nombreux projets de learning centers en France et ayant observé la multiplication de ces derniers au Royaume-Uni ainsi qu'en Allemagne ou en Espagne, la CPU et la CDC ont publié, fin 2011, ce qu'on pourrait appeler le guide du parfait learning center. Si les auteurs du rapport soulignent «qu'il appartient à chaque établissement de définir son propre modèle de learning center», ils établissent en effet sur la base de leurs observations les grandes lignes de ce qui caractérise ces bibliothèques universitaires du XXIe siècle.

Serveur ADV Rechercher un livreRechercher une revueS'identifierS'inscrire dans une BS Ce serveur permet aux Bibliothèques Sonores de proposer leurs meilleurs enregistrements au profit des personnes qui physiquement sont dans l’impossibilité de lire. Ces enregistrements sont réalisés en exception des droits d’auteur, conformément à la Loi de 2005 et des décrets d’application du 19/12/2008 et du 15/12/2009. Seules les personnes inscrites auprès d'une des Bibliothèques Sonores de l'Association des Donneurs de Voix sont autorisées à télécharger des livres ou des revues sonores sur ce site. Elles s'engagent à en réserver l'audition à leur seule personne, sachant que ces livres et revues sonores ne peuvent pas être écoutés en public, ni copiés, ni transmis à une autre personne.

Les libraires s'engagent pour l'accès au livre de tous les citoyens De Francfort : Ce jeudi fut la journée des Déclarations, mais « c'est toujours le cas, à Francfort », souligne une personne bien informée. Après le CNL, qui portait ce matin la Déclaration européenne du Livre, c'est au tour de l'EIBF, fédération européenne et internationale des libraires, de révéler au public sa Charte du Livre, dont l'application sera européenne et mondiale. Dévoilée aujourd'hui et accessible (en anglais, prochainement dans d'autres langues) sur le site mynextread.eu, la Charte du Livre résume les revendications des libraires d'Europe et du monde, à l'attention des autorités nationales et supranationales, telle la Commission européenne. La seconde phase de l'opération sera le relais et l'implication des associations de libraires au niveau national, dans les prochains mois, mais rien n'est encore défini.

Related: