background preloader

Why people under 35 are so unhappy

Why people under 35 are so unhappy

http://waitbutwhy.com/2013/09/why-generation-y-yuppies-are-unhappy.html

Related:  MILLENIALSPsychology

L’entreprise libérée : entre utopie, calcul et imposture Que vous soyez RH, consultant, manager ou simplement intéressé par la vie des entreprises, vous n’avez certainement pas pu échapper – malgré la trêve estivale – à la marée des conférences, tables rondes, articles et autres interviews chics et chocs sur « l’entreprise libérée » et sa vision… enthousiasmante ? Voilà près de deux ans que j’ai été interpellé par les témoignages de FAVI et que j’ai eu le plaisir de lire un ouvrage sur cette question avant sa sortie publique. La vision de ces pionniers et les valeurs défendues me parlaient… mais le peu de cas concrets (surtout en France) ainsi que les dérives possibles tempéraient mon enthousiasme pour ces démarches « libératoires ». Puis, peu à peu la petite musique est devenue lancinante, pour finir en fanfare, faisant ronfler en place publique le thème pompeux du modèle phare de l’entreprise rêvée.

Génération Yeah ! Ce sujet, on l’a sous le coude depuis pas mal de temps. Après notre premier Topo (Le Test du Marshmallow), on a eu la chance que Fabrice nous écrive. Il a débarqué au bureau un beau matin pour nous parler astrophysique et politiques publiques. Puis il nous a filé un sacré coup de main sur ce sujet, tout comme Sami, qu’on a rencontré un peu après. Management : 6 leçons des philosophes Ils nous invitent à nous connaître nous-même, à douter de nos certitudes, à aimer les autres, à avoir du courage… Pour bien diriger et encadrer une équipe, inspirons-nous des philosophes ! Souvent à contre-courant des idées reçues sur le leadership, les pensées de Platon, Descartes ou encore Kant, sont un atout précieux pour développer une véritable philosophie managériale et poser les bases d’un management humaniste. Leçon de philo appliquée à la vie en entreprise avec Patrick Errard, auteur de La philosophie au secours du management. Margaux Rambert Sommaire A découvrir

"Génération Y" est une insulte inventée par des consultants Le concept de génération Y est une esbroufe de consultant. C’est une intuition que j’avais depuis un moment. Et j’ai eu la chance (ou la malchance) d’être obligé d’aller fouiller en profondeur le concept pour l’exprimer en format conférence pour l’événement La Claque. Je me suis rendu compte de deux choses en faisant ce travail de documentation et d’exploration : premièrement que c’est bien un concept vide, deuxièmement que nous sommes énormément à avoir une réaction allergique. Et c’était une suprise pour moi : quasiment à chaque fois que j’ai dit que je préparais une conférence sur la génération Y, j’ai vu des regards s’assombrir et des pulsions meurtrières monter.

Entreprise : organisation apprenante ? Les organisations existent-elles ? On n’arrête pas de parler des entreprises comme sujet ou objet : elles feraient, penseraient, décideraient, ressentiraient mais de quoi parle-t-on au juste ? Un de mes professeurs disait que seules les personnes existent mais pas les organisations. Personne n’en a jamais rencontré et nous n’en connaîtrions que des représentations, un nom (de plus en plus abstrait d’ailleurs depuis quelque temps), un organigramme, une série de chiffres disponibles sur un site d’information financière, des produits emblématiques… Certes on pourra dire que les organisations ont un dirigeant qui les représentent, endossent les décisions et assument la responsabilité, parfois pénale, in fine, qu’elles sont juridiquement créées et qu’elles disparaissent aussi mais ces modes de représentation sont-ils pertinents ?

Vie sociale, hyper-spécialisation professionnelle, performance : et si la vie d’aujourd’hui nous en… — Officielle France Vie sociale, hyper-spécialisation professionnelle, performance : et si la vie d’aujourd’hui nous en demandait trop ? Autopsie de la génération burn-out C’est quand on arrive enfin à s’arrêter de courir qu’on a cette révélation : mon dieu quel bonheur ces jours improductifs. Quel soulagement de retrouver la liberté d’errance de l’esprit, la légèreté de pouvoir simplement être sans rien prévoir. On se rend alors compte petit à petit que le son de son propre esprit renaît.

Lettre d'un salarié qui voudrait être digital à son PDG Cher PDG, Tu te fends régulièrement de messages sur la transformation digitale de notre entreprise, dans la presse comme en interne. C’est très gentil de ta part et la moindre des politesses exige que tes nombreuses prises de parole ne restent pas sans réponse. Car je suis bien convaincu que ta volonté, en procédant ainsi c’est de générer de l’engagement, pas de délivrer un message descendant de manière unilatérale : c’est bien les règles du monde digital dans lequel tu nous fais rentrer non ? Alors j’ai pris ma plus belle plume pour t’écrire cette lettre.

Vers une génération déflation? Après la génération Y ou Z, la génération déflation? Une note publiée le 8 mars par le cabinet d'études américain Convergex dresse d'une manière assez inédite et provocante un parallèle entre les comportements des "Millennials", c'est à dire les individus nés entre 1980 et 2000, et l'inflation quasi-nulle observée aux Etats-Unis et dans la zone euro depuis quelques mois. Dans la zone euro, le taux annuel d'inflation est ainsi retombé en territoire négatif à -0,2% en février, contre +0,3% en janvier. Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation a également reculé en février de 0,2%, atteignant 1% sur un an.

Les valeurs d'entreprise - BusinessHarmonist Découvrez qui vous êtes vraiment Il est primordial pour votre entreprise de savoir qui elle est vraiment, ce qui revient à identifier la synthèse des valeurs de ceux qui la composent. Pour cela 5 étapes à suivre: 1. Les deux branches de la génération Y Si la précarité est une réalité, ceux qui font des études supérieures ont de grandes chances de finir par y échapper. Pas les autres. La jeunesse dont on parle, celle qui capte la curiosité des médias, qui se raconte et se met en scène dans des livres, des blogs et des tweets, c’est une fraction de la planète «jeunes». Cette jeunesse connaît une post-adolescence qui s’étire avec les études, elle s’adonne à un gymkhana avant de trouver un job stable mais arrive au bout du compte à s’insérer –si tant est qu’elle le souhaite profondément, car éduquée à la sève de l’expérimentation sans répit (apprends, explore ce que tu es, expérimente, élabore une vision gyroscopique du monde grâce aux multiples sources d’information et aux industries de l’image), elle peut aussi choisir de ne rien choisir «pour l’éternité», au moins pendant un temps. Comment caractériser ce groupe moteur? Confiance

Related: