background preloader

C'est pas sorcier - Du solaire au pays de l'or noir

C'est pas sorcier - Du solaire au pays de l'or noir

http://www.youtube.com/watch?v=imS7tbWiFRA

Related:  Videos 1 - Les énergies renouvelablesC'est pas SorcierEnvironnement9CE.4 la production et la distribution de l’énergie électrique

Les mobilisations contre le gaspillage alimentaire Les mobilisations contre le gaspillage alimentaire Alors que les initiatives citoyennes contre le gaspillage alimentaire se développent, cFactuel fait le point sur ce que les français jettent au quotidien… et sur les solutions pour l’éviter. B1) Les chiffres du gaspillage Avantages et fonctionnement de l'énergie solaire C’est en 1839 qu’Edmond Becquerel a pu observer pour la première fois la transformation d’un rayonnement lumineux en énergie électrique, ce qu’on appelle l’effet photovoltaïque. Mais il aura fallu attendre la conquête de l’espace des années 1960 puis la crise du pétrole des années 1970 pour que les technologies de l’énergie solaire soient davantage développées, comprises et maîtrisées. Aujourd’hui, à l’heure où l’on se préoccupe de développement durable, l’énergie solaire s’impose de plus en plus comme une solution adaptée à nos besoins énergétiques. L’énergie solaire tire sa source de la fusion nucléaire qui se produit au coeur du soleil. Cette énergie se propage dans l’espace sous la forme d’un rayonnement.

Le problème insoluble du plastique Le problème insoluble du plastique A quoi sert le pétrole ? à faire avancer nos voitures, nos bateaux, nos avions. Environnement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue de la Terre depuis la Lune, en 1968, une des premières visions de notre planète comme un ensemble fini et fragile. La sauvegarde de la nature, enjeu de la protection de l'environnement. L'environnement est « l'ensemble des éléments (biotiques ou abiotiques) qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins »[1], ou encore comme « l'ensemble des conditions naturelles (physiques, chimiques, biologiques) et culturelles (sociologiques) susceptibles d’agir sur les organismes vivants et les activités humaines »[2]. La notion d'environnement naturel, souvent désignée par le seul mot « environnement », a beaucoup évolué au cours des derniers siècles et tout particulièrement des dernières décennies. Linguistique[modifier | modifier le code]

SK Curriculum Sciences 9 : RA et indicateurs Analyser les répercussions des méthodes de production et de distribution de l’énergie électrique à petite et grande échelle, utilisées dans le passé, présentement, et qui pourraient être utilisées dans l’avenir en Saskatchewan. Donne des exemples qui illustrent comment les avancées technologiques liées à la production et la distribution de l’énergie électrique ont eu et continuent d’avoir des effets sur sa vie et sur sa communauté, y compris la consommation de l’électricité sur les réserves, les terres traditionnelles et la vie traditionnelle en Saskatchewan. Compare des exemples de technologies mises au point dans le passé et présentement pour produire et emmagasiner l’énergie électrique (p. ex. cellules électrochimiques, piles humides, piles sèches et batteries) et classifie ces technologies selon qu’il s’agit de piles primaires ou d’accumulateurs (piles secondaires).

L'énergie au fil des temps L’évolution de nos sociétés humaines est très étroitement liée à la découverte d’énergie. En apprenant à maîtriser le feu, la force du vent et de l’eau, à utiliser le bois, le charbon, le pétrole... les hommes ont sans cesse cherché à améliorer leur bien- être. Mais, selon la façon dont l’énergie est produite, partagée ou utilisée, elle peut aussi être un facteur de régression. © Laurent Mignaux/MEDDE-MLETR Les premiers hommes ne pouvaient compter que sur leur force musculaire pour se déplacer, chasser, façonner des objets et les transporter, construire leurs abris. Énergie Est: le déversement en Saskatchewan inquiète des villes québécoises Depuis deux semaines, les villes de Prince Albert et North Battleford doivent faire venir de l'eau potable de villes voisines par pipeline. Leur source d'approvisionnement a été contaminée après la rupture d'un oléoduc de la société Husky Energy et le déversement de 250 000 litres de pétrole brut dans la rivière Saskatchewan Nord. Cet accident s'est déroulé à des milliers de kilomètres du Québec, mais ses conséquences sont suivies de près dans le milieu municipal. Le maire de Laval, Marc Demers, a été le premier à prendre position contre le projet d'oléoduc Énergie Est l'an dernier.

Les énergies qui font tourner le monde Notre modèle énergétique a montré ses limites. Aujourd’hui, se posent de sérieux problèmes. Il faut assurer la sécurité d’approvisionnement, la compétitivité économique et autant que possible l’indépendance énergétique alors que les importations d’hydrocarbures pèsent lourdement dans le déficit de la balance commerciale. Notre planète se réchauffe du fait de l’utilisation croissante d’énergies fossiles émettant des gaz à effet de serre, ce qui génère des changements climatiques. Il devient donc nécessaire de repenser notre mode de production et de consommation d’énergie. © Wahid Mendil, Réseau Canopé, 2014 Les Micmacs s'inquiètent des répercussions environnementales du projet Énergie Est Le chef de la Première Nation Eel Ground, George Ginnish, a témoigné aux audiences publiques de l'Office national de l'énergie (ONE) sur le projet Énergie Est, qui se déroulent à Saint-Jean. Il s'exprimait au nom de neuf communautés micmaques. Celles-ci s'inquiètent des conséquences environnementales qu'entraînerait le projet s'il se concrétise, notamment sur les bassins hydrauliques et les traverses de cours d'eau. La pêche au saumon de l'Atlantique, une activité traditionnelle pratiquée par les Micmacs, pourrait aussi être touchée, a fait valoir M. Ginnish. L'augmentation potentielle de navires pétroliers dans les eaux de la baie de Fundy est également source d'inquiétude.

Un bâtiment intelligent Leviers d’efficacité énergétique © Programme HOMES, Schneider Electric. Un bâtiment intelligent utilise à la fois l’efficacité passive (l’isolation) et l’efficacité active. Cette dernière provient de l’automatisation combinée de divers équipements (pompe à chaleur, volets, prise d’air extérieur...) et s’adapte à l’occupation du bâtiment, à l’environnement extérieur et à la possibilité d’accéder à diverses ressources énergétiques. Pour fournir à ses occupants de bonnes conditions de confort et de sécurité, un bâtiment utilise une certaine quantité d’énergie (le besoin énergétique) qu’il faut minimiser. De l'énergie géothermique pour remplacer le charbon en Alberta? En novembre, le gouvernement néo-démocrate avait annoncé qu'il souhaitait éliminer la pollution venant des centrales au charbon d'ici 2030. L'Alberta veut aussi porter sa part d'énergies renouvelables à 30 %, à la même date. Jonathan Banks, chercheur du Département des sciences de la terre et de l'atmosphère de l'Université de l'Alberta, étudie le potentiel géothermique de l'ouest de la province en partenariat avec l'agence Alberta Innovates – Energy and Environment Solutions. Pour le moment, il n'y a pas d'industrie géothermique en Alberta. La géothermie utilise la chaleur du sol pour réchauffer de l'eau qui peut ensuite être utilisée directement ou bien servir à produire de l'électricité.

Mireille bacle je t'ai trouvé !!!! by cbergamini49 May 1

Related:  c pas sorcier