background preloader

Hydrolienne

Hydrolienne
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une hydrolienne est une turbine hydraulique (sous-marine ou à flots) qui utilise l'énergie cinétique des courants marins ou fluviaux, comme une éolienne utilise l'énergie cinétique du vent. La turbine de l'hydrolienne permet la transformation de l'énergie cinétique de l'eau en mouvement en énergie mécanique, qui peut alors être convertie en énergie électrique par un alternateur. Principe de départ[modifier | modifier le code] La puissance cinétique d'un fluide traversant un disque de section est : en W, avec : : masse volumique du fluide (eau douce 1 000 kg·m-3, eau de mer 1 025 kg·m-3) : vitesse du fluide en m/s. Encore plus strictement que pour une éolienne, l'incompressibilité du fluide impose que le produit de la vitesse par la section de la veine de fluide qui traversera ou a traversé le disque soit constant. Historique[modifier | modifier le code] Une arrivée tardive[modifier | modifier le code] Avantages[modifier | modifier le code] Related:  Energies fossiles et renouvelables

Industriels - Renouvelables - Energies marines - Les énergies marines en France Energie hydrolienne, courants : fonctionnement, développement Comment se forment les courants ? Les courants marins sont principalement créés par l’énergie solaire. En fonction de la région dans laquelle on se trouve, on reçoit plus ou moins d’énergie solaire. Ainsi, les zones tropicales en reçoivent beaucoup plus que les zones polaires. Pour rééquilibrer l’ensemble, les océans et l’atmosphère vont se mettre en mouvement, créant ainsi les courants, également influencés par la rotation de la Terre sur elle-même. Il existe également des « courants de marée », provoqués par les variations du niveau de la mer dues à la gravitation de la Terre, de la Lune et du Soleil. Comment récupère-t-on l’énergie des courants ? Les hydroliennes convertissent l’énergie cinétique des courants marins (courants océaniques et courants de marée) en électricité, comme le feraient des éoliennes avec le vent. Ces courants ont pour caractéristiques d’être prévisibles, et particulièrement forts. Le développement de l’énergie hydrolienne

Hydrolienne Vendredi 28 mars 2014, deux annonces ont fait des remous : la société OpenHydro a révélé le contrat qu’elle vient de décrocher au Canada, pour l’installation de deux hydroliennes d’ici 2015. De la même façon, l’entreprise Sabella, concurrente, a indiqué que sa turbine « D10 » devrait être installée à la fin de l’année, au large des côtes bretonnes. La « D10 » devrait ainsi constituer la deuxième hydrolienne à être déployée en Bretagne, avec celle déjà expérimentée par EDF à Paimpol-Bréhat, mais pas encore raccordée au réseau électrique. L’année qui vient pourrait bien être celle des premiers raccordements hydroliens mondiaux… Une « première mondiale » de l’hydrolien, à Paimpol-Bréhat en Bretagne L’hydrolien est un nouveau type d’énergie renouvelable, actuellement toujours en phase d’expérimentation. La turbine génère de l’énergie en exploitant celle de la mer, et ce, sans émettre de CO2. Dotée d’un diamètre de 16 mètres, elle possède une puissance de 1MW.

Étude théorique d'une éolienne Énergie fournie par le vent Énergie cinétique Le vent est de l’air en mouvement, et comme tout corps en mouvement on peut lui associer une énergie cinétique, elle est en fonction de la masse et de la vitesse du volume d'air. énergie cinétique du vent : masse du volume d'air (en kg) : vitesse instantanée du vent (en m/s) : énergie cinétique (en joules) La masse de l’air A une pression atmosphérique normale et à une température de 15 degrés Celsius, l'air possède une masse volumique d'environ 1,225 kg par mètre cube. masse de l’air : volume d'air occupé (en m3) : masse volumique (en kg/m3) Dans le cas de l’éolien, le volume d'air occupé dépend de la surface balayée par le rotor de l’éolienne. Énergie théoriquement récupérable En considérant un dispositif de récupération de cette énergie de surface S et en faisant l'hypothèse que la vitesse du vent est identique en chaque point de cette surface, le volume d'air qui traverse cette surface en 1 seconde est égale à vS. Puissance récupérable avec ,lorsque

wikipedia @faire évoluer Énergie marémotrice Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'énergie marémotrice est issue des mouvements de l'eau créés par les marées et causés par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil. Elle est utilisée soit sous forme d'énergie potentielle - l'élévation du niveau de la mer, soit sous forme d'énergie cinétique - les courants de marée[1] . L'énergie marémotrice n'est pas nouvelle : des moulins à marée ont été construits dès le XIIe siècle sur l'Adour. Principe[modifier | modifier le code] Principe d'une usine marémotrice Article détaillé : Marée. Le phénomène de marée est dû à la différence de temps de rotation entre la Terre (24 heures) et la Lune (28 jours) qui est donc relativement fixe par rapport à celle-ci. L'énergie dite marémotrice constitue donc une récupération de l'énergie cinétique de la rotation de la Terre. L'énergie correspondante peut être captée sous deux formes : Origine de l'énergie des marées[modifier | modifier le code]

L’hydrolienne, éolienne sous-marine Une hydrolienne permet de produire autant de puissance qu’une éolienne avec un diamètre 4 fois plus petit © Marine Current Turbines Les hydroliennes exploitent l’énergie des courants de marées (ou des fleuves). Une source d’énergie particulièrement intéressante car elle est régulière et inépuisable . La production d’électricité est prévisible, puisque les marées peuvent être calculées à l’avance. Principe de fonctionnement d'une hydrolienne A l'image de l’éolien qui utilise l’énergie cinétique de l’air, l’hydrolien utilise l’énergie cinétique de l’eau. La turbine de l’hydrolienne permet la transformation de l’énergie hydraulique en énergie mécanique, qui est alors transformée en énergie électrique par un alternateur. La rotation des pales d'une hydrolienne est limitée (10 à 20 tours par minute pour les grandes hydroliennes marines) Le fort potentiel de l'hydrolien en France et en Europe Avantages : Production prévisible (en fonction des marées) Espace nécessaire réduit Inconvénients :

Hydroliennes | Les news sur l'énergie et l'environnement Une hydrolienne, c’est quoi ? L’hydrolienne est une nouvelle technologie permettant de produire de l’électricité grâce à la force des courants marins. Elle fonctionne sur le principe de l’éolienne, mais sous-marine. Même si dans l’air les vents ont une vitesse plus importante que celle que les courants ont dans l’eau, celle-ci possède un fort potentiel, car l’eau étant 800 fois plus lourde que l’air pour un même volume, ce rapport se retranscrit directement sur l’énergie produite. Sur ces arguments nous pouvons aussi ajouter les différents avantages de l’hydrolienne outre ses capacités à produire de l’énergie. Une des principales problématiques est le choix de l’environnement. Exemple de dimensionnement d’un parc hydrolien Sur les côtes françaises, le site à priori le mieux adapté pour installer des hydroliennes, serait le Raz de Blanchard. On peut estimer par calculs la puissance récupérable dans cette zone. Bien sûr, ces 1,25 GW ne sont pas exploitables à 100%.

Related: