background preloader

Hydrolienne

Hydrolienne
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une hydrolienne est une turbine hydraulique (sous-marine ou à flots) qui utilise l'énergie cinétique des courants marins ou fluviaux, comme une éolienne utilise l'énergie cinétique du vent. La turbine de l'hydrolienne permet la transformation de l'énergie cinétique de l'eau en mouvement en énergie mécanique, qui peut alors être convertie en énergie électrique par un alternateur. Principe de départ[modifier | modifier le code] La puissance cinétique d'un fluide traversant un disque de section est : en W, avec : : masse volumique du fluide (eau douce 1 000 kg·m-3, eau de mer 1 025 kg·m-3) : vitesse du fluide en m/s. Encore plus strictement que pour une éolienne, l'incompressibilité du fluide impose que le produit de la vitesse par la section de la veine de fluide qui traversera ou a traversé le disque soit constant. Historique[modifier | modifier le code] Une arrivée tardive[modifier | modifier le code] Avantages[modifier | modifier le code] Related:  Energies fossiles et renouvelables

Industriels - Renouvelables - Energies marines - Les énergies marines en France Energie hydrolienne, courants : fonctionnement, développement Comment se forment les courants ? Les courants marins sont principalement créés par l’énergie solaire. En fonction de la région dans laquelle on se trouve, on reçoit plus ou moins d’énergie solaire. Ainsi, les zones tropicales en reçoivent beaucoup plus que les zones polaires. Pour rééquilibrer l’ensemble, les océans et l’atmosphère vont se mettre en mouvement, créant ainsi les courants, également influencés par la rotation de la Terre sur elle-même. Il existe également des « courants de marée », provoqués par les variations du niveau de la mer dues à la gravitation de la Terre, de la Lune et du Soleil. Comment récupère-t-on l’énergie des courants ? Les hydroliennes convertissent l’énergie cinétique des courants marins (courants océaniques et courants de marée) en électricité, comme le feraient des éoliennes avec le vent. Ces courants ont pour caractéristiques d’être prévisibles, et particulièrement forts. Le développement de l’énergie hydrolienne

Energies marines - Parc Hydrolien de Paimpol-Bréhat Le projet de parc hydrolien de Paimpol-Bréhat : une première mondiale pour une technologie innovante. EDF a décidé en juillet 2008 de tester une technologie innovante de production d'électricité à partir de l'énergie prédictible des courants de marée. Le prototype de Paimpol-Bréhat qui va s'installer au large de Ploubazlanec dans les Côtes d'Armor en Bretagne, est une première mondiale. L'objectif d'EDF est d'installer et de tester en conditions réelles des hydroliennes de la technologie OpenHydro qu'elle a retenue, et leur connexion à un convertisseur implanté sur le site de la Horaine. La mise en service industrielle du parc démonstrateur devrait intervenir durant l'année 2014.Ce projet innovant, doté d'un budget de plus de 40 millions d'euros, a fait l'objet d'une concertation mûrement menée avec tous les acteurs de la mer : pêcheurs, ostréiculteurs, riverains, plaisanciers et élus des collectivités (municipalités, communautés de communes,...). Cliquer sur les photos pour les agrandir.

wikipedia @faire évoluer Énergie marémotrice Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'énergie marémotrice est issue des mouvements de l'eau créés par les marées et causés par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil. Elle est utilisée soit sous forme d'énergie potentielle - l'élévation du niveau de la mer, soit sous forme d'énergie cinétique - les courants de marée[1] . L'énergie marémotrice n'est pas nouvelle : des moulins à marée ont été construits dès le XIIe siècle sur l'Adour. Principe[modifier | modifier le code] Principe d'une usine marémotrice Article détaillé : Marée. Le phénomène de marée est dû à la différence de temps de rotation entre la Terre (24 heures) et la Lune (28 jours) qui est donc relativement fixe par rapport à celle-ci. L'énergie dite marémotrice constitue donc une récupération de l'énergie cinétique de la rotation de la Terre. L'énergie correspondante peut être captée sous deux formes : Origine de l'énergie des marées[modifier | modifier le code]

L’hydrolienne, éolienne sous-marine Une hydrolienne permet de produire autant de puissance qu’une éolienne avec un diamètre 4 fois plus petit © Marine Current Turbines Les hydroliennes exploitent l’énergie des courants de marées (ou des fleuves). Une source d’énergie particulièrement intéressante car elle est régulière et inépuisable . La production d’électricité est prévisible, puisque les marées peuvent être calculées à l’avance. Principe de fonctionnement d'une hydrolienne A l'image de l’éolien qui utilise l’énergie cinétique de l’air, l’hydrolien utilise l’énergie cinétique de l’eau. La turbine de l’hydrolienne permet la transformation de l’énergie hydraulique en énergie mécanique, qui est alors transformée en énergie électrique par un alternateur. La rotation des pales d'une hydrolienne est limitée (10 à 20 tours par minute pour les grandes hydroliennes marines) Le fort potentiel de l'hydrolien en France et en Europe Avantages : Production prévisible (en fonction des marées) Espace nécessaire réduit Inconvénients :

L'hydrolienne de Bréhat I. L'hydrolien Dans le monde Peu de personnes le savent, mais l'énergie hydrolienne est déjà très développée dans le monde d'aujourd'hui. Aujourd'hui c'est l'Europe qui est désormais la principale région à s'investir dans l'hydrolien, avec la France, le Danemark ou encore la Norvège. Cependant l'actuel leader dans ce domaine est le Royaume-Uni, puisque disposant des plus importantes ressources naturelles du continent, avec la France (80% du potentiel hydrolien européen). En voyant tous ces pays s'investir autant dans l'hydrolien, nous sommes en droit de se demander si la France n'est pas en retard sur ses homologues européens ? Mais ce projet avait échoué faute de moyens.Ils ont donc retenter l'expérience avec l'hydrolienne Sabella D03, qui fût finalement mise en service en 2008 dans l'estuaire de Bénodet dans le Finistère. Le projet le plus avancé en France dans ce domaine est le projet HARVEST (Hydrolienne à Axe de Rotation Vertical Stabilisé). - 3S-R (de l'université Joseph Fourier (UJF)

Éolienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une éolienne est un dispositif qui transforme l'énergie cinétique du vent en énergie mécanique, qui est le plus souvent transformée en énergie électrique. Les éoliennes produisant de l'électricité sont appelées aérogénérateurs, tandis que les éoliennes qui pompent directement de l'eau sont parfois dénommées éoliennes de pompage, dont un type particulier est l'éolienne Bollée. Ernest Sylvain Bollée a utilisé ce mot « éolienne » pour la première fois (1885) comme nom commun et non plus comme un adjectif (énergie éolienne). Le mot se retrouve dans le Larousse quelques années plus tard en 1907. Les termes de parc éolien ou de ferme éolienne sont utilisés pour décrire les unités de production groupées (installées à terre ou en mer). Les états dans le monde où les champs éoliens sont les plus nombreux sont la Chine, l'Allemagne, l'Espagne, les États-Unis et le Danemark. Description, modélisation[modifier | modifier le code] Un mât Une nacelle est :

Related: