background preloader

Les panneaux en plastique : l’avenir du solaire ?

Les panneaux en plastique : l’avenir du solaire ?
Brésil / / Amérique du sud Avez-vous déjà entendu parler de « plastiques solaires »? Probablement pas, mais l’idée d’un groupe de chercheurs de Belo Horizonte, au Brésil, pourrait aboutir dans un avenir proche et contribuer à leur notoriété. ©CSEM Brasil Le plastique peut simplement être appliqué sur des fenêtres ou des façades d’immeubles, d’après Tiago Maranhão Alves, responsable du projet. Les « plastiques solaires » sont composés de cellules photovoltaïques organiques (OPV), un matériau à base de polymères et de plastique qui pourrait être la base de fabrication d’une nouvelle génération de panneaux solaires. Les possibilités offertes par ce nouveau panneau solaire en plastique sont nombreuses. Maranhão dirige le CSEM Brasil, un institut créé en 2007, fruit d’un partenariat entre le Centre Suisse d’Électronique et de Microtechnique et le fonds d’investissement FIR Capital. Panneau de film-plastique Applicable presque partout

Un panneau solaire en peinture Août 2006 Silicium contre plastique Les cellules photovoltaïques sont capables d'absorber l'énergie des rayons lumineux et de la transformer en courant électrique. Pour faire baisser les coûts, les ingénieurs ont mis au point des cellules photovoltaïques en plastique polymère, qui peuvent être fabriquées selon un processus beaucoup plus simple, un peu comme un journal papier. Mais pour l'instant, les économies escomptées ne sont pas au rendez-vous, et surtout les cellules en plastique convertissent à peine 6% du rayonnement solaire en électricité (30% pour les cellules en silicium). Une peinture qui absorbe les infrarouges Ted Sargent, un jeune chercheur de l'Université de Toronto, a réussi un exploit : combiner souplesse et efficacité. Mais la véritable révolution de ce matériau, c'est qu'il est beaucoup plus efficace. En récupérant la lumière infrarouge, le rendement augmentera de 30% par rapport aux cellules photovoltaïques en plastique habituelles. Routes, T-shirts, tentes, et voitures

Construction d'une parabole solaire Legendx : distance perpendiculaire d'un point à l'axe y : distance d'un point au centre du reflecteur, pris sur l'axe arc : distance d'un point au centre du disque, sur la surface du parabole arc' : distance d'un point au centre du disque, projeté sur median d'un segmenthole c/c : distance requise entre deux trous au rayon donné Aire eff. : aire de captage effective, perpendiculaire à l'axe Pmax : Puissance solaire maximale capté (admettant W/m² et % reflectivité ) (dx)² : carré du changement incrémental en x (dy)² : carré du changement incrémental en y dS : changement incrémental sur la surface parabole : y=x²/100 longeur focale =25 étape de calcule= 2 ; resultats affichés tous les 10 ( de diam.) segments par feuille=22; Nombre de feuilles ( 240 cm x 125 cm ) requises pour 24 segments = 2 Fournisseurs possibles de feuille reflectice alu: (eviter l'inox qui est chauffé par le rayonnement) Alcan "Eloxal" - fabricant (world corp. trouvez distributeur locale)Alanod mirosolar.

Écovillages, plus que des maisons vertes, un mode de vie Argentine / / Amérique du sud Au-delà du confort et des bénéfices environnementaux offerts par les constructions écologiques, les quartiers durables séduisent aussi grâce à leur caractère communautaire. De Buenos Aires aux confins de la Patagonie, les écovillages fleurissent à travers tout le pays, attirant un nombre croissant de citadins tentés par une vie plus proche de la nature. Soulèvement d’une maison dans le village i-Tekoa.Crédit: Cortesia i-Tekoa. Une ambition commune : intégrer l’habitat dans l’environnement Véritables laboratoires de modes de vie alternatifs, les éco-hameaux naissent un peu partout dans le pays, depuis les régions tropicales de la province septentrionale de Misiones, jusqu’aux contreforts des Andes en Patagonie. Certains projets démarrent parfois autour d’une expérience familiale qui sert de noyau au développement d’un hameau, tandis que d’autres communautés prennent forme grâce à un groupe d’amis partageant la même vision du monde.

L571 : Un nouveau bio-plastique biodégradable et hydrosoluble pour du bio-emballage Accueil > Valorisation - LST > Offres de technologies Offre de technologies Lyon Science Transfert recherche des partenaires industriels et propose la concession de licence de brevet. 160 million de tonnes de plastiques sont produites par an dans le monde. AVANTAGES / NOUVEAUTE Matériau plastique recyclable, bio-sourcé et biodégradable Bio-plastique totallement ou partiellement soluble dans l'eau Bio-plastique comestible Eco-procédé (eau / glycérol, basse énergie : température < 100°C)APPLICATIONS Industrie de l'emballage : pastilles de détergent, produits phytosanitaires, produits d'entretien mais aussi emballage alimentaire et emballage comestible. Frédéric PROCHAZKAIngénierie des Matériaux Polymères (IMP)Université Jean Monnet / CNRS / INSA / UCBL1 Votre chargée de projet

Solarmad, panneaux solaires et éoliennes en Afrique et à Madagascar 10 victoires environnementales accomplies en 2012 USA / / Amérique du nord 2012 fut sans doute une grande année en terme d’accomplissement et de victoires environnementales. Voici en résumé 10 fiertés à célébrer ! 1. La campagne du Sierra Club « Beyond Coal » (Au-delà du charbon) a remporté plusieurs victoires qui permettront de sauver des vies, d’assainir l’air et l’eau, et de donner un coup de pouce supplémentaire à la crise climatique. 2. Malgré les tentatives des lobbyistes, l’Environmental Protection Agency a mis en place, pour la toute première fois, des mesures de protection contre la pollution au mercure et des limitations en matière de monoxyde de carbone pour les nouvelles centrales électriques. 3. La seconde plus grande ville du pays a approuvé, au printemps dernier, un programme d’énergie solaire de 150 mégawatts. 4. 5. 6. Lorsque le président Obama a désigné Fort Ord comme monument national, il a reconnu, par ce geste, la formation de plus d’un million de soldats dans ce camp militaire. 7. 8. 9. 10.

Les cellules photovoltaïques, cœur des panneaux solaires Le Soleil fournit chaque année suffisamment d’énergie pour répondre plus de 7.500 fois aux besoins de la population mondiale. Progressivement, de nouvelles installations solaires voient le jour en France pour tirer profit de cette ressource. La production d’électricité est assurée par des structures parfois épaisses de quelques micromètres seulement : les cellules photovoltaïques, coeur des panneaux solaires. La société actuelle veut faire la part belle aux énergies renouvelables, c’est-à-dire dont la ressource ne diminue pas à l’échelle d’une vie humaine. L’énergie solaire est exploitée par l’Homme pour produire de l’électricité à l’aide de cellules photovoltaïques, coeur des panneaux solaires, mais elle est également à l’origine du cycle de l’eau, des vents ou encore de la photosynthèse pratiquée par les végétaux. © Claudio Vaccaro, Flickr, cc by nc nd 2.0

Nexcis, le photovoltaïque compétitif « made in France » Sur un secteur extrêmement concurrentiel, dominé par les coûts, comment relancer une filière française compétitive ? Spin-off de l’IRDEP (Institut de Recherche et Développement pour l’énergie Photovoltaïque), Nexcis fait le pari de cellules de technologie CIGSe2 (cuivre, Galium, Indium, Séléniure) au prix du silicium cristallin. Une stratégie qui pourrait bien s’avérer gagnante. Le choix d’une technologie alternative Pour Olivier Kerrec - fondateur et Directeur de Nexcis – l’important « c’est d’avoir un bon procédé de fabrication pour développer des produits robustes et pas chers. » D’où ce choix d’une technique d’électro-dépôt de cuivre, d’indium et de gallium, couplé à un four de recuit sous atmosphère de sélénium et souffre. Ces matériaux déposés et encapsulés sur du verre forment des modules standards CIGSe2* qui atteignent, en moyenne, 10,5% de conversion (énergie solaire/énergie électrique) et parfois même jusqu’à 12,3%. De la réussite technologique à la réussite commerciale

Kalundborg Symbiosis - Case Studies Kalundborg Symbiosis is the world’s first well-functioning example of industrial symbiosis and, within the academic discipline of industrial ecology, has become a textbook example of effective resource saving and cycling of materials in industrial production. Industrial symbiosis can be defined as the exchange of materials or waste streams between companies, so that one company’s waste becomes another company’s raw materials. At Kalundborg Symbiosis, public and private companies buy and sell waste from each other in a closed cycle of industrial production. A variety of by products are traded, such as steam, ash, gas, heat, sludge, and others that can be physically transported from one company to another. 3 million m3 of water saved through recycling and reuse The incentive structure of Kalundborg Symbiosis is driven by resource scarcity, with increased costs of materials and energy for businesses being the primary basis for a shift in the method of production. © Kalundborg Symbiosis

Energies Renouvelables Measure sur google map: coordonnées de longitude de latitude, adresse, distance, superficie Mesurer sur la carte instruction Comment faire pour utiliser la carte outil Utiliser le mode La mesure d’un roulement (direction) dans une carte Calculer Distance Aire et périmètre dans une carte carte précision Précision Commentaire Références Haut de la page Contenu | Map | Mesurer sur la carte Mesure sur google map: latitude longitude coordonne DD DMS, l'adresse et l'emplacement, la distance (km, m, mille, pied), la région, poliline, cercle, périmètre. instruction Cet outil vise à obtenir des coordonnées géographiques (latitude, longitude, l’adresse d’emplacement, la distance ...), des points d’une polyligne ou une zone sur la carte Google interactive, il est facile à utiliser, vous avez mode différent pour obtenir des informations (point, la distance, polyligne, région). Comment faire pour utiliser la carte outil Recherche # Plan Pan contrôle zoom de la carte contrôle # Zoom: Cliquez sur + pour zoomer sur le centre de la carte, cliquez sur - pour un zoom arrière Coordonnées Adresse gauche cliquez sur

Le Brésil veut compter tous les arbres de l’Amazonie Recenser le nombre, la taille, l’espèce et d’autres données sur chacun des arbres de l’immense forêt tropicale, qui se trouve en majorité au Brésil, tel est le grand chantier d’inventaire prévu pendant quatre ans. Le Brésil abrite environ 60% de l’Amazonie et près de la moitié de ce qui reste des forêts tropicales de la planète. Et maintenant, le pays a l’intention de compter chacun de ses arbres. C’est une vaste entreprise, grâce à laquelle le nouvel Inventaire forestier national espère obtenir « un large panorama de la qualité et des conditions de la couverture forestière », selon le ministre brésilien des Forêts, Antonio Carlos Hummel. Le recensement, qui aura lieu au cours des quatre prochaines années, s’étendra sur 8,516 millions de kilomètres carrés en prenant 20.000 points échantillons à 20 kilomètres d’intervalle et en enregistrant le nombre, la hauteur, le diamètre et l’espèce des arbres, entre autres données. via FastCo.exist À lire aussi

10 nouveaux moyens de produire de l'énergie S'il y a bien un domaine où les projets innovants fleurissent, c'est celui de l'énergie. On la veut plus durable, moins chère à produire et surtout moins dangereuse pour l'environnement. Start-ups, étudiants, grands groupes... Chacun y va de sa proposition. Résultat : des éoliennes poussent sur les toits des bâtiments comme à Impéria, en Italie, où une turbine a été érigée au sommet du campanile de l'Hôtel de ville il y a 2 ans.

Related: