background preloader

La classe inversée pour sauver l’école ?

La classe inversée pour sauver l’école ?
2022. La journaliste du Monde Maryline Baumard[i] imagine l’école de demain, sur les bases de la refondation de l’école prônée 10 ans plus tôt par Vincent Peillon : « Ce que Clara a vraiment vu se modifier au fil de sa scolarité, c’est la pédagogie. Beaucoup de ses enseignants ont opté pour la « classe inversée ». Les ressources mises en ligne sur Internet, la connexion des classes et surtout la formation des enseignants ont permis cette petite révolution qui a contribué sans doute à laisser moins de jeunes sur le bord de la route. En tout cas, cela a permis de réduire le nombre de « décrocheurs », ces jeunes qui abandonnaient avant le diplôme. D’ailleurs Clara peut accéder à d’autres cours via l’intranet, pas uniquement ceux de son professeur, ainsi qu’à un service public d’aide en ligne offert gratuitement à chaque élève. Pourtant, la perspective nous semble tronquée. La classe inversée, au niveau pédagogique, ne clarifie pas la relation des élèves aux savoirs et aux apprentissages.

http://ecolededemain.wordpress.com/2013/09/17/la-classe-inversee-pour-sauver-lecole/

Related:  Classe inverséememoire

Flipped Classrooms et classes inversées ... Ca flippe quoi au juste ? Dans ce blog, nous avons déjà eu l’occasion maintes fois de vous parler des dispositifs hybrides et des Flipped Classrooms, les classes inversées. Voici quelques billets préliminaires à notre sujet : 5 facettes pour construire un dispositif hybride : du concret ! Après une introduction à la notion de dispositif hybride pour enseigner et apprendre, nous donnons quelques conseils concrets “pour enseigner et pour favoriser l’apprentissage en ligne” basés sur les 5 facettes de “notre” modèle pragmatique d’apprentissage. « Classe inversée », qu'inverse-t-on ? La « classe inversée », concrètement Ce qui m'a d'abord intéressé avec les deux témoignages rapportés, en HG et en français, c'est le déroulement de la séance. Si je reprends ces deux déroulés, voici ce que je comprends :

La classe inversée en accompagnement personnalisé en 6ème 44 Shares Share Tweet Email L'école inversée, un concept parti «d'en bas» bientôt au top Internet a donné une nouvelle jeunesse et un nouvel élan à l'inversion du temps des devoirs (en classe) et des leçons (à apprendre à la maison). L’innovation est une «vieille» tradition scolaire. Certaines pédagogies sont éternellement «nouvelles», Mais certaines nouveautés vraiment plus nouvelles mérite qu'on s'y arrête. C’est le cas de la classe inversée, flipped classroom dans son idiome d’origine. Ce ne sont pas les élèves qui font cours au prof et ça ne consiste pas non plus à faire classe dans le couloir ou assis sur les tables. La classe inversée, c’est le temps des devoirs et celui de leçon qui sont intervertis.

La pédagogie inversée: qu'est-ce? En bref, la pédagogie inversée invite les apprenants à voir une partie de la théorie à la maison (souvent l'introduction à la matière), la période en classe qui s'en suit est alors entièrement consacrée au travail pratique, individuel et collectif. Dès lors, l'enseignant n'a plus à expliquer la matière à l'ensemble du groupe : une partie est vue individuellement par chacun des étudiants en dehors des heures de classe, le reste est couvert avec des activités à l'école, par exemple des discussions en grands ou petits groupes, des travaux d'équipe, des exercices divers, etc. La pédagogie inversée tire grandement profit de l'internet.

Quand des professeurs d’histoire-géographie renversent leur classe 2/2 Fin des témoignages de nos quatre collègues, suite au premier article sur la pédagogie inversée. L’occasion aussi pour nous de confronter ces pratiques, d’en mesurer les atouts, le potentiel, et sans doute quelques limites. A discuter et à débattre ! Comment votre expérimentation est-elle accueillie par vos élèves, les parents d’élèves, vos collègues, vos supérieurs hiérarchiques ? Un crayon pour transformer des notes manuscrites en texte éditable Ceux qui ont l'habitude de prendre beaucoup de notes manuscrites seront charmés par les avantages du crayon IRISNotes Express 2. Loin d'être un stylo ordinaire, il permet de transformer des notes écrites à la main au format numérique et en texte éditable. Grâce à un capteur qu'on pose sur une feuille de papier, tout le texte est automatiquement enregistré et il suffit d'utiliser un câble USB pour le transférer dans l'ordi dans son format original ou en faire un document texte éditable. Le crayon possède également une fonction permettant de rédiger directement en format numérique sur l'ordi ou encore utiliser le stylo comme souris. Plus d'infos et acheter en ligne au Québec * Vous pouvez aussi acheter en magasin chez Insertech Angus à Montréal.

La pédagogie inversée - Université Nice Sophia Antipolis La pédagogie inversée La pédagogie inversée, ça vous tente ? Iannis Aliferis est physicien, Maître de Conférences à l'Université Nice Sophia Antipolis. Il enseigne l'électromagnétisme, les télécommunications, l'électronique, et les phénomènes stochastiques à Polytech'Nice Sophia, et mène parallèlement des recherches sur la diffraction directe et inverse en électromagnétisme, l'imagerie micro-onde, le retournement temporel, et les méthodes numériques appliquées à l'électromagnétisme au LEAT (Laboratoire d'Électronique, Antennes et Télécommunications, UMR CNRS 7248). Mais Iannis Aliferis est surtout l'un des pédagogues les plus innovants de l'Université de Nice, qui sait utiliser les moyens numériques et techniques mis à sa disposition pour réinventer son enseignement (PACTIVANS).

Faire ses premiers pas vers la classe inversée Secondaire Langues Français, langue d'enseignement Général Pédagogie La classe inversée Je réfléchis sérieusement à tester la classe inversée avec mes ce2. C'est pourquoi j'ai recensé ces quelques liens que je partage ici. Si vous aussi vous êtes tentés par une expérimentation avec vos élèves, faites vous connaître : le travail à plusieurs est toujours plus efficace. Laurent Sitographie Sketchnote : une bonne manière pour (ré)apprendre un cours Le sketchnoting, c’est une technique de prise de notes qui consiste à en illustrer les idées principales (d’une réunion, d’un cours…) sur un carnet aux pages blanches. Mélange de dessins et de notes minimalistes, cette nouvelle approche a séduit de nombreuses entreprises aux États-unis et pourrait bien faire son chemin dans l’éducation aussi. Alors, les sketchnotes, une bonne manière pour apprendre et réapprendre ses cours ? Le sketchnoting, c’est l’art de faire travailler l’imagination lors de la prise de notes. On utilise la « vision globale », c’est-à-dire sans repères de carreaux ou même de lignes pour transposer les idées fortes du discours auquel on assiste, ici en l’occurrence, un cours. Dessiner des sketchnotes, c’est laisser place à sa créativité.

En Flandre, deux élèves sur trois font leurs devoirs sur ordinateur "Deux élèves sur trois font des exercices (ou leurs devoirs) sur ordinateur". Celle qui l’affirme est Saskia Van Uffelen, la Patronne de Bull Belgique, qui fut proclamée Femme Informatique de l’année il y a peu et qui est aujourd’hui désignée "Digital Champion" par les autorités belges. Avec pour mission d’encadrer la réalisation de l’Agenda numérique de la Commission européenne sur notre territoire. Première précision : l’affirmation "deux élèves sur trois font leurs devoirs sur ordinateur" ne concerne que la Flandre.

Pratiques inversées Je suis allé récemment à un premier Conseil École-Collège… et j'avais évoqué à cette occasion des pistes pédagogiques, visant à dépasser la surface des choses pour tenter - modestement - d''attaquer le fond du problème: les apprentissages et la relation aux apprentissages . J'avais alors, dans un moment d'égarement, proposé de travailler sur l'évaluation : mesurer les progrès plutôt que les échecs ! Trop vite, trop loin ?

Related:  PÉDAGOGIE INVERSÉEflipper classroom