background preloader

Charte de la laïcité à l'École

Charte de la laïcité à l'École
Refonder l’École de la République, c’est lui redonner toute sa place dans la transmission du bien commun et des règles, principes et valeurs qui le fondent. Parce que la République porte une exigence de raison et de justice, il revient à l’École française de contribuer à bâtir du commun, de l’égalité, de la liberté et de la fraternité. Il s’agit d’accompagner les élèves dans leur devenir de citoyen sans blesser aucune conscience : c’est l’essence même de la laïcité. La vocation de la charte affichée dans nos écoles, nos collèges, nos lycées, est non seulement de rappeler les règles qui nous permettent de vivre ensemble dans l’espace scolaire, mais surtout d’aider chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter La laïcité de l’École n’est pas une entrave à la liberté, mais la condition de sa réalisation. C’est le rôle de chacun d’entre nous et c’est la mission de l’École républicaine, de faire partager ces valeurs qui nous élèvent et nous rassemblent.

http://www.education.gouv.fr/cid73666/charte-de-la-laicite-a-l-ecole.html

Related:  Programme de premièreL’Ecole mobilisée pour les valeurs de la République - laïcitéberglaceH1 Comment les Français sont-ils devenus républicains ?Documents officiels

LES LOIS SCOLAIRES DE JULES FERRY  Dans l'esprit des républicains des années 1880, la consolidation du régime politique né en 1875 passe par l'instruction publique. En laïcisant l'école, ils veulent affranchir les consciences de l'emprise de l'Église et fortifier la patrie en formant les citoyens, toutes classes confondues, sur les mêmes bancs. Cette réorganisation de l'enseignement exige une réforme en deux temps. Tout d'abord, pour libérer l'enseignement de l'influence des religieux, le gouvernement crée des écoles normales, dans chaque département, pour assurer la formation d'instituteurs laïcs destinés à remplacer le personnel congréganiste (loi du 9 août 1879 sur l'établissement des écoles normales primaires). Parallèlement, les personnalités étrangères à l'enseignement, et notamment les représentants de l'Église, sont exclus du Conseil supérieur de l'instruction publique (loi du 27 février 1880 relative au Conseil supérieur de l'instruction publique et aux conseils académiques).

La charte de la laïcité, commentée par Abdennour Bidar La charte de la laïcité commentée Monsieur Abdenour BIDAR Chargé de mission pédagogie et laïcité à la DGESCO Membre de l'Observatoire de la laïcité Mercredi 29 janvier 2014Lycée Kléber Strasbourg web série « Agora » : les droits universels Les droits universels : nouvel épisode de la web série « Agora, les piliers de la République » Si chacun a des droits selon le pays dans lequel il vit, il existe également des droits universels. Mais qu’est ce que cela veut dire ? Depuis la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948, après la seconde guerre mondiale, les pays des Nations Unies ont décidé d’adopter des textes pour garantir et faire respecter les droits et la protection des femmes et des hommes dans le monde.

La charte de la laïcité de Vincent Peillon arrive lundi dans chaque école ÉDUCATION - Une charte de la laïcité, voulue par Vincent Peillon, rappelle à partir de lundi dans chaque école, collège ou lycée public qu'aucun élève ne peut contester un cours en invoquant sa religion. Cette "charte de la laïcité à l'école" (à découvrir en intégralité en bas de l'article) reste toutefois silencieuse sur d'autres sujets de contentieux: menus de la cantine, jours de fêtes religieuses ou assiduité. Le ministre de l'Education nationale a ainsi officiellement dévoilé le texte lundi matin dans un lycée de La Ferté-sous-Jouarre en Seine-et-Marne en présence du président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone ou encore de l'ancien garde des Sceaux Robert Badinter:

Dispositifs pédagogiques concernant les collégiens À consulter, sur le site Éduscol, trois rubriques concernant les dispositifs d'aide et de soutien aux élèves en difficulté : "L'accompagnement pédagogique et les aides aux élèves", "Scolarité et parcours de l'élève", et "Réussir l'accompagnement éducatif au collège". Se reporter également à la circulaire de rentrée n° 2016-058 du 13 avril 2016, qui précise l'exigence "d'une mobilisation forte de l'École pour participer à la lutte contre toutes les formes de discriminations dans une démarche inclusive et accompagner chaque élève dans la construction et la concrétisation de son ambition. [...] Chaque acteur de notre système éducatif, en considérant l'enfant dans sa globalité, doit agir pour que l'École permette à tous les enfants de réussir". 1.

Hommage à Jean Jaurès - 1914-1918 - Histoire Jaurès député : un humaniste au service du peuple Né à Castres le 3 septembre 1859, Jean Jaurès est l’un des plus grands tribuns de l'histoire parlementaire. Normalien, professeur agrégé de philosophie, il est élu député de Carmaux (Tarn) en 1885 – il a alors 26 ans, puis en 1893 et de 1902 jusqu’à sa mort. D'abord républicain modéré, Jean Jaurès évolue vers le socialisme en soutenant la grève des mineurs de Carmaux. Mais ce lecteur de Marx, refusant d'admettre la lutte des classes comme unique moteur de l'Histoire, inscrit le socialisme démocratique dans la continuité de la Révolution française et de l'idéal républicain. Bulletin officiel n° 21 du 27 mai 2004 : RESPECT DE LA LAÏCITÉ Port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics RESPECT DE LA LAÏCITÉ Port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics NOR : MENG0401138C RLR : 502-2 CIRCULAIRE N°2004-084 Du 18-5-2004 JO du 22-5-2004 MEN DAJ Réf. : L. n° 2004-228 du 15-3-2004 (JO du 17-3-2004) Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directeurs et directrices des services départementaux de l’éducation nationale La loi du 15 mars 2004 encadrant, en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics, marque la volonté très largement partagée de réaffirmer l’importance de ce principe indissociable des valeurs d’égalité et de respect de l’autre. Elle témoigne de la volonté des représentants de la Nation de conforter l’école de la République. La présente circulaire précise les modalités d’application de la loi du 15 mars 2004.

Égalité filles-garçons - Le cerveau a-t-il un sexe ? par Catherine VidalNeurobiologiste,Directrice de Recherche à l'Institut Pasteur de Paris Introduction Avec les progrès des connaissances en neurosciences, on serait tenté de croire que les idées reçues sur les différences biologiques entre les hommes et femmes ont été balayées. Ce n'est manifestement pas le cas dans notre réalité quotidienne. Médias et magazines continuent de nous abreuver de vieux clichés qui prétendent que les femmes sont "naturellement" bavardes et incapables de lire une carte routière, alors que les hommes seraient nés bons en maths et compétitifs. Ces visions déterministes font le succès des ouvrages de certains psychologues peu scrupuleux qui prétendent expliquer les problèmes de communication entre hommes et femmes.Il est temps de replacer le débat autour de la différence des sexes sur un terrain scientifique rigoureux au delà des stéréotypes et des préjugés.

lefigaro.fr : Les 15 articles de la charte de la laïcité à l'école DOCUMENT - Vincent Peillon dévoile ce lundi «la première charte de la laïcité à l'école». Ce texte rappelle, notamment, que les élèves ne doivent pas contester les enseignements d'une matière au nom de leurs convictions religieuses. Le Figaro s'est procuré un fac-similié de la charte de la laïcité à l'école qui sera dévoilée demain par Vincent Peillon. Le document comprend 15 articles et sera affiché dans tous les établissements scolaires publics, du primaire au lycée. Cette charte rappelle que «la Nation confie à l'école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République». L'article 1 stipule que «la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale», l'article 2 que «l'État est neutre à l'égard des convictions religieuses ou spirituelles».

Dispositifs pédagogiques concernant les lycéens Depuis la mise en œuvre de la réforme du lycée à la rentrée scolaire 2010, plusieurs nouveaux dispositifs d'aide et d'accompagnement des élèves ont été mis en place. Pour prendre connaissance de ces dispositifs, on peut se référer : 1. Dispositifs d'aide, d'accompagnement et de découverte du monde économique 1.1. Regards sur le Mozambique contemporain 1Au sortir de plusieurs décennies de troubles, la république du Mozambique a recouvré une relative stabilité. Elle n’est certes pas le seul pays d’Afrique australe à avoir tardivement emprunté les chemins sinueux de la pacification, de la démocratie et de l’intégration à l’économie mondiale. L’exemple du voisin sud-africain est sans doute plus fréquemment énoncé en raison de la puissance médiatique qu’a revêtu, dans les décennies 80 et 90, la lutte contre le régime d’apartheid. Mais rendre compte de cet Etat, aujourd’hui courtisé par les acteurs internationaux, nouveau champion de l’aide au développement et hôte de multiples investissements régionaux, mérite une attention particulière. 1 Les phases historiques se sont succédées comme autant de revirements idéologiques en laissant leur (...) 2L’histoire tourmentée du Mozambique reste assez largement marquée du sceau d’enjeux extérieurs (Jouanneau, 1995).

Loi du 9 décembre 1905 - Séparation des Eglises et de l'Etat. Titre II : Attribution des biens, pensions. 1. Les biens des établissements ecclésiastiques. qui n'ont pas été réclamés par des associations cultuelles constituées dans le délai d'un an à partir de la promulgation de la loi du 9 décembre 1905, seront attribués par décret à des établissements communaux de bienfaisance ou d'assistance situés dans les limites territoriales de la circonscription ecclésiastique intéressée, ou, à défaut d'établissement de cette nature, aux communes ou sections de communes, sous la condition d'affecter aux services de bienfaisance ou d'assistance tous les revenus ou produits de ces biens, sauf les exceptions ci-après : 1° Les édifices affectés au culte lors de la promulgation de la loi du 9 décembre 1905 et les meubles les garnissant deviendront la propriété des communes sur le territoire desquelles ils sont situés, s'ils n'ont pas été restitués ni revendiqués dans le délai légal ; 2.

Related: