background preloader

DROITE UMP REPUBLICAINS

Facebook Twitter

Charles Pasqua, l'homme aux 1 000 et 1 secrets. "Il faut terroriser les terroristes. " "Les promesses des hommes politiques n'engagent que ceux qui les reçoivent" ; "À l'Assemblée, on tue au poignard. Au Sénat, on empoisonne avec le sourire" ; "La politique, ça se fait à coups de pied dans les couilles" ; "Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l'affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l'affaire de l'affaire, jusqu'à ce que personne n'y comprenne plus rien.

" En matière de petites phrases, Charles Pasqua, décédé lundi, était inégalable ! Il a occupé tous les mandats Tombé dans le pastis de la politique après avoir commencé une carrière professionnelle chez Pernod Ricard, Pasqua a été de tous les grands mouvements de la Ve République. Derrière la truculence et l'accent soigneusement travaillé de ce natif de Grasse se dissimulait une bête politique. Il en savait mille fois plus qu'il en disait Il y a 30 ans, sa sévérité (certains parlaient alors de brutalité voire de fascisme rampant !)

Les infographies approximatives de Valérie Pécresse. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Amandine Réaux Condenser l’information, rendre les chiffres digestes. Les vertus de l’infographie n’ont pas échappé aux politiques, même s’ils n’en maîtrisent pas encore tous les codes. Valérie Pécresse, candidate Les Républicains (LR) à la présidence du conseil régional d’Ile-de-France, a pris la chose au sérieux : son site de campagne compte pas moins d’une vingtaine d’infographies multicolores dans chacune des douze rubriques (transports, logement, budget). Pourtant, certaines informations sont simplifiées, voire fausses. 1. Combien coûtent les locaux du conseil régional ? Pourquoi c’est discutable ? Cette carte est trompeuse, puisque sa légende évoque les loyers, alors qu’elle localise à la fois les sites dont le conseil régional est propriétaire (huit au total) et d’autres qu’il loue (huit également).

Concernant les loyers, Valérie Pécresse se base sur des chiffres de 2010 (le total des loyers était alors de 26,5 millions d’euros par an). 2. 3.

COPE

INFO OBS. Des factures du mariage de Copé payées par des prestataires de Bygmalion. Ils cherchaient les factures aux montants exorbitants de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012. Ils les ont trouvées. Mais d'après nos informations, les enquêteurs en charge du dossier Bygmalion ont également mis la main, lors des perquisitions menées l'hiver dernier chez les prestataires de la campagne UMP, sur des factures concernant... le mariage de Jean-François Copé en décembre 2011. Il s'agit d'une poignée de prestations organisées pour les noces de celui qui est alors secrétaire général de l'UMP. Les montants sont faibles, quelques milliers d'euros à peine. Un film de mariage. Une location de matériel vidéo. Des rideaux.

Au cours de leurs investigations, les policiers ont également découvert que la société qui avait coordonné ces prestations n'était autre qu'Event & Cie, la filiale de Bygmalion qui a organisé tous les meetings de la campagne de 2012 et émis les fausses factures. "C'est un cadeau" J'ai payé en intégralité mon mariage", affirme l'ancien président de l'UMP.

SARKOZY ECOUTES

Patrick Buisson a assigné l'UMP en justice. L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy estime que le parti n'a pas réglé toutes les prestations fournies par sa société Publiopinion, selon Mediapart. Une information que l'avocat de l'UMP a confirmée au Figaro. Patrick Buisson estime avoir été lésé. En cause? L'UMP n'a pas réglé toutes les factures des prestations que sa société Plubliopinion a fournies au parti, notamment sur l'année 2013. Souhaitant récupérer son dû, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a décidé de traîner l'UMP en justice, rapporte ce mercredi Mediapart. Tout a commencé au printemps 2014, lorsque Patrick Buisson a adressé une première mise en demeure à Jean-François Copé, alors président de l'UMP, pour lui réclamer le paiement de plusieurs factures en date de 2013.

Patrick Buisson avait conclu un contrat avec l'UMP à l'époque où Nicolas Sarkozy était président de la République. En poursuivant l'UMP en justice, Patrick Buisson chercherait-t-il à régler ses comptes avec Nicolas Sarkozy?

NKM

Les Républicains (ex ump) UMP Divers ELUS. UMP : les départementales passées, les "affaires" reprennent pour Sarkozy. C’est la prochaine affaire qui va empoisonner la vie de Nicolas Sarkozy. Les élections départementales passées, l’ancien chef de l’Etat sera convoqué au pôle financier du tribunal de Paris dans le cadre du dossier dit "des pénalités". Il pourrait être mis en examen pour abus de confiance. L’affaire concerne la dernière campagne présidentielle. Juste après le rejet de ses comptes de campagne, en 2013, par le Conseil constitutionnel pour dépassement du plafond autorisé, Nicolas Sarkozy avait fait régler à l’UMP les quelque 400.000 euros d’une amende qui lui était personnellement infligée.

Les juges estiment que c’était à lui de payer, et non au parti. Mais ce n’est pas tout : au cours de leurs investigations, les magistrats se sont également penchés sur le "Sarkothon", nom donné à la grande collecte de dons lancée par l’UMP et destinée à rembourser les frais de campagne, qui avait permis de récolter 11 millions d’euros en à peine trois mois. D’où viennent les 4 millions d’euros ? C’e.

WAUQUIEZ Laurent

Pourquoi Sarkozy déclare la guerre au FN. L'ancien président de la République part à la reconquête des électeurs UMP partis au Front national. Il veut convaincre Madeleine. Depuis qu'il a discuté avec cette auditrice de RTL, mardi matin, Nicolas Sarkozy ne parle que d'elle. Il la cite en exemple à ses collaborateurs, il l'interpelle dans ses réunions publiques. «Je veux convaincre toutes les Madeleine de France!» «Dépit amoureux» Avant la présidentielle de 2012, le désormais «infréquentable» Patrick Buisson, spécialiste en reconquête d'électeurs du FN, les décrivait comme des «amoureux déçus».

Après son retour en septembre 2014, Nicolas Sarkozy a constaté que Marine Le Pen était maître à bord dans son propre parti et qu'elle avait fidélisé son électorat. Sarkozy estime d'abord que le succès du FN est proportionnel à la faiblesse de l'UMP depuis deux ans. Le «vote de colère» Mais il reste le fameux «vote de colère». Pénalités de l'UMP : ce qu'a dit Copé, ce qui menace Sarkozy. C’est la prochaine affaire qui va empoisonner la vie de Nicolas Sarkozy. Juste après les élections départementales, l’ancien chef de l’Etat sera convoqué au pôle financier du tribunal de Paris dans le cadre du dossier dit des "pénalités". Calendrier électoral oblige, la date n’a pas été facile à fixer. Même si ce "rendez-vous" est encore susceptible d’être décalé, la date du mardi 31 mars a été envisagée pour entendre Nicolas Sarkozy.

L’actuel président de l’UMP pourrait être mis en examen pour abus de confiance à l’issue de son audition. Que lui est-il reproché ? Environ 400.000 euros litigieux Dans cette affaire, plusieurs responsables de l’UMP ont déjà été mis en examen, pour avoir organisé et autorisé cette opération de remboursement. Le 3 février dernier, Jean-François Copé a été mis en examen pour "abus de confiance". Je n’ai fait preuve d’aucune complaisance envers Nicolas Sarkozy, ni envers qui que ce soit" Et Copé était loin d’être la seule huile présente ce jour là. Quand Henri Guaino met en garde Nicolas Sarkozy. "Ce n’est pas en dressant les Français les uns contre les autres qu’on gagnera l’élection présidentielle!

". Henri Guaino n’a pas mâché ses mots en lançant à son ancien mentor cet avertissement dans le huis clos du bureau politique de l’UMP. L’homme a du caractère et des convictions gaullistes qui lui font croire à la nécessité du rassemblement plutôt qu’à la recherche éperdue "du clivage avec les musulmans" : "ce n’est pas la peine de faire comme le FN, a-t-il martelé. Il ne faut pas attiser les feux de la colère". Nicolas Sarkozy a détesté la leçon de valeurs infligée par sa plume ailée, au point de lui répliquer vivement : "tes leçons tu te les gardes ! De l'anti-islam primaire Pourquoi Henri Guaino s’est-il ainsi lâché contre son Phénix ? Un chef ne doit pas courir après les militants Ainsi s’est échauffé notre "fils du peuple", mais d’abord en silence. . (1) De David Antoine et Thomas Legrand. «N'importe qui, à la place de Sarkozy, serait en tête des départementales»

VOTRE AVIS - Nicolas Sarkozy est-il responsable du succès de l'UMP aux départementales? Les avis divergent entre nos internautes et entre les ténors du parti. Le bon score de l'UMP au premier tour des départementales (29,3%) est-il imputable à sa tête de proue Nicolas Sarkozy? Cette idée fait débat au sein même du parti. Est-il celui qui a empêché le FN d'arriver en tête? Nos internautes pensent majoritairement que le mérite du succès de l'UMP ne revient pas à son président. Ils expliquent. Pour certains internautes, l'idée que l'ancien président serait le meilleur rempart de droite au Front national est plutôt étonnante.

Quelques commentateurs, électeurs de droite, estiment que la raison de cette victoire est due à la configuration politique actuelle, comme @millot_thierry sur Twitter: «Cette victoire est celle des électeurs de droite et du centre, pas celle de Sarkozy.» Y aurait-il même un désamour pour Sarkozy au sein même de sa famille politique? La droite en tête du 1er tour des Départementales 2015.

FILLON

GUEANT. SARKOZY President 2007-2012. Gallet, Lepaon, Sarkozy : ces très chers bureaux. Après Nicolas Sarkozy, et l'ex-secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon, c'est au tour du patron de Radio France, Mathieu Gallet, de se faire épingler pour un coup de peinture plutôt onéreux. D'après une information du Canard enchaîné, confirmée par la direction de Radio France, la rénovation du bureau du jeune PDG a coûté la bagatelle de 100 000 euros au groupe public.

Une somme largement supérieure aux 34 500 euros qui étaient prévus initialement. En cause, les "boiseries précieuses en palissandre" ornant une partie des murs et "les meubles anciens", qui ont dû être refaits par une entreprise spécialisée. Une restauration à 70 000 euros, a indiqué Radio France. Il y a cinq mois, l'hebdomadaire satirique révélait les coûts des travaux du bureau du secrétaire général de la CGT d'alors, Thierry Lepaon : 62 000 euros. Note de blanchissage Quand ce ne sont pas des travaux de rénovation, c'est une location onéreuse, aux frais de l'État, qui dérange.

BUISSON

La liste horrible et complète des 205 impôts et taxes augmentées ou créées en France depuis 2007. Dimanche 23 décembre 2012 7 23 /12 /Déc /2012 12:44 Ma déListe complète des 205 impôts et taxes augmentées ou créées en France depuis 2007 envoyée au Papa Noël Nous vivons tous les jours les manifestations les plus folles de cette expansion fiscale ininterrompue. Le quinquennat finissant se termine en feu d’artifice fiscal, avec une cadence infernale, qui devrait laisser une trace dans l’histoire deFrance. Notre imposant monarque se transforme de plus en plus en monarque imposant. En quatre mois seulement, ses inventions surgissent au rythme de deux par semaine, conduisant à atteindre et peut être à dépasser la cadence d’une taxe ou d’un impôt créé toutes les semaines, y compris pendant les vacances !!

En passant du septennat au quinquennat nous avons malheureusement accéléré le naufrage des finances publiques, puisque tous ces efforts nous conduiront seulement à 4,5% de déficit fiscal. Notre cher pays apportera au monde l’exemple de son expansion fiscale et de sa créativité.

Christine LAGARDE

RICHERT. CHIRAC. DATI Rachida. ESTROSI Nice. SARKOZY PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET LES SCANDALES. TIKI président Jeunes pop 2015. BALKANY. SARKOZY PRESIDENT UMP. MORANO Nadine. SARKOZY PRESIDENT REPUBLIQUE 2007-2012. VIDÉO. "ONPC" avec Geoffroy Didier: s'il est le futur de l'UMP, c'est un cadeau pour le FN. Geoffroy Didier est venu présenter son livre "La fronde nationale" dans "On n'est pas couché" le 14/02/15 (capture France 2) Hier soir, Geoffroy Didier était l’invité de "ONPC". Venu défendre son livre “La fronde nationale”, le jeune homme politique devait savoir que sur ce plateau, il n’arrivait pas en terrain conquis. Ce fut le cas, il a du se justifier, convaincre, essayer de se démarquer, ne pas tomber dans les pièges, etc. Comme tous les hommes politiques, quel qu’ils soient.

Bref. Geoffroy Didier, un discours à ne jamais reproduire Face aux questions des chroniqueurs et de Laurent Ruquier, il s’est emmêlé les pinceaux, n’a pas su délivrer les chiffres au moment adéquat et n’a pas su convaincre quand il a dû se différencier de Marine Le Pen. "Sur 13 élections législatives partielles, on en a gagné 12", en parlant de l’UMP. "Malheureusement, beaucoup de nos concitoyens ont intégré que les responsables publics ne pouvaient plus grand chose pour eux en matière économique. Élections locales : 42 % des électeurs sarkozystes prêts à voter FN.

Voter Front national à une élection locale est envisageable pour 42 % des électeurs de Nicolas Sarkozy, selon un sondage Odoxa pour Le Parisien et Aujourd'hui en France de lundi. Là où 63 % des Français excluent de voter FN à un scrutin local, contre 36 % qui pourraient le faire, cette majorité tombe à 57 % chez les électeurs sarkozystes de 2012 (contre 42 %). Le refus de voter en faveur de Marine Le Pen à la présidentielle reste largement majoritaire, que ce soit chez l'ensemble des Français (66 % contre 33 %) et plus encore parmi les électeurs de Nicolas Sarkozy (68 % contre 31 %).

La stratégie dite du "front républicain", sur laquelle l'UMP s'est récemment déchirée, est rejetée par les électeurs sarkozystes. Aux prochaines départementales, en cas de second tour FN-PS, ils ne seraient que 27 % à voter socialiste (48 % chez l'ensemble des Français), 37 % à voter FN (31 %) et 36 % à opter pour le "ni-ni" (20 %). Doubs : l'analyse électorale ratée d'Estrosi. Depuis que le Front national est passé tout près, dimanche, d'obtenir un troisième député à l'Assemblée nationale à l'occasion de la législative partielle organisée dans la 4e circonscription du Doubs, chacun y va de son analyse électorale.

Mardi, sur iTélé, le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi a ainsi tenté – confusément – d'expliquer que l'excellent score de la candidate du FN, Sophie Montel, était tout simplement dû à un report des voix du PS... «Lorsque je vois que le Parti socialiste a perdu 14% et que le Front national a gagné 14%, a-t-il lancé à Laurence Ferrari (autour de 7'20), vous ne pensez pas que le Parti socialiste peut aussi se poser des questions, et se demander de quelle manière faire revenir peut-être dans sa famille politique les 14% qu’il a perdu au bénéfice du Front national ?»

Une phrase qui appelle plusieurs remarques, précisions, et corrections. Baptiste BOUTHIER. Nicolas Sarkozy légitime l'annexion de la Crimée par la Russie. LE SCAN POLITIQUE - Lors du Conseil national de l'UMP, l'ex-président de la République a repris à son compte des arguments développés par la Russie. Un ton qui dénote avec son attitude lors du conflit entre Moscou et la Géorgie. En août 2008, Nicolas Sarkozy trouvait «inacceptable» la reconnaissance par la Russie de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, deux entités du Caucase arrachées à la Géorgie par les chars russes.

Changement de ton, samedi, lors du Conseil national de l'UMP où le chef de file de l'UMP a pris fait et cause en faveur de la Crimée russe, là encore un territoire gagné par Moscou par la force, sous couvert d'un référendum non reconnu par la communauté internationale. «(Les habitants) de Crimée choisissent la Russie, on ne peut pas leur reprocher», a ainsi lâché le président de l'UMP, comme l'a remarqué Le Monde. Puis, le président de l'UMP a repris à son compte un argument développé par le gouvernement russe. Pour un élu UMP, les chômeurs "peuvent marcher, ils n'ont que ça à faire"

Et si l’UMP invitait Sarkozy à une conférence (rémunérée) sur l’avenir de la droite ? 17 fois en cure de Désintox. Nicolas Sarkozy remporte le prix du menteur en politique.