background preloader

Les débranche-tout

Les débranche-tout
Au resto, au cinéma, aux toilettes, ils gardent toujours un œil sur leur téléphone. Jusqu'à l'overdose. Des cures existent pour ces ultraconnectés. M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Lisa Vignoli "Absent du bureau, je serai de retour le 19 août." A une époque pas si lointaine, ce message avait encore un sens : on ne serait pas joignable pendant un temps, il faudrait faire avec. Afin de se "déconnecter" pour de bon, c'est-à-dire de s'éloigner du réseau Internet et téléphonique pour quelques heures, quelques jours, quelques semaines, il faut désormais envisager quelque chose de bien plus radical : abandonner du même coup ordinateur, tablette et téléphone. Plus qu'un simple outil de communication, le smartphone est devenu cet objet transitionnel dans lequel, selon la formule consacrée, on a déposé "toute sa vie". Aussi, quand il décide de s'en séparer – même temporairement –, le déconnecté le crie haut et fort.

http://www.lemonde.fr/vous/article/2013/08/01/les-debranche-tout_3456290_3238.html

Related:  Cyberdépendance : articles du netLes comportements addictifs liés à l'usage du numériquedeconnexion digitalebernier_groupe4_psyProtection des données / Déconnexion

Les remèdes pour les addicts du numérique se développent Crédit Photo: D.R Les thérapies contre l'addiction aux nouvelles technologies se développent, du papier peint anti-Wifi aux vacances 100% offline, en passant par les cures de désintoxication. « Les gens se connectent sans arrêt, partout, dans toutes les positions - au lit, au restaurant, dans les salles d'attente », constate Remy Oudghiri, directeur de l'institut de sondage français Ipsos et auteur d'un livre sur la « e-dépendance ». Les écrans ont colonisé les années 2010. Tout savoir sur l'addiction au numérique Christine Mateus | | MAJ : L'addiction au numérique entre à la faculté avec le lancement d'un cours... en ligne. Pouvons-nous nous passer des écrans ? Détox numérique / Digital detox Imaginez un monde paisible loin de tout, calme et serein, sans impératif, sans appel et messages incessants. Fermez les yeux, respirez, vous êtes à Mutinerie Village aux paysages verdoyants. Accordez-vous une pause et mettez votre vie hyper-connectée entre parenthèses. Reprenez le contrôle et déconnectez-vous le temps d’un weekend !

Comment se désintoxiquer d'une dépendance au numérique Série addiction épisode 4 : une chaîne d'hôtel irlandaise propose un séjour sans internet : les clients déposent leurs smartphones et autres tablettes à l'accueil en début de séjour. Les cures de "désintoxication numérique" se multiplient. A l'heure où le smartphone est roi, une vie sans internet est de plus en plus impossible. Série : Nouvelles addictions De plus en plus de jeunes deviennent accrocs au numérique. Crédit Reuters Numérique au travail : un rapport propose "un devoir de déconnexion" Le monde du travail a connu une véritable révolution ces dix dernières années. Une révolution numérique : smartphones, tablettes, télétravail, réseaux sociaux professionnels, connexion permanente : votre bureau vous suit partout, tout le temps, de jour comme de nuit. Même l'organisation de l'entreprise a changé : on ne s'y parle plus comme avant, entre collègues ou dans le cadre d'un lien hiérarchique que le numérique a mis à mal. Certaines catégories de salariés se noient dans cette surcharge d'information.

Ce vendredi, journée mondiale sans Facebook… Tenir 24h sans consulter son profil ou celui de ses amis, ne pas «liker» un commentaire ou une photo ou bien encore ne pas «poker» l'un de vos contacts. Les objectifs de la journée sans Facebook sont simples, leur réalisation un peu plus compliquée. Preuve en est le résultat de l'édition 2013, où 42% des inscrits avaient renoncé à se connecter, selon les données publiées par le réseau social lui-même. Un chiffre qui représente tout de même quelque 400 millions de personnes dans le monde.

Thierry Crouzet : Le retour du débranché LE MONDE TELEVISION | • Mis à jour le | Par Olivier Zilbertin Il s'y est remis tout doucement. Avec les gestes précautionneux et comme engourdis de celui qui remarcherait après six mois de plâtre. Désir de recommencer et crainte de chuter à nouveau mêlés. Bien décidé en tout cas à ne pas sombrer dans les excès du passé. Début octobre 2011, Thierry Crouzet s'est rebranché.

Futur en Seine, l’événement du numérique, invite à la déconnexion ! - Méditation & Leadership Futur en Seine, l’événement du numérique, invite à la déconnexion ! « Digital detox et méditation, nouveau mode de vie d’un monde ultraconnecté ? » Une intervention de Sébastien Henry, le vendredi 12 juin 2015, dans le cadre de Futur en Seine : un grand événement autour du numérique, qui s’intéresse justement à la manière de préserver un espace « vital » hors de toute connexion – si ce n’est celle à soi-même. Un magnifique programme ! Découvrez l’intervention de Sébastien Henry dans cette vidéo (en anglais) : En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques. plus d'information

Des cures de désintox pour les accros d'Internet En Californie, un camp propose à tous les cyberdépendants des séjours pour revenir aux joies de l'enfance, loin des connexions et des réseaux. New York À chaque addiction son remède. En Californie, un camp de «digital detox» propose aux cyberdépendants de smartphones, tablettes et ordinateurs de retrouver un peu d'«humanité» pendant quatre jours, en se déconnectant. Aucun gadget, ni Internet, donc, mais des activités censées les replonger en enfance.

Un restaurant brésilien invite ses consommateurs à se déconnecter d’Internet LE CONCEPTUn restaurant brésilien Venga qui prône un retour aux fondamentaux de la communication en face à face, a eu l’idée de proposer un réseau Wi-fi qui inciterait à la « reconnexion humaine. » Lorsque l’utilisateur essaye de se connecter au réseau Wi-fi du restaurant, un message apparaît lui conseillant de se socialiser dans la vie réelle avec son partenaire plutôt que d’être connecté dans la vie virtuelle. Ce système a ainsi permis de diminuer le nombre de partages sur les réseaux sociaux et d’améliorer les relations humaines lors des moments de convivialité. L’ORIGINALITÉL’originalité du concept repose ici sur l’importance que le restaurant accorde au moment de détente et de convivialité. Il n’invite pas au partage sur les réseaux sociaux et donc forcément au partage de l’expérience.

Vie numérique : une étude souligne le grand écart entre le discours et la pratique TECHNOLOGIE - Les nouvelles technologies n'ont pas toujours bonne presse. Téléphones portables accusés d'entraver la bonne marche des relations sociales, réseaux sociaux auxquels nous assujettirions notre vie privée ou encore incapacité à déconnecter, celles-ci nous rendraient accros, et constitueairent une menace autant pour notre vie intérieure que dans notre relation aux autres. Pour échapper à ce mal qui nous guette, il faudrait déconnecter, abandonner portable et réseaux sociaux, à l'image du blogueur Thierry Crouzet qui avait raconté dans J'ai débranché, les six mois qu'il avait passés sans Internet.

CASA - Centre de thérapie Programmes Cyberdépendance Cyberdépendance Le Centre CASA accueille et vient en aide aux personnes aux prises avec un problème de sur utilisation des technologies ou du monde virtuel. L'accompagnement aura pour objectif général de favoriser une utilisation saine et responsable de ces médiums. Numérique au travail : un rapport propose "un devoir de déconnexion" C'est le troisième rapport commandé par le gouvernement pour réformer le droit du travail. Bruno Mettling, le DRH d'Orange a remis sa copie ce mardi matin à la nouvelle ministre du Travail, Myriam El-Khomri. Il s'intéresse à la façon dont le numérique a bouleversé l'entreprise et fait des recommandations. Nomophobie : comment soigner cette addiction aux nouvelles technologies Qu'est-ce que la nomophobie ? Jean-Michel Rolland définit la nomophobie comme une forme d'addiction concernant « toutes les personnes qui donnent l'impression d'abuser de l'usage » des nouvelles technologies, c'est-à-dire qui utilisent les outils technologiques (ordinateur, tablette, smartphone, réseaux sociaux) dans l'excès. Le terme de nomophobie reste peu connu mais peut équivaloir à celui de cyberdépendance. Cette attirance prononcée pour les technologies agit directement sur notre quotidien car elle développe sans cesse notre disponibilité et nos besoins d'interactivité. Comme le note Jean-Michel Rolland, « avec les technologies, on ne sait plus être absent ». Les symptomes de la nomophobie

Bonjour, Cet article est tres interessant et nous nous rendons compte , qu'en effet même si nous ne sommes pas forcement des Addicts, nous sommes devenus par la force des choses des : Homos connecticus. Merci pour cette lecture , J. by hepar Mar 28

Article intéressant qui met en avant la place du numérique dans la vie de tous les jours au point de ne plus pouvoir sans passer, que ce soit au quotidien ou au travail. L'illustration est un joli clin d'oeil caricatural à ce phénomène. by martin_groupe5_psy Mar 25

Related: