background preloader

Les 5 forces de Porter - Les jeudis d'Emilie

Les 5 forces de Porter - Les jeudis d'Emilie
Related:  Diagnostic concurrentiel et étude de marché

Le cycle de vie du produit - Les jeudi d'Emilie La Matrice d'Ansoff - Les jeudi d'Emilie La Matrice PESTEL - Les jeudi d'Emilie Les 5 (+1) forces de Porter Le modèle des cinq forces concurrentielles de Porter est un outil d’analyse stratégique de l’environnement concurrentiel d’une entreprise. L’auteur, M.E. Porter, part du postulat selon lequel la “performance” de l’entreprise dépend de sa capacité à affronter, influencer et résister aux pressions de sont environnement concurrentiel. Les cinq forces concurrentielles de Porter Michael Porter a identifié 5 types de forces qui peuvent s’exercer de manière plus ou moins intense dans l’industrie. Ces forces sont exercées par des groupes d’acteurs (nouveaux entrants potentiels, entreprises de produits de substitution, fournisseurs, clients et concurrents directs) qui influencent l’intensité de la concurrence dans l’industrie observée. L’analyse et la hiérarchisation de l’influence de ces groupes d’acteurs doit permettre de dégager les facteurs clés de succès (FCS) à maîtriser pour obtenir un avantage concurrentiel. Pour plus d’interactivité, voici une interview de Michael E. Sources : ___n__ ____

Biographie Joseph Schumpeter Sa vie Joseph Schumpeter est né dans une famille de la bourgeoisie autrichienne. Il étudie le droit à Vienne au début du XXe siècle, dans une université qui est alors un des hauts lieux de la réflexion économique, avec Eugen von Böhm-Bawerk, Carl Menger et Friedrich von Wieser. A 26 ans, il entame une carrière universitaire qui l’amène notamment à enseigner à l’université de Columbia, avant de revenir à Bonn (jusqu’en 1934), puis d’être nommé à Harvard (où il terminera sa carrière). Fondateur de la Société d’économétrie, il en devient le premier président en 1937, puis est élu en 1948 président de l’American Economic Association. Sa pensée Avec Keynes, ce fut le monstre sacré de l’économie du XXe siècle. Aussi, le deuxième sillon concerne tout naturellement le rôle de l’entrepreneur. Ses écrits Business Cycles : a Theoretical, Historical and Statistical Analysis of the Capitalist Process (1939), éd. Capitalisme, socialisme et démocratie (1942), éd. Pour aller plus loin Commentaires

004. La Connaissance du Marché La connaissance du Marché Le Marché Au sens économique, le Marché est le lieu de rencontre de l’offre et de la demande. Au sens commercial, le marché comprend tous l’environnement d’un produit ou d’une entreprise (les fournisseurs, les clients, les banques, l’état,…). - Les classifications du marché -> Approches traditionnelles qui vont débordées sur d’autres notions : Marchés des produits de substitution : produit qui satisfait le même besoin que le produit principal Marchés des produits complémentaires : produit additionnels au produit principal, il est conditionné par les ventes d’autres produits. - Marché amont et marché aval Amont : il est constitué des fournisseurs de l’entreprise. Aval : englobe les prescripteurs, les clients (actuel, concurrence, non consommateurs), les distributeurs. D’un point de vue marketing, le marché est envisagé sous l’angle des acheteurs actuels ou potentiels. Partager l'article ! inShare

Les logiques managériales et entrepreneuriales | SURFECO21 Introduction : Entreprendre n’est pas une simple succession d’opérations juridiques et de gestion. Entreprendre consiste en premier lieu à repérer des opportunités de développement, puis à prendre les risques nécessaires pour créer l’activité nouvelle correspondante ou dynamiser une activité existante. La logique entrepreneuriale implique donc une capacité à anticiper, à se projeter et à innover. Elle suppose également la mise en œuvre d’un projet entrepreneurial cohérent articulant contraintes, compétences et ressources. La logique entrepreneuriale fondée sur la prise de risques se distingue ainsi de la logique managériale qui consiste, pour le manager, à optimiser les ressources qui lui ont été confiées. I – La logique entrepreneuriale A – Notion d’entrepreneuriat Y a-t-il un profil type de l’entrepreneur ? De nombreux consultants, conseillers et chercheurs ont tenté de répondre à cette question. On imagine bien que tout entrepreneur doit être un battant volontaire et tenace. Etapes :

Pestel & Forces concurrentielles PORTER Introduction : On ne peut concevoir l’entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L’entreprise doit surveiller en permanence son environnement car, d’une part, elle s’intègre dans cet environnement et, d’autre part, elle agit sur ce même environnement. L’entreprise peut être influencée par son environnement de manière positive (opportunités environnementales) ou de manière négative (contraintes environnementales). L’entreprise doit surveiller de manière permanence l’évolution des marchés, l’évolution de la concurrence et des technologies. Il s’agit également d’identifier les risques de « cassures » technologiques (apparition d’ innovations majeures) ou structurelles (nouveaux lobbies, nouvelle réglementation, influence grandissante des organisations de consommateurs, etc…). I – La surveillance permanente de l’environnement Comme il a été dit en introduction, l’entreprise ne peut être conçue comme une entité isolée. Analyse PESTEL PEST signifie Source : pearson France

Biographie Igor Ansoff Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Igor Ansoff a d’abord été professeur d’administration industrielle au Graduate School of Industrial Administration du Carnegie Institute of Technology. Il a aussi été cadre supérieur chez Lockheed et à la Rand Corporation. Publication[modifier | modifier le code] Son ouvrage le plus connu, Corporate Strategy publié en 1965 (édition française : Stratégie de développement de l’entreprise, 1968) a été publié en 14 langues, et révisé en 1987 sous le titre The New Corporate Strategy. Les 5 forces de Porter L'analyse des 5 forces de porter permet de simuler une situation de concurrence. Elle se rapproche d'autres mathodes telles que l'analyse PEST mais se concentre plutôt sur un seul DAS (Domaine d'Activité Stratégique). plutôt que sur un produit ou une gamme de produit. Quelles sont ces 5 forces (menaces) ? - L'intensité de la concurrence - Les nouveaux entrants - Le pouvoir de négociation des clients - Le pouvoir de négociation des fournisseurs - Les produits (ou services de substitution) Analyse et explication du modèle : le contexte concurrentiel représenté par 5 "forces" La rivalité entre les entreprises du secteur : Il s'agit de l'analyse des acteurs en présence sur un marché : leurs produits, leurs parts de marché, leurs forces et faiblesses, leurs stratégies... La menace de l'entrée de nouveaux concurrents : Il peut s'agir de nouvelles sociétés ou bien d'entreprises choisissant de se diversifier. La pression des fournisseurs : La pression des clients : Ce poids peut s'évaluer par :

La matrice d'Ansoff Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Matrice d'Ansoff Objectif de la matrice[modifier | modifier le code] La matrice, croisant les produits (actuels et nouveaux) et les marchés (actuels et nouveaux) de l'entreprise, permet de faciliter la prise de décision du décideur. Définition de la matrice[modifier | modifier le code] Selon Ansoff, il existe quatre stratégies de croissance: Pénétration de marché (ou consolidation) - produits existants/marché existants[modifier | modifier le code] L’entreprise cherche à développer les ventes de ses produits actuels sur ses marchés actuels grâce à un effort marketing plus soutenu. pousser le client à augmenter son niveau d’achat ou sa fréquence d’achat ;détourner le client des concurrents ;ou convaincre les clients potentiels. Extension de marché[modifier | modifier le code] Développement de produits (ou extension de segments)[modifier | modifier le code] Diversification[modifier | modifier le code] Article connexe[modifier | modifier le code]

DAS : Domaine d'activité stratégique Introduction : La stratégie c’est la détermination des buts et objectifs à long terme que s’assigne une entité et le choix des actions à conduire ainsi que de l’allocation des ressources nécessaires pour les atteindre (A.D Chandler). Pour une entreprise il s’agira de mettre en adéquation ses capacités et les caractéristiques du domaine d’activité sur lequel elle entend se développer. Le concept de stratégie a été emprunté à l’armée et a été adapté au monde des affaires. Au niveau de l’entreprise il faut donc distinguer les notions de politique, stratégie et tactique Politique :Ce terme désigne les orientations globales, les objectifs généraux pris par les entreprises au regard de l’environnement dans lequel elles évoluent : • La concurrence est-elle féroce ? Stratégie :La stratégie sert à matérialiser les orientations de politique générale prises par l’entreprise. Tactique :Il s’agit ici de la mise en œuvre, au jour le jour, des choix stratégiques. I – Le modèle LCAG (FFOM ou SWOT) 1. 2.

Related: