background preloader

Le concept de tiers lieu : retour aux sources

Le concept de tiers lieu : retour aux sources
La thèse des tiers lieux, développée par le sociologue Ray Oldenberg, est devenue célèbre pour avoir été utilisée dans la stratégie de marketing des cafés de la marque Starbuck. À la longue, on a fini par la confondre avec la recette Starbuck: faites un sondage, offrez le wifi et le café dans un lieu convivial et le tour est joué, disait-on. Une formule assez aisément exportable dans des lieux comme les librairies, les bibliothèques, les hôtels, et on ne s’en est pas privé. Mais, au-delà des ingrédients de surface, ce modèle représente un véritable projet de sociétéculturedesign que l’on a généreusement galvaudé et caricaturé depuis, faute d’en connaître les fondements. Pour mémoire, je reviens à la source, c’est-à-dire au texte de Ray Oldenberg lui-même et pas au slogan ramassé sur Google qui confond la thèse des tiers lieux qu’on n’a guère lu avec le spécial « design» d’un magazine de déco qu’on a préféré lire pour critiquer ces systèmes sociaux. Retour à la source, notes de lecture 1.

http://bibliomancienne.wordpress.com/2012/04/14/le-concept-de-tiers-lieu-retour-aux-sources/

Related:  Tiers-lieuxlearning centerkiwi1er

Le manifeste des Tiers Lieux Le manifeste des Tiers-Lieux est un ouvrage collectif qui vise à améliorer la compréhension de la dynamique des Tiers-Lieux de manière à diffuser ses valeurs et à démultiplier son impact sur la société. Toutes les informations autour de ce manifeste sont disponible dans l'onglet discussion de cette page. "Un Tiers Lieux ne se définit pas par ce que l'on en dit mais par ce que l'on en fait..." - #TourTT La présentation à l'écran Les Tiers Lieux sont mots clés : #Gens #Communautés #Cultures #IntelligenceCollective #BiensCommuns

Création d’un groupe de travail international francophone sur les Tiers Lieux Pendant les rencontres d’Autrans 2012, qui ont eu lieu du 11 au 13 janvier, un groupe de personnes travaillant autour des Tiers-Lieux a impulsé l’idée d’un groupe international francophone sur les Tiers Lieux. L’idée de base était de pouvoir construire et écrire en commun le « code source » d’un tiers lieu, un concept qui regroupe les espaces de coworking, FabLabs, Hackers Spaces, Espaces Publics Numériques, etc. Nous pouvons donc parler plus généralement de lieux passerelles coopératifs pour travailler, se former et échanger. Ces lieux libres et ouverts à tous pour coopérer, permette de mettre en place des modes de consommation collaboratifs, produire soi-même à plusieurs, de travailler et/ou entreprendre autrement, de développer des modes de vie durables, s’éduquer et se cultiver ensemble… Des lieux passerelles coopératifs pour travailler, se former et échanger

L’école de la créativité selon Ken Robinson Rendre les élèves plus acteurs, leur donner ainsi la possibilité de développer leurs talents et passions, voilà ce que prône Ken Robinson, allant à l’encontre de notre système scolaire trop standardisé. Et que disent les enfants quand on leur donne l’occasion d’exprimer leurs idées pour changer l’école ? Est-il nécessaire de rappeler qui est Ken Robinson ? Les Fab labs en bibliothèque : nouveaux tiers lieux de création Depuis leur origine, les bibliothèques se sont assez patiemment adaptées aux vagues des nouveaux médias se succédant afin de partager l’information dont les usagers avaient besoin. Notamment pour cette raison : des citoyens informés sont les piliers de la démocratie. Les bibliothèques ont évolué à travers l’âge de l’accès (et ce n’est pas terminé), l’âge de la formation et, maintenant, voici que survient l’âge de la participation.

Les bibliothèques troisième lieu " Face à la montée d’Internet et à la diversification des usages, les bibliothèques traversent une crise identitaire et tentent de redéfinir leurs missions. Le modèle de la bibliothèque troisième lieu semble caractériser nombre de nouveaux établissements. Véritables lieux de vie, centres culturels communautaires, ils fédèrent leurs usagers autour de projets culturels et sociaux. L'ECDI version learning centre : vers 39 H de gestion ? Le projet de circulaire de mai 2010 faisait glisser les CDI vers des ECDI, Espaces de Culture, de Documentation et d'Information, étroitement inspirés des learning centres anglo-saxons. Un rapport de l'Inspection générale des bibliothèques intitulé "Les learning centres : modèle international de bibliothèque intégrée à l’enseignement à la recherche" était paru sur le sujet en décembre 2009. Si la mention de l'ECDI n'existe plus dans le nouveau projet de circulaire, un certain nombre de considérations présentes dans le rapport de l'Inspection générale des bibliothèques y sont visibles : le rapprochement des bibliothécaires [des documentalistes] et des informaticiens ; la notion de service, de soutien, d’aide et d’assistance à l’usager, avec en toile de fond une interrogation sur la limite de la polyvalence des personnels qu'entraîne la multiplication des services ; le learning centre, un environnement pédagogique seulement complémentaire aux dispositifs existants de formation initiale.

Comment imprimer du braille ? 12mar2015 Si malgré ses nombreuses prouesses, l’impression 3D n’est pas encore capable de rendre la vue, elle peut néanmoins se révéler être un formidable outil pour les personnes atteintes de cecité ou de déficience visuelle. Une capacité qui vient d’être mise en évidence par Lumi Industries, un constructeur italien d’imprimantes 3D qui a dévoilé un nouvel outil pour imprimer n’importe quel mot en braille. Il s’agit d’un logiciel qui traduit automatiquement le texte tapé en braille, sous la forme d’un modèle 3D imprimable. Le fichier stl qui en résulte peut être ensuite imprimé sous la forme d’une petite plaque, sur l’imprimante 3D Lumipocket de Lumi Industries ou tout autre modèle.

Démarrer son Fab Lab « Fab Labs au Québec Quand on dit démarrer son Fab Lab, on parle bien sûr d’un atelier qui sera « mon Fab Lab » pour plusieurs! Ainsi, comme pour à peu près l’ensemble des initiatives entrepreneuriales sociales et collectives, le plus gros défi sera probablement de rassembler un noyau fort de personnes motivées et déterminées à fournir les efforts nécessaire à l’accomplissement du travail de mise en œuvre du projet. Bon. N’ayons quand même pas peur! Le tout devrait être quand même un projet agréable, stimulant et enrichissant du point de vue des instigateurs et aussi des usagers potentiels, ce qui peut faire profiter son investissement…

Entre le lecteur et la lecture, quelle bibliothèque Ça n’a pas raté (ça ne rate jamais !! ) : mon précédent billet alertait sur les possibles effets délétères d’une adoration professionnelle pour le "troisième lieu", et espérait et espère toujours être un utile rappel du contexte complexe des missions d’une bibliothèque ; et un des commentaires en a rajouté en glissant incidemment (je cite) : "orienter ses collections sur le public équivaudrait à acheter Marc Lévy, Guillaume Musso et Harry Potter ? Ne serait-ce pas une autre forme de populisme appliqué aux bibliothèques ?"

Du CDI au learning center ? Suite à la demande de l’Inspection Générale, les professeurs-documentalistes s’interrogent sur la faisabilité, dans les établissements du second degré, de la mise en place d’un learning center (LC) ou d’un CDI qui tende vers ce concept. Le diaporama ci-joint a été élaboré pour lancer la discussion sur le sujet lors de la deuxième réunion des documentalistes du bassin de Toulon. Il se présente comme une synthèse des travaux et conférences menés sur le thème des learning centers (rapport de Suzanne Jouguelet, Séminaire de l’ESEN du 23 au 25 mars 2011, conférences de Jean-Louis Durpaire et de Françoise Chapron...) et s’organise selon le plan suivant :

Programmation créative en scratch. Actualite À la une de la page d'accueil . Collège . Tiers-lieux, télécentres, «coworking spaces»... quels lieux pour le travail du futur ? Alors que de plus en plus de métiers peuvent être pratiqués avec un simple ordinateur portable et une connexion internet, pourquoi continue-t-on à converger en masse, cinq à six jours par semaine, vers des bureaux d’entreprises souvent très éloignés de notre domicile ? Et si l'on restait parfois chez soi, ou dans un autre lieu pour travailler, quelles en seraient les conséquences pour les salariés, pour les entreprises ? Et pour l’aménagement du territoire ? En profitant d'un atelier organisé par le Groupe Chronos sur la question, nous vous avons parlé récemment des bienfaits du télétravail.

Fab lab en bibliothèque : Exemples et mode d’emploi Qu’est-ce qu’un fab lab ? Comment mettre en place ce nouveau type de lieu partagé ? Un espace public numérique peut-il aujourd’hui faire évoluer une partie de ces activités en fab lab ? À ces questions, Marie D. Martel, bibliothécaire à la Ville de Montréal par un article sous la forme d’un dossier qui se pose la question de la création de fab labs en bibliothèques : Fab Lab : La prochaine révolution en bibliothèque, faites-la vous-mêmes! Les centres de ressources : du libre-service éducatif au lieu de la formation. L’exemple des « espaces-langues » 1 Enseigner et apprendre. Vers la société cognitive, Bruxelles, Commission européenne, 1996, 107 p. (...) 1Si, comme le soutient le Livre blanc sur l’éducation et la formation publié par la Commission européenne1, la « formation tout au long de la vie » s’affirme comme une impérative nécessité pour assurer à chaque citoyen(ne) l’aptitude à l’emploi indispensable à toute véritable insertion sociale, il est aussi prévisible que les lieux traditionnels d’enseignement (amphithéâtres, salles de cours, laboratoires... dans des établissements scolaires, des universités, des grandes écoles ou des organismes de formation d’adultes) et les modalités traditionnelles de l’enseignement (collectif et en présence d’un formateur) s’avéreront rapidement insuffisants pour répondre aux besoins des entreprises et aux demandes des usagers. 2 Vidéoconférences, dans lesquelles la transmission des images s’effectue par satellite et l’interact (...)

Related: