background preloader

Accompagner l'élève à l'école

Accompagner l'élève à l'école
CDI, Learning centre, 3C (Centre de connaissances et de culture) : une réflexion sur l’accompagnement des élèves. La politique documentaire de l’académie de Toulouse, mise en place, sous l’autorité du Recteur, par l’Inspection Pédagogique Régionale Etablissements et Vie Scolaire avait cette année, dans son premier axe, "l’établissement, lieu de culture et de formation", l’objectif de conduire une réflexion sur l’organisation des espaces, hors salles de classe, en lieux d’apprentissage et d’auto-apprentissage pour les élèves. Il était précisé que ce travail s’appuyait sur le concept de learning-centre des pays anglo-saxons sur lequel une réflexion nationale a été développée, en particulier lors du séminaire "Du CDI au learning centre" organisé à l’ESEN de Poitiers du 23 au 25 mars 2011. Cette communication reprend les principaux éléments de constat qui accréditent cette réflexion. 1. Des constats… des questions. Les élèves sont accueillis au collège ou au lycée entre 8h et 18h. 2. 3. 4.

http://espace-cdi.ac-toulouse.fr/spip.php?article37

Related:  3 C. Centre de Connaissances et de CultureLearning Center / 3CLe CCC

Du CDI au 3C : ou comment "vendre" un produit projet Philippe Chavernac, professeur documentaliste au Lycée professionnel Gustave Ferrié, à Paris, a lancé, le 7 juin dernier, un débat qui a déjà été engagé par ailleurs, sans l’honnêteté intellectuelle, éventuellement, de le signaler [1]. Il nous parle, à force de raccourcis, de l’histoire de la documentation en milieu scolaire et des changements nécessaires pour ce métier, avec le 3C comme conclusion, ou fin de l’histoire [2]. Cet article permet de faire un point sur l’argumentation développée pour défendre l’idée du passage du Centre de Documentation et d’Information au Centre de Connaissances et de Culture. Ce changement, faut-il le rappeler, n’est pas une simple vue de l’esprit pour l’intégration des nouvelles technologies dans les établissements. Il me semble qu’on a largement dépassé cette question, d’ailleurs, avec un réel consensus sur la nécessité de cette intégration, plus ou moins prise en charge ensuite par les Conseils généraux et Conseils régionaux.

Construire l'autonomie de l'élève au collège L’autonomie ne se décrète pas, elle se construit. Dans notre système scolaire, l’élève n’a pas acquis, à l’issue de l’école élémentaire, une grande capacité à prendre des initiatives ; il est demandeur de directives précises. Il préfère même souvent se cacher derrière leur absence pour ne pas agir, ne pas faire ce qui est attendu de lui ; en bref, il ne se sent pas responsable de ce qui lui arrive à l’école. Mais si une certaine liberté lui est offerte, comme au CDI, il la prend toute entière et avec énergie. Les 3C ou comment faire cohabiter le livre et le numérique La côte ouest de la péninsule ibérique a cela de paradoxal d’offrir des paysages sauvages de toute beauté et ensoleillées mais d’être peu propices à la baignade tant les eaux sont froides en plein été. Depuis quelques jours cela fait l’objet de discussions familiales et pour nous assurer de l’explication scientifique d’un tel phénomène, rien de tel que l’internet pour vérifier l’état de nos connaissances ...en vacances ! En recherchant sur la toile, grâce au wifi que nombre de campings proposent, et à mon moteur de recherche traditionnel : « courant marin portugal » j’ai trouvé ce site très bien fait : Et quelle surprise en découvrant qu’il s’agit d’un TPE ( Travaux Personnels Encadrés ) réalisé en 2003 par trois élèves de première du lycée Chopin – mais impossible de découvrir la ville- dont je vous invite à lire bien sûr les travaux car particulièrement intéressants et très documentés . Xavier BUSSIERE écrit : « Les TPE ont été pour moi une expérience très enrichissante.

Accomp.Perso au lycée La réforme du lycée, m'amène à faire de l'Accompagnement Personnalisé (AP) en Seconde, pour cette année 2010-2011. J'ai suivi au printemps dernier une formation de deux jours sur ce thème. Voici quelques mots concrets sur l'AP (ils n'engagent que moi). Pourquoi et comment expérimenter les Centres de Connaissances et de Culture (3C) Conférence de Jean-Pierre Véran du 30 janvier 2013 au CDDP d'Agen. [voir la vidéo] Pour approfondir le sujet sur Savoirs CDI Le support de la conférence La trame de la conférence vue par Jacqueline Valladon (scoopit) : (février 2013)Le dossier sur Savoirs CDI : Learning Centres vs Centres de connaissances et de culture par Mireille Lamouroux (juillet 2013)L'article sur Savoirs CDI : Les CDI entre multipolarité et virtualité par Jean-Louis Durpaire (2006)Le pearltrees sur Savoirs CDI : CDI, Learning centre, CCC... Le vadémécum à télécharger : Vers des centres de connaissances et de culture

Documentation : Du CDI au CCC dans les établissements scolaires ? CLDP, SDI, CDI, CCC,… s’agit-il uniquement d’un changement d’acronyme ? Internet, ressources numériques, tablettes, liseuses, wikipédia, moteurs de recherche, e-sidoc,… De nouveaux outils, de nouvelles sources d’information, n’est-ce pas le bon moment pour réfléchir à notre profession ? Lançons le débat ! « Et si on enseignait vraiment le numérique ? Rendre l’ENT vivant et dynamique : le rôle des documentalistes ? - Ludovia Magazine Au démarrage de l’ENT (en 2008 pour ces deux collèges), la période de découverte de l’outil et l’exploration des différents usages prennent beaucoup de temps aux deux jeunes femmes. Puis, ayant jaugé « la bête » et constatant les possibilités qui leur étaient offertes, elles décident de mettre en place des formations pour former tous les documentalistes de l’académie. « La particularité de l’ENT PLACE, c’est que toute l’académie utilise le même outil, ce qui a été voulu par l’ensemble des collectivités territoriales en partenariat avec la mission TICE de l’académie. L’objectif est que l’élève, de la 6ème jusqu’au BTS, ait le même Environnement Numérique ». Marjorie insiste précisément sur ce point, car pour elle, c’est LE plus important, constatant que dans d’autres académies où ce n’est pas le cas, il n’y a pas « la cohésion et la cohérence de l’outil ». ENT et documentalistes font-ils bon ménage ?

FADBEN Jean-Yves CAPUL, sous-directeur des programmes d’enseignement, de la formation et du développement numérique, DGESCO Bénédicte ROBERT, chef du département de la recherche et du développement, de l’innovation et de l’expérimentation, DGESCO Nicolas DOMPNIER, professeur documentaliste Yves DEBIEN, proviseur de lycée honoraire Michelle CAINE, ia-ipr EVS, académie de Dijon Pierre DANEL, ia-ipr EVS, CTICE, académie de Clermont Ferrand Julien ROCHE, directeur du service commun de documentation, Université de Lille Jean-Jacques PELLE directeur de l’éducation, Conseil général du Finistère Jean-Charles RINGARD, directeur de l’éducation, Conseil régional des Pays de la Loire Modérateur : Pascal COTENTIN, ia-ipr, CTICE, CRDP de Versailles Pour vous, les » learning centres » à la française, c’est quoi et pourquoi vous intéressez-vous à ce concept ? Nicolas Dompnier, professeur documentaliste, cité internationale Grenoble Michèle Caine, ia-ipr EVS, académie de Dijon Quelles perspectives ?

Related: