background preloader

Accompagner l'élève à l'école

Accompagner l'élève à l'école
CDI, Learning centre, 3C (Centre de connaissances et de culture) : une réflexion sur l’accompagnement des élèves. La politique documentaire de l’académie de Toulouse, mise en place, sous l’autorité du Recteur, par l’Inspection Pédagogique Régionale Etablissements et Vie Scolaire avait cette année, dans son premier axe, "l’établissement, lieu de culture et de formation", l’objectif de conduire une réflexion sur l’organisation des espaces, hors salles de classe, en lieux d’apprentissage et d’auto-apprentissage pour les élèves. Il était précisé que ce travail s’appuyait sur le concept de learning-centre des pays anglo-saxons sur lequel une réflexion nationale a été développée, en particulier lors du séminaire "Du CDI au learning centre" organisé à l’ESEN de Poitiers du 23 au 25 mars 2011. Cette communication reprend les principaux éléments de constat qui accréditent cette réflexion. 1. Les élèves sont accueillis au collège ou au lycée entre 8h et 18h. 2. 3. 4.

Learning Centres vs Centres de connaissances et de culture L’étude du concept Learning Centre et de ses formes assimilées devrait permettre d’avancer dans la recherche d’une « architecture des espaces d’apprentissage » adaptée au 21è siècle et la plus favorable possible à la réussite des élèves. Les projets en cours témoignent que, bien compris, le concept de Learning Centre peut être apprivoisé au monde scolaire. Avec quels partis pris ? ceux de redoubler d’imagination pour repenser l’espace documentaire, participer à l’organisation plus collective des services dans leur établissement, porter une nouvelle attention individuelle à tous les élèves, raisonner accueil partagé des élèves, apprentissage diversifié…bref, en faire un lieu du lien, un lieu ouvert, un lieu accélérateur du changement. Ce dossier vise à poursuivre la réflexion déjà bien entamée sur l’évolution des CDI vers des Centres de connaissances et de culture que la circulaire de rentrée 2012 incite à expérimenter. [lire le dossier]

Pourquoi et comment expérimenter les Centres de Connaissances et de Culture (3C) Conférence de Jean-Pierre Véran du 30 janvier 2013 au CDDP d'Agen. [voir la vidéo] Pour approfondir le sujet sur Savoirs CDI Le support de la conférence La trame de la conférence vue par Jacqueline Valladon (scoopit) : (février 2013)Le dossier sur Savoirs CDI : Learning Centres vs Centres de connaissances et de culture par Mireille Lamouroux (juillet 2013)L'article sur Savoirs CDI : Les CDI entre multipolarité et virtualité par Jean-Louis Durpaire (2006)Le pearltrees sur Savoirs CDI : CDI, Learning centre, CCC... Le vadémécum à télécharger : Vers des centres de connaissances et de culture

Les learning centers, ces BU nouvelle génération - Enquête sur Educpros S'adapter aux nouveaux modes de travail des étudiants : telle est la mission confiée aux learning centers, appelés à remplacer peu à peu les bibliothèques universitaires. Un concept aux contours un peu flous, qui s'articule autour de quelques éléments clés liés à la dimension collaborative de ces lieux où la convivialité est de mise. Plus de postes informatiques… mais aussi des canapés et des poufs Alors que nombre de bibliothèques universitaires sont prises d'assaut par les étudiants, surtout au moment des partiels, la plupart des projets de learning center prévoient d'augmenter leurs capacités d'accueil. À l'heure du numérique, cela signifie d'abord accroître le nombre de postes informatiques, mais aussi élargir les horaires d'ouverture, poursuivant ainsi le mouvement entamé en 2010 avec l'attribution du label NoctamBU. À côté des espaces de travail classiques, des lieux plus informels sont également aménagés – tous bénéficiant bien sûr d'une connexion wifi. Incontournable cafèt

Archicl@sse - Archicl@sse: impact du numérique sur l'architecture des écoles et des établissements Accompagner les collectivités et les acteurs de l'École dans la définition de leurs projets d'évolution, rénovation et construction d'écoles ou d'établissements scolaires De par les compétences qu'elles ont reçues dans les années 80, les collectivités ont investi le champ de l'architecture scolaire. Chaque année, de nombreuses constructions ou rénovations d'écoles, de collèges et de lycées sont programmées. Découvrir le site archiclasse.education.fr La philosophie d'Archiclasse C'est pour accompagner les collectivités mais aussi l'ensemble des acteurs de l'École dans ce mouvement de réflexion sur la forme scolaire que le ministère propose le site Archiclasse, cadre de travail en commun pour que chacun puisse participer à l'enrichissement des projets de construction ou de rénovation scolaire. Le périmètre du site Archiclasse Un ensemble de documents de référence sur le bien-être à l'école, assortis des derniers éléments de la recherche est également disponible sur le site.

Les learning labs, ces salles de cours 3.0 - Enquête sur Educpros À côté des traditionnels amphis ou salles de TD, de nouveaux espaces, plus ouverts et plus modulables, font aujourd'hui leur apparition dans les écoles et les universités. Une dizaine ont vu le jour récemment. Leur finalité : favoriser le développement de pédagogies alternatives, fondées sur l'interactivité et la créativité. Expérimenter et innover : voilà ce qui guide les learning labs. "Nous mettons les équipements technologiques à disposition des enseignants, pour voir s'ils peuvent en faire quelque chose qui ait du sens dans leur pédagogie. Des espaces modulables… Concrètement, cela passe par des tables et chaises sur roulettes, facilement déplaçables, que l'on peut rapprocher pour mener un travail en petit groupe, puis organiser en cercle pour lancer une discussion collective. "Nous nous situons dans la même logique d'innovation [que dans un fablab], à ceci près que l'objectif ici […] est d'imaginer des pédagogies différentes. … et des équipements high-tech… Le K-Lab de l'Essec

« Des pierres et du ciment » au service de l’interaction pédagogique Billets en rapports – les « e.learning center » au service du e.learning – Au lieu de sanctuariser l’école – De l’utopie de la négation du corps …- La classe connectée … J’utiliserai dans cet article le terme d’architecture mais entendu comme l’architecture d’intérieur au sens ou le définit l’UNAID (Union Nationale des Architectes d’Intérieur, Designer) : « Participant de plain-pied à l’acte de construire, l’architecte d’intérieur exerce son art depuis l’élaboration et l’agencement des volumes d’un bâtiment jusqu’à la mise en scène des objets qui vont faire la qualité, la cohérence et le plaisir d’habiter un espace accordé au plus juste des besoins comme des goûts de ses clients » Ma réflexion sur l’espace de formation m’a amené, lors cette année universitaire (2013-2014), à visiter plusieurs lieux de formation aménagés à titre expérimental. Le learning center Le FabLab L’espace de co-working Ce lieu que je tente d’analyser, objet de tant de tentatives de définitions est complexe. J'aime :

Un parcours M@gistère pour se former aux usages des outils nomades au CDI Daniela Brun est professeure-documentaliste à la Délégation académique au numérique éducatif de l'académie de Versailles. Son parcours intitulé "Tablettes et autres outils nomades au CDI" est proposé aux professeurs-documentalistes de l'académie de Versailles dans le cadre d'une formation hybride [1] qui comprend deux journées de stage en présentiel et des activités à distance tutorées d'une durée d'environ six heures réparties sur un mois. Il est également accessible à tous en autoformation (inscription libre mais nécessitant une authentification académique) à l'adresse : Pourquoi cette thématique de formation ? Daniela Brun : Les collectivités équipent de plus en plus d'établissements en tablettes. Or, la richesse des tablettes réside dans la diversité de leurs fonctionnalités et leur mobilité. Pourquoi un parcours propre aux professeurs documentalistes ? Comment s'organise ce parcours ?

Des e.learning center au service du e.learning ? J’évoque régulièrement dans ces colonnes les questions pédagogiques liées au e.learning. Notre système de formation, comme le reste de la société, est en tension (1) notamment parce qu’il oscille entre un monde ancien qui se fracture et un monde nouveau qui peine à se dessiner. Ce mouvement pendulaire qui va du modèle vertical vers le modèle horizontal, recompose les espaces de formation. Nous devons nous poser la question suivante : Dans quels espaces physiques et virtuels apprendra t-on dans un avenir proche ? Il s’agit ici d’une question globale qui engage à argumenter dans un périmètre triangulaire délimité par les compétences de l’État, les compétences des collectivités locales et les enjeux stratégiques du e.learning. Les espaces de travail futurs, notamment les dispositifs de e.learning, qu’ils soient dans les universités ou dans les établissements du secondaire seront imaginés dans ce triangle. La formation initiale est un enjeux fort pour l’avenir de notre société. WordPress:

Related: