background preloader

Les serious games

Les serious games
Image de Patrick Hoesly (CC by) Addictifs, violents, réservés aux geeks et aux adolescents... Les préjugés sur les jeux vidéos sont nombreux mais on commence à mesurer leurs vertus tout en réévaluant le portrait-robot du joueur. En effet, parmi les 28 millions de Français qui jouent aux jeux vidéo, la moitié sont des femmes et la moyenne d'âge est de 33 ans (étude Gfk, "Les Français et l'entertainment", février 2011). Amélioration des capacités cognitives et des facultés psychomotrices, des réflexes ou de la mémoire, vertus anti-stress et thérapeutiques, stimulation de l'imagination et de la créativité... De plus en plus d'études démontrent les bienfaits du jeu vidéo et tout particulièrement d'une catégorie de jeux : les serious games. Qu'est-ce qu'un serious game ? Le serious game, selon Wikipédia, est "un logiciel qui combine une intention sérieuse [...] avec des ressorts ludiques". Les trois fonctions du serious game Les différents types de serious games

http://www.bpi.fr/fr/les_dossiers/culture_numerique/les_serious_games.html

Related:  DéfinitionsJeux sérieux, simulation et mondes virtuelsFormation à l'informationSERIOUS GAMES5. Jouer (Jeux sérieux)

Serious games ou serious gaming ? Les serious games sont un phénomène assez récent, existant depuis quatre ou cinq ans en Europe. De nombreuses études ont été faites. La première étude a été réalisée par Julian Alvarez et Damien Djaouti, cités par Yasmine Kasbi lors de son intervention au cours de la journée thématique sur les serious games dans les bibliohèques (dont vous pouvez voir l’intégralité dans cette vidéo). Yasmine Kasbi est formatrice multimédia et auteur du blog SeriousGames.be et d’un ouvrage paru en mars 2012 : Les serious games : une révolution. Ce livre s’adresse aux personnes utilisatrices de ces jeux comme les entreprises et les enseignants ainsi qu’aux futurs professionnels s’intéressant à ce domaine. Comment « Minecraft » s’est incrusté à l’école et à l’ONU Ce jeu vidéo de construction et d’exploration, absorbé par Microsoft il y a tout juste un an, est aussi bien utilisé pour enseigner l’histoire que pour aménager des bidonvilles. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual On peut y tuer des zombies, explorer des ruines, construire des monuments, creuser des mines, élever du bétail… Le succès du jeu vidéo Minecraft, sorte de Lego grandeur nature, repose sur les possibilités quasi illimitées que ce grand bac à sable offre à ses aficionados. Microsoft ne s’y est pas trompé en annonçant, le 15 septembre 2014, le rachat de Mojang, le studio suédois à l’origine du jeu, pour 2,5 milliards de dollars. Depuis son lancement en 2009, le jeu a convaincu plus de 100 millions de joueurs, qui n’y ont pas seulement trouvé de quoi occuper leur temps libre : certains ont imaginé d’autres usages à Minecraft, bien plus sérieux.

Travailler différemment la prise de notes en 4ème : introduction de la notion de "document de collecte" 22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 11:21 Avec une enseignante d'histoire-géographie, nous réfléchissons à la mise en place d'une séquence de recherche en 4ème autour des Lumières. Je veux m'appuyer sur deux idées qui sont développées par Nicole Boubée. La première est l'idée que lorsque nous cherchons sur internet, notre questionnement se construit au fur et à mesure de nos lectures. Nous arrivons rarement dans la recherche avec une problématique déjà construite. Jusque là j'avais l'habitude de demander aux élèves de s'interroger préalablement sur leur sujet (avec aux lèvres toujours cette remarque "si tu ne sais pas ce que tu cherches, tu ne pourras pas trouver").

Élèves, créez vos jeux sérieux ! La "gamification" des expériences numériques est à la mode, et l'utilisation de jeux vidéos pour apprendre se fait tout doucement une place parmi les méthodes pédagogiques. Les enseignants cherchent donc des jeux adaptés à leurs objectifs et à leurs élèves. Tous espèrent que les éditeurs de jeux vidéos travaillent en collaboration avec eux, en adoptant les méthodes agiles de développement. Mais ces partenariats sont pour le moment difficiles à constituer et le coût d'une commande passée à un studio professionnel en fait reculer plus d'un, même quand la puissance publique participe au financement. On peut alors se rabattre sur les solutions DIY (do it yourself). Nous avions déjà proposé quelques outils assez simples pour les enseignants afin qu'ils créent des jeux pour leurs élèves.

Des éléments à prendre en compte pour concevoir des situations ludo-éducatives Ce guide a été conçu dans le cadre du projet Jeux & Apprentissage. Destiné aux enseignants qui souhaiteraient introduire le jeu dans leurs pratiques pédagogiques, il présente 8 points à prendre en compte pour concevoir une situation ludo-éducative. Crédits image : Energie-Cites (www.energie-cites.eu) Diane Morel (www.dianemorel.com) Cliquer sur chaque élément ci-dessus pour voir de plus amples explications. Quels accompagnements peut-on associer au serious game ? Dans notre article précédent, nous avons vu qu’ un serious game est la mise en relation d’un jeu (vidéo) associé à une fonction utilitaire. Cette dernière s’écarte du seul marché de divertissement et peut être déclinée en trois catégories : la diffusion de messages (marketing, éducatif, informatif, subjectif), la mise en place d’un entraînement ou la collecte de données. Cependant aborder l’objectif utilitaire d’un serious game est une affaire complexe et nécessite plusieurs niveaux d’accompagnement. Ces derniers sont abordés par Julian Alvarez lors de la conférence en pédagogie TICE 2012 dont vous pouvez voir l’intégralité dans la vidéo ci-dessous.

STŌNEBLØX : Constitution d’une communauté d’enseignants La DANE (Délégation Académique du Numérique Educatif) de Versailles propose d'animer une communauté d’utilisateurs utilisant déjà ou souhaitant utiliser Minecraft ou un équivalent dans leur enseignement pour proposer des séquences, des cartes, et ainsi offrir aux nouveaux venus un catalogue de scénarios envisageables en classe. Consacré par de nombreux élèves, ces jeux offrent des potentialités pédagogiques intéressantes dans de très nombreuses disciplines. Si la Dane accompagne les enseignants dans leurs usages numérique quotidiens, elle cherche aussi à expérimenter et innover. Dans cette optique, elle se lance le défi d’intégrer les jeux vidéos à l’enseignement. Minecraft et ses équivalents ont été retenus car ce sont des jeux auxquels de nombreux élèves jouent, seuls ou en réseau. Les tutoriels se multiplient sur la toile et les communautés de joueurs s’étendent chaque jour un peu plus proposant des aides non négligeables dans l’exploration du jeu.

Publication blog et droit d'auteur - Créer son blog Que peut-on publier sur son blog ? Quelles sont les ressources que je peux réutiliser ? Préambule : pour un dossier complet sur le droit d'auteur, les définitions et les références des textes législatifs en particulier, je vous invite à utiliser le guide du droit d'auteur publié par le ministère de l'Éducation nationale. Ouvrir et publier un blog avec sa classe ou à destination de ses élèves, de ses collègues ou des parents fait entrer les enseignants dans un cadre de responsabilité juridique que l'intimité de la salle de classe a pu faire oublier.

Réaliser un serious game (jeu sérieux) avec Scratch Dans ce tutoriel, apprenez à utiliser le logiciel gratuit Scratch pour réaliser vos propres jeux pédagogiques en quelques minutes ! Scratch est un logiciel gratuit développé par le MIT qui ne nécessite pas de connaître de code de programmation. Son interface visuelle et intuitive permet de réaliser facilement des jeux pédagogiques : quizz interactifs, démonstrations de mathématiques, animations… Petit mais puissant ! Scratch est multi-plateforme, ce qui veut dire qu’il fonctionne sous Linux, Windows ou Mac OS.

Related:  Serious gamesUsages des jeux sérieuxSerious games