background preloader

Tablette tactile

Tablette tactile
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Tablette. iPad, la tablette la plus vendue au monde[1]. Dénominations voisines[modifier | modifier le code] En France, la Commission générale de terminologie et de néologie a recommandé le terme « tablette » (ou « tablette tactile ») et le synonyme « ardoise », publiés au Journal officiel du 20 février 2011[2]. Au Québec, le terme « tablette électronique » est proposé par le grand dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française[3]. L'appareil en lui-même peut être nommé par d'autres termes comme « tablette électronique », « tablette numérique », « ardoise électronique », « ardoise numérique », ou par anglicisme : « ordinateur tablette », « tablette tactile PC », « tablet PC », « pad ». Histoire[modifier | modifier le code] La première tablette tactile « grand public » remonte à septembre 1989. Le Newton MessagePad 100 de 1993. En mars 2010, peu après le lancement de l'iPad, Walter S.

PROJET Téléphone mobile Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un téléphone mobile[1], ou téléphone portable[2], ou téléphone cellulaire[3] est un appareil électronique offrant une fonction de téléphonie mobile. En Belgique, le terme « GSM » (pour Global System for Mobile Communications, un standard de communication de téléphonie mobile) est couramment utilisé pour désigner un téléphone mobile. En Suisse, on parle couramment de « Natel » (marque déposée par Swisscom, du nom de l'ancien réseau de téléphonie mobile pour les véhicules Natel.). Au Québec, le terme cellulaire est couramment utilisé. En 2010, une partie des téléphones mobiles vendus dispose de nombreuses fonctions supplémentaires, rendues possibles grâce à l'intégration d'un système d'exploitation évolué dans le téléphone : ce sont les smartphones (ou ordiphones). Invention[modifier | modifier le code] Démocratisation[modifier | modifier le code] Carte SIM[modifier | modifier le code] Fonctions pouvant être intégrées[modifier | modifier le code]

Le marché des tablettes va ralentir en 2014 Le marché mondial des tablettes va continuer de progresser cette année mais à un rythme nettement moins élevé qu'en 2013, les propriétaires de tels appareils s'en montrant satisfaits et n'ayant pas envie d'en changer, selon le cabinet d'études IDC. Dans des prévisions publiées jeudi, IDC revoit en baisse sa prévision de croissance du marché en 2014, à 19,4% contre 23% dans une précédente analyse. Cette progression s'avère nettement moins rapide que celle constatée en 2013 (+51,6%), ce que le cabinet d'études explique par une fidélité croissante des consommateurs à leurs tablettes haut de gamme dans les marchés matures, comme les Etats-Unis. "Rares sont ceux qui se sentent obligés de passer à un meilleur appareil comme cela avait été le cas lors des années précédentes et cela a un impact sur le taux de croissance" des ventes, explique l'analyste d'IDC Tom Mainelli. Les consommateurs plus attirés par des produits solides A lire aussi :

Apple I Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Apple I de la marque Apple, fut l'un des tout premiers micro-ordinateurs individuels. Historique[modifier | modifier le code] Cependant, pour en faire un ordinateur fonctionnel, les utilisateurs devaient encore l'intégrer dans un boîtier avec une alimentation, un clavier, et un écran de télévision. L'utilisation d'un clavier et d'un moniteur distinguait l'Apple I des machines concurrentes, telle que l'Altair 8800, qui étaient généralement programmées avec des interrupteurs et utilisaient des lumières clignotantes pour l'affichage. L'Apple I est parfois considéré comme le premier ordinateur individuel vendu sous une forme entièrement assemblée. Il existe encore six exemplaires de l'Apple I en état de marche[4], faisant de lui un article de collection. Spécifications techniques[modifier | modifier le code] Apple I à l'écran[modifier | modifier le code] Vente aux enchères[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Interet Minitel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Minitel (pour « Médium interactif par numérisation d'information téléphonique ») désigne un type de terminal informatique destiné à la connexion au service français de Vidéotex baptisé Télétel, commercialement exploité en France entre 1980 et 2012. Historique[modifier | modifier le code] Cette technologie de communication à la porteuse caractéristique (fréquence au sifflement aigu) a été développée par le ministère des Postes et Télécommunications et utilisée en France, essentiellement dans les années 1980 et 1990, avant d'être supplantée par l'accès à Internet. En février 2009, selon le groupe France Télécom, le réseau de Minitel enregistrait encore 10 millions de connexions mensuelles sur 4 000 codes de services Vidéotex, dont un million sur le 3611 (annuaire électronique). Contexte[modifier | modifier le code] Le concurrent américain du Minitel se nommait en effet le système NAPLPS. Inventeur[modifier | modifier le code]

Réseaux sociaux EDM Cours

Related: