background preloader

Entreprises Libérées

Facebook Twitter

Le management fait sa révolution ! De quels leaders avons-nous besoin ? Aujourd’hui, seulement 1 salarié sur 10 se déclare « engagé » dans l’organisation dans laquelle il travaille.

Le management fait sa révolution ! De quels leaders avons-nous besoin ?

A plusieurs reprises, nous avons cité l’enquête Gallup qui analyse l’engagement des salariés dans de nombreux pays. Or, si 9 salariés sur 10 ne sont pas engagés dans leur travail, c’est le management qui n’a pas su préparer un environnement propice à leur déploiement. La déconnexion entre l’entreprise et la société n’est pas nouvelle, mais sans remise en cause des modes de management, elle risque de s’accentuer davantage car les attentes des collaborateurs changent très rapidement !

Un management à contre-courant des habitudes de command & control semble ouvrir de nouvelles perspectives. L’équation « Liberté + Responsabilité > Performance + Bonheur » commence à s’écrire et se décliner dans certains organisations. Pour continuer à illustrer par des exemples concrets ces modes d’organisation inspirants, voici l’excellent reportage « Le management fait sa révolution !

Management : De quels leaders avons-nous besoin ? Les 9 points du manifeste 1/ Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles.

Management : De quels leaders avons-nous besoin ?

Nous voulons suivre des leaders qui considèrent que la parole de chacun a de l’intérêt. 2/ Arrêtez de penser que vous êtes payés pour avoir réponse à tout. Nous voulons suivre des leaders qui comprennent qu’ils sont dépendants des autres pour réussir. 3/ Arrêtez de regarder ce que nous sommes aujourd’hui sans voir ce que nous pouvons devenir demain. Nous voulons suivre des leaders qui croient dans notre potentiel et qui s’engagent pour le développer. 4/ Arrêtez de prendre ombrage lorsque certains dans l’équipe prennent du leadership. De quels leaders avons-nous besoin ? «Transformer la relation hiérarchique plutôt que la remplacer» L’holacratie, cette nouvelle ère qui doit briser les chaînes de l’entreprise et du salarié. Qu'est-ce que l'holacratie, cette nouvelle manière d'organiser les entreprises en supprimant la hiérarchie et les chefs, et qui change le travail en profondeur?

L’holacratie, cette nouvelle ère qui doit briser les chaînes de l’entreprise et du salarié

Testée au sein de la start-up américaine Zappos, l'holacratie reste néamoins encore relativement confidentielle. Seule une centaine d'organisations a adopté ce mode de gouvernance. Ces méthodes révolutionnaires promettent également de libérer l'entreprise autant que les salariés, en supprimant entièrement la bureaucratie. «Avec l'holacratie, le pouvoir est totalement redistribué. Cette nouvelle organisation est basée sur le salarié en tant qu'être, sur ses capacités, sur ses actions», explique Philippe Pinault, Fondateur de talkSpirit​ et holaSpirit, une des rares entreprise en France qui instaure l'holacratie au sein de sa structure. Quels sont les nouveaux modes de management? VOIR le FrenchWeb DAY RH: A l'heure de l'holacratie, avec Philippe Pinault, Fondateur de talkSpirit​ et holaSpirit Pour vous inscrire, cliquez-ici. Holacracy - Entreprise libérée. De quels leaders avons nous besoin ?

Www.co-gitons.fr. Vers une nouvelle ère managériale : rencontre avec F. Laloux. Plus de 50.000 exemplaires de Reinventing organizations se sont arrachés dans le monde anglo-saxon.

Vers une nouvelle ère managériale : rencontre avec F. Laloux

Une performance plus qu’honorable pour un ouvrage de management auto-édité ! Le 22 octobre dernier paraissait la version française du livre de Frédéric Laloux. A cette occasion, c’est sur une péniche amarrée sous le Pont des Arts que nous retrouvions l’auteur pour un moment d’échange avec la presse. Morceaux choisis. Le témoin d’un changement d’époque manageriale « Nous sommes au bout d’une certaine façon de penser l’entreprise. Ce qui fait en grande partie l’attrait du livre, c’est que rien de tout cela n’est utopique ou théorique : il s’agit d’un travail de recherche et d’analyse auprès de douze entreprises, organisations, hôpitaux, écoles, fondées ou gérées par des gens pour qui le management à l’ancienne n’a plus de raison d’être.

Et si salariés et patrons faisaient confiance à la... confiance. La mythologie de Star Wars et les entreprises libérées ont a priori bien peu de choses en commun.

Et si salariés et patrons faisaient confiance à la... confiance

Pas si sûr, en réalité… Qu’est-ce qu’une entreprise libérée ? Un dirigeant inspiré décide de promouvoir la confiance de manière radicale dans l’organisation dont il a la charge, que ce soit une usine, une start-up ou toute autre forme d’organisation. Conséquence de la confiance accrue, la hiérarchie diminue, parfois la structure s’élague et la plupart du temps, le succès couronne l’initiative : 15% de croissance du chiffre d’affaires, un temps de traitement des dossiers divisé par trois, une augmentation de la productivité de 12% en moyenne (évolutions observées par plusieurs entreprises ayant adopté ce mode de fonctionnement)… Et des collaborateurs qui se disent heureux.

Y contre X Ces initiatives reposent sur la théorie Y de McGregor (l’homme est bon, faisons lui confiance), alors que traditionnellement les organisations sont plutôt conçues selon la théorie X (l’homme doit être contrôlé). Isaac Getz : Libérer l'entreprise. Best of 2015.