background preloader

Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ?

Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ?
Le but est de caractériser le comportement d'un individu dans une organisation en associant la personnalité, les émotions, les attitudes. Il ne s'agit pas de décrire un comportement « idéal » mais de décrire la diversité des situations. Notions : personnalité, émotions, attitude, comportement, perception. Ce sont les premières séances : découverte et observations réciproques … ! Cette question peut être parasitée par des préjugés ou la tendance à classer de façon un peu manichéenne les personnalités et les comportements. Le vocabulaire peut aussi être un obstacle dès cette première étude. Les pistes d'approfondissement proposées sur Moodle (même si elles sont peu exploitées ensuite !) Le début de la vidéo du jeu SECRET CAM présente 4 individus dont les personnalités sont très marquées. Les activités consistent à observer et analyser des témoignages, des récits ou des photos. La situation à étudier : Quelques « tranches de vie » d'une auto-école. Etape 1 : Définir une personnalité.

http://sdg-renan.jimdo.com/de-l-individu-%C3%A0-l-acteur/comment-un-individu-devient-il-acteur-dans-une-organisation/

Related:  T1C1 - Comment un individu devient-il acteur ds une org°SCIENCES DE GESTIONrmont95120

Comment la génération Z va semer la zizanie dans l'entreprise Étudiante en deuxième année de droit, Pauline hésite entre une carrière de juriste en entreprise ou de fonctionnaire de police. "Si je rejoins le privé, je ne privilégierai pas l'emploi qui sera le mieux payé, mais celui qui sera le plus intéressant en termes de missions et de travail en équipe." À 19 ans, Pauline fait partie de la prochaine vague de jeunes actifs sur le point d'investir le marché du travail. Cette fameuse génération Z, née à partir de 1995, qui se trouve aux portes de l'entreprise et risque bien de renverser ses codes. Des grands théâtres nationaux  trop coûteux Considérés comme des scènes d'excellence, les grands théâtres sont, selon les magistrats de la rue Cambon, insuffisamment rentables. Le public se presse chaque soir à La comédie Française, à l'Odéon, à la Colline ou au Théâtre de Strasbourg. Mais ces taux de fréquentation élevés ne suffisent pas faire de ces lieux très prisés des scènes rentables. La Cour des comptes qualifie même leur économie de «fragile»: très largement subventionnées (53,8 millions d'euros), ces quatre grandes scènes sont «structurellement» déficitaires. Bien que ces établissements dépendent du ministère de la Culture, ils jouissent d'une assez grande autonomie - y compris dans leur programmation. Avec pour mission de présenter des pièces du «répertoire» (classique, moderne, français ou étranger), chaque directeur imprime désormais sa marque, sans tenir vraiment compte de l'offre globale.

Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion L'individu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de l'organisation par les relations formelles et informelles qu'il établit dans son activité de travail. Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant non seulement à affirmer son individualité mais également à s'inscrire dans l'action collective. C'est en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations. 1. Les différents éléments influençant le comportement de l'individu La personnalité

Chapitre 5 et 6 : L'individu dans l'Organisation et La constitution d'une équipe commerciale - Le blog de BTS NRC by Faustine Cours de management Chapitre 5 : L’individu dans l’organisation On sait qu’une organisation est une structure, une composante humaine et des outils de gestion. L’individu est unique, à son propre fonctionnement. On peut qualifier les individus en fonction de leur attirance, stabilité, attitude, comportement,… L'organisation, avant tout une histoire humaine Toute entreprise, quelle que soit son activité, se doit de mettre en place une organisation. Cette organisation est, non seulement indissociable de son fonctionnement, mais particulièrement cruciale dans la mesure où elle va déterminer de façon certaine l’avenir de l’entreprise – "l’organisation, c’est aussi le résultat", Jean-Pierre Richard. Une telle certitude peut d’ailleurs apparaître bien audacieuse dans un contexte aussi changeant que celui de l’entreprise et aussi soumis aux aléas de marchés. Et pourtant, si la solidité d’une entreprise est probablement le fruit d’un subtil compromis entre des intérêts individuels, corrélés à des intérêts collectifs, dans un environnement complexe et en perpétuel mouvement, il n’en demeure pas moins que l’entreprise qui fonctionne convenablement répond à quelques critères bien identifiés, dont l’organisation est sans doute la pierre angulaire. Qu'est-ce qu’une organisation d’entreprise ?

Ces entreprises qui savent motiver leurs troupes  Le groupe Flo, Bouygues Telecom et Bain & Company mènent des actions pour fidéliser leurs salariés. La crise n'a pas seulement frappé de plein fouet l'économie française, elle a aussi durement altéré l'engagement des salariés vis-à-vis de leur entreprise. Autrement dit, leur motivation, leur attachement, leur fidélité et leur loyauté. Ainsi, selon une enquête du cabinet Mercer à paraître ce matin et que Le Figaro économie dévoile, un salarié sur trois songe «sérieusement» à quitter son entreprise. Ils étaient seulement un sur deux en 2007. «C'est une situation préoccupante pour les employeurs, car on peut s'attendre dans l'immédiat à des départs de talents précieux, qui pourraient s'accroître en cas de reprise économique progressive», commente Éric Sarrazin, responsable de l'enquête.

[Étude de cas] Comment la PME Vibratec a structuré son dialogue social pour se développer N'allez pas dire à Jean-Paul Kovalevsky que ses réunions avec le CE se résument à une contrainte administrative de plus. Lui dirige Vibratec, une PME rhônalpine de 110 salariés spécialisée dans le diagnostic et l'aide à la conception des industriels en matière de phénomènes vibratoires et acoustiques. Depuis sa reprise de l'entreprise en 2009, cet ancien cadre syndiqué de grand groupe a transformé le CE et le CHSCT de Vibratec en les mettant au coeur de sa réflexion stratégique. Son pari : structurer un dialogue social efficace pour développer l'entreprise. Transparence STGCFE : programmes STMG Individu : personnalité, émotion, perception, attitude, comportement Communication interpersonnelle Interactions individu-groupe : caractéristiques des groupes, identité et statut dans les groupes, référence et appartenance aux groupes

Culture Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En philosophie, le mot culture désigne ce qui est différent de la nature, c'est-à-dire ce qui est de l'ordre de l'acquis et non de l'inné. La culture a longtemps été considérée comme un trait caractéristique de l'humanité, qui la distinguait des animaux. Par contre, des travaux récents en éthologie et en primatologie ont montré l'existence de cultures animales. Par abus de langage, on utilise souvent le mot "culture" pour désigner presque exclusivement l'offre de pratiques et de services culturels dans les sociétés modernes, et en particulier dans le domaine des arts et des lettres. Définitions[modifier | modifier le code]

Les réseaux sociaux, aide ou entrave à l’organisation "apprenante" L’idée d’organisation apprenante n’est pas récente mais elle prend une dimension nouvelle avec l’essor des réseaux sociaux, notamment des réseaux sociaux d’entreprise. Comme déjà dit dans d’autres articles, les réseaux sociaux d’entreprise façon web 2.0 apportent une nouvelle dimension à la communication professionnelle transversale sans toutefois lui avoir donné naissance. De tout temps, il a existé au sein des collectifs de travail une hétérogénéité de métiers et de compétences.

Stanley Milgram (1933-1984) Tous bourreaux ? N’importe qui est-il capable de supplicier un innocent ? C’est ce qu’a montré, voici plus de cinquante ans, l’expérience sans doute la plus célèbre de toute l’histoire de la psychologie. Y a-t-il un bourreau qui sommeille dans l’homme ordinaire, comme le suggérait le fonctionnaire nazi Adolf Eichmann durant son procès de 1961 ? Le psychologue Stanley Milgram, de l’université de Yale, se posait, depuis quelque temps, la même question.

Related:  Etude SDGQuestion bacEtude de gestion