background preloader

Créer de bonnes conditions de travail : Savoir travailler dans l'urgence

Créer de bonnes conditions de travail : Savoir travailler dans l'urgence

Bilan e-commerce en 2013. Evolution et perspectives 2014. | Agence DnD 1 – Les chiffres clés du E-Commerce en 2013 Selon le bilan réalisé par la Fevad (fédération E-Commerce et vente à distance) le 31 janvier 2014, les ventes sur Internet ont progressé de 13,5% en 2013 pour atteindre 51,1 milliards d’euros. À titre de comparaison, les ventes en ligne avaient progressé de 19% en 2012 et de 22% en 2011. Cette hausse constante du chiffre d’affaire du E-Commerce français s’explique par une augmentation du nombre de consommateurs (+5% par an) et de la quantité de transactions réalisées au cours de l’année (18 transactions effectuées par acheteur en 2013 contre 16 en 2012). Le panier moyen a quant à lui baissé pour s’afficher à 84,5€ contre 87,5€ en 2012, en enregistrant son plus bas historique au 4ème trimestre 2013 à 83€. Le nombre d’offres disponibles sur le E-Commerce français a également augmenté puisque la quantité de sites E-Commerce s’est accrue de 17% (soit 20 000 nouveaux sites) pour atteindre 138 000 sites actifs en 2013.

Chiffre d'affaires de l'e-commerce en France La croissance du marché de l'e-commerce en France depuis 2005 et les prévisions pour l'année prochaine. Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les ventes sur Internet continuent de progresser à un rythme soutenu. En 2014, les ventes sur internet ont atteint 56,8 milliards d'euros, en hausse de 11% sur un an. Note méthodologique : L'indice global de croissance et l'estimation de la taille de marché Fevad sont calculés à partir des données recueillies auprès des sites du panel iCE 40/Fevad, des valeurs des paiements électroniques communiquées par les plateformes sécurisées de paiements qui participent à l'enquête (Be2bill-Rentabiliweb, Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ingenico Payment Services, Paybox, Paypal, Payzen, Worldline), ainsi que des paiements hors cartes bancaires. Tous les chiffres clés de l'Internet

L'e-commerce français atteint 45 milliards d'euros en 2012 Les dépenses en ligne ont progressé de 19% l'an dernier en France. L'accroissement de l'offre et la hausse du nombre de cyberacheteurs compensent largement le déclin du panier moyen. Les dépenses en ligne des Français ont atteint 45 milliards d'euros sur l'année 2012, en progression de 19% par rapport à 2011, annonce la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad). "L'e-commerce dépasse donc pour la première fois le secteur des télécoms, qui se situe autour de 40 milliards d'euros", précise son délégué général Marc Lolivier. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires de l'e-commerce s'est élevé à 13,1 milliards d'euros. Le nombre de paiements sur Internet a poursuivi son essor tout au long de l'année, enregistrant une hausse de 28% sur l'ensemble de l'année 2012 et de 25% au quatrième trimestre, ajoute la Fevad.

Chiffres clés : l'e-commerce en France comme… e-commerce : mobile, mon amour ! Au 3e trimestre, la croissance du e-commerce est restée forte (12%). C'est moins cependant que lors du précédent trimestre (15%). Les principaux indicateurs sont au vert avec par exemple une hausse des transactions de 17% à 227 millions. "Cette baisse est le reflet de l’évolution des comportements d’achat sur internet et tend à rapprocher progressivement le panier moyen sur internet de celui en magasin" est-il précisé. L'organisation de la vente à distance se félicite par ailleurs de l'activité sur smartphones et tablettes. Le commerce en ligne français se porte bien. "Cette projection table sur la poursuite de l’augmentation du nombre d’acheteurs et de la fréquence d’achats avec près de 1 milliard de transactions en 2016 et sur une nouvelle poussée de l’offre puisque la barre des 200 000 sites marchands actifs devrait être franchie" commente la Fevad. moyenn… moyen annuel marcha… La taille de ces sites est cependant très disparate. sites % du CA

E-commerce et chiffres clés : les évolutions du marché Comportements d’achat, évolution du chiffre d’affaires, tendances du e-commerce, attentes des professionnels… La Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance (Fevad) publie ses tout derniers chiffres clés du e-commerce. Le point ensemble pour vous permettre d’appréhender les dernières tendances et évolutions du marché du e-commerce pour ainsi optimiser votre stratégie e-mail marketing. Découvrez les chiffres clés 2014 du e-commerce E-commerce en France, une tendance positive Le France se place au 6ème rang mondial du commerce en ligne en 2013 et monte sur la 3ème marche du podium Européen en 2014 avec un chiffre d’affaires en B2C de plus de 57 milliards d’euros. Les places de marché ont la cote. La France occupe la 3ème place du classement Européen avec un chiffre d’affaires en B2C de plus de 57 milliards d’euros L’évolution des habitudes de consommation En B2B, 95% des professionnels préparent leurs achats sur le site Internet de leur fournisseur.

L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l'organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion L'individu, par son activité de travail, produit de la valeur et constitue ainsi une véritable ressource pour l'organisation. La gestion de cette ressource nécessite de la préserver, de l'évaluer et de la rétribuer en relation avec ses contributions, dans une recherche de performance. 1. L'activité de travail La distinction entre qualification et compétence Le niveau de qualification et les compétences des salariés créent de la valeur et contribuent ainsi à la performance de l'organisation. L'impact des conditions de travail sur le fonctionnement de l'organisation Les conditions de travail déterminent le cadre dans lequel le salarié exerce son activité professionnelle. Pour l'entreprise, de bonnes conditions de travail sont la garantie d'attirer les meilleurs candidats au recrutement, d'avoir des équipes motivées et efficaces. Les conditions de travail ont donc un impact sur la performance des organisations. 2. La rémunération individuelle La rémunération collective 3. À retenir

Related: